Vivre sous le spectre de l’hyperinflation : de Weimar 1923 à aujourd’hui


Par Matthew Ehret − Le 5 novembre 2019 − Source Strategic Culture

Ehert03-175x230Alors que l’attention du monde est absorbée par les changements tectoniques qui se déroulent dans le Moyen-Orient et que beaucoup d’Américains ont l’impression de penser que les élections de 2020 sont motivées par la nécessité de destituer le président Trump, une chose très sinistre est apparue « hors du radar » de la plupart des observateurs. Ce quelque chose est un effondrement financier des banques occidentales qui menace de déchaîner le chaos sur le monde.

Ehret-930x520
Weimar 1923 ©Photo Wikimédia

Continuer la lecture de Vivre sous le spectre de l’hyperinflation : de Weimar 1923 à aujourd’hui

L’Amérique du père de Trump : une « aspiration » au fascisme régnait à New York


Par Wayne Madsen − Le 2 octobre 2019 − Source Strategic Culture

Wayne MadsenOn aurait peut-être été dérouté par la loyauté réelle des Américains pendant les années de tumulte précédant la Seconde Guerre Mondiale si l’on vivait dans la grande région de New York. New York et ses banlieues de Long Island et du New Jersey comptent une communauté dynamique d’américains d’origine germanique de première et de deuxième génération, dont Fred Trump Senior, étoile montante de l’immobilier et du commerce de détail.

Madsen-930x520

Continuer la lecture de L’Amérique du père de Trump : une « aspiration » au fascisme régnait à New York

Bibi Netanyahou en Ukraine nazie ou l’importance des mots


Par The Saker − Le 28 août 2019 − Source thesaker.is via Unz Review

2015-09-15_13h17_31-150x112Le Premier ministre israélien s’est rendu à Kiev aujourd’hui, où il a été accueilli par le – pseudo – slogan «traditionnel» ukronazi « Gloire à l’Ukraine ! Gloire aux héros ! ». Pour quelqu’un comme moi qui n’aime ni le sionisme, ni le nazisme, il était ironique de voir un premier ministre israélien se rendre officiellement en Ukraine, occupée par les nazis, pour commémorer le massacre des Juifs à Babii Iar, salué par le même slogan que celui entendu par les Juifs assassinés à Babii Iar de la bouche des bourreaux banderites, alors qu’ils se faisaient tirer dessus.

Continuer la lecture de Bibi Netanyahou en Ukraine nazie ou l’importance des mots

Russell Grenfell – Haine Inconditionnelle – chapitres 7 et 8


La culpabilité allemande pour la guerre et l’avenir de l’Europe


Par le − Publié en 1953 Source Unz Review

Au fil du temps, on nous a répété et insinué que les aventures, les anxiétés et les austérités du demi-siècle écoulé avaient amené notre pays, en 1940, à son heure de gloire ; et peut-être que tel est bien le cas, mais alors il faut bien insister sur le fait qu’il ne s’agit pas de l’heure de gloire des hommes politiques qui, pour dire la vérité, ont fait preuve d’incompétence crasse, et ont de par leurs imbécillités amené la Grande Bretagne au bord de la catastrophe. Non, il faut bien préciser alors que l’on parle de l’heure de gloire des soldats.

Citation de Cecil Algernon dans La Reine Victoria et Ses Premiers Ministres – p. 338

Continuer la lecture de Russell Grenfell – Haine Inconditionnelle – chapitres 7 et 8

Cette narrative médiatique remplie d’apprentis Hitler


Sur l’« hitlerisation » des opposants au système néolibéral


Par C.J. Hopkins – Le 13 juin 2019 – Source UNZ Review

Chaque fois que vous pensez que l’hystérie de l’antisémitisme fabriqué par la « corporatocratie » a déjà atteint le sommet de l’absurde, elle réussit d’une certaine façon à se surpasser. OK, suivez-moi bien maintenant, parce que c’est bizarre.

Hitler

Apparemment, l’Hitler américain [Lien en français] et ses acolytes conspirent avec un groupe secret de « hauts personnages juifs » pour empêcher l’Hitler britannique [Lien en français] de devenir premier ministre et d’exterminer tous les Juifs de Grande-Bretagne. Bizarre, non ? Mais ce n’est pas le plus bizarre, parce qu’il se pourrait que l’Hitler Américain veuille exterminer lui-même tous les Juifs de Grande-Bretagne, plutôt que de laisser à l’Hitler britannique [Lien en français] le soin de le faire… Les Hitlers étant notoirement jaloux de leurs actes génocidaires.

Continuer la lecture de Cette narrative médiatique remplie d’apprentis Hitler

Réduction électorale ukrainienne


Par Dmitry Orlov – Le 25 avril 2019 – Source Club Orlov

orlov_ukrain
Une élection présidentielle s’est récemment tenue dans ce pays troublé connu sous le nom d’Ukraine. Certains espèrent que, grâce à l’arrivée d’un nouveau président, l’Ukraine pourra enfin se remettre sur pied, prendre au sérieux la lutte contre la corruption et inverser sa tendance à la misère et au crime. D’autres y voient en quelque sorte une optimisation de l’ordre oligarchique existant : au lieu d’avoir un oligarque (Porochenko) comme président, il est moins cher d’avoir un animal de compagnie personnel (Zelensky) comme président, sinon pourquoi un oligarque qui se respecte (Kolomoisky) devrait s’occuper des élections ?

Continuer la lecture de Réduction électorale ukrainienne

La Pravda américaine. Le déni de l’Holocauste.


La surprenante histoire du négationnisme de l’Holocauste


Par Ron Unz – Le 27 aout 2018 – Source Unz Review

Il y a quelques années, j’ai entendu parler d’un conflit féroce sur le net impliquant un journaliste de gauche nommé Mark Ames et les rédacteurs en chef du magazine Reason, la publication phare du mouvement libertarien en plein essor. Même si j’étais plongé dans un difficile travail de programmation, la curiosité a pris le dessus et j’ai décidé d’y jeter un coup d’œil.

EuropeanDenial

Continuer la lecture de La Pravda américaine. Le déni de l’Holocauste.

Où sont passés tous les nazis ?


Par CJ Hopkins – Le 17 août 2018 – Source Counterpunch

Il semble donc que les Antifa ont fait si peur à l’armée des nazis enhardis de Trump qu’ils se sont terrés dans leurs trous, ou du moins c’est l’interprétation que donne la Résistance aux bizarres événements de dimanche dernier. Au cas où vous ne seriez pas au courant, voilà ce qui s’est passé : des milliers de manifestants « antifascistes » sont descendus dans les rues de la capitale pour empêcher vingt ou trente idiots racistes de se rassembler sur la place Lafayette et crier des slogans racistes les uns aux autres (ou pour les tabasser). Continuer la lecture de Où sont passés tous les nazis ?

L’Occident entre nazisme soft et néo-bolchévisme


Par Nicolas Bonnal – Août 2018 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

L’Occident est sorti de sa version classique, et il ne prend plus de gants. Tout cela est advenu par petites touches avec la chute de l’U.R.S.S. dont j’avais dit dans la presse russe qu’elle nous avait protégés, nous les sans-grades durant de nombreuses années. Peu de temps après le seul économiste US honnête, Joseph Stiglitz l’avait reconnu.

Depuis c’est l’hallali néo-libéral et sociétal ; tout est en capilotade dans ce camp de concentration monétaire, les libertés, les salaires, les impôts pour les pauvres, sans oublier les invasions célèbres qui ont amené notre salaire minimum au niveau des Chinois dans une douzaine de pays dits européens. La baisse tendancielle du taux de tolérance est aussi allée de pair avec cette situation impossible qui nous est faite de vivre « comme nos parents » et de nous reproduire. Le fascisme néo-féministe sert encore le vieil agenda de dépopulation en combattant les droits des hommes au nom de l’Homme.  Continuer la lecture de L’Occident entre nazisme soft et néo-bolchévisme

La Pravda américaine. La nature de l’antisémitisme


Par Ron Unz – Le 30 juillet 2018 – Source Unz Review

J’ai récemment publié quelques longs essais, et bien qu’ils soient principalement concentrés sur d’autres sujets, le sujet de l’antisémitisme en constituait un thème secondaire fort. J’y mentionnais le choc que j’ai ressenti lorsque j’ai découvert, il y a une douzaine d’années ou plus, que plusieurs des éléments les plus absurdes de la folie antisémite, que j’avais toujours rejetés sans considération, étaient probablement corrects. Il semble probable qu’un nombre significatif de juifs traditionnellement religieux ont en effet commis occasionnellement le meurtre rituel d’enfants chrétiens afin d’utiliser leur sang dans certaines cérémonies religieuses, et aussi que de puissants banquiers juifs internationaux ont joué un rôle important dans le financement de la révolution bolchévique.

Lorsque l’on découvre que des affaires d’une telle ampleur se sont apparemment passées mais aussi qu’elles ont été exclues avec succès de presque tous nos livres d’histoire et de notre couverture médiatique pendant la majeure partie des cent dernières années, il faut un certain temps pour digérer correctement ce fait. Si les « bobards antisémites » les plus extrêmes se révélaient probablement vrais, alors toute la notion d’antisémitisme méritait un réexamen attentif.

Continuer la lecture de La Pravda américaine. La nature de l’antisémitisme