Soros considère l’Allemagne comme une menace plus importante pour ses projets que le COVID, Trump, ou la Chine


Par Andrew Korybko − Le 13 mai 2020 − Source oneworld.press

andrew-korybkoGeorge Soros, milliardaire philanthrope, et financier des infâmes révolutions de couleur, a récemment développé sa vision quant aux relations internationales dans le contexte de guerre mondiale contre le coronavirus, dans le cadre d’une interview accordée au journal britannique The Independent. Sa conclusion, quelque peut inattendue, est que l’arbitrage récent établi par la cour constitutionnelle allemande, opposé à l’achat d’obligations nationales par la banque centrale européenne constitue une « menace existentielle » pour l’Union européenne, et donc à sa « précieuse » vision d’une « société ouverte ». Une menace plus grande que celles supposément posées par le COVID, par Trump, par la Chine, sur lesquels il ne s’était précédemment pas privé de se montrer alarmiste.

Continuer la lecture

Le nouveau populisme des Tories


Par Agnès Alexandre-Collier – Le 29 octobre 2019 – The Conversation

Johnson

Le référendum du 23 juin 2016 n’a pas seulement bouleversé l’équilibre constitutionnel du Royaume-Uni. Il a aussi radicalement transformé les valeurs sur lesquelles le parti conservateur britannique s’est construit. Celui-ci s’érige désormais comme le nouveau «parti du peuple», suggérant ainsi la nécessité d’une forme de démocratie plus directe qui s’accorde mal avec le système représentatif dans lequel il a toujours prospéré.

Continuer la lecture

Quand les guerres culturelles et les guerres de politique étrangère se rencontrent c’est le clash


Par Alastair Crooke − Le 30 septembre 2019 − Source Strategic Culture

crooke_1-1-175x230Qu’est devenu le « style international d’architecture »  – maintenant démodé – apparu comme une esthétique universaliste conçue comme arme pour contrer les bouleversements nationalistes du début du XXe siècle, dans la géopolitique d’aujourd’hui ?

building_skyscraper_city_sky_reflection-132859

Crédit photo pxhere.com

Continuer la lecture

Cette nouvelle hérésie qui menace tout le continent européen


Par Alastair Crooke – Le 16 septembre 2019 – Source Strategic Culture

crooke alastairDans tout ce tintamarre dû au Brexit et aux querelles parlementaires qui y sont associées, on a peu remarqué comment Dominic Cummings et Boris Johnson tentent de changer la nature même du paysage politique britannique. Bien sûr, l’angoisse du Brexit rend la tentative de susciter un changement politique stratégique beaucoup plus visible et plus aiguë. Pourtant, en fait, les changements ne sont pas entièrement, ou même principalement liés au Brexit, mais reflètent des plaques tectoniques sous-jacentes en train de s’affronter.

Le fait est que le chaos à Londres n’est pas simplement une histoire purement britannique, une histoire de Brexit. Il reflète quelque chose de plus large en jeu. La prise de conscience de ce mouvement tectonique a déjà été politiquement exploitée aux États-Unis (par Trump), et il est presque certain que des symptômes similaires se manifesteront dans toute l’Europe également. Ces symptômes sont là, maintenant (bien qu’ils ne soient pas toujours reconnus comme tels, comme un commentateur l’a déjà noté – voir plus loin).

Continuer la lecture

Cette narrative médiatique remplie d’apprentis Hitler


Sur l’« hitlerisation » des opposants au système néolibéral


Par C.J. Hopkins – Le 13 juin 2019 – Source UNZ Review

Chaque fois que vous pensez que l’hystérie de l’antisémitisme fabriqué par la « corporatocratie » a déjà atteint le sommet de l’absurde, elle réussit d’une certaine façon à se surpasser. OK, suivez-moi bien maintenant, parce que c’est bizarre.

Hitler

Apparemment, l’Hitler américain [Lien en français] et ses acolytes conspirent avec un groupe secret de « hauts personnages juifs » pour empêcher l’Hitler britannique [Lien en français] de devenir premier ministre et d’exterminer tous les Juifs de Grande-Bretagne. Bizarre, non ? Mais ce n’est pas le plus bizarre, parce qu’il se pourrait que l’Hitler Américain veuille exterminer lui-même tous les Juifs de Grande-Bretagne, plutôt que de laisser à l’Hitler britannique [Lien en français] le soin de le faire… Les Hitlers étant notoirement jaloux de leurs actes génocidaires.

Continuer la lecture

Comment le complot qui a fait chuter Heinz-Christian Strache va renforcer la droite


Par Moon of Alabama – Le 19 mai 2019

2015-05-21_11h17_05Au cours des derniers jours, un politicien de droite autrichien a été coulé à l’aide d’un piège élaboré. Jusqu’à vendredi, Heinz-Christian Strache était le chef du Parti de la liberté autrichien, un parti d’extrême droite (mais pas fasciste) (le FPOe) et vice-chancelier du pays. Vendredi matin, deux journaux allemands, le Sueddeutsche Zeitung et Der Spiegel ont publié (en allemand) des reportages (en anglais) sur une vieille vidéo qui avait été réalisée pour couler Strache.

Le FPOe entretient de bonnes relations avec le parti Russie unie, le parti du président russe, Poutine, et d’autres partis de droite en Europe de l’Est. Sa position pro-russe a entrainé des attaques verbales et la diffamation du parti de la part des cercles néolibéraux et ceux soutenant l’OTAN.

Continuer la lecture

Comment « vendre » au peuple un Empire en ruine ?


Les élites américaines oublieuses et inconscientes se chamaillent dans un empire en ruine. Les sociétés décadentes se concentrent sur l’image, pas sur le fond

« Un argument solide peut être soutenu constatant que l'Empire du Chaos n’a actuellement aucun allié. Il est, pour l'essentiel, entouré d'un assortiment de vassaux, de marionnettes, et de 5ème colonnes de compradores élitistes, professant des degrés divers d'obédience - parfois à contrecœur.

L'Administration Trump est un croisement entre les Sopranos et la comédie de fin de soirée. »

Pepe Escobar, dans son dernier article : L'Empire du Chaos en mode turbo dans les guerres hybrides

Par Michael Krieger – Le 2 avril 2019 – Source Russia Insider

Alors que l’empire des États-Unis a vécu diverses phases de déclin pour l’essentiel de ce court 21e siècle. Je me suis exprimé sur le sujet beaucoup plus fréquemment et avec plus d’urgence depuis l’élection de Donald Trump. Ce n’est pas parce qu’il est fondamentalement très différent des gestionnaires impériaux – présidents – qui l’ont précédé, mais parce que sa personnalité, son style et son orgueil servent à accélérer le rythme du déclin.

Continuer la lecture