Gabegie dans la sécurité des sous-marins nucléaires britanniques

Le 18 mai 2015 – Source Russia Today

Le HMS Victorious à l’amarrage à la base navale de Clyde en Ecosse (Reuters / Danny Lawson)

La Royal Navy a ouvert une enquête sur William McNeilly après qu’il a dévoilé d’effarantes failles de sécurité dans le programme nucléaire britannique Trident, qui font qu’il est plus facile pour un intrus d’accéder à certaines zones sécurisées que de franchir la porte de la plupart des nightclubs.

Continuer la lecture de Gabegie dans la sécurité des sous-marins nucléaires britanniques

1945, les prémices de la Guerre Froide ? L’incident de Berne ou la fin de la coalition anti-Hitler


Par Yuriy Rubtsov – Le 29 avril 2015 – Source strategic-culture 

L’URSS a obtenu la victoire sur l’Allemagne nazie en collaboration avec la coalition des Alliés, qui gardaient une pierre dans leur poche (un tour dans leur sac). Il s’agit d’un fait indéniable.

A la fin de 1942, en pleine bataille de Stalingrad, l’antenne londonienne des Renseignements soviétiques à l’étranger communiquait une conversation qui s’était déroulée entre l’ambassadeur britannique aux États-Unis Edward Wood, Lord Halifax et le Secrétaire d’État Benjamin Sumner Welles. Ce dernier déclara que si l’Allemagne tombait en 1943 ou 1944, alors l’Armée rouge se déploierait loin vers l’ouest… Cela aurait un impact négatif sur l’opinion publique américaine et modifierait les plans pour la reconstruction de l’Europe.

Continuer la lecture de 1945, les prémices de la Guerre Froide ? L’incident de Berne ou la fin de la coalition anti-Hitler

Une crise, quelle crise ?
al-Quaida prend le contrôle en Syrie


Neil Clark

Par Neil Clarck – Source Russia Today

Comme tout le monde, vous avez pu voir aux infos que les rebelles affiliés à al-Qaida avaient pris le contrôle de presque toute la dernière ville encore tenue par le gouvernement dans la province d’Idlib, au nord de la Syrie.

Continuer la lecture de Une crise, quelle crise ?
al-Quaida prend le contrôle en Syrie

Autopsie d’un montage de propagande. L’enlèvement de journalistes britanniques par Assad en 2012


Le 18 avril 2015 – Sources TheIntercept – Moon of Alabama

Voici encore deux articles sur le même sujet qui démontrent comment la propagande de guerre occidentale en vient à monter de toutes pièces, et de plus en plus souvent, de faux événements pour faire croire à la culpabilité de l’adversaire et ainsi mieux cacher à sa population sa propre culpabilité. En Ukraine comme en Syrie. Et la collaboration totale des médias dans cet enfumage de la population. Un seul remède à cela: Tcesser totalement de regarder le journal télévisé et de lire les journaux de masse, sauf la page des sports et l’horoscope, qui restent encore à leurs niveaux d’honnêteté.

Le premier article traduit de The Intercept vous décrit l’histoire telle qu’elle a été montée en 2012. Le second, traduit de Moon of Alabama, révèle, 28 mois plus tard, comment la presse officielle fait soudain semblant de prendre conscience du montage.

Le Saker Francophone

Continuer la lecture de Autopsie d’un montage de propagande. L’enlèvement de journalistes britanniques par Assad en 2012

Tours jumelles en Cornouailles


Par Paul Matthews – le 16 avril 2015

une vache à lait française en Grande Bretagne
Les 150 dernières années ont vu une hausse significative de la toxicité des déchets domestiques et industriels. Autrefois le flux de déchets - constitué de produits naturels et neutres, comme le papier, le bois, les tissus - était peu problématique. De nombreux produits aujourd'hui comprennent des niveaux élevés de métaux lourds et les plastiques synthétiques - comme le PVC - dont le traitement pose d'énormes problèmes de santé, d'environnement et un héritage toxique pour les générations futures.

Le Dr Vyvyan Howard 2005 [1]
2015-04-16_10h15_52Malmenés par une économie zombie vorace, nous jouons avec le feu à plus d’un titre. A l’instar des Quatre cavaliers de l’Apocalypse, notre époque est hantée par un air de déchéance physique et morale. Une logique de guerre asymétrique et de fuite en avant se répand à bien des niveaux de la civilisation occidentale, sucée jusqu’à la moelle par une corruption bancaire et politique inédite. Ce récit s’inspire du principe que, dans des reflets du microcosme, on peut déceler les traits du macrocosme, La question cette fois-ci: l’avenir d’une jolie paroisse cornouaillaise du nom de St Dennis (Tredhinas en cornique) peuplée d’un peu moins de 3 000 âmes.

Continuer la lecture de Tours jumelles en Cornouailles

Le fixing du marché de l’or à Londres est mort
Attendez-vous à de sérieux remous sur le système financier mondial


Valentin Katasonov
Valentin Katasonov

Par Valentin Katasonov – Le 23 mars 2015 – Source strategic-culture

les Rothschild contre les Rockefeller

La fermeture du London Gold Fix (LGF), le 20 mars est une grande nouvelle. Le premier fixing de l’or à Londres a été réalisé en 1919; il y avait encore un court chemin à parcourir jusqu’à son centenaire. Son système de fonctionnement était assez simple. Cinq des principales banques de l’époque ont décidé un processus de fixation du prix de l’or pour atteindre un équilibre entre l’offre et la demande. Le fixing de l’or a fourni un taux reconnu qui a été utilisé comme référence pour la valorisation de la majorité des produits à base d’or et leurs dérivés dans l’ensemble des marchés mondiaux. Il y avait cinq banques et des courtiers pour constituer le London Bullion Market Association – LBMA. London Gold Market fixation Ltd. exerçait le contrôle administratif.

Continuer la lecture de Le fixing du marché de l’or à Londres est mort
Attendez-vous à de sérieux remous sur le système financier mondial

Valéry Giscard d’Estaing:
La France, l’Europe, le monde…

Le 23 mars 2015 – Source Fort Russ

Entretien avec Valéry Giscard d’Estaing*
Cet entretien a été conduit par Isabelle Lasserre**

Dans ce stimulant entretien exclusif, Valéry Giscard d’Estaing a accepté, pour Politique Internationale, de décrypter les turbulences qui agitent la planète. De la crise ukrainienne au conflit israélo-palestinien en passant par l’avancée de Daech en Irak et en Syrie, l’ancien président livre son interprétation des principaux dossiers du moment. Comme le lecteur s’apprête à le découvrir, celui qui est également le maître d’œuvre de l’ambitieux projet Europa – la création, au sein de l’UE, d’un ensemble fort et fédératif qui permettra à l’Union de progresser sur la voie tracée il y a soixante ans par les pères fondateurs – n’a rien perdu de sa profondeur de vues, de sa force de conviction et de son humour.

Continuer la lecture de Valéry Giscard d’Estaing:
La France, l’Europe, le monde…

La politique de l’UE en Ukraine est d’une grande stupidité

Entretien avec Richard Sakwa – Le 9 Mars 2015 – Source Fort Russ

Richard Sakwa

Le chercheur britannique et analyste politique de la Russie, Richard Sakwa, pense que la responsabilité de l’escalade en Ukraine revient à Washington et à Bruxelles. La guerre n’est pas dans l’intérêt de Poutine, c’est la dernière chose dont il a besoin. Sakwa appelle l’Occident à mettre la pression sur le régime de Kiev, car l’Ukraine, en tant qu’État fédéral, doit également tenir compte des intérêts du peuple de Donbass.

Dans le Guardian, Jonathan Steele, un ancien correspondant à Moscou, fait la critique d’un livre remarquable de Richard Sakwa, Frontline Ukraine, où il dénonce la vision biaisée de l’Occident sur le conflit, et analyse minutieusement les erreurs de l’UE et des États-Unis. Il critique le manque d’indépendance de la politique étrangère européenne ainsi que les accusations sans fondement portées contre le président russe Vladimir Poutine. Steele souligne que jamais, même aux périodes les plus sombres de la guerre froide, des politiciens soviétiques comme Brejnev ou Andropov n’ont été si ouvertement et si massivement insultés que Poutine dans le conflit actuel.

Continuer la lecture de La politique de l’UE en Ukraine est d’une grande stupidité

Pourquoi l’Europe défie-t-elle les États Unis en rejoignant la banque d’investissement chinoise ?

Par Gabriel Domínguez – Le 18 mars 2015 – Source DW

Malgré les pressions américaines, les quatre plus grandes puissances économiques européennes ont décidé de rejoindre la Banque régionale d’investissement chinoise, vue comme une potentielle rivale de la Banque mondiale, sous tutelle américaine. Pourquoi ?

Même si la Chine n’a lancé l’initiative de cette Banque régionale asiatique de développement qu’en octobre dernier, elle est déjà présentée comme une rivale potentielle aux institutions financières établies telles que la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement (BAD). Basée à Pékin, la Banque d’Investissement pour l’infrastructure asiatique (AIIB), pour laquelle la Chine a prévu de fournir jusqu’à 50 pour cent des 50 milliards de dollars de capital de départ, est destinée à financer des projets d’infrastructure dans des domaines tels que l’énergie, le transport et la communication en Asie, la région au plus fort taux de développement du monde.

La raison derrière cette initiative est que, compte tenu de l’expansion économique rapide de l’Asie, les institutions financières internationales existantes, telles que la Banque mondiale et la BAD, critiquées par beaucoup comme étant dominées l’une par les États-Unis et l’autre par le Japon, ne peuvent plus satisfaire les besoins de la région en raison de leur capital limité et de l’adoption de priorités différentes.

Continuer la lecture de Pourquoi l’Europe défie-t-elle les États Unis en rejoignant la banque d’investissement chinoise ?

L’Europe pivote aussi … vers la Chine

M.K Bhadrakumar

Par M K Bhadrakumar – Le 16 mars 2015 – Source mkbhadrakumar

La décision de la Grande-Bretagne de demander son admission au sein de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures [AIIB] en tant que membre fondateur a apparemment pris Washington par surprise.

Le porte-parole du département d’État a admis qu’il n’y avait eu «pratiquement aucune consultation avec les Etats-Unis» et que c’était «une décision souveraine prise par le Royaume-Uni». Dans les semaines à venir, il va devenir aussi plus difficile pour les États-Unis de se réconcilier avec l’Australie, qui suit les traces de la Grande-Bretagne, depuis que le président Barack Obama est intervenu personnellement auprès du Premier ministre Tony Abbott en octobre dernier pour le dissuader de faire une telle chose. La Corée du Sud et la France sont aussi susceptibles d’adhérer à l’AIIB (Guardian).

Continuer la lecture de L’Europe pivote aussi … vers la Chine