Aidons Julian Assange à rentrer au pays


Le présent article est une version condensée d’une allocution de John Pilger lors d’un rassemblement tenu à Sydney, en Australie, marquant l’anniversaire de 6 ans de confinement de Julian Assange dans l’ambassade équatorienne à Londres.


Par John Pilger – le 17 juin 2018 – Source Information Clearing House

Les persécutions contre Julian Assange doivent cesser, faute de quoi la fin en sera tragique.

Le gouvernement australien et le premier ministre Malcolm Turnbull disposent d’une opportunité historique pour en décider.

Ils peuvent garder le silence, mais l’histoire ne leur pardonnera pas cette posture. Ou ils peuvent s’engager pour la justice et l’humanité, et rapatrier ce citoyen australien remarquable.

Assange ne se réclame d’aucun traitement de faveur. Protéger de toute injustice les citoyens australiens vivant à l’étranger constitue l’une des prérogatives fondamentales, diplomatiques et morales, du gouvernement : dans le cas de Julian, il s’agit de le protéger des erreurs judiciaires et de l’immense péril qui l’attend à l’instant où il mettrait le pied hors de l’ambassade équatorienne de Londres sans protection.

Continuer la lecture de Aidons Julian Assange à rentrer au pays

La dernière superpuissance se déchaine.


Par Tom Engelhardt – Le 14 juin 2018 – Source UNZ Review

Voyez-le comme une version typiquement américaine de la comédie humaine : une grande puissance qui sait toujours ce dont le monde a besoin et offre ses nombreux conseils malgré sa totale surdité ; image qui serait humoristique, si elle n’était pas si sinistre. Si vous regardez bien, vous en trouverez des exemples à peu près partout. En voici un exemple, un extrait d’un article du New York Times sur les négociations alambiquées qui ont précédé le sommet de Singapour. « Les Américains et les Sud-Coréens », écrit le journaliste Motoko Rich, « veulent persuader le Nord que le fait de continuer à canaliser la plupart des ressources du pays vers ses programmes militaires et nucléaires compromet le bien-être économique de ses citoyens. Mais le Nord ne considère pas que les deux s’excluent mutuellement. »

Réfléchissez-y un instant. Les États-Unis ont, bien sûr, entrepris une mise à niveau de leur arsenal nucléaire déjà colossal (et ce malgré les dépassements de budgets). Depuis des années, leur Congrès et leur président se sont montrés empressés d’injecter au moins 1000 milliards de dollars par an dans le budget dans cet État sécuritaire (un chiffre qui continue d’augmenter et dépasse de loin celui de toute autre puissance sur la planète), tandis que leurs propres infrastructures domestiques s’effondrent. Et pourtant, ils trouvent le comportement des Nord-Coréens étrange lorsque ceux-ci suivent eux aussi une politique aussi extrême.

Continuer la lecture de La dernière superpuissance se déchaine.

Le Rwanda est prêt à jouer un rôle irremplaçable dans le « Pivot vers l’Afrique » de la Russie


Par Andrew Korybko – Le 9 juin 2018 – Source Oriental Review

Lavrov’s visit to RwandaLa visite de Lavrov au Rwanda a été un succès étonnant car il a discuté de futurs accords militaires (y compris sur les systèmes de défense aérienne), de perspectives autour de l’énergie nucléaire et de coopération économique avec son homologue, mais il y a plus. Il faut mentionner un contexte crucial sur ce qui a réuni en premier lieu cette paire improbable de pays. La Russie soutient la République centrafricaine à proximité avec des armes et des conseillers militaires depuis la fin de l’année dernière alors que ce pays lutte pour libérer les 80% de son territoire déchiré par la guerre mais riche en minerais et toujours sous le contrôle de diverses milices. Il est probable qu’à ce titre, les représentants russes aient été en contact avec quelques-uns des quelque 1 000 soldats rwandais qui forment un élément fort de la force de maintien de la paix des Nations Unies, qui compte plus de 14 000 hommes.
Continuer la lecture de Le Rwanda est prêt à jouer un rôle irremplaçable dans le « Pivot vers l’Afrique » de la Russie

Toutes les valeurs sont relatives


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 14 juin 2018 – Source Club Orlov

Il est un peu déconcertant de découvrir, après avoir étudié un sujet pendant plusieurs années et  avoir beaucoup écrit dessus, que vous avez manqué une grande partie de la vision d’ensemble, d’une importance vitale. Le sujet était « Les Communautés qui durent ». Après avoir étudié l’effondrement sous toutes ses formes et phases, j’ai décidé d’examiner quels types particuliers de communautés sont relativement à l’abri de l’effondrement et sont capables de persister pendant des périodes historiquement significatives (une demi-douzaine de siècles environ) en dépit de l’effondrement des empires, des guerres, de la persécution, de la perte de la patrie et autres vicissitudes de la fortune. Après quelques mois passés dans une bibliothèque, j’ai trouvé une courte liste de ces communautés et de leurs caractéristiques, et j’ai été capable de distiller ces caractéristiques dans un ensemble de préceptes que j’ai appelé avec un certain humour « Les XIII Commandements ».

Continuer la lecture de Toutes les valeurs sont relatives

Larry Kudlow : un cavalier de l’apocalypse économique ?


Par Brandon Smith – Le 7 juin 2018 – Source alt-market.com


Dans le monde des médias économiques alternatifs, nous nous concentrons souvent sur les stratagèmes et les machinations des banques centrales ainsi que des banques internationales en tant que partenaires étroitement liés à la criminalité. Mais il est facile d’oublier que ces institutions ne sont que des organismes et des mandataires composés de personnes spécifiques. Les institutions elles-mêmes ne sont pas plus invincibles que les criminels très mortels qui composent leurs conseils d’administration.

Continuer la lecture de Larry Kudlow : un cavalier de l’apocalypse économique ?

Le Commandement indo-pacifique pour «contenir» la Chine à travers l’Inde


Par Andrew Korybko – Le 11 juin 2018 – Source Oriental Review

US Indo-Pacific CommandL’armée américaine a rebaptisé son Commandement du Pacifique en Commandement de l’Indo-Pacifique comme un moyen de signaler fortement son intérêt croissant pour l’Inde et son océan éponyme.

L’importance de ce développement ne doit pas être sous-estimée, car cela constitue la base stratégique de la politique américaine de « confinement de la Chine » du XXIe siècle. La République populaire dépend tout autant de l’océan Indien que du Pacifique en raison du rôle joué par cette masse d’eau pour faciliter le commerce avec l’Europe et l’Afrique et le commerce de l’énergie avec le Moyen-Orient. C’est pourquoi il est impératif pour les USA de rendre prioritaire ces opérations militaires dans cet océan et ses environs, le Rimland. À cette fin, l’Amérique a entamé une relation militaro-stratégique révolutionnaire avec l’Inde par le biais de l’accord logistique 2016 du LEMOA qui permet aux deux grandes puissances d’utiliser leurs installations respectives dans le cadre de ce que l’ancien secrétaire d’État Rex Tillerson a décrit il y a quelques mois comme un partenariat planifié pour l’ensemble du XXIe siècle.

Continuer la lecture de Le Commandement indo-pacifique pour «contenir» la Chine à travers l’Inde

Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde


Par Alastair Crooke – Le 5 juin 2018 – Source Strategic culture

Il y a deux semaines, nous écrivions sur la façon dont la politique étrangère du président Trump s’était en quelque sorte « transmutée » en un « néo-américanisme », et nous avions cité l’expert concernant les affaires étrangères états-uniennes, Russell-Mead, qui suggérait que la métamorphose du 8 mai de Trump (la sortie de l’accord iranien), représentait quelque chose de nouveau, un changement de direction (abandonnant son style d’âpre négociateur), pour adhérer à – selon les termes de Russell-Mead – « une ère néo-américaine dans la politique mondiale – plutôt qu’une ère post-américaine [de style d’Obama] ». « L’administration veut élargir le pouvoir américain, plutôt que s’adapter à son déclin (comme l’aurait fait Obama). Pour l’instant, le Moyen-Orient est la pièce maîtresse de cette nouvelle tendance ». Russell-Mead explique que cette nouvelle direction prise par Trump provient de « son instinct (celui de Trump) lui disant que la plupart des Américains sont tout sauf avides d’un monde ‘post-américain’. Les partisans de M. Trump ne veulent pas de longues guerres, mais ils ne sont pas prêts non plus à une acceptation stoïque du déclin national ».

Continuer la lecture de Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde

Comment le Japon, comme patient zéro, peut nous parler de la Chine et du monde développé dans son ensemble


Par Chris Hamilton – Le 3 juin 2018 – Source Econimica

Résultat de recherche d'images pour "vieux japonais images"

Pour voir le futur, il faut parfois regarder vers le passé. Le Japon est le patient zéro dans l’épidémie mondiale de ralentissement de la croissance et bien que le Japon était supposé être la puissance mondiale émergente dans les années 1980, nous en savons maintenant un peu plus. Le titre de puissance émergente appartient maintenant à la Chine… Et pour les mêmes raisons que celles pour lesquelles cela n’a pas fonctionné pour le Japon, cela ne fonctionnera pas pour la Chine. Pour illustrer mon propos, j’utiliserai les données de population des Nations Unies couplées avec les données d’énergie primaire totale de l’EIA (consommation d’énergie cumulée du charbon, pétrole, gaz naturel, nucléaire et énergies renouvelables), ainsi que les données prévisionnelles de l’EIA, sorties de leur rapport 2017 ou IEO’17).

Continuer la lecture de Comment le Japon, comme patient zéro, peut nous parler de la Chine et du monde développé dans son ensemble

La loi d’équilibrage d’Al-Sadr pourrait stimuler le pivot oriental de l’Iran


L’Irakien Muqtada al-Sadr est prêt à s’engager dans un acte complexe d’« équilibrage » entre l’Iran et l’Arabie saoudite.


Par Andrew Korybko – Le 29 mai 2018 – Source Oriental Review

Iraq’s Moqtada al-Sadr

Le religieux chiite et ancien chef de milice est considéré comme un nationaliste irakien qui veut donner la priorité aux intérêts de son pays avant ceux de ses voisins et des États-Unis, et pour cela, il essaie de se tailler une place stratégique entre les deux, comme une « zone tampon » dans leur guerre par procuration à l’échelle de la région. Son bloc parlementaire vient de remporter les élections de la semaine dernière, et bien qu’il ne s’y soit pas personnellement présenté, il est désormais l’« éminence grise » irakienne de facto. C’est pourquoi il a récemment rencontré le Premier ministre Haider al-Abadi et aussi un politicien pro-iranien, arrivé second à cette élection, Hadi al-Amiri.

Continuer la lecture de La loi d’équilibrage d’Al-Sadr pourrait stimuler le pivot oriental de l’Iran

Savoir qui est président ne compte pas


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 12 juin 2018 – Source Club Orlov

Permettez-moi de le répéter : « Peu importe qui est président des États-Unis ». Je sais que je l’ai déjà dit (ici, par exemple), mais je pense que cela vaut la peine d’être répété. C’est un message simple, mais je ne pense pas qu’il prenne si bien. Bien que personne ne semble vouloir dire que ce message est faux, beaucoup de gens semblent déterminés à l’ignorer. Certains d’entre eux semblent prendre en compte ce que j’ai à dire mais continuent à parler comme si cela importait de savoir qui est président. Ce n’est pas le cas.

Continuer la lecture de Savoir qui est président ne compte pas