La Russie a durci sa frontière sud, politiquement et militairement

The Saker
The Saker

Par le Saker original – Le 29 mai 2015 – Source thesaker.is

La Russie projette d’inviter l’Inde, le Pakistan et l’Iran dans l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)
C’était en discussion depuis longtemps, mais cette fois, c’est officiel : Sergei Lavrov vient de déclarer que lors du prochain sommet des pays membres de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), la Russie proposera d’entamer le processus menant à l’adhésion de l’Iran comme membre effectif, ainsi que de l’Inde et du Pakistan.

Continuer la lecture de La Russie a durci sa frontière sud, politiquement et militairement

Davantage de signes de préparatifs de guerre?


The Saker
The Saker

Par le Saker original – Le 6 mai 2015 – Source thesaker.is

Comme la plupart d’entre vous le savez déjà, la marine chinoise a envoyé des navires de guerre dans la mer Noire. Ils se dirigent vers la base navale russe de Novorossiisk. Plusieurs raisons à ce voyage ont été invoquées :

– Il s’inscrit dans le cadre des préparatifs pour la visite de Xi Jinping aux célébrations du 9 mai
– Il s’inscrit dans le cadre d’une vente possible de ses frégates par la Chine à la Russie
– C’est une préparation à des exercices conjoints russo-chinois en Méditerranée

Continuer la lecture de Davantage de signes de préparatifs de guerre?

La situation en Ukraine, analysée par le Saker :
pas d’espoir pour la paix


The Saker
The Saker

Le Saker original – Le 26 avril 2015 – Source thesaker.is

Aujourd’hui, je vais commencer par citer en entier deux posts du blog du colonel CASSAD

 

 

 

Continuer la lecture de La situation en Ukraine, analysée par le Saker :
pas d’espoir pour la paix

Le monde réel face à la réalité de la télé
Une guerre est-elle inévitable ?


Par Le Saker Original – 21 avril 2015 – Source thesaker.is

Nous avons tous entendu les déclarations irresponsables des politiciens états-uniens et, ce qui est beaucoup plus préoccupant, de généraux: Poutine doit être stoppé et la Russie ne doit pas être autorisée à atteindre ses objectifs abominables.  Une déclaration caractéristique telle que celle-ci a été faite récemment par le général quatre étoiles à la retraite Barry McCaffrey :

Jusqu’ici, la réaction de l’Otan à l’agression de Poutine a été d’envoyer une poignée de soldats dans les pays baltes pour montrer sa résolution, ce qui n’a fait que convaincre que l’alliance n’a pas la capacité ou la volonté de se battre. Nous aurions donc tout intérêt à la [l’Otan] faire changer d’avis rapidement et à contester la doctrine de Poutine, qui veut qu’il soit disposé à intervenir militairement dans d’autres pays pour protéger les populations russophones. Nom de Dieu, la dernière fois que nous avons eu droit à ce genre de discours, c’était juste avant qu’Hitler n’envahisse les Sudètes.

Peu importe que les nous qui ont déjà entendu ce genre de déclaration de la part de Hitler aient laissé l’Union soviétique assumer quelque 80% de l’effort de guerre, en particulier la partie la plus difficile lorsque, à elle seule, elle a renversé le cours de la guerre. Et peu importe que les nous aient attendu que la défaite de Hitler soit certaine pour ouvrir un deuxième front. De toute évidence, McCaffrey estime que la nation indispensable doit aujourd’hui mettre les pieds dans le plat après avoir semé la zizanie en Ukraine, afin d’arrêter une nouvelle fois le nouvel Hitler (les anciens nouveaux Hitler comprenant notamment Slobodan Milosevic et Saddam Hussein, tous deux ayant prétendument représenté une menace existentielle pour le monde occidental).

Le vrai danger de ce genre de rhétorique réside dans les implications d’un discours selon lequel : 

Il existe une doctrine Poutine qui, sous prétexte de protéger les droits des minorités russophones hors de Russie, vise à reconquérir tout le territoire de l’ancienne Union soviétique.  Dans cette optique, on a recours à la propagande pour enflammer ces minorités russes, les inciter à protester puis intervenir en pratiquant une nouvelle forme de guerre appelée guerre hybride. Autrement dit, il s’agit de combiner les activités militaires, de renseignement, civiles et politiques au soutien de hooligans russes, d’agents du KGB infiltrés, etc.  Cette guerre hybride offre aux Russes une certaine capacité de déni plausible, soutenue si nécessaire par l’impression de maîtriser l’escalade (c’est-à-dire la capacité à contrôler l’ampleur et la rapidité de l’escalade du conflit).  Les cibles potentielles de cette doctrine Poutine sont, littéralement, toutes les anciennes républiques soviétiques, et plus particulièrement les républiques baltes, la Moldavie, la Géorgie et, voire, la Pologne.

Tout cela n’est qu’un tissu d’inepties absolues.  Il n’y a pas plus de doctrine Poutine que de guerre hybride ou de déni plausible, qui sont des inventions de la CIA. La conquête de régions de l’ancienne URSS est bien la dernière chose dont la Russie a besoin, encore moins quand il s’agit des petits États baltes, pauvres et inutiles, ou encore de la Moldavie ou de la Géorgie (qu’elle aurait d’ailleurs pu conquérir facilement en 2008!).  Cependant, le fait que toute cette théorie ne tienne pas debout ne la rend pas moins dangereuse, précisément parce qu’elle repose entièrement sur des idées paranoïdes plutôt que sur des faits.  Réfléchissez un instant: que pourrait faire Poutine pour montrer qu’il n’a absolument aucune intention d’envahir la Lituanie, la Lettonie ou l’Estonie?  Rien.  Même si la Russie démilitarisait entièrement Kaliningrad et transférait toutes ses forces à 300 km de ces mini-États, cela ne changerait rien à la situation de la minorité russe ni ne l’inciterait à accepter de vivre comme des citoyens de seconde zone dans un État où régnerait l’apartheid.  Un tel retrait ne manquerait alors pas d’être interprété comme une nouvelle phase de la guerre hybride, où l’on appliquerait les vieilles ficelles du KGB à la place d’une agression militaire traditionnelle.  En définitive, le problème est qu’on ne peut pas démontrer la fausseté de cette rhétorique, car elle repose sur des idées.  D’ailleurs, comment le démontrer par la négative ?

Cette rhétorique implique également un élément inévitable. Les Russes sont des impérialistes, le président issu du KGB utilise les ficelles du KGB, tandis que les nouveaux Hitler surgissent de partout, comme les champignons après la pluie. Il est impératif de les arrêter, et seule la nation indispensable est en mesure de le faire.

Captain America

Tout cela a quelque chose d’apocalyptique.  En écoutant tous ces Américains ignares, on ne peut se défaire de l’impression que le sort de l’humanité dépend, littéralement, de ces généraux éperdus de liberté prêts à voler au secours de la civilisation et de l’humanité menacées par la noirceur absolue de ces nouveaux Hitler, hybrides de Darth Vador, Sauron et Lex Luthor.  Poutine devient un personnage avec lequel chaque Américain a grandi, le fameux  grand méchant loup qui doit nécessairement être affronté par un super héros à la Captain America.

Évidemment, Captain America n’est plus vraiment ce qu’il était.  En fait, il n’a pas gagné de vraie guerre depuis 1945.  Mais peu importe. Voici l’ Empire des Illusions (pour parodier Chris Hedge) qui vole au secours d’une réalité sordide: tant que le peuple américain, entièrement zombifié par Idiot-Tube, croit que nous avons botté les fesses de Saddam, que Slobo a été traîné à La Haye et que le peuple de Kadhafi lui a fait subir une justice de la rue bien méritée, peu importe le nombre des échecs réels sur le terrain.  Il existe deux mondes parallèles qui ne se rencontrent jamais: la vraie vie et la vie des écrans de téléviseur américains.

La grande question qui se pose alors est la suivante: laquelle l’emportera?

Franchement, je n’en sais rien.

Dans un monde normal, il est quasiment inimaginable qu’un pays ayant perdu absolument toutes les guerres qu’il a menées depuis 70 ans décide de compléter cette série de défaites en s’attaquant à un pays qui a battu Napoléon et Hitler.  Toutefois, dans le monde de la télévision qui est celui des politiciens américains et, apparemment, aussi des généraux, ce monde dans lequel ils semblent vivre littéralement, la nation exceptionnelle pourrait bien être amenée à assumer le fardeau de l’homme blanc pour sauver l’humanité de la noirceur menaçante venue de l’Est.

Ma plus grande crainte est que la Russie soit amenée à ficher la raclée à un autre grand leader de la civilisation occidentale, mais que cette fois le prix en vies humaines ne soit encore plus élevé que les deux fois précédentes.

Aucun politicien américain ne sera présent cette année à Moscou pour commémorer la victoire [de la Seconde guerre mondiale].  Pourtant, pour une fois, j’espère sincèrement qu’ils allumeront leur cher téléviseur et réfléchiront au sens de cette commémoration, mais surtout qu’ils se poseront cette question toute simple: sommes-nous réellement beaucoup plus forts et beaucoup plus malins que ne l’étaient Napoléon et Hitler?

The Saker

   Envoyer l'article en PDF   

Graham Phillips:
L’Ukraine que je connaissais est morte à jamais


Par Graham Phillips – Le 22 avril 2015 – Source Russia Insider

 

L’Ukraine est morte. Qu’est-ce-qui la remplacera ?

C’est dur à dire et triste pour ceux d’entre nous qui aimaient l’Ukraine, comme je l’ai aimée – j’y ai vécu deux ans avant la guerre – c’était un pays que j’aimais beaucoup – mais après Euromaïdan, l’Ukraine est morte.

Voici pourquoi

Continuer la lecture de Graham Phillips:
L’Ukraine que je connaissais est morte à jamais

SITREP Ukraine jeudi 2 avril 2015

Le 2 avril 2015 – Source thesaker.is

La tendance générale en Ukraine reste inchangée: préparatifs à grande échelle pour la prochaine offensive.

Kolomoisky a été déchu de son poste de gouverneur par l’ambassadeur états-unien Geoffrey R. Pyatt et par le vice-président US Joe Biden, qui lui ont ordonné de démissionner, ce qu’il a fait immédiatement, volontairement, bien sûr. En échange, il a été autorisé à conserver ses actifs (militaires et financiers).

Les divers escadrons de la mort indépendants en Ukraine seront dorénavant fusionnés avec les forces armées régulières et Dmitri Iarosh deviendra conseiller spécial auprès du ministre de la Défense.

Les forces du Secteur Droit seront converties en brigade d’assaut.

Les Etats-Unis seront chargés de former la Garde nationale ukrainienne.

Le Parti radical d’Ukraine propose de criminaliser la négation de l’agression militaire de la Russie.

Ci-dessous une brève liste des  exercices militaires US planifiés pour 2015:

  • Gardien intrépide – 2015 (au total, 2 200 participants, incluant un millier de soldats américains)
  • Brise de mer – 2015 (au total 2 500 membres, dont un millier de soldats américains et 500 soldats de l’Otan, ou le partenariat pour la paix)
  • Sabre du gardien / Trident rapide – 2015 (au total 2 100 participants, incluant 500 militaires US et 600 soldats de l’Otan, ou le partenariat pour la paix)
  • Exercices ukraino-polonais des unités aériennes Cieux sûrs – 2015 (au total 350 participants, dont 100 militaires polonais) et des unités de police militaire
  • Loi et ordre – 2015 (au total 100 participants, dont 50 sont des soldats polonais).

Gardez à l’esprit que ces exercices d’entraînement officiels sont seulement une toute petite partie d’un gros paquet d’aide militaire, qui inclut des éléments secrets tels que des livraisons d’armes et des conseillers de Pologne, le recours à des fabricants d’armes privés et, évidemment, des forces spéciales états-uniennes opérant en secret. Du Vietnam au Nicaragua, à la Croatie, à la Bosnie, à la Libye, à la Syrie, au Yémen, c’est toujours le même modèle. Rien de nouveau ici.

The Saker

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Yémen :
l’axe du bien montre le vrai visage de l’Empire du néant.


Par Le Saker original – Le 3 avril 2015 – Source thesaker.is

Les titres de presse nous résument tout :

Tout cela peut se résumer ainsi: les États Unis qui ont encore provoqué un désastre dans un pays de plus sont les premiers à s’enfuir, et maintenant tout le monde s’enfuit, mis à part les forces russes et chinoises qui essayent d’évacuer leurs concitoyens. Encore un grand succès de politique étrangère pour Obama, qui avait présenté le Yémen comme un brillant exemple de succès de sa campagne anti-terroriste.

Continuer la lecture de Yémen :
l’axe du bien montre le vrai visage de l’Empire du néant.

Adresse de Vladimir Poutine au bureau du Service fédéral de sécurité


Le 26 mars 2015 – Source thesaker.is

Vladimir Poutine a pris part à une réunion du bureau du Service fédéral de sécurité. Les participants ont passé en revue les résultats des opérations de ce service et fixé les objectifs prioritaires pour 2015.

Le président de la Russie Vladimir Poutine

Bonjour, chers collègues,

Nous accordons toujours une grande importance au travail des organismes clés en matière de sécurité nationale. Aujourd’hui, dans le cadre de cette réunion de son bureau, nous allons passer en revue les résultats des opérations du Service fédéral de sécurité en 2014 et définir des priorités pour l’avenir.

J’aimerais commencer par vous dire que, comme vous le savez tous, l’année dernière n’a pas été facile. La situation mondiale s’est aggravée. Nous avons observé des tensions croissantes au Moyen-Orient et dans de nombreuses autres régions du monde, tandis qu’un coup d’État provoquait une guerre civile en Ukraine.

La Russie déploie des efforts importants pour réconcilier les parties et normaliser la situation. Nous avons déjà reçu et nous continuons à recevoir des milliers, et même des centaines de milliers de réfugiés, et nous faisons tout ce que nous pouvons pour éviter une catastrophe humanitaire.

Continuer la lecture de Adresse de Vladimir Poutine au bureau du Service fédéral de sécurité

Les événements en Grèce pourraient suivre le scénario chypriote ou argentin


 

Valentin Katasonov
Valentin Katasonov

Par Valentin Katasonov – Le 26 mars 2015 – Source strategic-culture

On peut décrire la position de l’actuel gouvernement grec par rapport à l’avenir du pays par ni guerre ni paix, si par guerre on entend la sortie de la Grèce de la zone euro et par paix le maintien du pays dans celle-ci. Toutefois, indépendamment de la position de la Grèce dans l’Union européenne, il lui est possible de s’écarter des sévères recommandations des créanciers étrangers.

Continuer la lecture de Les événements en Grèce pourraient suivre le scénario chypriote ou argentin

Le Saker interviewe Paul Craig Roberts


 

Le Saker original – Le 24 mars 2015 – Source thesaker.is

Il y a longtemps déjà que j’avais envie d’interviewer Paul Craig Roberts. J’ai suivi ses articles et ses interviews pendant de nombreuses années et chaque fois que je lisais ce qu’il avait à dire, j’espérais avoir un jour le privilège de l’interviewer sur la nature de l’État profond états-unien et l’Empire. Récemment, je lui ai envoyé un message et je lui ai demandé une interview, ce qu’il a très aimablement accepté. Je lui en suis vraiment reconnaissant.

Paul Craig Roberts
Paul Craig Roberts

The Saker

 

 

 

Continuer la lecture de Le Saker interviewe Paul Craig Roberts