Ukraine. Quatre oblasts rejoignent la Russie


Par Moon of Alabama – Le 30 septembre 2022

En 1922, Vladimir Ilitch Lénine, chef de l’Union révolutionnaire des républiques socialistes soviétiques, a décidé que plusieurs régions qui, pendant des siècles, avaient été russes et soumises à la domination russe, seraient placées, pour des raisons inconnues, sous l’administration de la République socialiste soviétique d’Ukraine. En 1954, une décision similaire a été prise à l’égard de la république autonome de Crimée.

Continuer la lecture

Voici pourquoi le référendum en Ukraine est une affaire importante


Par M.K. Bhadrakumar − Le 22 septembre 2022 − Source Indian Punchline

Le référendum qui se déroule du 23 au 27 septembre dans le Donbass et les régions méridionales de Kherson et de Zaporozhye en Ukraine sur leur adhésion à la Fédération de Russie est, à première vue, l’exercice de son droit à l’autodétermination tenu par la population autochtone qui a rejeté le résultat du changement de régime soutenu par l’Occident à Kiev, en 2014, et l’ascension des forces nationalistes extrêmes à tendance néonazie dans la structure du pouvoir.

Mais il a aussi d’autres dimensions. Selon toute probabilité, le référendum optera massivement pour l’adhésion à la Fédération de Russie. Dans le Donbass, la question est simple : « Êtes-vous favorable à l’entrée de la RPD dans la Fédération de Russie en tant que sujet de la Fédération de Russie ?« . Pour Kherson et les Cosaques de Zaporozhye, le référendum constate trois décisions séquentielles : la sécession de ces territoires de l’Ukraine ; la formation d’un État indépendant ; et son entrée dans la Fédération de Russie en tant que sujet.

Continuer la lecture

Que réserve l’avenir pour les régions d’Ukraine désormais contrôlées par la Russie ?


Par Alexander Nepogodin − Le 3 juin 2022 − Source RT

Une vue aérienne de la ville de Kherson le 20 mai 2022. © Andrey BORODULIN / AFP

Le rétablissement de la vie en temps de paix dans les territoires sous le contrôle de la Russie est vital pendant que ce que l’on appelle « l’opération militaire spéciale » se poursuit en Ukraine. Actuellement, il s’agit de la région de Kherson, de la majeure partie de la province de Zaporozhye et d’une grande partie de la zone autour de Kharkov.

Moscou a commencé à restaurer l’infrastructure économique et sociale, ainsi qu’à améliorer les conditions de vie des personnes concernées dans la région. Des administrations militaro-civiles ont déjà été mises en place, et les grandes villes reçoivent souvent la visite de hauts responsables russes. Une opinion largement répandue en Russie est que ces terres s’intègreront au pays, et qu’il n’y a plus de retour en arrière possible.

RT examine la tentative de rétablir la paix dans les régions de Zaporozhye et de Kherson, en gardant à l’esprit l’importance stratégique des terres du sud de l’Ukraine pour la Russie, et ce que l’avenir leur réserve.

Continuer la lecture

Les États-Unis sont « aux commandes » de la guerre, selon un journaliste français de retour d’Ukraine


Par Paul Joseph Watson − Le 12 avril 2022 − Source Summit News

Un journaliste français, de retour d’Ukraine après s’y être rendu avec des combattants volontaires, a affirmé sur CNews que les États-Unis sont directement « aux commandes »/ de la guerre sur le terrain.

Continuer la lecture

Les racines historiques du problème du Donbass expliquées


Par Evgeniy Norin – Le 19 mars 2022 – Source RT

La mine de Gorki dans le Donbass. 08.09.1932. Sputnik

Les événements actuels ont remis au goût du jour le Donbass, une région historique située à la frontière Ukraine-Russie. À l’échelle historique, cette région est apparue assez récemment et a toujours été un peu à part. Il est important de comprendre son évolution lorsqu’on examine cette crise, qui a débuté en 2014.

Aujourd’hui, le Donbass est une région industrielle et minière, mais pendant longtemps, il a été largement inhabité. La zone de steppe qui longeait les frontières méridionales de la « Rus » médiévale (qui n’était pas encore divisée en Russie, Ukraine et Biélorussie) était appelée les « Champs sauvages ». Elle abritait des peuples nomades et les agriculteurs ne se déplaçaient vers le sud qu’avec beaucoup de difficultés. Après l’invasion mongole au 13e siècle, les Champs sauvages furent un endroit dangereux où se rendre.

Il y a quatre cents ans, quelques paysans de Russie et d’Ukraine ont commencé à s’installer progressivement dans le futur Donbass.

Continuer la lecture

Quel sera la géographie de l’Ukraine à la fin de cette guerre ?


Par Moon of Alabama – Le 19 mars 2022

Le conseiller ukrainien à la sécurité nationale a envoyé une lettre à la Maison Blanche et à la CIA pour demander de l’argent afin de financer une insurrection dans les zones tenues par les Russes :

Le document, daté du 6 mars, demande aux États-Unis « d’allouer des fonds supplémentaires pour l’organisation du mouvement de résistance et pour former des volontaires des communautés territoriales dans toute l’Ukraine. »

La Maison Blanche et l’ambassade d’Ukraine nient avec véhémence l’existence de cette lettre. Je ne crois cependant pas qu’elle soit fausse. Elle n’était tout simplement pas destinée à être rendue publique. La CIA entraîne des milices de la « résistance » en Ukraine depuis 2015. Demander de l’argent frais pour en former davantage est tout à fait naturel.

Continuer la lecture

Des documents montrent qu’une opération offensive était prévue contre le Donbass en mars de cette année


Par le Ministère de la Défense Russe − Le 9 mars 2022 − Source The Saker’s Blog

Le ministère russe de la défense a obtenu les documents originaux d’un ordre de combat émanant de la Garde nationale prouvant que l’Ukraine préparait une opération offensive contre le Donbass en mars de cette année.

Briefing du porte-parole du ministère russe de la Défense, le général de division Igor Konashenkov.

Continuer la lecture

12eme jour. Principaux développements militaires et politiques et risques majeurs à venir


Par The Saker – Le 7 mars 2022 – Source The Saker’s Blog

Tout d’abord, la plus grande nouvelle de la journée : la ville d’Izium est tombée aux mains des forces russes. Voici une carte avec Izium (Изюм) en haut, puis deux séries de flèches : les rouges montrent comment le chaudron opérationnel à l’est de l’Ukraine peut être verrouillé le long de l’axe Lozovaia (Лозовая au nord de Pavlograd) – Pavlograd (Павлоград à gauche), tandis que la noire montre la même option, mais beaucoup plus proche des forces ukronazes encerclées, le long d’un axe Izium-Pokrovsk (Покровськ au centre).

Continuer la lecture

Huitième jour de l’opération russe en Ukraine


Par The Saker – Le 3 mars 2022 – Source The Saker’s Blog

Tout d’abord, d’un point de vue purement militaire, l’issue ne fait aucun doute. Initialement, environ 120 à 150 000 soldats se faisaient face le long de la Ligne de Front et de la frontière russo-ukrainienne. Selon les experts militaires russes, les Russes n’ont devancé une attaque ukrainienne que d’environ 24 heures. Le plan initial consistait à « repousser » sans livrer de combats de rue à l’intérieur des villes, et ce pour des raisons humanitaires, politiques et économiques évidentes. La phase initiale de l’opération spéciale a été fixée à 10 jours, ce qui signifie que d’ici le week-end prochain, le haut commandement russe réévaluera les progrès et les échecs de cette opération et décidera ensuite de la marche à suivre. Pour vous donner une idée des dimensions de cette guerre, Yurii Podoliaka dit qu’il y a au maximum 200 000 soldats de chaque côté et que la ligne de contact entière fait jusqu’à 3000 km de long. Regardez sa carte :

Continuer la lecture

Troisième jour de l’opération russe en Ukraine


Par The Saker – Le 26 février 2022 – The Saker’s Blog

J’ai trouvé des cartes assez décentes sur la chaîne YouTube de Iurii Podoliaka et je vais faire quelque chose de moche mais, je l’espère, d’efficace : ajouter quelques traits à ses cartes avec mon gros marqueur noir.

Mais d’abord, ceci : il semble qu’hier, Poutine ait ordonné un arrêt temporaire de l’offensive russe pour parler avec « Ze », mais lorsque ce dernier a cessé de parler, Poutine a redonné un ordre : « en avant toute ».

Je vais commencer par une carte plus ancienne (de quelques heures) de cette situation :

Continuer la lecture