Comment se porte État islamique dans le plus grand pays musulman au monde ?


Pourquoi si peu d’Indonésiens rejoignent-ils EI ?

«L’Indonésie est un pays dont le gouvernement n’est pas répressif, un pays qui n’est pas sous occupation, qui est politiquement stable, où il n’y a pas de conflits sociaux ou ethniques et où les musulmans ne sont pas une minorité persécutée.» Sydney Jones.

Jakarta, prière de veille du ramadan, IndonesiaSupri / Reuters


Par Edward Delman – Le 3 janvier 2016 – The Atlantic.

Depuis quelques temps, les borborygmes d’EI ont atteint le pays qui compte la plus grande population musulmane au monde. Les forces de sécurité de l’Indonésie, pays peuplé par 200 millions de musulmans [presque 90% de la population, NdT], sont lancées dans une chasse à l’homme contre Santoso, le dirigeant d’un groupe militant ayant publiquement plaidé allégeance à EI. La police a déjà arrêté plusieurs supporteurs présumés d’EI dans le cadre de rumeurs d’attentats terroristes. Le procureur général australien a prévenu qu’EI avait l’intention d’établir un califat éloigné dans cet archipel du Sud-Est asiatique. Mais toute cette activité ne montre pas vraiment la réelle position d’EI en Indonésie. Examinons, par exemple, le fait que pendant que le nombre de combattants étrangers ralliant l’Irak et la Syrie pour rejoindre EI a plus que doublé entre juin 2014 et décembre 2015, relativement peu viennent d’Indonésie. La question est : pourquoi ? Continuer la lecture

Ma prescription pour 2016 : Effondrez-vous rapidement et souvent !


Orlov

Dmitry Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 5 janvier – Source Club Orlov

Nous sommes au moment de l’année où les animaux les plus sensibles, vivant dans les climats nordiques, sont en hibernation dans des terriers et des troncs d’arbres creux, tandis que les experts un peu moins sensibles font leurs prédictions pour l’année à venir. Ma prédiction est toujours la même : les choses vont aller plus ou moins comme avant, jusqu’à ce que quelque chose de majeur casse, alors que la probabilité d’une rupture de quelque chose d’important augmente chaque année qui passe. J’ai appelé cet événement effondrement, et j’ai prédit, année après année, qu’il finira par arriver. Alors, au lieu de répéter inutilement cette prévision, cette année, je vais plutôt fournir une prescription.
Continuer la lecture

L’Otan cherche la destruction de la Russie depuis 1949 – 1/4


Par Gary Leupp – Le 25 décembre 2015 – Source CounterPunch

Afficher l'image d'origine

Note du Saker Francophone

Ce texte a été traduit par un nouveau venu dans l'univers francophone de la ré-information, le site https://beerblogsite.wordpress.com qui nous a proposé spontanément sa collaboration sur les aspects géopolitiques. L'article, de taille, est découpé en 4 parties. La 1ère partie retrace l'histoire de l'OTAN.

Partie 1Partie 2Partie 3Partie 4

En 1990, après la chute du Mur de Berlin, le président américain George H. W. Bush, par l’intermédiaire de son secrétaire d’État James Baker, promit au Premier secrétaire Mikhaïl Gorbatchev qu’en échange de la coopération soviétique dans la réunification allemande, l’Otan, alliance de la Guerre froide, ne s’étendrait pas d’un pouce vers l’Est, en direction de la Russie. Baker dit à Gorbatchev : «Écoutez, si vous retirez vos 300 000 troupes d’Allemagne de l’Est et permettez la réunification de l’Allemagne dans le cadre de l’Otan, l’Otan ne s’étendra pas d’un pouce vers l’Est.»

Continuer la lecture

ThinkerView : terrorisme, état d’urgence, quelles solutions ?

Journaliste, Renseignement, Stratégiste, Hacker.


thinkerview

Interview publiée le 30 Décembre sur la chaine Youtube Thinkerview

 

Après un 1er épisode commenté dans ce post sur l’économie, l’équipe de Thinkerview revient avec un opus sur la situation intérieure.

Trois élus :

  • Hervé Brusini – France 2
  • Pierre Conasa – Ancien haut fonctionnaire du ministère de la Défense
  • Eric Filiol – Ex-DGSE

Comme dans le premier opus, si je me permets ces quelques remarques, c’est que la source est de grande qualité. L’ensemble est très au dessus des 20h de France 2 ou de TF1, et c’est un euphémisme. Je vous invite à suivre leur travail et même à revenir sur leurs précédentes vidéos.

Voici seulement quelques remarques au vol en écoutant les réponses mais aussi ce qui n’est pas dit ou pas repris.

7’35 – «Assad est un effroyable dictateur» : Étrange déclaration car Assad a été réélu avec 80% des voix. Comment alors peut-il être soutenu par son peuple, y compris les sunnites qui se sont réfugiés à 70% dans la zone contrôlée par l’armée légaliste ? Effroyable, mais alors la France, les États-Unis pour leur rôle en Libye ? Pierre Conesa décrit très bien la situation et se permet de taper sur l’Arabie saoudite, mais comment peut-il balayer Assad d’un revers de main ainsi que toute la complexité de la situation syrienne ? C’est du coup étonnamment pauvre pour un expert. Et personne ne relève… On ne peut que lui conseiller de suivre ce qui se passe en Syrie sur notre modeste blog 🙂

8’07 Brusini : Il est courageux d’être venu, il faut le noter. Il tente d’expliquer l’inexplicable et, s’il donne une vérité de son point de vue, se noie quand même dans son verre d’eau. C’est long et terrible pour la profession, mais vraiment courageux ou inconscient. Il croit peut être à ce qu’il dit. Peut être ignore-t-il tout simplement ce qui se passe sous la table ou ne veut-il pas y croire ?

12′ Filiol : Il balance la réalité sous le nez de Brusini : censure, manipulation, etc.  provenant de l’Otan, qui de fait, contrôle notre armée, une bombe, quoi ! Sans que les autres ne bronchent… Enfin, l’interviewer essaie bien, mais Conesa évacue tranquillement la question. Visiblement, lui aussi a suivi la formation à l’Otan.

26′ Brusini : Dans les rédactions, tout le monde en est conscient… C’est Filiol qui vient à la rescousse pour expliquer le rôle des agences de com, la noyade des infos pertinentes (mais qui le fait alors ?). Pourquoi Brusini est-il incapable de cette lucidité ?

33’13 Brusini : Nous sommes préposés au discours de vérité. Cela n’a qu’une valeur relative, c’est comme on veut. Mais démissionne, mon gars, si tu ne te sens pas impliqué ! Dire un bout de vérité dans un océan de mensonges permet de cautionner ce théâtre pour cacher les vrais décideurs. Comment peut-il ne pas en avoir conscience ?

52′ Fiĺiol : Recul de la culture générale pour juger de la capacité à comprendre. Le niveau baisse à chaque génération. C’est un constat très pertinent que tous les  parents peuvent faire en regardant le niveau demandé à leurs enfants, constat  assumé par les élites visiblement. Dans une société où les classes moyennes sont condamnées à disparaître, c’est tout simplement que le plan se déroule tranquillement comme prévu.

1h07 Petite vidéo choc : Extrait qui déménage de Rampage 2 très centré
sur le contexte US et très discutable sur certains aspects certes.

Réactions : Conesa indique que oui nos démocraties tuent des millions de gens et acceptent l’inacceptable, mais il ne lui vient pas à l’idée que, précisément, c’est que nous ne sommes pas en démocratie. Il arrive même sans rire à dire que le Patriot Act ne viole pas le droit des Américains…

Filiol parle du terrorisme qui viendrait du Tea Party sans se demander s’il n’y a pas un lien avec le Patriot Act et les agissements de l’État américain…

Et Brusini, sans se démonter, explique que le problème de ce film est qu’il manque d’esprit critique alors que les gens qui pourraient apporter cette critique sont ostracisés par les médias, dont ceux de service public. Rien sur les accusations, rien sur cette fausse démocratie. Peut-être est-ce tout ce qu’il est possible de dire.

On sent qu’on est dans la zone grise entre nous qui n’avons qu’une petite audience et pouvons publier à volonté, mais sans moyen de vérification autre que de recouper les sources, et les médias grand public qui manipulent sans vergogne mais que plus personne n’écoute vraiment.

Pour finir et vous faire profiter de mon livre de chevet actuel, voici un extrait de l’introduction de la très belle édition Evergreen de L’Art de la Guerre de Sun Tzu. C’est Mo Tzu qui parle, un des rares à se dresser contre le climat amoral, déjà, pendant la période des Royaumes Combattants :

Quand un homme tue un innocent, […] il commet un crime […] Mais lorsque qu’il s’agit d’un meurtre commis en attaquant un pays, on n’y voit aucun mal ; on applaudit, on parle de justice. Peut-on ainsi savoir distinguer le bien du mal ? […]

Si un homme appelle noir ce qui est noir à petite échelle, mais blanc ce qui est noir à grande échelle, il n’est pas capable de distinguer le blanc du noir.

Il semble que depuis 400 av JC, le monde ait peu progressé, du moins les élites. On peut même se demander si M. Conesa a lu Sun Tzu, ce qui serait dommage s’il ne l’avait pas fait en tant qu’ancien haut fonctionnaire du ministère de la Défense. Ou alors, si j’étais perfide, je pourrais dire qu’il ne le connaît que trop bien.

Les commentaires sont l’œuvre d’Hervé pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Questions-Réponses :
de la planète Mars à l’Agro-business


Kunstler

Par James Howard Kunstler – Le 28 décembre 2015 – Source kunstler.com

Le très gros morceau de l’émission 60 Minutes de la nuit dernière était que le dernier film Star Wars a passé la barrière du milliard de dollars de profit après une semaine de projection. Cela dit, tout ce que vous devez savoir sur une société qui se noie, y compris sur l’état des médias officiels.

Continuer la lecture

L’Ukraine sur le chemin de l’hyperinflation


Par Ronald Barazon – Le 29 décembre – Source Deutsche Wirtschafts Nachrichten

L’Ukraine s’enfonce toujours plus profondément dans un fiasco. Ici: Arsenyi Iatseniouk et Angela Merkel à Berlin en janvier 2015. (Foto: dpa)

L’Ukraine est sur la voie de l’hyperinflation : rien que cette année, l’inflation est montée de près de 44%. Il est de plus en plus difficile pour cet État en faillite d’honorer ses dettes. Ceci pourrait rapidement concerner avant tout les contribuables de l’UE.

Continuer la lecture

Une bombe à retardement au Moyen-Orient


L’objectif final d’EI est de remplacer la famille Saoud

Note du Saker Francophone

Cet article est la suite de : Histoire du wahhabisme. D’où vient EI ? Sa lecture est nécessaire pour bien comprendre celui ci. Les deux apportent une vision bien plus précise des motivations, des conflits intérieurs et de la crise idéologique auxquels est soumis l'Arabie Saoudite et de sa relation incestueuse avec EI.

Alastair Crooke

Par Alastair Crooke – Le 11 février 2014 – Huffington Post

EI, le groupe État islamique, est une véritable bombe à retardement insérée au cœur du Moyen-Orient. Mais son pouvoir destructeur n’est pas bien appréhendé. Celui ci ne provient pas de son hymne à la décapitation, ni de ses tueries, de la capture de villes ou de villages, de la cruauté de sa justice, si terrible soit elle. Il est encore plus puissant que sa force exponentielle d’attraction sur les jeunes musulmans, son immense arsenal d’armes et ses millions de dollars. Son véritable potentiel destructeur repose ailleurs – dans l’implosion de l’Arabie saoudite en tant que pierre fondatrice du Moyen-Orient. Nous devrions comprendre que l’Occident ne peut rien faire contre cela si ce n’est s’asseoir et observer.  Continuer la lecture

La politique ukrainienne de l’UE est un danger pour la paix mondiale


Par Ronald Barazon – Le 28 décembre – Source Deutsche Wirtschafts Nachrichten

L’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine ignore la situation géopolitique de l’Ukraine et ses interactions avec la Russie. L’accord contre Moscou est plus qu’un pur traité de commerce. L’accord est de la dynamite politique mondiale.

Bundeskanzlerin Angela Merkel mit dem ukrainischen Premier Arseni Jazenjuk im Bundeskanzleramt in Berlin, im Oktober 2015. (Foto: EPA/GUIDO BERGMANN / GERMAN GOVERNMENT)

La chancelière fédérale Angela Merkel avec le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk dans la chancellerie fédérale à Berlin, en octobre 2015. (Photo : EPA/GUIDO BERGMANN / GERMAN GOVERNMENT)

Dans quelques jours, le 1er janvier 2016, l’accord d’association contesté entre l’UE et l’Ukraine entrera en vigueur. L’Ukraine secouée par les crises en profitera très peu.

Continuer la lecture

J’ai aidé à créer État Islamique


Les confessions d’un militaire américain, vétéran de l’Irak.


Par Vincent Emanuele – le 18 décembre 2015 – Source Telesur

Après 14 ans de guerre contre le terrorisme, l’Occident a montré sa grande capacité à créer des États déchus et à fomenter la barbarie.

Depuis quelques années des gens du monde entier se demandent d’où vient EI. Les tentatives d’explications sont nombreuses et varient du géopolitique (l’hégémonie américaine), au religieux ( chiites/sunnites), à l’idéologie (wahhabisme) ou même à l’écologie (réfugiés climatiques). Mais de nombreux commentateurs et même d’anciens militaires ont suggéré, correctement, que la guerre en Irak est la principale responsable pour le déchaînement des forces connues sous le nom d’EI ou Daesh. Sur ce point, je peux ajouter quelques réflexions et anecdotes utiles.  Continuer la lecture