La financiarisation et la banque centrale ont cimenté la baisse des taux de fertilité, des naissances et finalement de la dépopulation


Par Chris Hamilton – Le 24 janvier 2020 – Source Econimica

Les pays qui représentent 56 % du PIB mondial ont des naissances et des populations en âge de procréer en baisse, les pays qui représentent 35 % du PIB ont des naissances en baisse mais des populations en âge de procréer en hausse, les pays qui représentent moins de 9 % du PIB mondial ont des naissances et des populations en âge de procréer en hausse.

Continuer la lecture de La financiarisation et la banque centrale ont cimenté la baisse des taux de fertilité, des naissances et finalement de la dépopulation

L’effondrement de la population suit les taux d’intérêt, l’endettement et l’explosion du prix des actifs


Par Chris Hamilton – Le 17 janvier 2020 – Source Econimica

Cela ne surprendra peut-être pas beaucoup de mâles, mais les femelles humaines ne ressemblent pas au reste des animaux sur terre. Les femelles humaines ont un facteur unique et totalement différencié de presque toutes les autres formes de vie animale ; leur corps cesse d’être capable de gestation à peu près au milieu de leur cycle de vie. Ce passage naturel à la stérilité (ménopause) ne se produit pas dans le règne animal (ni chez les mâles humains) essentiellement tant qu’ils vivent. En fait il peut y avoir un couple de baleines et de marsouins qui peuvent aussi passer par la ménopause… mais je m’écarte du sujet. Les animaux et les hommes mâles sont encore capables de se reproduire presque jusqu’à la fin. Mais pas les femelles humaines. Même avant que la ménopause ne prenne complètement le dessus, généralement vers 50 ans, le taux de fertilité chute radicalement après 40 ans et les fausses couches se multiplient chez celles qui sont capables de tomber enceintes. À 45 ans, les grossesses cessent pour l’essentiel.

Continuer la lecture de L’effondrement de la population suit les taux d’intérêt, l’endettement et l’explosion du prix des actifs

Naissances mondiales et population de mères potentielles…


en baisse, en baisse, en baisse


Chris Hamilton – Le 12 janvier 2020 – Source Econimica

Policy solutions for demographic change, growing government ...
Aujourd’hui, plutôt que de faire de l’économie anecdotique et des récits sur la surpopulation, je propose une vision du monde qui part de la base. Sur la base des données démographiques de l’ONU pour 2019, je propose une fenêtre de quatre-vingt-dix ans pour les naissances annuelles et le nombre de femmes en âge de procréer au niveau mondial, régional et pour certains pays sélectionnés. Jauger la taille et la nature changeante de la « tarte » est une question que les chefs d’entreprise, les économistes et même les présidents devraient connaître. Combien de clients / consommateurs / travailleurs potentiels existe-t-il actuellement et comment cela va-t-il évoluer à l’avenir ? Sur cette base, les entreprises et les nations pourraient prendre des décisions éclairées en matière de dépenses, d’endettement et de croissance. Ainsi, sans gaspiller davantage d’encre numérique, je montrerai que les naissances annuelles ont atteint un pic dans chaque région du monde (sauf en Afrique), et ensuite quand la population féminine en âge de procréer a atteint ou atteindra aussi son maximum.

Continuer la lecture de Naissances mondiales et population de mères potentielles…

Perspectives 2019 aux USA


La croissance démographique américaine coule, la dette fédérale s’effondre et les actifs augmentent


Par Chris Hamilton – Le 4 janvier 2020 – Source Econimica

2019 a été une autre « marche » dans le marché haussier actuel. La reprise de l’assouplissement quantitatif, la réduction des taux d’intérêt et le gonflement de la dette fédérale, ainsi que les rachats d’actions et les réductions d’impôts sur les sociétés, ont alimenté une explosion des actifs. Mais le Bureau du recensement a eu l’amabilité de publier ses données pour 2019, et celles-ci étaient tout simplement aussi divergentes que possible des données positives du marché. Je n’ai pu constater qu’une seule fois dans l’histoire des États-Unis où la population américaine totale a augmenté avec un taux aussi faible (moins de 0,5 %) et cela était dû à la pandémie mondiale de grippe de 1918-1919 (grippe espagnole) qui, au lendemain de la Première Guerre mondiale, a tué entre 20 et 40 millions de personnes dans le monde et près de 700 000 Américains. C’est près de dix fois le nombre d’Américains qui ont péri dans la guerre pour mettre fin à toutes les guerres. La réalité est que plus la croissance organique de la population (et la croissance de la consommation qui en résulte) est faible, plus les substituts synthétiques sont utilisés.

Continuer la lecture de Perspectives 2019 aux USA

Les femmes et les naissances, aussi faibles que possible


Par Chris Hamilton – Le 16 décembre 2019 – Source Econimica

Résultat de recherche d'images pour "chaine de Ponzi"
D’abord, la carte du siècle… littéralement. Pour ceux qui sont plongés dans le fiasco actuel des prises en pension (REPO), des QE et de la monétisation… il est utile de prendre du recul et de clarifier ce qui provoque la défaillance du système économique et financier existant… C’était, c’est et ce sera une pyramide de Ponzi jusqu’à son dernier jour et un Ponzi qui échouera faute de nouveaux entrants.

Comment les Démocrates et la Réserve fédérale ont assuré la réélection de Trump


L’histoire que je n’entends pas…


Par Chris Hamilton – Le 6 décembre 2019 – Source Econimica

Résultat de recherche d'images pour "accord sur le plafonnement de la dette"
Le 31 juillet, accord sur le plafonnement de la dette – Le 31 juillet dernier, les Démocrates du Sénat ont adopté l’accord budgétaire du président Trump qui élimine le plafond de la dette jusqu’au 31 juillet 2021. Ceci après qu’une majorité de républicains de la Chambre des représentants de Trump ait voté contre l’accord budgétaire, mais que les Démocrates de la Chambre l’aient adopté à une écrasante majorité. Ainsi, le plafond de la dette a été supprimé. Depuis le 31 juillet, le Trésor a émis plus de 1000 milliards de dollars de nouvelle dette nette, mais ce n’est qu’un début. Trump a tweeté qu’il sera toujours temps de faire des coupes budgétaires « plus tard ».

Continuer la lecture de Comment les Démocrates et la Réserve fédérale ont assuré la réélection de Trump

Conclusions indéfendables


Pourquoi la situation de la sécurité sociale est bien pire que ce qui est annoncé


Par Chris Hamilton – Le 18 novembre 2019 – Source Econimica

Pendant plus d’une douzaine d’années, le recensement a cru et projeté à tort que le nombre total de naissances aux États-Unis était sur le point d’augmenter. Le graphique ci-dessus montre les naissances totales réelles et les projections du recensement depuis 2000 jusqu’à la projection du dernier recensement en 2017. Chaque projection était inférieure à la précédente mais restait encore beaucoup trop élevée. Depuis 2007, il y a eu 5,5 millions de naissances de moins que ce qui avait été prévu lors des recensements de 2000 et 2008. Et ce delta dans la croissance projetée par rapport à la chute rapide des naissances et des taux de fécondité ne fait que s’accentuer, comme le montrent les données de fécondité des CDC pour le premier trimestre de 2019.

Continuer la lecture de Conclusions indéfendables

Non QE, monétisation et inflation des actifs


Par Chris Hamilton – Le 10 novembre 2019 – Source Econimica

Le graphique ci-dessus montre les avoirs de la Réserve fédérale en bons du Trésor, en variation hebdomadaire (colonnes noires) et le total des avoirs (ligne rouge) pendant les opérations QE1, QE2, l’opération Twist, QE3, QT et le Non QE. Vous avez compris ?!? Cette explosion actuelle de « Non QE » en QE est comme une sorte de vaudeville à l’ancienne (comme le vieux sketch d’Abbott et Costello, « qui est en premier, qu’est-ce qui est en deuxième, je ne sais pas qui est en troisième »).

Continuer la lecture de Non QE, monétisation et inflation des actifs

Effondrement organique de la masse monétaire


Elle est remplacée par une croissance synthétique, une fusion dirigée par le centre


Par Chris Hamilton – Le 6 novembre 2019 – Source Econimica

Démographie de la 1ère Guerre Mondiale

La situation démographique à laquelle le monde est confronté est sans précédent et sans équivalent dans l’histoire moderne. Toutes les morts des guerres des siècles derniers ont été de simples échos sur le radar par rapport à ce qui se passe aujourd’hui. Compte tenu du modèle économique de croissance infinie, la situation est irréparable et aucune réparation ne sera tentée. Le seul but est d’étendre le modèle actuel avec ses gagnants et ses perdants évidents.

Continuer la lecture de Effondrement organique de la masse monétaire

Démographie, demande de crédit et création d’argent…


Pourquoi la monétisation par la Réserve fédérale ne fait que s’échauffer


Par Chris Hamilton – Le 2 novembre 2019 – Source Econimica


Aujourd’hui, l’émission annuelle de la dette du Trésor a franchi le cap des 10 000 milliards de dollars pour l’année civile 2019 (elle a également franchi le cap absolu des 23 000 milliards de dollars, alors qu’il reste encore deux mois). Ci-dessus, en rouge, la dette public (négociable) est en hausse par rapport à celle en bleu, le ralentissement de la dette intra-gouvernementale (Sécurité sociale et autres fonds en fiducie) et le taux des fonds fédéraux.

Continuer la lecture de Démographie, demande de crédit et création d’argent…