Tout ça et la guerre mondiale aussi


Par James Howard Kunstler – Le 20 juin 2022 – Source kunstler.com

Pendant trois décennies, depuis que l’ancienne Union soviétique a pris fin dans un gémissement, la Russie réincarnée a demandé à « l’Occident » très peu de choses, presque rien, en fait, et certainement pas le genre d’« aide » que les États-Unis utilisaient comme une chauve-souris pour battre les États moins importants du monde entier et les soumettre de manière hégémonique. Tout ce que la Russie a demandé, après soixante-quinze ans de folie communiste de formation massive, c’est d’être traitée à nouveau comme une nation européenne normale. Au début, la Russie a même proposé une éventuelle candidature à l’OTAN, que l’OTAN a rejetée en riant, parmi les nombreuses autres insultes qui ont suivi.

Continuer la lecture

Voici comment les esprits sont manipulés


Par Caitlin Johnstone – Le 24 Juin 2022

Tous les pires problèmes de notre monde sont créés par les puissants. Les puissants continueront à créer ces problèmes jusqu’à ce que les gens ordinaires utilisent leur nombre supérieur pour les arrêter. Les gens ordinaires n’utilisent pas leur supériorité numérique pour arrêter les puissants parce que ces derniers manipulent continuellement la compréhension que les gens ont de ce qui se passe.

Les humains sont des créatures qui se racontent des histoires. Si vous pouvez contrôler les histoires que les humains se racontent sur le monde, vous contrôlez les humains et vous contrôlez le monde.

Continuer la lecture

La perte de confiance – Médecine et totalitarisme (5/5)


Les médecins risquent de perdre la confiance du groupe témoin, des étudiants en médecine, des infirmières, des aides-soignantes et de tous les Français en général.


Par Zineb Deheb – Le 28 mai 2022

L’attitude collective des médecins depuis fin 2019 a été déplorable et les Français vont leur retirer leur confiance, si ce n’est déjà fait. L’industrie pharmaceutique a installé un « canal de communication » dans l’esprit des médecins. La brèche est béante et ce que cette mafia tente et tentera d’insérer dans leurs esprits asservis va bien sûr dépasser la simple épidémie générée par le Sars-CoV-2.

Continuer la lecture

Les vulnérabilités morales des médecins – Médecine et totalitarisme (4/5)


Le tabou du meurtre a été levé dans la société française. La question, maintenant, est : à qui le tour ?


Par Zineb Deheb – Le 7 mai 2022

Il a suffit qu’un gouvernement allié à l’industrie pharmaceutique demande aux médecins de ne plus faire leur travail pour qu’ils obéissent. Les médecins sont maintenant lancés sur une pente glissante et ils comptent la dévaler jusqu’au bout. Ils ne sont pas conscients que leurs vulnérabilités morales sont exploitées1. Continuer la lecture

  1. A. Colaianni,

Le contrôle de l’information et l’omerta – Médecine et totalitarisme (3/5)


Les sources d’information des médecins ont été corrompues. 


Par Zineb Deheb – Le 30 avril 2022

Le contrôle de l’information

La subjugation des esprits par les propagandistes à la solde du partenariat industrie pharmaceutique/État1 (plus connus sous le nom de journalistes) a empêché la portion du système de santé confrontée à l’épidémie de s’informer. Les médecins se sont fiés à ceux à qui ils accordent habituellement leur confiance : les instances régulatrices (la Haute autorité de santé, l’Agence nationale de sécurité du médicament), les revues médicales prestigieuses à gros impact factor, les revues de plus petit calibre. Continuer la lecture

  1. A propos de ce partenariat, cette vidéo est une synthèse brillante qui montre que la politique prétendument sanitaire et l’achat d’ARNm est un des multiples fronts du racket mené par des entreprises étatsuniennes contre la France avec la complicité des oligarques français (texte de la vidéo ici)

La subjugation des médecins – Médecine et totalitarisme (2/5)


Je commence par les deux plus grands ressorts utilisés pour créer des effractions psychiques et soumettre les médecins, par le harcèlement, à la «politique sanitaire» : la terreur et la culpabilisation.


Par Zineb Deheb − Le 23 avril 2022

La terreur 1

L’explication la plus probable aux erreurs de jugement des médecins est malheureusement la terreur qui a saisi une partie d’entre eux face à l’épidémie de Sars-CoV-2. La peur n’est pas un sentiment à reprocher en général. Elle est simplement malvenue dans le milieu médical, surtout sur une durée de plus de deux ans.

Dès le début de la formation médicale, la maladie nous envahit : nous voyons les malades, nous sentons leur odeur, nous les touchons, nous rêvons d’eux. Le vocabulaire de la maladie envahit notre champ lexical. Nous sommes les héritiers de médecins qui n’avaient pas froid aux yeux et qui distinguaient le diabète insipide du diabète sucré en goûtant l’urine de leurs patients. Les chirurgiens se blessent régulièrement les mains avec du matériel souillé et continuent leur travail sans s’imaginer mourir de cirrhose ou du SIDA. Dans ma pratique, j’ai déjà côtoyé un patient atteint de lèpre sans craindre pour autant l’amputation et je n’en tire aucune fierté. Si les médecins devaient se retrouver confronté à leur finitude et à leur fragilité devant chaque malade contagieux, ils ne pourraient plus ni raisonner ni exercer. Continuer la lecture

  1. Le point de vue de la psychologue sur la terreur et la culpabilisation ici

Médecine et totalitarisme (1/5)


Cet écrit fait suite à une lettre ouverte adressée à trois confrères du conseil de l’Ordre des médecins, restée sans réponse. Il s’agit d’une réflexion sur la responsabilité des médecins dans ce que je pense être le plus grand désastre sanitaire, à savoir l’injection généralisée d’un produit expérimental à base d’ARNm de la protéine spike du Sars-CoV-2.


«imagine que c’est toi-même qui mènes toute cette entreprise d’édification du destin de l’humanité dans le but, au final, de faire le bonheur des hommes, de leur donner au bout du compte le bonheur et le repos, mais que, pour cela, il serait indispensable, inévitable de martyriser rien qu’une seule toute petite créature, tiens, ce tout petit enfant, là, qui se frappait la poitrine avec son petit poing, et de baser cette entreprise sur ses larmes non vengées, toi, est-ce que tu accepterais d’être l’architecte dans ces conditions, dis-le, et ne mens pas !»

Dostoïevski, Les Frères Karamazov, Actes Sud, 2002

«L’état de tutelle est l’incapacité de se servir de son entendement sans être dirigé par un autre. Elle est due à notre propre faute lorsqu’elle résulte non pas d’une insuffisance de l’entendement, mais d’un manque de résolution et de courage pour s’en servir sans être dirigé par un autre. Sapere aude! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Telle est la devise des Lumières.»

Kant, Qu’est-ce que les Lumières ?


Par Zineb Deheb – Le 16 avril 2022 – Le Saker Francophone

Il n’était pas besoin d’être médecin pour comprendre qu’inoculer la nouvelle technologie à base d’ARNm à nucléoside modifié de la protéine spike du Sars-CoV-2 était dangereux et téméraire : refuser ce poison était à la portée de n’importe quel étudiant de 2e cycle des études médicales. Expliquer en quoi les études des laboratoires pharmaceutiques étaient trompeuses serait une perte de temps. Le but de cet article est de présenter les arguments recueillis directement auprès des médecins (hommes et femmes, exerçant en libéral ou salarié, avec ou sans fonction universitaire) légitimant l’injection. L’enthousiasme général des médecins pour la nouvelle potion à ARNm semble incontestable. Il est donc fort probable que la majorité des médecins a soutenu un ou plusieurs de ces arguments à un moment ou à un autre depuis l’irruption du Sars-CoV-2. On remarquera, après analyse, que ces arguments sont bien faibles. L’acceptation de cette nouvelle technologie expérimentale est survenue dans un cadre plus général d’abandon pur et simple de la médecine hippocratique. Cet article tentera en dernier lieu de comprendre l’origine d’une telle indigence intellectuelle et morale. Continuer la lecture

#TrudeauMustGo: le dirigeant canadien a perdu toute légitimité


Par Andrew Korybko − Le 5 février 2022 − Source One World

andrew-korybko

Selon les propres standards occidentaux, avec en tête ceux des États-Unis, qui sont régulièrement appliqués aux dirigeants des nations du Grand Sud, on peut considérer que Justin Trudeau, le premier ministre canadien, a déjà abdiqué de facto en s’enfuyant de la capitale de son pays. Après tout, c’est exactement ce que l’on aurait dit du président syrien Bashar El Assad, ou du premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, s’ils avaient agi de la même manière.

Continuer la lecture

Pour les gauchistes, votre liberté est leur malheur – votre esclavage est leur joie


Par Brandon Smith − Le 13 janvier 2022 − Source Alt-Market

Il y a un certain niveau de folie nécessaire pour arriver à l’état dans lequel se trouve notre pays aujourd’hui. Je pense que la plupart d’entre nous le ressentent et le savent, mais je veux disséquer un peu la situation pour que nous puissions voir les entrailles de la chose et en comprendre les mécanismes. La folie a une structure, croyez-le ou non, et il existe des moyens de l’analyser et de l’identifier. Par exemple, il existe de nombreuses formes de folie qui découlent d’une obsession du pouvoir et du contrôle.

Continuer la lecture

Maintenant, nous sommes tous Novak Djokovic


Par Tom Luongo – Le 18 janvier 2022 – Source Gold Goats ‘n Guns

Lorsque j’ai parlé dans le passé de la mosaïque tyrannique post COVID-11/09, j’avais des choses plus banales à l’esprit que le sort d’une grande star du tennis.

Novak Djokovic a été expulsé d’Australie dimanche après l’échec de son appel pour le rétablissement de son visa. Et il n’a pas échoué pour des raisons de santé, mais pour des raisons politiques. Continuer la lecture