Quelques réflexions sur le phénomène woke


Par Moon of Alabama – Le 21 octobre 2021

Depuis quelque temps, j’essaie de comprendre le concept de « wokenisation ». Au premier abord, il semble s’agir d’un phénomène typiquement « libéral » américain qui n’a pas (encore) été repris ailleurs. Je trouve qu’il s’agit en fait d’une doctrine illibérale qui tente d’imposer la manière dont on doit penser et parler à propos de certains sujets.

Les « questions du jour » sur lesquelles il faut être « woke » semblent changer toutes les quatre semaines. Avant les dernières élections américaines, il était question de « plier un genou » et de « dégraisser la police », ce qui s’est traduit, comme on pouvait s’y attendre, par une augmentation des budgets de la police dès que les libéraux ont remporté les élections.

Continuer la lecture

Vaccins et LGBTQ – Le nouveau schisme idéologique de l’Occident


Il y a des limites à la liberté d’expression qu’ils conféreront au choix politique ou au droit de réunion qui seront autorisés.


Par Alastair Crooke – Le 1e août 2021 – Source Al Mayadeen

David Frum a écrit un article intitulé « L’Amérique vaccinée en a assez » dans The Atlantic. Dans cet article, Frum se demande : « L’Amérique de Biden a-t-elle un point de rupture ? L’Amérique de Biden produit 70% de la richesse du pays – et voit ensuite cette richesse transférée pour soutenir l’Amérique de Trump. Ce qui est bien ; c’est ce que les citoyens d’une ‘nation’ (sic) font les uns pour les autres … [Pourtant] la contrepartie de l’accord n’est pas respectée … L’Amérique bleue décidera-t-elle un jour qu’elle en a assez d’être mise en danger sur le plan médical – par des gens dont elle paie les factures ? ».Vaccine and LBGTQ - The West’s New Ideological Schism Continuer la lecture

Cette ère touche-t-elle à sa fin ?


Si les Républicains et les Démocrates parlent comme s’ils vivaient dans des réalités différentes, c’est parce que c’est bien le cas.


Par Alastair Crooke – Le 9 Août 2021 – Source Strategic Culture

« Le déclin de l’Occident a commencé avec la chute du communisme en 1989 », écrit le philosophe politique John Gray. « Nos élites triomphantes ont perdu le sens de la réalité et, dans une succession de tentatives pour refaire le monde à leur image [… elles ont abouti] au résultat que les États occidentaux sont plus faibles et plus menacés qu’ils ne l’étaient à aucun moment de la guerre froide ». Continuer la lecture

La modernité liquide


Le wokenisme remet radicalement en question le système : « Vous avez réussi uniquement grâce à votre identité visible. »


Par Alastair Crooke – Le 21 juillet 2021 – Source Strategic Culture

Le Dr Franz Luntz, sondeur américain, après une méga série de sondages et de groupes de discussion aux États-Unis et en Grande-Bretagne, a averti sans ambages que les guerres culturelles woke sont en passe de devenir la plus grande source de clivage dans la politique britannique – comme elles le sont déjà aux États-Unis. Certains diront que la Grande-Bretagne n’est pas l’Europe (post-Brexit). Mais ceux qui s’accrochent à cette bouée de sauvetage se font sûrement des illusions. Les jeunes Européens sont accros aux écrans et aux médias sociaux (principalement américains). Continuer la lecture

La guerre culturelle en Europe : l’intention libérale devient illibérale


Le point évident sur lequel Bruxelles ferme les yeux est qu’il n’existe aucun mandat populaire pour annuler la culture européenne établie de longue date.


Par Alastair Crooke – Le 12 juillet 2021 – Source Strategic Culture

Quos Deus vult perdere prius dementat – un dicton datant d’environ 450 avant Jésus-Christ dit : « Ceux que les dieux veulent détruire … ils les rendent d’abord fous ». Ces mots résument en quelque sorte la manière dont les premiers Grecs, d’Homère aux grands tragédiens, concevaient la relation entre « les dieux » (ici les forces psychiques invisibles qui nous façonnent) et la sphère humaine au sens large.

Continuer la lecture

La moralinocratie de l’UE super-wokeniste : il est temps de prendre la guerre culturelle européenne au sérieux


Le monde globaliste, pour les quelques personnes qui aspirent à s’enrichir, est considéré comme une véritable corne d’abondance de satisfactions matérielles innombrables.


Par Alastair Crooke – Le 5 Juillet 2021 – Source Strategic Culture

À la fin du mois dernier, l’UE s’est effondrée dans une crise de nerfs affectiviste. Cela s’est produit lorsque Charles Michel, président du Conseil, a décidé d’inscrire au sommet un débat sur les LGBTQI et les valeurs de l’UE, en réaction à une lettre inquiète signée par 17 pays-membres. Le Premier ministre néerlandais Rutte a profité de ce moment pour «monter au nucléaire» (comme il l’avait promis auparavant), en déclarant avant le sommet : «Mon objectif est de mettre la Hongrie à genoux sur cette question». Et, lors du sommet lui-même, Rutte a menacé la Hongrie : ce pays doit «abroger» sa «loi anti-gay» (prétendument anti-gay) et « respecter les droits de l’homme fondamentaux ; ces exigences ne sont pas négociables, la Hongrie les accepte ou elle doit partir [de l’UE]. »

Continuer la lecture

Il n’y aura jamais d’armée américaine « Éveillée »


Voici pourquoi


Par Brandon Smith − Le 20 mai 2021 − Source Alt-Market

Le culte de la justice sociale ne dort jamais, ils sont toujours « Éveillés », et ils veulent posséder l’armée américaine. Ils le veulent tellement qu’ils ont la bave aux lèvres à ce sujet. Qu’ils obtiennent ou non ce qu’ils veulent est une toute autre affaire. L’intronisation de Joe Biden à la Maison Blanche a ouvert la porte à un nouveau récit de propagande, qui ressemble un peu à ceci :

L’armée est truffée de ‘suprémacistes blancs’ et d’extrémistes, et elle doit être purgée pour faire place à plus de diversité…

Continuer la lecture

La folie woke : pourquoi provoque-t-elle si peu de réactions ? !


Par The Saker – Le 13 mai 2021 – Source The Saker’s blog

L’administration Biden fait des pieds et des mains pour se montrer absolument « woke-compatible » et même devenir la championne de « wokeness » (Foggy Bottom vient d’autoriser les ambassades et consulats américains à faire flotter le drapeau de la Gay pride à côté du Stars and Stripes. Je vous parie qu’ils n’oseront pas le faire à Riyad). Selon l’hyperpolitiquement correct Wikipedia, « woke » veut dire « être conscient des sujets qui concernent la justice sociale et la justice raciale ». Cette définition est toutefois trompeuse car, par exemple, elle n’est clairement pas destinée à couvrir, disons, l’injustice sociale infligée aux Blancs pauvres. En d’autres termes, l’esprit woke est une voie à sens unique. Ce qu’il rend obligatoire, c’est que mon fils (qui étudie la biologie) se fasse dire en classe qu’il est porteur de la « culpabilité blanche » alors que ses ancêtres n’ont jamais eu de contact avec les Noirs, et encore moins avec les Noirs américains.

Continuer la lecture

La publicité pour le recrutement « Woke » de la CIA suscite le ridicule


Mais le public risque de manquer le vrai problème


Par Robert Bridge – Le 6 mai 2021 – Source Strategic Culture

À première vue, il semble que l’agence d’espionnage américaine, à l’instar d’un certain nombre d’entreprises trop zélées, ait dépassé les bornes dans sa dernière publicité promotionnelle, où presque toutes les identités libérales sont compulsivement cochées dans un effort apparent pour s’attirer les faveurs du public woke. Ou alors, l’organisation clandestine aurait-t-elle tout simplement révélé son programme global pour l’avenir ?

Continuer la lecture