La Chine vit déjà en 2020


Par Pepe Escobar – Le 28 mars 2016 – Source Strategic Culture.

Perdu dans la multitude de manifestations de sa crise existentielle, l’Occident a, comme d’habitude, négligé, voire sous-estimé, le dernier grand show politique chinois, la célèbre double session, celle de la Conférence consultative politique du peuple et celle du Congrès national populaire, l’assemblée législative, qui s’est terminée par l’adoption du 13e plan quinquennal chinois.

Continuer la lecture de La Chine vit déjà en 2020

Guerres hybrides :
4. Dans le grand Heartland (I)


Hybrid Wars 2. Testing the Theory – Syria & Ukraine

Par Andrew Korybko (USA) – Le 25 mars 2016 – Source Oriental Review

Le Grand Heartland acquiert son importance stratégique et économique  première en qualité de pivot de l’intégration multipolaire du supercontinent. Comme cela a été mentionné à la fin de la partie 3, il y a un chevauchement direct entre l’Union eurasienne de la Russie, la Nouvelle Route de la soie de la Chine, et les pays comme le Kazakhstan, le Kirghizistan et le Tadjikistan, qui  sont actuellement connectés par ces deux projets.

Continuer la lecture de Guerres hybrides :
4. Dans le grand Heartland (I)

La guerre hybride est déclarée au Brésil, comme en Russie


Pepe Escobar

Par Pepe Escobar – Le 29 mars 2015 – Source Russia Today

Les révolutions de couleur ne seront jamais suffisantes ; L’Exceptionalistan est toujours à l’affût des mises à jour stratégiques majeures capables d’assurer l’hégémonie perpétuelle de l’Empire du Chaos.

© Kacper Pempel
© Kacper Pempel / Reuters

Si la matrice idéologique et le modus operandi des révolutions de couleur sont maintenant dans le domaine public, ce n’est pas tellement le cas du concept de Guerre non conventionnelle [UW : Unconventional War].

Continuer la lecture de La guerre hybride est déclarée au Brésil, comme en Russie

Le nouveau Moyen Âge


Par Dagmar Henn – Le 24 mars 2016 – Source Le Saker allemand

Il y a dix sept ans aujourd’hui qu’a débuté la longue série des guerres et des agressions de l’Otan visant à obtenir des changements de régime ; le 24 mars 1999, l’Otan a commencé à bombarder Belgrade. Peu importe comment on juge le conflit d’alors – la violation du droit international intervenue à l’époque perdure encore aujourd’hui. Et il ne reste presque personne pour ignorer encore le résultat – le mélange de bases américaines, de bordel et de centrale mafieuse connu sous le nom de Kosovo – qui est la conséquence de cette action. À l’époque, l’Otan s’est posée à la fois en juge et en bourreau, et les États ayant participé au crime ont depuis lors, dans des compositions diverses, laissé une large traînée de sang autour du globe.

Vidéo du bombardement de Belgrade de mars à juin 1999. Par parenthèse, l’Otan était à ce moment-là en mesure d’identifier sans problème les stocks de pétrole pour les bombarder, ce qu’elle ne réussit désespérément pas avec Daech, bizarre, bizarre !

Continuer la lecture de Le nouveau Moyen Âge

Toujours attaquer le mauvais pays


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 29 mars 2016 – Source Club Orlov

Chor Boogie

Il existe de nombreuses tactiques disponibles pour ceux qui visent à aggraver les problèmes tout en faisant semblant de les résoudre, mais l’erreur par inadvertance est toujours un must. La raison pour vouloir aggraver les problèmes est que les problèmes sont rentables… pour quelqu’un. Et la raison pour prétendre les résoudre est que causer des problèmes, puis les aggraver, écorne sérieusement l’image de ceux qui en profitent.

Continuer la lecture de Toujours attaquer le mauvais pays

Le jeu de dupes du débat sur les causes du terrorisme touchant l’Occident.

«Les interventions directes américaines dans le monde musulman ont paradoxalement élevé la stature et le soutien envers les islamistes radicaux tout en diminuant le soutien aux États-Unis jusqu’à moins de 10% dans certaines sociétés arabes. Les musulmans ne détestent pas notre liberté mais détestent plutôt nos politiques extérieures.» Rapport du Pentagone commandé par Donald Rumsfeld en 2004.

Par Glenn Greenwald – Le 6 janvier 2016 – The Intercept.

Depuis que les membres du parti travailliste anglais ont massivement voté pour  Jeremy Corbyn en septembre comme dirigeant du parti, les élites politiques et médiatiques britanniques se sont comportées comme si leurs palais d’État avaient été envahis par des hordes de serfs maraudeurs et maladroits. Ils se sont lancés dans une guerre ouverte et sans pitié pour attaquer Corbyn de toutes les façons possibles et parmi eux, aux premiers rangs, les pro-Blair de son propre parti qui l’ont calomnié de manière extrêmement vicieuse, comme ils n’auraient jamais osé le faire contre David Cameron et son parti conservateur. 

Continuer la lecture de Le jeu de dupes du débat sur les causes du terrorisme touchant l’Occident.

Syrie : la victoire de Palmyre change le discours occidental


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Le 28 mars 2016 – Source Moon of Alabama

La libération de Palmyre est un tournant décisif dans la guerre contre la Syrie. Bien que l’Armée arabe syrienne et ses alliés aient auparavant remporté des succès militaires, la publicité autour de la sécurisation des célèbres ruines romaines de Palmyre est d’une valeur bien supérieure à toutes les victoires antérieures. Elle va mettre fin en partie aux récits mensongers du conflit. Continuer la lecture de Syrie : la victoire de Palmyre change le discours occidental

Guerre civile à Tripoli ?


L’Union européenne et les États-Unis veulent, par des moyens coercitifs, forcer la Libye à reconnaître le gouvernement d’union nationale, aiguisant ainsi les contradictions internes.


Par Knut Mellenthin – Le 24 mars 2016 – Source junge Welt

Le diplomate de l’ONU Martin Kobler, dernièrement à Tunis. – Photo: Mohammed Messara/dpa – Bildfunk

Le diplomate allemand Martin Kobler a de nouveau exhorté le gouvernement d’union nationale en exil à Tunis, à installer son siège dans la capitale de la Libye, Tripoli. Cela devrait se passer «très vite», a recommandé l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies, mardi [22 mars] dernier, lors d’une conférence de presse à Tunis. Selon le quotidien en langue anglaise Libya Herald, Kobler a dit que si «les Libyens» ne s’occupent pas bientôt eux-mêmes des problèmes de terrorisme dans leur pays, «d’autres prendront la situation en main». En même temps, il a préconisé que le chef militaire Khalifa Haftar, qui a son quartier général dans la ville de Benghazi, «fasse partie de la solution», en particulier pour reconstituer les forces libyennes.

Continuer la lecture de Guerre civile à Tripoli ?

La Turquie est-elle responsable du bain de sang à Bruxelles ?


Sur la première page du journal turc Star, qui est contrôlé directement par Erdogan, on peut lire : «Belgique, État terroriste»


Par Savvas Kalenteridis – Le 24 mars 2016 – Source infognomonpolitics

 

Si quelqu’un a un doute à ce sujet, voir ci-contre l’édition du 22 mars 2016, juste avant les explosions à Bruxelles.

Quand une organisation terroriste choisit une cible, elle veut envoyer un message à travers son acte.

En outre, la plupart du temps, le message est la chose la plus importante dans ces actions terroristes – encore plus importante que les dommages réels.

Ceci parce que les terroristes croient généralement qu’ils sont exclus de la presse traditionnelle, et ainsi, par le biais d’une attaque terroriste, à travers un message à la presse et l’agitation qu’ils créent, ils ont l’occasion d’entrer sous le feu des projecteurs et d’attirer l’attention de leur public cible.

Continuer la lecture de La Turquie est-elle responsable du bain de sang à Bruxelles ?