Dernière nouvelle:
Le plan anti-crise de Porochenko a fuité

Le 15 mars 2015 – Source Fort Russ

ADMINISTRATION PRÉSIDENTIELLE UKRAINIENNE
PLAN ANTI-CRISE

1. Emprunter.

2. Emprunter.

3. Emprunter.

4. Emprunter.

5. Tout gaspiller.

6. Acheter un billet pour Londres.

Signé: Porochenko, Président d’Ukraine

Commentaire de J.Hawk (Traducteur du russe à l’anglais)

Je crois que le plan couvre tous les aspects du problème ! Il est seulement difficile de dire si on en est au point 2, 3 ou 4 de sa mise en œuvre, même si le point 5 est en bonne voie d’achèvement !

Traduction de l’anglais Dominique Muselet, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Graham Phillips:
La Grande-Bretagne m’écrit, je réponds

Par Graham Phillips – Le 17 février 2015 – Source thetruthspeaker

 

Le 18 février, j’ai reçu le courriel suivant du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth de Grande-Bretagne 

Nous avons été alertés par un certain nombre d’informations publiées sur des réseaux sociaux, qui ont amené certaines personnes à se poser des questions sur votre présence en Ukraine en tant que journaliste.

Les éléments particuliers qui ont suscité des inquiétudes concernent le fait que vous avez été photographié vêtu d’un uniforme militaire, arborant un insigne séparatiste ou portant des armes à feu. Nous sommes très préoccupés que vous puissiez vous mettre en danger par ce type d’activités, qui pourraient être vues comme un brouillage des lignes qui séparent le journalisme et l’engagement actif dans un conflit.

Continuer la lecture de Graham Phillips:
La Grande-Bretagne m’écrit, je réponds

Les services de renseignement canadiens accompagnent les djihadistes jusqu’en Syrie

Par Brandon Martinez – Le 13 mars 2015 – Source sott.net

Photo des trois élèves britanniques qui ont rejoint l’EI.

 

Le journal The Ottawa Citizen a rapporté qu’un individu soupçonné par les autorités d’avoir assisté les trois élèves britanniques pour leur voyage en Syrie afin de rejoindre l’EI, est lié au CSIS, une agence des services de renseignements canadiens.

Le journal a écrit que «les agences d’information turques on rapporté jeudi que l’agent de renseignement étranger, détenu dans ce pays, et suspecté d’avoir aidé les filles à passer la frontière vers la Syrie pour rejoindre l’EI, travaillait pour le gouvernement Canadien».

Continuer la lecture de Les services de renseignement canadiens accompagnent les djihadistes jusqu’en Syrie

L’État islamique est avant tout wahhabite, chaque musulman doit le combattre

Par Sayed7asan – Le 15 mars 2015

Discours du Secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hasan Nasrallah, le 25 octobre 2014, à l’occasion de la commémoration de ‘Ashura, le martyre de l’Imam Hussein.

 Discours consacré à l’État Islamique 

Vidéo sous-titrée : Hassan Nasrallah : l’État islamique est avant tout wahhabite, chaque musulman doit le combattre

Dans cet extrait, Hassan Nasrallah affirme que le takfirisme n’a aucun lien avec l’Islam et son Prophète, mais qu’il est avant tout le fait de la secte hérétique wahhabite créée et propagée par l’Arabie Saoudite. Il soutient que l’État islamique ne pourra être vaincu que par les musulmans et que la confrontation doit avoir lieu avant tout sur le terrain idéologique, appelant tous les musulmans à dénoncer et réfuter les thèses wahhabites comme une abominable distorsion des principes élémentaires de l’Islam, à proclamer et défendre l’Islam authentique et à avoir un comportement qui incarne les valeurs authentiques de l’Islam. Plutôt que de se précipiter vers une solution militaire, qui doit être un dernier recours, il convient d’abord de stopper la diffusion du wahhabisme dans le monde arabo-musulman pour en préserver les peuples, et d’essayer de raisonner ceux qui ont été égarés et combattent avec l’État islamique en croyant qu’ils combattent dans la voie de Dieu.

Continuer la lecture de L’État islamique est avant tout wahhabite, chaque musulman doit le combattre

Le chef de Scotland Yard veut des caméras de vidéo surveillance dans TOUS les foyers

Par SM Gibson – Le 9 mars 2015 – Source The Antimedia

En lisant cet article gardez bien à l’esprit que toute personne sensée qui voudra faire un mauvais coup prendra la plus élémentaire des protections, une cagoule.
Le Saker Francophone

(ANTIMEDIA) LONDON, UK – Les citoyens du Royaume-Uni constituent probablement la population la plus surveillée de l’histoire de l’humanité. Oubliez la mainmise toujours plus grande de la NSA sur toutes les formes de communications possibles. Nous parlons de caméras… partout.

Continuer la lecture de Le chef de Scotland Yard veut des caméras de vidéo surveillance dans TOUS les foyers

Le «choix de civilisation» de l’Ukraine: une victoire à la Pyrrhus pour la Russie?

Par le Saker original – Le 24 novembre 2013 – Source thesaker.is

 

Cet article a été écrit trois mois avant les événements sanglants de la place Maïdan à Kiev, lorsque le gouvernement de Ianoukovich a décidé d’abandonner l’accord prévu avec l’Union Européenne. Le Saker analyse en détail la situation de l’Ukraine avant le putsch, et l’évolution probable des événements. Il ne s’agit pas vraiment de prescience. La configuration en place ne pouvant pas avoir d’autre issue logique que celle que le Saker anticipe.

Le Saker Francophone

Continuer la lecture de Le «choix de civilisation» de l’Ukraine: une victoire à la Pyrrhus pour la Russie?

Tariq Ali: Le temps est venu pour une révolution de palais

Par Chris Hedges – Le 11 mars 2015 – Source vineyardsaker

Tariq Ali
Tariq Ali

Tariq Ali appartient à la famille royale de la gauche. Ses plus de vingt ouvrages de politique et d’histoire, ses sept romans, ses scénarios et pièces de théâtre et ses articles dans le Black Dwarf, la New Left Review et d’autres publications ont fait de lui l’un des critiques les plus virulents du capitalisme de marché. Il lance ses foudres rhétoriques et ses critiques torrides sur les spéculateurs obséquieux et les oligarques des multinationales qui manipulent la finance mondiale et les idiots utiles dans la presse, le système politique et l’université qui les soutiennent. L’histoire de la fin du XXe et du début du XXIe siècles a prouvé qu’Ali, un intellectuel formé à Oxford et longtemps mouche du coche, une fois candidat trotskyste au Parlement britannique, est superbement prophétique.

Continuer la lecture de Tariq Ali: Le temps est venu pour une révolution de palais

Ignorance crasse et tragique des leçons de l’Histoire:
L’Otan dans l’ombre de l’opération nazie Barbarossa

Finian Cunningham
Finian Cunningham

Par Finian CUNNINGHAM – Le 13 mars 2015 – Source strategic-culture

L’opération de l’OTAN Atlantic Resolve poursuit sa marche en avant avec la dernière arrivée de militaires américains supplémentaires dans la région de la Baltique. Au motif de la défense de l’Europe de l’Est contre l’agression russe, plus de cent chars d’Abrams et des transports de troupes blindés Bradley ont débarqué en Lettonie. Le mois dernier, une présentation semblable de forces motorisées d’assistance militaire a été exhibée en Estonie – dans la ville de Narva – avec des drapeaux américains déployés par le second régiment de cavalerie US, à peine à 300 mètres de la frontière russe.

Continuer la lecture de Ignorance crasse et tragique des leçons de l’Histoire:
L’Otan dans l’ombre de l’opération nazie Barbarossa

Pourquoi les Russes sont-ils des têtes de Turcs?

– Le

« Le traitement spécial réservé aux Russes et aux Serbes est motivé par leur insoumission »

Despot
Slobodan Despot

Entretien avec Slobodan Despot 

 Slobodan Despot est écrivain et éditeur. Il a notamment publié Despotica en 2010 (Xenia) et Le miel en 2014 (Gallimard). Suisse d’origine serbe, il porte un intérêt tout particulier au monde slave. Nous avons discuté avec lui de la manière dont les médias, les politiques et les intellectuels occidentaux rendaient compte du conflit en Ukraine.

Continuer la lecture de Pourquoi les Russes sont-ils des têtes de Turcs?

Riposte US face aux succès de l’Iran et de l’Irak contre l’État Islamique: une alliance avec Al-Qaïda, ça fait désordre, non?

Le 11 mars 2015 – Source : Moon of Alabama

Nouvelle campagne en faveur d’une alliance avec le front al-Nosra

En octobre 2013, une campagne médiatique a tenté de vendre l’idée que le front al-Nosra, la branche armée d’al-Qaïda en Syrie, était formé de bons terroristes qui méritaient l’appui de l’Occident dans sa lutte contre les mauvais terroristes de l’État islamique. D’autres groupes djihadistes, comme Ahrar al-Sham, étaient également considérés par certains comme des alliés favorables à la cause.

Le Qatar, qui est le principal commanditaire du front al-Nosra, tente de nouveau de vendre l’idée que les terroristes d’al-Qaïda demeurent la meilleure solution qui soit contre l’État islamique, au moment même ou de plus en plus de rebelles modérés soutenus par les USA font défection au profit du front.

La nouvelle campagne s’est amorcée dans un article de l’agence Reuters, qui reposait exclusivement sur les propos d’un rebelle syrien peu fiable et de sources anonymes qataries selon lesquelles le front al-Nosra pourrait desserrer ses liens avec al-Qaïda en échange d’argent du Qatar et de l’aide occidentale, ce qu’un journal officiel du front a plus ou moins démenti. On a ensuite publié deux articles d’experts occidentaux qui tentent de vendre al-Qaïda en Syrie comme étant du bon côté et digne de notre soutien. Il ne s’agit pas, comme par le passé, de suggestions de propagande à peine voilée, mais carrément d’arguments favorables à une alliance avec al-Qaïda.

Sur le site de la BBC, un certain M. Roberts plaide en faveur de meilleures relations avec le front al-Nosra. À propos des contacts intensifs entre le Qatar et le front al-Nosra rapportés par l’agence Reuters (que le front réfute plus ou moins), il écrit :

En effet, il est peu probable que le Qatar agisse seul. Les gouvernements des USA et du Royaume-Uni entrent sûrement dans les plans du Qatar ou sont à tout le moins informés.

Puis en désespoir de cause devant l’EI et la résilience de Bachar al-Assad, une force combattante réformée efficace serait bien vue par l’Occident.
(…)

Dans un environnement opérationnel aussi variable que fragmenté, le Qatar ne parviendra pas à faire une coupure nette entre le front al-Nosra et al-Qaïda.

Mais dans un contexte où le mieux que l’on puisse faire, c’est d’arriver à la moins mauvaise solution, le plan du Qatar est aussi viable que d’autres.

Ainsi, la collaboration avec al-Qaïda en Syrie, dont M. Roberts lui-même dit qu’on ne peut vraiment le réformer, est aussi viable que, par exemple, faire la paix avec le gouvernement syrien?

M. Roberts est l’ex-directeur du bureau qatari du Royal United Services Institute (Rusi). Son livre, Qatar: Securing the Global Ambitions of a City State, sera publié en 2015. Il s’agit de toute évidence d’un lobbyiste payé par le Qatar pour promouvoir, d’une manière ou d’une autre, les politiques de la dictature wahhabite.

L’article d’un certain Barak Mendlesohn dans Foreign Affairs est encore pire et a même pour titre Accepter al-Qaïda, l’ennemi de « l’ennemi » des USA :

Depuis le 11 septembre 2001, Washington voit en al-Qaïda la plus grande menace contre les États-Unis, qui doit être éliminée à tout prix et en tout temps. Après avoir tué Oussama ben Laden en 2011, Washington a fait d’Ayman al-Zaouahiri, le nouveau chef d’Al-Qaïda, sa nouvelle cible numéro un. Mais l’instabilité au Moyen-Orient à la suite des révolutions arabes et la montée fulgurante de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) obligent Washington à revoir sa politique à l’égard d’Al-Qaïda, en particulier son ciblage de Zaouahiri. Déstabiliser al-Qaïda à ce moment-ci pourrait en fait nuire aux efforts des USA pour assurer la défaite de l’EIIL.

Il faudrait donc cesser de s’en prendre à al-Qaïda? Qu’en pensent les victimes du 11 septembre ?

Ce fou furieux est un ancien officier de l’armée israélienne devenu depuis analyste des affaires internationales et stratégiques. L’armée israélienne soutient directement le front al-Nosra dans le sud de la Syrie, notamment sur les hauteurs du Golan.

Les USA ont contribué à créer al-Qaïda et l’État islamique. Au Moyen-Orient, c’est la Turquie, une alliée membre de l’Otan, qui assure le soutien logistique des deux groupes. Les alliés des USA au golfe Persique aident au financement de ces terroristes. Voilà maintenant qu’ils nous appellent à accepter le front al-Nosra comme un allié officiel contre le gouvernement syrien.

Les gouvernements de l’Irak et de l’Iran ont bien raison de ne pas croire que les USA cherchent à détruire ou même à défaire les forces djihadistes. Leur succès actuel contre l’État islamique autour de Tikrit démontre que l’EI et le front al-Nosra peuvent être battus par des forces terrestres, notamment sans le soutien des USA. Ils ont un doute raisonnable que les USA ne seraient que trop heureux de maintenir en vie le front al-Nosra, de façon à pouvoir continuer de s’impliquer dans les affaires de leurs pays. Ils ont donc décidé de laisser de côté les USA dans leur lutte contre l’État islamique, de faire fi de leurs conseils et de ne pas leur faire part de leurs plans.

À la lumière de la campagne en faveur d’une alliance avec le front al-Nosra, il faut avouer que c’est une sage décision.

Traduit par Daniel, relu par jj pour le Saker francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF