COP26 : l’Inde devient le bouc émissaire


Par M. K. Bhadrakumar − Le 16 novembre 2021 − Source The Indian Punchline

Une mine de charbon à Dhanbad, en Inde.

Greta Thurnberg, la célèbre militante suédoise de la lutte contre le changement climatique, a résumé que l’accord conclu lors de la COP26 à Glasgow samedi était « très, très vague » avec plusieurs failles. Elle a déclaré aux médias à Glasgow que le pacte n’avait « réussi qu’à édulcorer le bla-bla-bla ».

« Il n’y a toujours aucune garantie que nous parviendrons à l’accord de Paris. Le texte tel qu’il est maintenant, en tant que document, vous pouvez l’interpréter de beaucoup, beaucoup de façons différentes. Nous pouvons toujours développer les infrastructures de combustibles fossiles, nous pouvons toujours augmenter les émissions mondiales. C’est très, très vague », a déclaré Thurnberg.

Continuer la lecture

Avons-nous enfin atteint le pic du Davos ?

Par Tom Luongo – Le 21 novembre 2021 – Source Gold Goats ‘N Guns

Si vous regardez les titres des journaux de la semaine dernière, vous constaterez qu’ils partagent une étonnante similitude. A travers le monde, les gouvernements instaurent l’un après l’autre un apartheid médical à propos du vaccin COVID-11/09.

C’est au sein de l’Union européenne, région où l’influence de la Bande du Davos est sans doute la plus forte, que ces restrictions sont les plus draconiennes.

Continuer la lecture

La reconnaissance


Par James Howard Kunstler – Le 12 Novembre 2021 – Source kunstler.com

Le sommet sur le climat de Glasgow peut-il vraiment sauver le monde ? | ArabiaWeather | ArabiaWeather

L’agitation autour du changement climatique repose sur une erreur grandiose centrale de notre ère technocratique vacillante : l’idée que si l’on peut mesurer suffisamment de choses, on peut les contrôler. Dans ce cas, quel est exactement le souhait du maître ? Contrôler le temps ? (que nous pourrions définir comme l’expression quotidienne du climat de la planète) ? Cela n’arrivera pas. Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, le modèle économique de la civilisation industrielle est déjà brisé, et nombre de ses astuces éblouissantes avec lui. Et, de toute façon, le climat de la Terre est toujours et encore en train de changer, tout comme la réponse adaptative des populations humaines au fil des siècles, parfois lentement, parfois rapidement.

Continuer la lecture

Le culte du cargo de l’énergie verte inversé


Par Dmitry Orlov – Le 29 octobre 2021 – Source Club Orlov

Je n’ai pu m’empêcher de remarquer un phénomène très curieux qui s’est récemment emparé de l’Europe occidentale et qui ressemble beaucoup à un culte du cargo, mais à l’envers.

Dans un culte du cargo classique, les tribus indigènes qui se sont habituées à l’indignité des vols réguliers qui leur apportent une aide humanitaire sous la forme, par exemple, de bière et de pizzas, lorsqu’elles sont privées de cet affront à leur dignité, construisent de fausses pistes d’atterrissage avec de fausses tours de contrôle et des feux de joie en guise de feux de piste dans l’espoir d’attirer davantage d’avions de transport chargés de la bière et des pizzas susmentionnées.

Continuer la lecture

150 000 milliards de dollars. Tel est le cout estimé de la croisade contre le changement climatique


Par Tyler Durden – Le mardi 19 octobre 2021 – Source Zero Hedge

La semaine dernière, Bank of America a déclenché une tempête de réactions dans les camps des partisans et des opposants au changement climatique, lorsqu’elle a publié l’un de ses énormes tomes de « Recherche thématique », cette fois-ci couvrant le monde du « Transwarming », et qui sert d’introduction clé à la réalité du plan Zero Carbone d’aujourd’hui, ne serait-ce que pour être l’une des premières banques à quantifier le coût de la plus grande remise en question économique, écologique et sociale de l’histoire moderne.

En résumé, pas moins de 150 000 milliards de dollars de nouveaux investissements en capital seraient nécessaires pour atteindre un monde « zéro carbone » sur 30 ans – ce qui équivaut à 5 000 milliards de dollars d’investissements annuels – c’est-à-dire deux fois le PIB mondial actuel.

Continuer la lecture

Les armes climatiques existent-elles ?


Par Leonid Savin − Le 4 août 2021 − Source Oriental Review

système HAARP

Les pluies diluviennes qui ont frappé des pays d’Europe et d’Asie et les nombreux incendies ont fait resurgir un vieux sujet : l’homme peut-il contrôler les phénomènes naturels ? Si une telle technologie existe, cela soulève automatiquement la question suivante : peut-elle être utilisée à des fins destructrices (comme on le voit dans les films d’action de science-fiction tels que Geostorm) ? En d’autres termes, les armes climatiques (géomagnétiques, stratosphériques, etc.) existent-elles ?

Continuer la lecture

Il n’y a aucune volonté de lutter contre le changement climatique


Par Moon of Alabama – Le 12 août 2021

Le récent rapport récemment publié par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations unies, intitulé « Climate Change 2021 : The Physical Science Basis » est pessimiste :

B.1.3. Le réchauffement planétaire de 1,5°C par rapport à 1850-1900 serait dépassé au cours du 21e siècle selon les scénarios intermédiaire, élevé et très élevé envisagés dans ce rapport. Dans les cinq scénarios illustratifs, à court terme (2021-2040), il est très probable que le niveau de réchauffement planétaire de 1,5°C soit dépassé dans le scénario d'émissions de GES [Gaz à Effet de Serre] très élevées, probable qu'il soit dépassé dans les scénarios d'émissions de GES intermédiaires et élevées, plus probable qu'improbable dans le scénario d'émissions de GES faibles et plus probable qu'improbable dans le scénario d'émissions de GES très faibles.

Il est peu probable que les politiques actuelles permettent d’atteindre les réductions globales de gaz à effet de serre (GES) requises, même le niveau intermédiaire :

Continuer la lecture

L’économie mondiale « verte », une illusion qui pourrait faire s’effondrer l’économie


Par Alastair Crooke − Le 22 mars 2021 – Source Strategic Culture

Historiquement, la « modernité » et le Moyen-Orient n’ont jamais fait bon ménage. Cette cohabitation tendue n’a pas été une expérience réjouissante, loin de là, elle a été extrêmement perturbante. Elle a donné lieu à des transferts forcés de populations, des gens ont été retirés à leur communauté, à leur culture et à leur terre. Elle s’est accompagnée d’épisodes de laïcité imposée, allant jusqu’à l’obligation de s’habiller à l’occidentale. La Renaissance islamique du 19e siècle a été éclipsée par l’occidentalisation, les anciens mythes ont disparu et l’Islam ne tenait plus qu’à un fil dans les années 1920, tandis que les jeunes de la région étaient captivés par les attraits d’un socialisme étranger.

Aujourd’hui, l’Establishment occidental met en œuvre un double redémarrage de cette mythique attirance, car elle est bien délabrée. Ils appellent cela un « Reset ». Il ne s’agit en fait que d’une mise à jour « téléchargée » de son ancien système d’exploitation – qui n’est plus vraiment axé sur la démocratie et la liberté dans le monde ; ce récit est discrètement mis à l’écart, après les élections américaines de novembre qui ont été source de division.

Continuer la lecture

Le « grand gel » du Texas : Une alerte climatique mais pas celle à laquelle vous pensez


Par William Engdahl – Le 23 février 2021 – Source New Eastern Outlook

Dans la tragédie hivernale extrême qui se déroule au Texas ainsi que dans de nombreuses autres régions des États-Unis qui ne sont pas préparées à des conditions hivernales sévères, un facteur notable est que la plupart des vastes groupes d’éoliennes, censées produire 25 % du réseau électrique de l’État, ont gelé et sont en grande partie inutiles. Les récents hivers rigoureux qui ont frappé non seulement la partie continentale des États-Unis, mais aussi une grande partie de l’Union européenne, et même le Moyen-Orient, justifient un examen plus approfondi d’un sujet qui a été trop longtemps ignoré par les rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations unies, ainsi que par un nouveau groupe d’universitaires appelé Climate Scientists. Il s’agit de l’influence de notre soleil sur le climat mondial.

Continuer la lecture

Bill Gates, promoteur du confinement, finance tranquillement un plan pour diminuer les rayons du soleil


Par Rusty Weiss − Le  2 Janvier 2021 − Source The Mental Recession

A project conducted by Harvard University scientists and funded largely by Microsoft founder Bill Gates to test sun-dimming technology to cool global warming is quietly moving forward in Sweden.

Un projet mené par des scientifiques de l’université de Harvard et financé en grande partie par le fondateur de Microsoft, Bill Gates, pour tester la technologie de réduction de l’ensoleillement afin de refroidir le réchauffement climatique, avance tranquillement en Suède.

Continuer la lecture