Sisley Huddleston – France, les années tragiques – 1939-1947


Par José Martí − Source le Saker Francophone

On vous propose France – Les années tragiques : 1939-1947, un ouvrage écrit en 1953 par Sisley Hudleston, un journaliste britannique de premier plan, qui vécut toute la seconde guerre en France, où il avait élu domicile.

C’est un témoignage de première main, de la part d’un homme aux idées bien arrêtées mais que nul ne pourra taxer d’extrémiste, à la fois proche des événements, et les considérant d’un angle résolument objectif.

Le nombre d’occurrences pour Huddleston dans The Atlantic Monthly, The Nation, et The New Republic, en plus de ses trente livres tout à fait réputés sur la France, semblent confirmer qu’il a été durant des décennies l’un des principaux spécialistes de la France pour les lecteurs de journaux américains et britanniques instruits. Son entretien exclusif avec le Premier ministre britannique Lloyd George à la Conférence de la paix de Paris devint par exemple en 1919 un scoop international. Comme beaucoup d’autres écrivains, après la Seconde guerre mondiale, son éditeur américain devint par nécessité Devin-Adair, qui publia une édition posthume de son livre en 1955.

En tant que journaliste reconnu pour ses compétences et observateur de longue date, témoin oculaire des événements qu’il décrit, écrivant à un moment où le récit historique officiel n’avait pas encore été plongé dans le béton, son point de vue devrait être pris très au sérieux, et en tous cas considéré par les historiens s’intéressant à cette période. Le réseau personnel de Huddleston était très étendu et montait assez haut puisque l’ancien ambassadeur des États-Unis, William Bullitt, était l’un de ses plus vieux amis. La présentation de Huddleston est radicalement différente de l’histoire conventionnelle qui nous est répétée.

Enfin, on est désolé de le signaler, mais il est tout à fait consternant qu’un ouvrage écrit par un journaliste britannique de premier plan épris de la France et traitant en profondeur de la France, de Vichy, et de la situation des Français pendant le second conflit mondial n’ait pas été jugé digne d’être traduit ni publié entre 1953 et 2019, par quelqu’un d’autre qu’une équipe de volontaires bénévoles. Il serait temps que le débat sur la réédition d’ouvrages anciens dépasse la polémique de bas étage autour de la réédition par Fayard de Mein Kampf

Relu par San pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF