Le monde vous regarde


Par Batiushka – Le 14 juin 2022 – Source The Saker Blog

Une énorme et historique injustice a eu lieu en Europe en 1914, qui, au cours des quatre années suivantes, a fait plusieurs millions de morts. Qui en est responsable ? Les Prussiens d’Allemagne, avides de pouvoir, utilisant l’impérialisme austro-hongrois comme pion, ou l’Establishment de Grande-Bretagne, avide de pouvoir, utilisant le revanchisme français comme pion ? Certains diront que tous étaient dans une certaine mesure responsables, bien que l’armistice spontané de Noël 1914 sur le front occidental suggère qu’il ne s’agissait pas d’une guerre des peuples, mais des élites. Mais nous laisserons le débat sur les responsabilités aux universitaires. Nous ne sommes pas concernés par la répartition des blâmes ou les conspirations, nous ne sommes concernés ici que par les conséquences tragiques.

Continuer la lecture

Le conte du roi maléfique


Avec mes excuses à J.R.R. Tolkien


Par Batiushka – Le 13 juin 2022 – Source The Saker Blog

tolkiens legendarium - What was Sauron reaching for? - Science Fiction & Fantasy Stack Exchange

Il était une fois un roi maléfique dont les ancêtres avaient traversé un grand océan jusqu’à un vaste pays. Là, ils avaient massacré à coups de bâtons de feu et de pestes ou bien fait prisonniers les peuples indigènes de cette terre riche et fertile, dont le sol contenait de nombreux minéraux. Les autres nations de la terre appelaient ce pays Mordorica, car c’était un pays de mort et de destruction. Ce roi maléfique y régnait d’une main de fer et personne ne pouvait lui résister, ni à ses nombreux courtisans maléfiques, que le roi payait en or. Le Roi cupide avait l’habitude d’envoyer ses grandes armées et flottes à la conquête des autres peuples du monde, essayant de conquérir des terres encore plus grandes que la sienne.

Continuer la lecture

Traîtres et patriotes


Par Batiushka − Le 10 juin 2022 − Source The Saker Blog

http://dxczjjuegupb.cloudfront.net/wp-content/uploads/2022/06/knifeback-80x80_c.webp

Le prolifique auteur nationaliste russe ayant écrit 91 livres, Oleg Platonov (né en 1950), raconte dans son ouvrage sur la chute de l’Union soviétique comment, dans les années 1980 à la veille de l’effondrement du pays, les Occidentaux, que The Saker appelle à juste titre les « euro-atlantistes », ont trahi l’URSS. Ces « euro-atlantistes » étaient les « communistes » qui, dans les années 1990, sont devenus du jour au lendemain des super-capitalistes, ont acheté des parts pour presque rien dans des entreprises nationales précieuses, sur le point d’être privatisées, et sont ainsi devenus des « oligarques ». Leurs actes honteux, en fait des vols de biens nationaux par des initiés, ont créé une sous-classe de sans-abri. Ils révèlent comment ces blanchisseurs d’argent ont vendu leur propre pays, leur peuple et leur âme, allant ensuite souvent vivre à Tel Aviv, New York, Londres, Nice, Marbella, Nicosie, etc.

Continuer la lecture

L’opération très spéciale


Par Batiushka – Le 7 juin 2022 – Source thesaker.is

L’opération spéciale en Ukraine a porté à son paroxysme la confrontation entre la Russie et les pays occidentaux, États-Unis en tête. Les batailles se déroulent non seulement dans les vastes espaces de l’Ukraine, mais aussi dans les sphères économiques, politiques et culturelles. Le style des Anglo-Saxons n’a pas changé depuis des siècles. Ils continuent donc aujourd’hui à dicter leurs conditions au monde, en piétinant grossièrement les droits souverains des États.

Nikolai Patrushev, Secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, 3 juin 2022

Ce que la crise ukrainienne nous a montré, c’est que…. l’Occident est isolé du reste du monde et c’est un signal d’alarme pour le présent et surtout pour l’avenir.

Silvio Berlusconi, Il Giornale, 4 juin 2022

Continuer la lecture

Opération Z+ : Sur la levée du rideau de fer qui pèse sur l’Europe


Par Batiushka – Le 5 juin 2022 – Source thesaker.is

De Kaliningrad sur la Baltique à Odessa sur la mer Noire, un rideau de fer est tombé sur le continent. Derrière cette ligne se trouvent toutes les capitales d’Europe occidentale, centrale et orientale, toutes ces villes célèbres et les populations qui les entourent se trouvent dans ce que je dois appeler la sphère américaine, et toutes sont soumises, sous une forme ou une autre, non seulement à l’influence américaine, mais à un contrôle très élevé et, dans certains cas, croissant de la part du Grand Satan de Washington, coupant ce monde occidental sombre et minuscule des milliards de personnes qui travaillent dur, en Chine, en Inde, au Vietnam, en Indonésie, en Iran, en fait dans tout le monde musulman, en Afrique et en Amérique latine. Ce sont eux qui regardent maintenant avec espoir vers la Russie, vers sa lumière pour libérer le monde, vers son blé pour nourrir le monde, et vers son pétrole pour réchauffer le monde.

Le discours de Fulton II

Continuer la lecture

Quo Vadis, M. Johnson ?


Je… crois que… nos enfants (seront) un jour des citoyens du même pays du monde sous un drapeau qui sera un mélange de l’Union Jack et de la bannière étoilée.

Sir Arthur Conan Doyle, Le Noble Bachelor, 1887


Par Batiushka – Le 1er juin 2022 – Source thesaker.is

Alexander Johnson, ou pour lui donner son nom complet, Alexander Boris de Pfeffel Johnson, est né de riches parents britanniques à New York en juin 1964, cinquante ans après l’assassinat de Sarajevo en juin 1914. Depuis 2019, Johnson est le Premier ministre du Royaume-Uni. Donnant l’impression d’un aristocrate élitiste et snob, parent éloigné de la reine Élisabeth II, il a travaillé comme journaliste de droite mais est surtout un opportuniste politique reconnu. Il n’est pas un homme du peuple. Comme tant d’autres politiciens, croit-il vraiment en quelque chose, si ce n’est en lui-même ?

Continuer la lecture

Civilisation et anti-civilisation


La religion est la clé de l’histoire – Lord Acton


Par Batiushka – Le 28 mai 2022 – Source thesaker.is

Civilisation

Le mot « civilisation » vient du mot latin « civitas », ou ville, et donc « civilisé » signifie simplement vivre dans des villes. Ce mot « civitas » nous donne des mots comme « civique » et « civil ». La civilisation signifie que les gens ne vivent plus comme des chasseurs-cueilleurs nomades, mais sont sédentarisés. Bien qu’ils aient donc une agriculture organisée, ils ne dépendent pas du travail de tous dans l’agriculture, car il y a des excédents de nourriture, plus importants que le nombre d’êtres humains travaillant à la production de nourriture. Cela signifie que tous ne sont pas obligés de vivre de la terre et que beaucoup peuvent faire d’autres choses et vivre dans des villes. Ils peuvent vivre des excédents agricoles, échangés sur les marchés contre d’autres biens, créés par la technologie, tels que des matériaux de construction, des vêtements, des chaussures et des ustensiles, ainsi que la possibilité d’acheter et de vendre des services tels que l’éducation et la médecine. Toutes les civilisations ont non seulement des échanges commerciaux, mais aussi un ensemble de valeurs sacrées ou spirituelles, appelées religion, qui sont au cœur de toute civilisation. La religion est au cœur de la culture et crée l’architecture sacrée (ziggourats, pyramides, temples, monastères, cathédrales, mosquées…), la peinture, la sculpture, la littérature et fixe les valeurs morales par lesquelles les gens vivent.

Continuer la lecture

Après la fin de la guerre de l’OTAN


Par Batiushka − Le 17 mai 2022 − Source The Saker Blog

Ne vous y trompez pas : La guerre tragique qui se déroule actuellement sur les champs de bataille ukrainiens n’est pas entre la Fédération de Russie et l’Ukraine, mais entre la Fédération de Russie et l’OTAN contrôlée par les États-Unis. Cette dernière, également appelée « l’Occident collectif », promeut une idéologie agressive de violence organisée, une doctrine politiquement, économiquement et militairement renforcée, connue par euphémisme sous le nom de « globalisme ». Cela signifie l’hégémonie du monde occidental, qui s’appelle avec arrogance « la communauté internationale », sur l’ensemble de la planète. L’OTAN est en train de perdre cette guerre, qui utilise les Ukrainiens formés par l’OTAN comme chair à canon par procuration, dans trois sphères, politique, économique et militaire.

Continuer la lecture

Nous allons gagner


Il n’y a que deux pouvoirs dans le monde… l’épée et l’esprit. A long terme, l’épée est toujours vaincue par l’esprit – Napoléon Bonaparte


Par Batiushka − Le 11 mai 2022 − Source TheSaker.is

Comme le Saker, j’ai des liens avec la Russie blanche. Je sais ce que la génération de mes grands-parents, adultes avant la soi-disant « révolution » de 1917, m’a dit. Puis j’ai lu beaucoup sur le sujet. Ce que j’ai lu n’a fait que confirmer les souvenirs vivants. La Russie d’avant 1917 était pourrie de l’intérieur, un château de cartes. Toute la « révolution » était une histoire de trahison de l’élite, des aristocrates, y compris de nombreux Romanov, des politiciens, des généraux et de la nouvelle bourgeoisie. Ayant perdu la foi, ils ont remplacé toute loyauté envers la foi, le tsar et le foyer par la pure cupidité. La même chose s’est produite avec l’URSS. Une génération après la guerre populaire gagnée par ceux qui avaient été formés dans l’armée du tsar, l’Union soviétique s’est transformée en un État où personne ne croyait plus à l’idéologie communiste officielle. L’élite avait perdu la foi en elle et l’URSS est donc tombée elle aussi.

Continuer la lecture

La troisième guerre patriotique


Par Batiushka − Le 7 mai 2022 − Source thesaker.is

Fête orthodoxe russe de la Saint-Georges 2022

Je ne suis pas un homme technico-militaire, mais j’ai des liens très forts avec l’armée et un vif intérêt pour l’histoire militaire, tant russe qu’occidentale, ainsi que pour la géopolitique, pour avoir donné des conférences à ce sujet. J’ai vécu en Russie soviétique dans les années 1970, j’ai connu ses faiblesses, ses forces et aussi sa béance, tout en sachant qu’elle finirait par tomber, car même à cette époque, plus personne ne croyait au communisme. Tout continuait par inertie. L’effondrement était inévitable. Je connais aussi très bien la Russie contemporaine, l’Ukraine, le Belarus, les pays baltes et la Moldavie. En fait, j’étais à Kiev pas plus tard qu’en octobre dernier. On m’a montré le bâtiment de la police secrète du SBU/CIA dans le centre et on m’a demandé d’étouffer ma voix lorsque nous passions devant. Personne ne voulait visiter les salles de torture situées au sous-sol.

Continuer la lecture