Pravda américaine : notre grande purge des années 1940

shutterstock_337364513
DISPARU

Préambule du Saker

L'auteur, Ron Unz, d'origine juive [paramètre à connaître - sans plus - pour situer sa prose dans le contexte ambiant, et pour qu'on ne puisse pas dire que ça n'a pas été dit, haine de soi oblige], après une carrière politique mouvementée, a développé un site web d'archivage de documents d'actualité ancienne, il a pu alors alors constater à quel point les faits historiques étaient dénaturés par les pouvoirs dominants pour instrumentaliser leurs politiques.

Ron UnzPar Ron Unz – Le 11 juin 2018 – Source The Unz Review

Bien que je me sois plaint de lui ces dernières années, pendant les dix ans durant lesquels Paul Krugman a officié au New York Times, je le considérais comme le seul chroniqueur national digne d’être lu. Bien sûr, beaucoup d’autres ont ressenti la même chose, et Krugman s’est régulièrement rangé parmi les voix libérales les plus influentes du pays. Il a gagné cette position grâce à son attitude particulièrement affirmée contre les projets du président George W. Bush pendant la guerre en Irak, tandis que son prestige était comblé par l’obtention du Prix ​​Nobel d’économie en 2007.

Continuer la lecture de Pravda américaine : notre grande purge des années 1940

Le sale secret de la guerre de Corée


Par Thomas Powell – Le 26 mai 2017 – Source The Greanville Post

Les bombardiers de l’US Navy en action en Corée du Nord en 1951

La guerre de Corée a été décrite comme « la guerre oubliée des États-Unis ». L’armée étasunienne, lourdement armée, fut battue par les armées nord-coréenne et chinoise équipées par l’Union soviétique. Pour la première fois depuis leur Indépendance, les États-Unis n’ont pu prévaloir dans une guerre. De nouveau, la décennie suivante, dans leur guerre coloniale contre le communisme en Asie, les États-Unis ont été résolument battus au Vietnam. Ces revers militaires toutefois ne sont pas les seules raisons qui font que l’on occulte la guerre de Corée. Il y a un déni beaucoup plus sombre dans cet effort pour oublier ces détails de l’histoire. Cette réticence à examiner honnêtement la guerre de Corée est à la racine de notre conflit actuel avec la Corée du Nord.

Continuer la lecture de Le sale secret de la guerre de Corée

L’histoire redressée : qui a vraiment voulu le mur de Berlin ?


En réalité, les Soviétiques ont tout fait pour tenter de réunifier l’Allemagne occupée en tant que puissance neutre. Ce sont les Anglo-Américains qui ont assuré qu’elle resterait divisée


Par Nikolay Starikov – Le 1er septembre 2018 –  Source Russia Insider

7a8b3816Je pense que certains d’entre vous ont peut-être entendu, plus d’une fois, parler du tyran Staline, qui, en 1948, avait bloqué Berlin-Ouest et comment les nations éprises de liberté avaient organisé le pont aérien de Berlin pour le contourner. Mais aujourd’hui, nous vous permettons d’apprendre ce qui s’est réellement passé. 

Continuer la lecture de L’histoire redressée : qui a vraiment voulu le mur de Berlin ?

Les esclaves blancs dans l’Amérique ancienne et la Grande-Bretagne industrielle


Par Michael Hoffman – Le 18 juillet 2018 – Source Unz Review

Michael Hoffman

En 1997, le premier ministre australien, Paul Keating, a manqué de « respect » envers la reine Elizabeth II lors de sa visite d’État. En réponse, Terry Dicks, membre conservateur du Parlement britannique, a déclaré : « C’est un pays d’ex-détenus, alors nous ne devrions pas être surpris par la grossièreté de leur Premier ministre. »

51F6DSDVXGL._SX316_BO1,204,203,200_

Une telle insulte serait considérée comme impensable si elle était prononcée contre toute autre classe ou race de personnes, mais pas pour les descendants de l’esclavage blanc. La remarque de Dicks n’est pas seulement offensante, elle est ignorante et fausse. La plupart des condamnés australiens furent envoyés en servitude pour des crimes tels que voler sept mètres de dentelle, couper des arbres dans la propriété d’un aristocrate ou braconner des moutons pour nourrir une famille affamée.

Continuer la lecture de Les esclaves blancs dans l’Amérique ancienne et la Grande-Bretagne industrielle

Preuve concluante : Hitler voulait exterminer tous les juifs du monde


Voici, pour la première fois, la publication sur le Web du compte-rendu officiel complet de la réunion de Hitler avec le Mufti de Jérusalem et les promesses échangées


Der Grossmufti von Palдstina vom Fьhrer empfangen. Der Fьhrer empfing in Gegenwart des Reichsministers des Auswдrtigen von Ribbentrop den Grossmufti von Palдstina, Sayid Amin al Husseini, zu einer herzlichen und fьr die Zukunft der arabischen Lдnder bedeutungsvollen Unterredung. 9.12.41 Presse Hoffmann
Le Führer, en présence du Ministre des Affaires étrangères du Reich Von Ribbentrop, a reçu le Grand Mufti de Palestine, Sayid Amin al Husseini, pour une conversation cordiale et importante pour l’avenir des pays arabes, le 28 novembre 1941. Presse Hoffman©

Eric ZuessePar Eric Zuesse – Le 14 juillet 2018 – Source Strategic Culture

La rencontre privée et confidentielle d’Adolf Hitler avec le Grand Mufti de Jérusalem, le 28 novembre 1941, au tout début de son Holocauste pour se débarrasser « des juifs », fut historiquement très importante, car le Führer a informé secrètement le chef de la Palestine, de son plan pour éliminer les juifs d’Europe. C’est l’un des rares documents clés qui prouvent, sans équivoque, la détermination de Hitler à éliminer tous les juifs de la planète – et pas seulement tous les juifs d’Europe (ce qu’il a publiquement menacé de faire).

Continuer la lecture de Preuve concluante : Hitler voulait exterminer tous les juifs du monde

Le Saker interviewe Michael A. Hoffman II [1/2]


2015-09-15_13h17_31-150x112Par The Saker – Le 22 juin 2018 – Source thesaker.is

[Cette interview a été faite pour la revue Unz]

Introduction par le Saker : J’ai toujours eu une passion pour la théologie en général et les études des religions en général. Il y a quelques années, j’ai découvert, par hasard, un livre écrit par Michael A. Hoffman II, intitulé Judaism’s Strange Gods, que je trouvais très intéressant et qui suscitait la réflexion.

Continuer la lecture de Le Saker interviewe Michael A. Hoffman II [1/2]

La « Guerre Civile » américaine et l’esclavage…


Comment nous savons que la soi-disant « guerre civile » n’avait rien à voir avec l’esclavage


Paul Craig Roberts

Par Paul Craig Roberts – Le 23 août 2017 – Source IPE

Lorsque j’ai lu l’article du Professeur Thomas DiLorenzo, la question qui m’est venue à l’esprit était « Comment le Sud aurait-il pu lutter pour l’esclavage alors que le Nord ne luttait pas contre ? »

Continuer la lecture de La « Guerre Civile » américaine et l’esclavage…

L’Âge de la colère

Screen Shot 2017-02-06 at 10.54.55 PM


Pepe Escobar

Par Pepe Escobar – Le 7 février 2017 – Source CounterPunch

Parfois, après une longue attente, apparaît un livre qui écorche l’esprit du temps, brillant comme un diamant fou. Age of Anger, de Pankaj Mishra, auteur aussi du livre fondateur From the Ruins of Empire, pourrait bien en être le dernier avatar.

Continuer la lecture de L’Âge de la colère

La Serbie est prête à adopter une loi répressive contre le déni du génocide de Srebrenica


Par Stephen Karganovic – Le 21 novembre 2016

Résultats de recherche d'images pour « images serbies »

Un processus de révision du Code pénal de la Serbie se poursuit actuellement. Il est apparu récemment qu’un groupe de travail gouvernemental avait été créé à cette fin. Rien n’est connu publiquement sur la composition de ce comité ou sur son mandat.

L’un des objectifs (ou directives) du groupe de travail est apparemment d’introduire un changement dans le Code criminel, qui ferait du «déni de génocide» à Srebrenica un crime en Serbie. En conséquence, l’article 387 du Code criminel actuel a été révisé et complété par une nouvelle clause 5, qui rendrait ce déni punissable d’une peine maximale de cinq ans d’emprisonnement.
Continuer la lecture de La Serbie est prête à adopter une loi répressive contre le déni du génocide de Srebrenica

70 ans de propagande :
le révisionnisme à géométrie variable


Américains et Européens ignorent le rôle de l’URSS dans la victoire sur le nazisme. Oui, mais dans quelles proportions ?


Soviet anti-aircraft gunners
DCA soviétique durant la Seconde Guerre Mondiale © Sputnik / Knorring

Sputnik_logoLe 5 mai 2016 – Source sputniknews

Lorsqu’on leur a demandé de choisir un pays qui a joué un rôle majeur dans la défaite du nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale, entre le Royaume-Uni, l’URSS, les États-Unis, autres et Je ne sais pas, seulement 15% des sondés de l’enquête récente de Sputnik Polls ont opté pour l’URSS.

Continuer la lecture de 70 ans de propagande :
le révisionnisme à géométrie variable