La science à l’encan…


… Comment le X Club de Huxley a créé le magazine « Nature » et a saboté la science depuis 150 ans


Par Matthew Ehret − Le 13 mai 2020 − Source Strategic Culture

Au milieu de la tempête soulevée par la controverse sur la théorie disant que la COVID-19 est née en laboratoire, prônée par des personnalités telles que le virologue Luc Montagnier, prix Nobel, l’expert en armes biologiques Francis Boyle, le cardinal sri-lankais Malcolm Ranjith et le chef des gardiens de la révolution iraniens, un projet a été élaboré, sous la direction nominale de Nature Magazine, afin de réfuter une fois pour toutes cette théorie dans le rapport «L’origine proximale du virus SRAS-CoV-2».

 

Charles Darwin à gauche, Thomas Huxley à droite © Photo: REUTERS / Axel Schmidt

Continuer la lecture de La science à l’encan…

Crise après crise, et bordel ambiant …


La démolition contrôlée est-elle encore à l’ordre du jour  ? [pour remettre en cause notre conception de « l’être au monde », NdT]


Par  Gilad Atzmon − Le 22 mai 2020 − Source gilad.online

Depuis des années, les éco-fanatiques, militants et scientifiques, nous disent que la «fête» prendra fin. La planète sur laquelle nous sommes coincés ne peut pas tenir plus longtemps, elle devient trop encombrée et insupportablement chaude. La plupart des gens n’ont pas vraiment remarqué la situation et pour une raison.

Gates et Soros – Gog et Magog

Continuer la lecture de Crise après crise, et bordel ambiant …

Big Pharma : méfiez-vous, vos jours sont comptés ! …


… Le Dr Montagnier jette un nouvel éclairage sur la Covid-19 et l’avenir de la médecine

Par Matthew Ehret − Le 30 avril 2020 − Source Strategic Culture

Ehert03-175x230Ce 16 avril, le Dr Luc Montagnier est devenu un nom célèbre dans le monde entier. Cela s’est produit alors que le virologue controversé – il est contre les vaccins – a décidé de déclarer publiquement son soutien à la théorie selon laquelle Covid-19 est en effet une création produite en laboratoire et non un effet naturel de l’évolution virale.

Dr. Luc Montagnier, co-discover of the Human immunodeficiency virus (HIV), arrives for a news conference at the National Press Club in Washington May 8, 2009. Montagnier and Dr. Robert Gallo, co-discover of HIV, on Friday called for a renewed intensity in HIV/AIDS research worldwide. REUTERS/Yuri Gripas (UNITED STATES HEALTH SCI TECH HEADSHOT) - GM1E5581RXK01
Le Dr Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine, co-découvreur du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), arrive pour une conférence de presse au National Press Club à Washington le 8 mai 2009. Montagnier et le Dr Robert Gallo, co-découvreur du VIH, ont appelé vendredi pour une intensité renouvelée dans la recherche sur le VIH / SIDA dans le monde entier. REUTERS / Yuri Gripas 

Continuer la lecture de Big Pharma : méfiez-vous, vos jours sont comptés ! …

Il va falloir que les États-Unis s’ouvrent au sujet de leurs laboratoires biologiques implantés en ex-URSS


Par Andrew Korybko − Le 30 avril 2020 − Source cgtn.com

andrew-korybko

La Chine et la Russie s’accordent quant au danger potentiel causé sur l’ensemble de la région par les laboratoires biologiques étasuniens implantés sur le territoire de l’ex-URSS.

Un laborantin analyse des échantillons à la recherche de la Covid-19 dans un laboratoire de Moscou, en Russie, le 16 avril 2020. /Xinhua

Continuer la lecture de Il va falloir que les États-Unis s’ouvrent au sujet de leurs laboratoires biologiques implantés en ex-URSS

Comment une pandémie virale bénéficie à l’agenda globaliste


Par Brandon Smith − Le 29 janvier 2020 − Source Alt-Market.com


Le monde d’aujourd’hui souffre de conditions économiques et géopolitiques très fragiles. Ce n’est pas une nouvelle pour la plupart des membres du mouvement pour la liberté qui suivent la spirale descendante depuis des années, mais c’est une nouvelle pour une majorité d’Américains moyens qui s’aventurent rarement à obtenir des informations approfondies sur quelque sujet que ce soit. Le fait est que, même si nous sommes des millions à être conscients du danger, nous sommes toujours en minorité.

Continuer la lecture de Comment une pandémie virale bénéficie à l’agenda globaliste

Le point sur le coronavirus : l’accalmie ?


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 1er février 2020

Le nouveau coronavirus défie les théories du complot alors que les données montrent son déclin à venir.

Il y a des premiers signes que la nouvelle épidémie de Cornoavirus (nCorV19) prendra fin dans un mois environ. Une analyse du groupe de médias chinois Caixin fournit les derniers chiffres (traduction automatique) :

Continuer la lecture de Le point sur le coronavirus : l’accalmie ?

Le Coronavirus. Pas de raisons de paniquer.


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 25 janvier 2020

 

 

Bring Out Your Dead by beq

I had a little bird,
Its name was Enza.
I opened the window,
And in-flu-enza.

Emmener vos morts Par Beq

J’avais un petit oiseau,
qui s’appelait Enza.
j’ai ouvert la fenêtre,
et Enza est entré en volant. [Jeu de mot, influenza voulant dire grippe en anglais)

The Influenza Pandemic of 1918 (l’épidémie de grippe de 1918)

AgrandirImage entière

L’image et le poème sont tirées d’un post de Moon of Alabama datant de quinze ans et intitulé Bring Out Your Dead. Le titre de Beq pour la photo est tiré d’un sketch médiéval des Mounty Pyton sur la « mort noire ». Nous n’avons plus à craindre la peste, mais de temps en temps, un nouveau virus rattrape l’humanité.

Continuer la lecture de Le Coronavirus. Pas de raisons de paniquer.

Avons-nous réellement besoin de vaches et d’humains génétiquement modifiés ?


Par F. William Engdahl – Le 17 août 2019 – Source Williamengdahl.com

Les scientifiques utilisant la deuxième génération de technologies de manipulation génétique ont modifié l’ADN d’une variété bovine pour qu’elle ne porte plus de cornes. À peu près au même moment, un autre groupe de scientifiques prétend avoir injecté des cellules humaines dans des singes pour créer des chimères, qui sont dans les mythes grecs antiques des êtres moitié lion, moitié serpent. Plus tôt cette année, un groupe de chercheurs chinois avait affirmé avoir délibérément modifié les gènes de clones de singes en y introduisant une perturbation mentale. Ce dont peu de gens se rendent compte, c’est que tout cela se produit en l’absence presque entière de réglementation sérieuse en matière de santé et de sécurité. Est-ce vraiment ce dont l’humanité a besoin à ce stade ?

Continuer la lecture de Avons-nous réellement besoin de vaches et d’humains génétiquement modifiés ?

L’échec de la complémentarité : du multiculturalisme au culte du diable


Par Dmitry Orlov – Le 20 juin 2019 – Source Club Orlov

La semaine dernière, un article que j’ai écrit il y a un an, « Les barbares envahissent le cimetière européen », a connu un regain d’intérêt. J’y décrivais comment la dégradation constante des pays occidentaux est accélérée par l’arrivée de migrants issus de groupes ethniques incompatibles. Ce qui a provoqué ce regain d’intérêt, c’est un article de Paul Craig Roberts dans lequel il a décrit mon essai comme « la nécrologie de l’Europe et de l’Amérique ». Je maintiens tout ce que j’ai écrit – peu importe le nombre de personnes qui ont du mal à l’avaler – mais au cours de l’année écoulée, j’ai fait des recherches qui m’ont aidé à comprendre pourquoi exactement le projet occidental a déraillé, et il s’avère que j’ai beaucoup plus à dire sur ce sujet.

Continuer la lecture de L’échec de la complémentarité : du multiculturalisme au culte du diable

Ethnogenèse : La carte et les données


Par Dmitry Orlov – Le 23 mai 2019 – Source Club Orlov

OrlovAvant d’aborder les implications contemporaines très importantes de la théorie de l’ethnogenèse de Gumilëv, j’aimerais présenter, sous forme condensée et sommaire, les données sur lesquelles repose cette théorie. Selon cette théorie, le phénomène biogénétique qui sous-tend toute l’histoire humaine est déclenché deux ou trois fois par millénaire, apparemment de façon aléatoire, et toujours le long d’une bande de quelques centaines de kilomètres de large qui ne couvre qu’un côté de la planète et suit le grand cercle (qui est le plus court chemin entre deux points sur une sphère). Ces bandes sont orientées différemment et se trouvent à l’extérieur du plan du système solaire, ce qui suggère que les rafales de rayonnement mutagène proviennent de l’extérieur du système solaire. Après le bombardement par ce rayonnement d’une population humaine qui se trouve dans la bande étroite, il s’ensuit une période d’incubation de plus d’un siècle au cours de laquelle le gène mutant se répand dans la population ; c’est alors seulement que le spectacle commence.

Continuer la lecture de Ethnogenèse : La carte et les données