État Islamique et chaos* US:
Quand la main droite ignore ce que fait la main gauche

Par Kurt Nimmo – Le 9 mars 2015 – Source infowars

Les médias institutionnels ignorent les rapports sur l’assistance des États-Unis et d’Israël à l’État islamique

ISIS vidéo

Plus de preuves de l’assistance directe des États-Unis et d’Israël à l’EI: une information du week-end dernier affirmant que des conseillers militaires américains et israéliens avaient été arrêtés en Irak alors qu’ils assistaient l’État islamique n’a pas été reprise par les médias institutionnels.

Les agences de presse irakienne Sarma News et iranienne Tasnim News ont rapporté que quatre conseillers militaires étrangers ont été capturés au cours d’une opération dans le désert Tal Abta, près de la ville de Mossoul, dans la province de Nineveg au nord de l’Irak.

Trois des personnes arrêtées étaient des citoyens israélo-étasuniens et la quatrième était iranienne.

Jeudi dernier, Qasim al-Araji, le chef de l’organisation Badr en Irak, a informé le Parlement qu’il avait la preuve que les Etats-Unis arment l’Armée islamique, selon un article d’Almasalah en arabe.

«Ce qui est important, c’est que les États-Unis envoient ces armes seulement à ceux qui coopèrent avec le Pentagone, et cela indique que les États-Unis jouent un rôle dans l’armement de l’EI», ont affirmé les services de renseignement irakiens en décembre.

D’autres parachutages à l’EI par les États-Unis n’ont pas été rapportés par les médias institutionnels.

«En fin de compte, on peut se demander si c’est par accident qu’une palette s’égare lors d’un largage par parachute et tombe dans les mains de l’EI, écrit Tony Cartalucci. Des milliards de dollars en liquide, des armes, de l’équipement et des véhicules ont déjà été intentionnellement fournis aux nombreux groupes que l’EI représente, comme c’était prévu déjà au début de 2007. L’EI est la création intentionnelle des États-Unis dans la poursuite de son hégémonie régionale au Moyen-Orient, et les atrocités de l’EI avaient été prédites longtemps avant que les premiers coups soient tirés en 2011 dans le conflit syrien, longtemps avant que le terme État islamique ne se généralise

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

Note du Saker Francophone
*Ce chaos est la conséquence de l’hyper-désordre qui règne à Washington en matière de politique étrangère du fait des luttes de pouvoir intestines entre le Pentagone et les agences de renseignement d’une part, et d’autre part le département d’État. Obama n’étant pas désireux, ou tout à fait impuissant voire incapable, de remédier à cette situation. Cet hyper-désordre se reflétant d’ailleurs dans l’ensemble des conflits provoqués par l’hybris de l’Empire du néant.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Russie et islam, Acte VII: les échappatoires de M. Météo

Par le Saker original – Le 20 mars 2013 – Source vineyardsaker

PREMIÈRE PARTIE – INTRODUCTION ET DÉFINITIONS.
SECONDE PARTIE  – LE CHRISTIANISME ORTHODOXE
TROISIÈME PARTIE – LA RUSSIE ACTUELLE
QUATRIÈME PARTIE – LA MENACE ISLAMIQUE
CINQUIÈME PARTIE – L’ISLAM, UN ALLIÉ
SIXIÈME PARTIE      – LE KREMLIN

Au cours de cette triste période où j’ai travaillé comme analyste [dans les services de renseignements US, Note du Saker Fr] pour gagner ma vie, j’ai eu un patron qui insistait toujours pour que je lui fournisse plusieurs scénarios possibles. Il voulait que je lui dise : «Il pourrait se passer X ou Y, mais si cela ne se produit pas alors la scène probable sera Z.» Dans son esprit, les analyses réalisées par notre service ne pourraient jamais être erronées si l’on tenait compte de toutes les possibilités, et ses supérieurs ne pourraient que le considérer compétent et méthodique. J’ai toujours détesté cette façon de voir les choses.

Continuer la lecture de Russie et islam, Acte VII: les échappatoires de M. Météo

L’Irak arrête à Mossoul des conseillers militaires de l’État Islamique américains et israéliens

Le 7 mars 2015 – Source thesaker.is 

Téhéran (FNA) –Les Forces spéciales irakiennes ont dit qu’elles avaient arrêté plusieurs conseillers militaires étrangers de l’EI, y compris des ressortissants américains, israéliens et arabes lors d’une opération à Mossoul, au nord du pays.

Les Forces irakiennes ont dit qu’elles ont récupéré quatre passeports étrangers de conseillers militaires de l’EI, qui appartenaient à des ressortissants américains et israéliens, et un autre appartenant à un ressortissant d’un État membre du Conseil de coopération du golfe Persique (PGCC).

Les conseillers étrangers ont été arrêtés dans une opération militaire dans le désert de Tal Abta, près de la ville de Mossoul.

L’année dernière, un haut conseiller du président russe Vladimir Poutine a accusé le Mossad d’entraîner des terroristes de l’EI opérant en Irak et en Syrie.

Alexander Prokhanov a dit que le Mossad est également susceptible d’avoir transféré certaines de ses expériences d’espionnage à la direction de l’EI, ajoutant que les conseillers militaires d’Israël pourraient aider les terroristes takfiri.

Il a ajouté que l’EI est un sous-produit de la politique américaine au Moyen-Orient. «L’EI est un outil aux mains des États-unis. Ils disent aux Européens que, si nous (les Américains) n’intervenons pas, l’EI va vous causer du tort, ajoutant que l’Iran et la Russie sont les cibles privilégiées de l’EI. Ils ont lancé leur première attaque terroriste contre nous il y a seulement quelques jours en Tchétchénie», a-t-il dit, soulignant que l’idéologie de l’EI n’a rien à voir avec l’islam pratiqué en Iran et dans d’autres pays musulmans de la région du Moyen-Orient.

Prokhanov a déclaré que les États-Unis et Israël sont du pareil au même quand il s’agit de soutenir une organisation terroriste comme l’EI.

Traduit par Claude, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les États-Unis n’ont qu’une logique : celle du chaos

Par Michel Raimbaud – Le 3 mars 2015 – Source Afrique-Asie

Interview par Majed Nehmé, Augusta Conchiglia et Hassen Zenati

Ancien ambassadeur français en Mauritanie, au Soudan et au Zimbabwe, l’écrivain Michel Raimbaud* vient de publier Tempête sur le Grand Moyen-Orient, un ouvrage qui s’annonce déjà comme un classique de la géopolitique moyen-orientale et eurasienne. Il revient sur ce projet élaboré par les néoconservateurs américains qui a non seulement déstabilisé le monde arabo-musulman, reconfiguré les relations internationales, mais fait désormais des vagues jusqu’en Europe, avec la violence qu’on connaît.

Vous avez placé en épigraphe de votre livre cette citation de Voltaire :

« Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. » De qui parlez-vous ?

Il suffit de voir autour de soi. La maxime s’applique à ce qu’on appelle le pouvoir profond… On ne peut pas critiquer certaines catégories de personnes et les sujets qui vont avec, dont ceux que je traite dans ce livre. Ce sont ces sujets sensibles.

Continuer la lecture de Les États-Unis n’ont qu’une logique : celle du chaos

John le Djihadiste décapiteur
Démasqué? Vraiment?

Par Shawn Helton – Le 28 février 2015 – Source 21 Century wire

Dans quelle mesure John le Djihadiste était-il bien connu avant les décapitations mises en scène par l’EI?

Les autorités croient maintenant que le présentateur terroriste qui occupe le devant de la scène dans les vidéos, fortement mises en scène, de décapitation d’EI, est un programmeur informatique qui a apparemment quitté l’Angleterre pour rejoindre les militants d’EI autour de 2013.

Jeudi dernier, l’identité du tristement célèbre dirigeant d’EI surnommé John le Djihadiste par la presse britannique, a été prétendument révélée par les services de sécurité, qui ont nommé un citoyen britannique de 27 ans, Mohammad Emwazi, originaire de l’Ouest londonien.

Le moment choisi pour révéler cette information devrait être examiné de près, car les profiteurs de guerre vont très certainement chercher à transformer cette récente révélation en un prétexte pour justifier un conflit plus large en Irak et en Syrie, déjà ravagés par la guerre. Elle pourrait aussi être utilisée pour créer de nouvelles mesures anti-terroristes au cours de l’accélération vers de nouvelles campagnes de guerre.

Le détail qui est peut être le plus révélateur au sujet du récent dévoilement de l’identité de John le Djihadiste, est le fait que les services de sécurité britanniques avaient déjà connu l’homme qui est maintenant accusé d’être le visage derrière le masque du méchant.

Mohammad Emwazi, sur la gauche, était connu depuis longtemps des services de sécurité britanniques, avant d’être désigné comme le méchant John le Djihadiste sur les vidéos d’EI. (Photo link skynews.com)

Continuer la lecture de John le Djihadiste décapiteur
Démasqué? Vraiment?

Grand Jeu en Terre Sainte
Israël: non au gaz des Gazaouis

Par Michael Schwartz – Le 26 février 2015 – Source TomDispatch

Comment le gaz naturel de Gaza est devenu l’épicentre d’une lutte internationale pour le pouvoir

Devinez quoi? Presque toutes les guerres actuelles, les soulèvements et autres conflits au Moyen-Orient sont reliés par un seul fil, qui est aussi une menace: ces conflits s’inscrivent dans la concurrence toujours plus frénétique pour trouver, extraire et vendre des combustibles fossiles dont la consommation future garantit de conduire à une série de crises environnementales cataclysmiques.

Parmi les nombreux conflits autour des combustibles fossiles dans la région, l’un d’eux, enveloppé de menaces grandes et petites, a été largement négligé, et Israël en est l’épicentre. Ses origines remontent au début des années 1990, lorsque les dirigeants israéliens et palestiniens ont commencé à se disputer à propos de rumeurs faisant état de gisements de gaz naturel en Méditerranée, au large des côtes de Gaza. Au cours des décennies qui ont suivi, il s’est développé en un conflit sur plusieurs fronts qui a impliqué plusieurs armées et trois navires de guerre. Dans le processus, il a déjà infligé une misère effrayante à des dizaines de milliers de Palestiniens, et il menace d’ajouter plusieurs couches de misères aux gens qui vivent en Syrie, au Liban et à Chypre. Il pourrait même, éventuellement, plonger des Israéliens dans la misère.

Continuer la lecture de Grand Jeu en Terre Sainte
Israël: non au gaz des Gazaouis

Lutte contre l’Etat islamique: les options réelles

Immanuel Wallerstein

Par Immanuel Wallerstein – Le 1er mars 2015 – Source Binghamton University

Commentaire No. 396

L’État islamique (EI) poursuit son objectif clairement affirmé d’un califat considérablement élargi en recourant délibérément à une brutalité extrême. Il attend que cette brutalité extrême contraigne les autres à accéder à ses revendications ou à sortir de scène. Presque tout le monde, au Moyen-Orient et au-delà, est à la fois horrifié et profondément effrayé par les succès qu’il a remportés jusqu’à ce jour.

Ce qui a rendu les avancées de ceux qui combattent l’EI si difficiles est leur refus de comprendre que ce sont les folies et les priorités mal placées des opposants à l’EI qui ont permis à ce dernier d’émerger et de s’imposer comme une menace d’une telle ampleur.

Continuer la lecture de Lutte contre l’Etat islamique: les options réelles

Des Américains pacifiques en Syrie, ça existe

par Alexandra Valiente – Le 25 février 2015 – Source syria360

Ramsey Clark et la mission exploratoire: nous saluons la bataille héroïque du peuple syrien contre le terrorisme

Damas, SANA
La conseillère à la présidence pour la politique et les médias Buthaina Shaaban a rencontré mercredi des activistes états-uniens emmenés par l’ancien procureur général américain Ramsey Clark, qui a écouté un rapport détaillé sur la réalité des événements en Syrie.

Pendant la rencontre, Shaaban a dit que le président Bashar al-Assad et le peuple syrien appréciaient la visite de la délégation, qui interroge, dans une lettre envoyée aux Américains à la demande de membres de la délégation: «Quel camp bénéficie de la guerre en Syrie à un moment où la cible n’est plus la personnalité du président ou le gouvernement, mais va bien au-delà, jusqu’à la destruction de la Syrie?»

«La visite de la délégation états-unienne est importante, car c’est la première depuis le commencement de la crise ; elle est emmenée par Ramsey Clark, qui a occupé de nombreux postes aux Etats-Unis et représente une personne morale importante pour le peuple américain», a dit Shaaban dans une déclaration à la télévision syrienne.

Elle a ajouté qu’il est important que ce que dira M. Clark à son retour dans son pays soit entendu par le peuple américain, et «quand je lui ai demandé qui profite de la guerre en Syrie et pourquoi les Etats-Unis la soutiennent, Clark a dit que la raison est que les Etats-Unis veulent la destruction de la Syrie, comme ils l’ont fait en Irak, en Afghanistan et en Libye».

Clark, pour sa part, a déclaré que le but de la visite est de trouver davantage d’occasions de dialogue et de coordination entre les Syriens et le peuple américain, ajoutant: «Nous avons vu de la culture et de la crédibilité en Syrie et nous apprécions la lutte de ce peuple, qui affirme Nous voulons leur interdire de transformer la Syrie en Irak ou en Libye.

Quant à Cynthia McKinney, ancienne membre du Congrès américain, elle a beaucoup apprécié «la position héroïque de la Syrie, tant son peuple que ses dirigeants, dans sa guerre contre l’impérialisme états-unien».

Elle a ajouté : «Les gens en Syrie sont extraordinaires dans leur capacité de résistance aux actes perpétrés pendant quatre ans, et qui ont échoué à atteindre leurs buts.»

Mazen Eyon

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Alerte hypocrisie : un dirigeant qatari apporte de l’eau au moulin du pluralisme et de l’intégration

Elias Groll
Elias Groll

Par Elias Groll – Le 24 février 2015 – Source foreignpolicy

 

Réunion entre Obama et Sheikh al-Thani dans le bureau ovale

Lorsque le dirigeant qatari Sheikh Tamim bin Hamad al-Thani a défendu dans le New York Times de mardi (24 février 2015) la nécessité de demander des comptes aux dirigeants autoritaires, il ne parlait probablement pas de lui.
Venu à Washington pour une rencontre mardi avec Barack Obama dans le Bureau ovale, Thani a préparé le message qu’il délivrerait à son partenaire américain avec ce mensonge:

S’attaquer aux racines du terrorisme exigera une approche du problème plus profonde, à plus long terme et plus stratégique. Cela requiert des dirigeants politiques qu'ils aient le courage de négocier des solutions pluralistes, intégratrices et pratiquant un certain partage du pouvoir pour résoudre les conflits régionaux. Et cela exigera que les tyrans rendent des comptes.

Continuer la lecture de Alerte hypocrisie : un dirigeant qatari apporte de l’eau au moulin du pluralisme et de l’intégration

L’État islamique bat en retraite

Le 8 février 2015 – Source Moon of Alabama

Les Peshmergas kurdes ont repris à l’État islamique plusieurs villes du nord de l’Irak. Ce dernier est attaqué au centre et à l’ouest de l’Irak par les forces de sécurité et les milices irakiennes. En Syrie, les attaques aériennes américaines et les YPG (unités de protection du peuple) kurdes soutenues par les États-Unis ont défendu (et détruit) Kobani, et l’EI a dû renoncer à son projet de conquérir cette route frontalière vers la Turquie. Les forces kurdes ont désormais repoussé l’État islamique loin des quelques 75 villes et villages de la région de Kobani.

Au moment où l’attaque très médiatisée de Kobani avait lieu, l’État islamique tentait de prendre la ville de Deir Ezzor dans l’est de la Syrie et l’importante base de l’armée de l’air syrienne qui la jouxte. On a cru pendant quelques jours que la base aérienne allait tomber, mais le soutien de l’armée de l’air syrienne et de puissantes contre-attaques ont desserré l’étreinte de l’EI, et la base aérienne et la ville sont au moins partiellement sous contrôle de l’armée syrienne.

Continuer la lecture de L’État islamique bat en retraite