Libye : La violence impériale n’a pas de fin


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Le 26 janvier 2016 – Source Moon of Alabama

La générosité de l’Empire en matière de violence est sans limites. Après que les États-Unis ont menti au Conseil de sécurité des Nations Unies sur la prétendue menace que Kadhafi représentait pour les manifestants de Benghazi, le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé l’usage de la force pour les protéger. La Russie et la Chine se sont abstenues au lieu d’opposer leur veto. Continuer la lecture de Libye : La violence impériale n’a pas de fin

Stopper le blitzkrieg mondial de l’Empire


L’ours se bat pour sa peau que d’autres ont vendue avant de l’avoir tué.

La Russie veut enrayer la vague de déstabilisation, de guerre et de changement de régime soutenue par les États-Unis


Par Tony Cartalucci – Le 6 octobre 2015 – Source Russia Insider

Les médias occidentaux ont décrit les récentes opérations conjointes de sécurité anti-terroristes de la Russie avec le gouvernement syrien comme un moyen d’étendre son influence au-delà de ses frontières.

 

Continuer la lecture de Stopper le blitzkrieg mondial de l’Empire

Un fils du colonel Kadhafi sera t-il le futur chef de l’État libyen?


Par Bernard Lugan – Le 24 septembre 2015 – Source bernardlugan

Le 14 septembre 2015, un coup de tonnerre a retenti dans le ciel serein des certitudes démocratiques européocentrées quand le Conseil suprême des tribus de Libye a désigné Seif al-Islam Kadhafi comme son représentant légal. Désormais, voilà donc un fils du défunt colonel seul habilité à parler au nom des vraies forces vives de Libye…

Continuer la lecture de Un fils du colonel Kadhafi sera t-il le futur chef de l’État libyen?

Les États-Unis détruisent l’Europe – à l’insu de leur plein gré ?


Par Eric Zuesse – Le 7 août 2015 – Source strategic-culture

En Libye, en Syrie, en Ukraine et dans d’autres pays à la périphérie ou à la frontière de l’Europe, le président américain Barack Obama a poursuivi une politique de déstabilisation, et même de bombardements et autres supports militaires. Elle pousse des millions de réfugiés hors de ces zones périphériques et vers l’Europe, ajoutant ainsi de l’huile sur le feu entretenu par l’extrême-droite qui rejette les immigrés, à la déstabilisation politique résultante dans toute l’Europe, non seulement en périphérie, mais même jusqu’au nord du continent.

Continuer la lecture de Les États-Unis détruisent l’Europe – à l’insu de leur plein gré ?

Al Shabaab a profité de la destruction de l’Etat libyen par l’Occident


Par Robert Barsocchini – Le 3 avril 2015 –  Source countercurrents.org

Al Shabaab, le groupe terroriste islamique qui vient d’assiéger une université kényane et de tuer près de 150 personnes, a bénéficié de l’agression pour détruire l’État libyen menée par des Occidentaux qui soutenaient al-Qaïda et des milices affiliées en 2011.

Continuer la lecture de Al Shabaab a profité de la destruction de l’Etat libyen par l’Occident

L’Otan savait que son intervention en Libye engendrerait le chaos et profiterait à al-Qaida

Par What’s Left – Le 17 mars 2015 – Source ICH

Selon David Pugliese, journaliste à Ottawa Citizen, qui a obtenu des documents des services de renseignements canadiens, ces derniers savaient que l’intervention de l’Otan en Libye en mars 2011 aiderait les islamistes théocratiques militants alliés à al-Qaida et que cela engendrerait un chaos à long terme dans le pays.

A l’époque, le dirigeant militaire de l’Otan, l’amiral US James Stavridis, niait le fait que l’opposition au dirigeant séculier Muhammar Kadhafi était dominée par des islamistes théocratiques, qualifiant la plupart des forces d’opposition d’ hommes et de femmes responsables.

Mais les renseignements canadiens étaient lucides sur la nature de l’opposition libyenne.

Pugliese à révélé qu’«un rapport des services de renseignements canadiens, écrit à la fin de 2009, décrivait la place forte de l’opposition à Kadhafi à l’Est de la Libye, d’où à surgi le soulèvement, comme un épicentre de l’extrémisme Islamique.»

Continuer la lecture de L’Otan savait que son intervention en Libye engendrerait le chaos et profiterait à al-Qaida

Sauver le patrimoine mondial – le nouveau prétexte R2P

Finian Cunningham
Finian Cunningham

Par Finian CUNNINGHAM – Le 11 mars 2015 – Source strategic-culture

La défense de sites irakiens appartenant au patrimoine mondial est-elle une nouvelle facette de la responsabilité de protéger servant à justifier une intervention occidentale dans cette région géostratégique importante? Le calendrier coïncide avec de nouveaux appels des États-Unis et de l’Arabie saoudite à une coalition de forces terrestres pour vaincre le réseau État islamique en Irak et en Syrie – et cela juste au moment où les forces irakiennes et syriennes semblent repousser de manière décisive les extrémistes dans les deux pays.

Cette semaine, le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon a joint sa voix aux appels en faveur d’une coalition internationale afin de prévenir la destruction permanente d’anciens sites et objets culturels par le groupe terroriste État islamique. L’initiative vient après que l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a qualifié de crime de guerre la campagne de pillage et de destruction de sites archéologiques par l’EI.

Continuer la lecture de Sauver le patrimoine mondial – le nouveau prétexte R2P

L’avenir que Kadhafi avait prédit

Par Ahmad Barqawi – Le 9 mars 2015 – Source CounterPunch

La Libye, ISIS et le luxe sans prix de la sagesse rétrospective

«Qui êtes-vous?», a demandé un jour, vers la fin de son règne, feu Mouammar Kadhafi dans un discours célèbre où il remettait en cause (à juste titre) la légitimité de ceux qui, à l’époque, cherchaient à renverser son gouvernement, en les qualifiant d’extrémistes, d’agents étrangers, de rats et de toxicomanes. On s’est moqué de lui, on l’a caricaturé, ridiculisé et diabolisé; une ignoble vidéo parodique tournant en dérision le leader libyen s’est propagée sur les réseaux sociaux; l’auteur de la vidéo, un Israélien, trouvait sans doute le mot libyen d’arabe courant Zenga (qui signifie une ruelle) si drôle qu’il l’a extrait de l’un des discours de Kadhafi, l’a mis en boucle sur un air de hip-hop et voilà* … il a fait un hit qui a été diffusé largement (et honteusement) avec un zèle révolutionnaire dans le monde arabe. Nous l’avons partagée, nous avons ri, il est mort.

Continuer la lecture de L’avenir que Kadhafi avait prédit

Les États-Unis n’ont qu’une logique : celle du chaos

Par Michel Raimbaud – Le 3 mars 2015 – Source Afrique-Asie

Interview par Majed Nehmé, Augusta Conchiglia et Hassen Zenati

Ancien ambassadeur français en Mauritanie, au Soudan et au Zimbabwe, l’écrivain Michel Raimbaud* vient de publier Tempête sur le Grand Moyen-Orient, un ouvrage qui s’annonce déjà comme un classique de la géopolitique moyen-orientale et eurasienne. Il revient sur ce projet élaboré par les néoconservateurs américains qui a non seulement déstabilisé le monde arabo-musulman, reconfiguré les relations internationales, mais fait désormais des vagues jusqu’en Europe, avec la violence qu’on connaît.

Vous avez placé en épigraphe de votre livre cette citation de Voltaire :

« Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. » De qui parlez-vous ?

Il suffit de voir autour de soi. La maxime s’applique à ce qu’on appelle le pouvoir profond… On ne peut pas critiquer certaines catégories de personnes et les sujets qui vont avec, dont ceux que je traite dans ce livre. Ce sont ces sujets sensibles.

Continuer la lecture de Les États-Unis n’ont qu’une logique : celle du chaos

Italie – Russie: le dégel?

Le 3 mars 2015 – Source Russia Insider

Des signes de normalisation diplomatique alors que le premier ministre italien rencontre Poutine a Moscou.

MOSCOU – Le président russe Vladimir Poutine a mis l’accent sur les relations économiques jeudi, alors qu’il accueillait le premier ministre italien Matteo Renzi, le premier dirigeant européen important a rendre une visite officielle à Moscou depuis que la Russie a annexé la Crimée il y a un an.

Même si MM. Poutine et Renzi n’ont pas annoncé de nouveaux accords à la suite d’une réunion au Kremlin, le président russe a appelé l’Italie un «partenaire privilégié» et «l’un des plus importants partenaires de la Russie dans les affaires européennes» en parlant des relations qui s’étendent du domaine de l’énergie à celui des avionneurs.

Continuer la lecture de Italie – Russie: le dégel?