Pourquoi les États-Unis utilisent des armes biologiques sans avoir de comptes à rendre ?

Par Vladimir Platov – Le 14 mai 2022 – New Eastern Outlook

Les États-Unis ont depuis longtemps démontré à la communauté mondiale leur mépris des réglementations internationales, ainsi que leur volonté de déclencher une guerre en utilisant des armes de destruction massive partout dans le monde. C’est ce que les Américains ont fait au Japon, lorsqu’ils ont largué des bombes nucléaires sur les civils à Hiroshima et Nagasaki en août 1945. Par la suite, de nombreux autres incidents ont été documentés et rapportés aux Nations unies, impliquant l’utilisation d’armes chimiques et bactériologiques par les États-Unis contre leurs opposants, non seulement en Corée, mais aussi dans d’autres régions du monde. Ainsi, au cours de la période allant de 1949 à 1988, l’Union soviétique a soumis à l’ONU des preuves concernant 13 faits d’utilisation, à grande et petite échelle, d’armes de destruction massive par les États-Unis. En voici quelques-uns.

Continuer la lecture

Analyse des documents relatifs aux activités militaires biologiques des États-Unis sur le territoire de l’Ukraine, 11 mai 2022.


Source : Ministère de la Défense russeTraduction : lecridespeuples.fr

Le ministère russe de la Défense continue d’étudier des documents sur la mise en œuvre de programmes biologiques militaires des États-Unis et de leurs alliés de l’OTAN sur le territoire de l’Ukraine.

Nous avons déjà mentionné Robert Pope, directeur du programme coopératif de réduction des menaces et auteur de l’idée du dépôt central de micro-organismes hautement dangereux à Kiev.

Documents Expose NATO's Bioweapons Labs In Ukraine 2

Continuer la lecture

La Russie révèle les résultats de son enquête sur les laboratoires clandestins en Ukraine


En parallèle à la revue de presse hebdomadaire voici, regroupés en un, trois articles de RT sur le même sujet.


Par RT – Le 11 mai 2022

Moscou affirme que l’Ukraine a tenté d’infecter la population pro-russe de la République populaire de Lougansk avec la tuberculose (TB) et a permis au Pentagone de réaliser des expériences sur des humains dans les services psychiatriques de Kharkov.

Lors d’un briefing sur les conclusions de l’enquête du ministère russe de la Défense sur les laboratoires d’armes biologiques financés par les États-Unis en Ukraine, le chef des forces russes de protection radioactive, chimique et biologique, le lieutenant-général Igor Kirillov, a affirmé que les forces russes avaient obtenu des preuves suggérant que Kiev avait tenté d’infecter les résidents du district de Slavyanoserbsk de la République populaire de Lougansk (RPL) avec une souche de tuberculose hautement pathogène, en 2020.

Continuer la lecture

Une théorie sur le COVID-19 que je ne suis pas en mesure de prouver


Par Larry Romanoff − Le 13 mars 2022 − Source Unz Review

En toile de fond, l’apparition soudaine de ce virus — qui est apparu au départ comme épidémique, puis qui a semblé pandémique, m’a rendu méfiant dès le premier jour. Pour répondre à mes soupçons, j’ai suivi et documenté l’ensemble des développements depuis le premier jour.

Pour commencer, j’ai conservé les dates auxquelles chaque pays a annoncé sa première infection domestique (indigène), c’est-à-dire non transmise par un voyage depuis ou vers la Chine, ni provenant d’un contact extérieur. Il s’agissait des infections locales n’ayant aucun lien avec des Chinois ni avec un voyage dans un pays étranger ; ainsi, par définition, ces infections provenaient de l’intérieur de chaque pays. J’ai conservé également les endroits spécifiques au sein de chaque pays où se sont produites ces infections, chaque fois que l’information était disponible. En particulier, j’ai cherché tous les cas de poussée épidémique en plusieurs emplacements, surtout les endroits où ces poussées ont été simultanées.

Continuer la lecture

La Russie présente de nouvelles preuves concernant les laboratoires biologiques ukrainiens


Des documents détaillent à quoi ont servi les agents pathogènes mortels financés par les États-Unis et susceptibles d’avoir été testés sur des Ukrainiens.


Par Russia Today − Le 31 mars 2022

L’armée russe a présenté des documents montrant l’intérêt de l’Ukraine pour l’utilisation de drones servant à épandre des agents pathogènes développés dans des biolabs financés par les États-Unis et les utiliser comme armes. Les noms des responsables américains impliqués dans les projets de biolabs, ainsi que le rôle joué par le fils de l’actuel président américain dans le programme, ont également été rendus publics lors du briefing spécial de jeudi.

Continuer la lecture

L’Ukraine, John Mearsheimer, et les bombes intellectuelles prêtes à exploser


Par Ron Unz − Le 26 février 2022 − Source Unz Review

Il y a deux semaines, Mike Whitney a publié un article très impactant sur les facteurs allemands généralement ignorés qui sont sous-jacents à la crise ukrainienne, et cet article est soudainement devenu très viral, atteignant les 500 000 vues avant de se calmer. L’invasion subite de l’Ukraine par la Russie, qui a produit la pire guerre que l’Europe ait connue en trois générations, a immédiatement ravivé l’intérêt pour cet article, qui a désormais dépassé les 700 000 vues, un résultat absolument époustouflant pour un petit site internet alternatif comme le nôtre.

Continuer la lecture

Une réponse aux laboratoires biologiques et aux programmes militaires secrets américains


Par Vladimir Platov – Le 20 septembre 2021 – Source New Eastern Outlook

L’expansion incontrôlée du réseau de laboratoires biologiques militaires secrets américains le long des frontières russes est un sujet de préoccupation non seulement pour Moscou mais aussi pour de nombreuses républiques post-soviétiques et la communauté internationale.  À ce jour, les États-Unis ont créé une véritable toile d’araignée de laboratoires biologiques secrets dans le monde entier. Depuis 1997, le Pentagone a entraîné dans ce programme plus de 30 pays comme partenaires de cette « initiative » américaine. Sans compter les 400 installations situées sur le territoire continental des États-Unis qui sont également impliquées dans un travail sur des agents pathogènes.

Continuer la lecture

American Pravda. Faire la guerre biologique


Par Ron Unz – Le 9 Août 2021 – Source Unz Review

J’ai grandi en fin de période guerre froide et, si la possibilité d’une guerre nucléaire était considérée comme effrayante, elle n’était pas impensable, faisait même l’objet d’innombrables films et récits et les arsenaux américains et soviétiques était régulièrement comparés dans les journaux et les magazines.

Par contre, une guerre biologique semblait effectivement impensable. En 1969, le président Richard Nixon avait ordonné la destruction de l’ensemble de notre arsenal de guerre biologique et avait aussitôt signé un traité international avec ses homologues soviétiques pour interdire ces armes horribles. La dissémination d’organismes biologiques mortels et autoreproducteurs qui ne respectaient aucune frontière nationale présentait évidemment des risques particulièrement dangereux, et je comprenais aisément pourquoi de telles armes ne pourraient jamais être utilisées au combat, surtout par notre propre gouvernement.

Continuer la lecture

Quels virus sont étudiés par les laboratoires biologiques de l’armée américaine au Kazakhstan ?


Par Vladimir Platov – Le 6 août 2021 – Source New Eastern Outlook

De nombreuses plaintes ont été formulées ces derniers temps au sujet de l’activité des États Unis dans le domaine du développement d’armes biologiques, car la liste des raisons de ces plaintes ne cesse de s’allonger. L’une des principales est l’activité permanente de plus de 400 laboratoires biologiques militaires créés par les États-Unis dans 25 pays, dont les anciennes républiques soviétiques – Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Kazakhstan, Moldavie, Ukraine et Ouzbékistan.

Continuer la lecture