L’ancien conseiller de Zelensky risque sa vie en disant la vérité aux Ukrainiens


Par Andrew Korybko − Le 22 janvier 2023

andrew-korybko

Il ne fait aucun doute qu’Alexei Arestovich, ancien conseiller de Zelensky, risque sa vie en disant aux Ukrainiens la dure vérité qu’il leur faut connaître d’urgence. Kiev ne va sans doute pas vaincre la Russie, chose qui est désormais affirmée également par des dirigeants étasuniens et polonais, et ce débouché de la guerre résulte sans aucun doute pour partie des luttes intestines féroces (et peut-être même mortelles) qui occupent la sphère dirigeante ukrainienne. Arestovich se comporte donc en patriote, mais il pourrait le payer de sa vie.

Continuer la lecture

Gérer le discours de déni sur l’Ukraine


Regardez autour de vous : les plaques tectoniques de la géopolitique et de la géofinance sont en train de se déplacer, s’éloignant radicalement d’un Occident de plus en plus chancelant.


Par Alastair Crooke – Le 19 décembre 2022 – Source Strategic Culture

L’inflexion a commencé. Elle a été annoncée par le Financial Times (FT) et The Economist – les deux médias qui transmettent si fidèlement tout « récit de remplacement » aux sherpas mondialistes (ceux qui portent les bagages en haut de la montagne, au nom des nababs en selle).

The Economist commence par des entretiens avec Zelensky, le général Zaluzhny et le commandant militaire ukrainien sur le terrain, le général Syrsky. Tous trois sont interviewés – interviewés dans The Economist, pas moins. Une telle chose ne se produit pas par hasard. Il s’agit d’un message destiné à transmettre le nouveau récit de la classe dirigeante au « golden billion » (qui le lira et l’absorbera). Continuer la lecture

L’Ukraine va-t-elle être découpée et, si oui, comment ?


Par The Saker – Le 16 août 2022 – The Saker’s Blog

Quelques informations intéressantes aujourd’hui. Tout d’abord, le service de renseignement extérieur russe a, par la déclaration d’un colonel général, fait la déclaration suivante (traduite par mon ami Andrei Martyanov sur son blog) : (c’est nous qui soulignons)

Traduction : MOSCOU, 16 août – RIA Novosti. Les conservateurs occidentaux ont pratiquement fait une croix sur le régime de Kiev et planifient déjà la partition de l’Ukraine, a déclaré le porte-parole du Service de renseignement extérieur, le colonel-général Volodymyr Matveev, lors de la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale. « De toute évidence, l’Occident ne se préoccupe pas du sort du régime de Kiev. Comme le montrent les informations reçues par le SVR, les conservateurs occidentaux l’ont presque fait disparaître et sont en train d’élaborer des plans de division et d’occupation d’au moins une partie des terres ukrainiennes« , a-t-il déclaré. Toutefois, selon le général, l’enjeu dépasse largement l’Ukraine : pour Washington et ses alliés, il s’agit du sort du système colonial de domination mondiale.

Continuer la lecture

Qu’en est-il de la stabilité du régime à Kiev ?


Par Gordon M. Hahn – Le 29 juillet 2022 –  Source Russian and Eurasian politics

Les dirigeants occidentaux, menés par le président américain Joe Biden, ont opté pour une longue guerre proxy contre la Russie, au moins jusqu’à ce que l’Ukraine « gagne » la guerre commencée lorsque les forces russes ont envahi le voisin occidental, le 24 février. Joe Biden a vendu la mèche lorsqu’il a déclaré que l’objectif de l’aide militaire et financière massive apportée par l’Occident à Kiev était de provoquer un changement de régime ou, du moins, d’écarter du pouvoir le président russe, Vladimir Poutine, populaire mais autoritaire. Cependant, alors que les forces militaires ukrainiennes sont lentement réduites à néant, il y a de plus en plus de preuves d’une scission majeure au sein du régime ; condition préalable aux coups d’État, militaires ou non, aux révoltes, aux révolutions et à d’autres formes de changement de régime.

Continuer la lecture

Serviteur du peuple ou serviteur des corrompus ?


Par Pedro Gonzalez – Le 28 mai 2022 – Source IM 1776

En février 2021, sur ordre du président Volodymyr Zelensky, l’Ukraine fermait trois chaînes de télévision nationales, les accusant de diffuser de la « propagande » russe. Trois mois plus tard, Zelenksky faisait arrêter Viktor Medvedchuk, qui dirigeait à l’époque le deuxième plus grand parti du parlement national ukrainien, la Plateforme d’opposition pour la vie (OPZZh), pro-russe et eurosceptique.

Zelensky n’a pas eu d’hésitation à incinérer les normes démocratiques tant vantées bien avant que la Russie ne franchisse le Rubicon en Ukraine cette année. Il n’est donc pas surprenant qu’il ait récidivé en pleine guerre, fin mars, en invoquant les pouvoirs d’urgence de la loi martiale pour nationaliser les chaînes de télévision et interdire 11 partis d’opposition, dont l’OPZZh ; tout cela soi-disant au nom de la lutte contre la désinformation et contre les sympathisants russes, même si le président de l’OPZZh de l’époque, Yuriy Boyko, avait lui-même dénoncé la guerre et appelé au cessez-le-feu et au retrait des troupes russes d’Ukraine. Zelensky, cependant, n’a pas manqué une telle occasion de couper les ailes de l’opposition politique dans son pays, encore moins maintenant que les médias occidentaux rationalisent et glorifient chacun de ses gestes.

Continuer la lecture

15e jour. Un curieux attentat à la bombe dans un hôpital et la pression pour une « zone d’exclusion aérienne »


Par Moon of Alabama – Le 10 mars 2022

Cela se serait produit le 9 mars vers 17h30 heure locale (15h30 UTC) à Marioupol, en Ukraine :

Les forces russes ont bombardé une maternité et un hôpital pour enfants dans le sud de l’Ukraine, ont déclaré mercredi les autorités de la région, une attaque décrite par le président du pays, Volodymyr Zelensky, comme une « atrocité ».

 

Le conseil municipal de Mariupol a posté une vidéo de l’hôpital dévasté dans la ville et a accusé les forces russes d’y avoir largué plusieurs bombes depuis les airs.

 

La police de la région de Donetsk a déclaré que, selon les informations préliminaires, au moins 17 personnes ont été blessées, dont des mères et des membres du personnel, à la suite de l’attaque.

Tout en exprimant son indignation face à cette attaque, M. Zelensky a réitéré son appel à l’alliance militaire de l’OTAN pour qu’elle déclare une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Ukraine.

C’est curieux. Le bâtiment de trois étages est assez grand, avec plus de cent chambres.

Continuer la lecture

Zelensky et les fascistes : « Il sera pendu à un arbre sur Khreshchatyk »


Par Moon of Alabama – Le 5 mars 2022

Sur Grayzone, Alexander Rubinstein et Max Blumenthal ont publié un article sur le revirement de Zelensky, qui est passé du statut de pacificateur qu’il avait promis d’être avant son élection à celui de soutien actif de la milice fasciste « ultranationaliste ». Ils attribuent ce tournant à une rencontre en entre Zelensky et des combattants de la milice, à l’automne 2019 :

Continuer la lecture

Qu’en est-il de la désescalade dans le Donbass ?


Par The Saker – Le 23 avril 2021 – Source The Saker’s Blog

On observe, chez certains, un fort sentiment de soulagement : Le ministre de la Défense russe, Shoigu, a déclaré que les militaires déployées par la Russie dans l’ouest du pays allaient désormais regagner leurs bases habituelles.  Bien sûr, les Ukrainiens affirment qu’ils ont « dissuadé une attaque russe » tandis que les Russes disent que « l’Occident a compris le message ».  Est-ce le cas et, si oui, qui a raison ?

Continuer la lecture

La crise ukrainienne se résorbe


Mais une fausse analyse de celle-ci conduit à de mauvaises conclusions


Par Moon of Alabama – Le 22 avril 2021

Il y a environ deux mois, nous avons discuté du fait que les États-Unis croient en leur narrative et se heurtent à la réalité. Le gouvernement américain n’est certainement pas le seul à créer des récits, à y croire, puis à échouer lorsqu’il est confronté à la réalité. Porté par les groupes de réflexion et les médias, le moule narratif s’est développé dans l’ensemble du monde « occidental ».

Continuer la lecture