Comey, Clinton & Cie sont déférés au pénal. Un pas de plus vers la déchéance.


La Constitution tiendra-t-elle le coup et combien de temps les médias pourront-ils cacher l’affaire ?


Par Ray McGovern – Le 19 avril 2018 – Source Unz Review

La mise en accusation devant une cour pénale, ce mercredi 18 avril, par 11 Républicains de la Chambre des représentants, de l’ancienne secrétaire d’État, Hillary Clinton, ainsi que de plusieurs anciens hauts fonctionnaires du FBI et du ministère de la Justice (DOJ), est un pas de géant vers une crise constitutionnelle.

Sont nommés dans cette accusation au ministère de la Justice, pour d’éventuelles violations de la loi fédérale : Clinton ; l’ancien directeur du FBI James Comey ; l’ancien procureur général Loretta Lynch ; l’ancien directeur par intérim du FBI Andrew McCabe ; l’agent du FBI Peter Strzok ; l’avocat du FBI Lisa Page ; et le personnel du ministère de la Justice et du FBI « lié » au travail sur le « Dossier Steele », y compris l’ancien procureur général par intérim, Sally Yates, et l’ancien procureur général adjoint par intérim, Dana Boente.

Continuer la lecture de Comey, Clinton & Cie sont déférés au pénal. Un pas de plus vers la déchéance.

Le complexe militaro-industriel est la principale cause de la crise globale.


Par John Scales Avery – Le 30 mars 2018 – Source The Transnational

Je voudrais vous annoncer la publication d’un nouveau livre intitulé The Devil’s Dynamo [La dynamo du diable]. Il s’agit d’une collection d’articles et de textes sur la façon dont les complexes militaro-industriels du monde entier conduisent et perpétuent la guerre. Une quantité considérable de données nouvelles ont également été ajoutées.

Le livre peut être téléchargé et diffusé gratuitement du site de l’Académie danoise pour la paix.

Pourquoi appeler un livre sur les complexes militaro-industriels The Devil’s Dynamo ?

Continuer la lecture de Le complexe militaro-industriel est la principale cause de la crise globale.

Un sondage montre qu’une majorité d’Américains craignent le pouvoir et la surveillance d’un « État profond »


Par Russia Today – Le 20 mars 2018

Plus de 70% des citoyens américains, adhérant autant aux idées républicaines que démocrates, pensent que l’Amérique est contrôlée par un « État profond » composé de fonctionnaires non élus, selon un nouveau sondage. Ils craignent également la surveillance de l’État, révèle-t-il.

Comme la plupart des Américains interrogés ne connaissent pas le terme « État profond » après avoir lu la définition comme étant « un groupe de fonctionnaires et de militaires non élus qui influencent secrètement les politiques gouvernementales » une majorité a exprimé qu’elle croyait en son « existence probable » selon le sondage de l’Université Monmouth, publié lundi.

Continuer la lecture de Un sondage montre qu’une majorité d’Américains craignent le pouvoir et la surveillance d’un « État profond »

Déclassifié : Comey a tenu une réunion secrète avec Obama à propos de « démasquages »


Par Tyler Durden – Le 13 février 2018 – Source Zero Hedge

https://www.zerohedge.com/sites/default/files/inline-images/1107comeyclinton01.jpg?itok=u7FSDQLU

Un étrange courriel envoyé par l’ancienne conseillère à la sécurité nationale Susan Rice quelques instants après l’investiture, courriel qu’elle s’est apparemment envoyé à elle-même, décrit une rencontre qui s’est tenue le 5 janvier 2017 entre des membres de la communauté du renseignement américaine et le président Obama, à la période même où Rice et Obama étaient en plein dans dans le « démasquage » de l’équipe Trump.

On sait aussi, grâce à des SMS entre les agents anti-Trump du FBI Peter Strzok et Lisa Page, récemment publiés que « Potus veut savoir tout ce qu’on fait ».

Continuer la lecture de Déclassifié : Comey a tenu une réunion secrète avec Obama à propos de « démasquages »

Un président tenu en otage


Ils l’ont encerclé


Par Justin Raimondo – le 12 février 2018 – Source Antiwar

Pendant que le vice-président Mike Pence se ridiculisait, lui et le pays qu’il est censé représenter aux Jeux olympiques, en refusant de se lever pour honorer les athlètes d’une nation autre que les États-Unis, au pays, le Washington Post nous parlait d’un président Trump qui semble n’avoir rien en commun avec Pence ni même avec le personnel de la Maison Blanche. L’article s’intitule « Le général préféré de Trump : Mattis peut-il contrôler un président impulsif tout en gardant sa confiance ? » et met en scène un président enclin à défier le Parti de la guerre et se battant contre une garde prétorienne déterminée à l’empêcher d’appliquer son programme électoral basé sur « America First » et un retrait des guerres étrangères.

Continuer la lecture de Un président tenu en otage

L’impérialisme économique de l’oligarchie étasunienne


Par Michael Hudson – Le 29 novembre 2017 – Source Counterpunch

En théorie, le système financier mondial est censé aider tous les pays à être gagnants. L’enseignement traditionnel de la finance internationale, du commerce et de l’« aide étrangère » (définie simplement comme n’importe quel crédit gouvernemental) dépeint un système quasi utopique qui profiterait à tous les pays, au lieu de les dépouiller de leurs actifs et de leur imposer l’austérité. La réalité, depuis la Première Guerre mondiale, est pourtant que les États-Unis ont pris l’initiative de façonner le système financier international de manière à favoriser les gains pour leurs propres banquiers, leurs exportateurs agricoles, leur secteur pétrolier et gazier, leurs acheteurs de matières premières à l’étranger – et surtout, à recouvrer les créances qui leur sont dues.

Continuer la lecture de L’impérialisme économique de l’oligarchie étasunienne

Voilà pourquoi le PIB est un faux indice


Par Eric Zuesse – Le 26 octobre 2017 – Source Strategic Culture

Le produit intérieur brut, ou PIB, est l’indice et le classement le plus couramment utilisé pour mesurer l’économie des nations. Selon l’OCDE et Wikipédia, sa définition est : « une mesure globale de la production égale à la somme des valeurs ajoutées brutes de toutes les entités résidentes et institutionnelles engagées dans la production (plus les taxes, moins les subventions) ». Aucune déduction n’est faite des dettes contractées afin de générer les « valeurs ajoutées brutes ». Mille milliards de dollars d’actifs supplémentaires (les « valeurs ajoutées » de la « production ») entraînent une hausse de mille milliards de dollars du PIB, même si tout cela a été produit en augmentant les dettes de mille milliards de dollars : seul l’actif du bilan est pertinent pour le PIB.

Pourtant, la richesse est l’actif moins le passif ; ce sont les actifs moins les dettes ; ce ne sont pas les actifs seuls. Par conséquent, le PIB ne montre pas du tout la richesse d’une nation, parce que la vraie richesse d’une nation se calcule en déduisant le passif de l’actif, pas l’actif indépendamment du passif (comme est calculé le PIB).

Continuer la lecture de Voilà pourquoi le PIB est un faux indice

Une attaque de propagande menée par l’université d’Oxford vise Veterans Today.


La chasse aux sorcières menée par les néocons commence.


Par Gordon Duff – Le 21 octobre 2017 – Source New Eastern Outlook

Un « article de calomnies » basé sur une « étude de l’université d’Oxford » à propos d’un obscur site internet connu sous le nom de Veterans Today, a été récemment débattu dans la presse de droite américaine. Ce site, certainement obscur pour de nombreux milieux mais pas celui des militaires et du renseignement, est accusé d’être financé et dirigé par la Russie pour influencer les meilleurs généraux américains, adoucir la politique américaine en Syrie et promouvoir la coopération militaire avec la Russie.

Ce que personne ne se demande, c’est qui a financé cette « enquête ». Un examen rapide révèle que Google Jigsaw, une filiale de Google Corporation chargée des changements de régime, c’est-à-dire un groupe de défense paramilitaire opérant au Moyen-Orient et en Afrique, a financé cette étude d’Oxford.

Comme par hasard, Veterans Today venait de révéler que Google Jigsaw, ou son précurseur Google Idea Groups, fournissait des armes, des services de renseignement et de propagande aux groupes terroristes ISIS et al Nusra / al-Qaïda au nom de clients israéliens et saoudiens. L’une des informatrices de Veterans Today, Serena Shimm, une journaliste de Detroit née en Turquie, a été assassinée après que l’article sur Google Idea Groups a été publié.

Continuer la lecture de Une attaque de propagande menée par l’université d’Oxford vise Veterans Today.

L’anxiété humaine à l’âge du capitalisme déclinant


Par Phil Rockstroh – Le 17 octobre 2017 – Source Consortium News

Notre anxiété ne vient pas du fait de penser au futur mais de vouloir le contrôler

Un certain nombre d’articles de presse récents, dont un article de plus de 8 000 mots dans le New York Times, se demandent, pour paraphraser le titre du Times, « Pourquoi de plus en plus d’adolescents étasuniens souffrent-ils d’anxiété profonde ? »

La réponse moderne, typique face aux personnes souffrant d’anxiété, est de prescrire des médicaments.

Bien que la question ait été posée, les journalistes et rédacteurs responsables de ces articles restent résolument obtus face à cette évidence : un environnement de folie, résultat d’une culture capitaliste en phase finale, provoque des réactions classiques d’affrontement / évitement, accompagnées d’épisodes d’anxiété sévère et de crises de panique.

Continuer la lecture de L’anxiété humaine à l’âge du capitalisme déclinant

S’il vous plaît, ayez très peur


Orlov
Orlov

 

Par Dmitry Orlov – Le 5 octobre 2017 – Source Club Orlov

Je connais une courte liste de personnes qui partagent deux qualités que je trouve attachantes : elles possèdent un cerveau bon et efficace équipé de toutes sortes de connaissances ; et elles n’ont pas peur de l’utiliser de manière innovante, ce qui leur permet de les mener dans de nouvelles directions que je peux parfois utiliser pour amorcer ma propre pompe à cerveau. L’un d’entre eux est John Michael Greer. Dans un article récent, Greer a écrit :

« Au cours des dernières décennies, ici aux États-Unis, ce qui, autrefois, ressemblait parfois à une démocratie représentative qui fonctionnait, s’est transformé en un état de conflit permanent dans lequel les foules hurlantes se bombardent avec des briques de rhétorique au lieu de projectiles plus létaux. Et la plupart du temps, ils caricaturent leurs adversaires avec un dualisme moral strident qui serait considéré comme exceptionnellement basique dans une bande dessinée de super-héros bon marché. Pendant ce temps, les deux côtés rivalisent dans leur volonté de mettre de côté les libertés constitutionnelles pour lesquelles des générations plus anciennes et sans doute plus sages se sont battues et sont mortes. »

Continuer la lecture de S’il vous plaît, ayez très peur