Guerre hybride 8. La guerre hybride peut causer des ravages à travers l’Afrique de l’Ouest 2/4


andrew-korybko

Par Andrew Korybko – Le 24 mars 2017 – Source Oriental Review

Hybrid War Can Wreak Havoc Across West Africa (II)Le premier des quatre principaux pays à explorer dans l’analyse de la guerre hybride d’Afrique de l’Ouest est le Tchad, un État peu peuplé situé à un carrefour trilatéral entre l’Afrique de l’Ouest du Nord et du Centre. Un regard rapide sur la carte révèle la signification géostratégique de ce pays, mais il le présente également de manière erronée comme un état désertique au milieu de nulle part. Bien que cela soit partiellement vrai, il est injustifié de simplifier le Tchad à ces descriptions de base, car ces termes généraux ne révèlent pas la richesse de la diversité et les vulnérabilités à la guerre hybride à l’intérieur de ses frontières. De plus, présenter le Tchad comme un terrain perdu au milieu de l’Afrique n’explique pas non plus pourquoi son armée est l’une des plus ambitieuses et des plus entraînées sur tout le continent, ni pourquoi le pays est tellement important pour les plans de la nouvelle route de la soie en Chine. Par conséquent, une approche globale est nécessaire de manière urgente afin de mieux comprendre la dynamique interne et externe du Tchad qui, à son tour, peut aider les observateurs et les stratèges à identifier les scénarios de déstabilisation les plus susceptibles d’affliger cet état très important.

Continuer la lecture de Guerre hybride 8. La guerre hybride peut causer des ravages à travers l’Afrique de l’Ouest 2/4

Guerre hybride 8. La guerre hybride peut causer des ravages à travers l’Afrique de l’Ouest 1/4


andrew-korybko

Par Andrew Korybko – Le 17 mars 2017 – Source Oriental Review

Hybrid War Can Wreak Havoc Across West Africa (I)

La dernière partie du continent africain à analyser dans l’étude de la vulnérabilité de la Guerre hybride est sa région de l’Ouest centrée sur le Nigéria. Cette partie de l’Afrique est significative pour de nombreuses raisons, dont notamment son potentiel démographique et énergétique. Le Nigeria se situe au fond de ce que les observateurs délimitent traditionnellement comme l’Afrique de l’Ouest et du Centre, bien que pour la portée et la pertinence stratégique de la présente étude, les pays du Tchad et du Cameroun ─ classés régulièrement en Afrique centrale ─ sont redéfinis comme faisant partie de l’Afrique de l’Ouest parce que leurs perspectives stratégiques et de sécurité sont plus directement liées aux événements dans cette région par opposition à ceux de leur groupe central traditionnel. La recherche vise à démontrer l’importance de la définition par l’auteur de la Région centrale de l’Afrique de l’Ouest (RCAO) pour la stratégie de la Nouvelle Route de la Soie de la Chine pour le continent et révéler les nombreux risques de guerre hybride qui menacent son intégration future dans le grand projet envisagé par Pékin.

Continuer la lecture de Guerre hybride 8. La guerre hybride peut causer des ravages à travers l’Afrique de l’Ouest 1/4

Guerre hybride 8. L’effondrement total du Sud-Soudan pourrait détruire l’Afrique centrale et orientale


andrew-korybko

Par Andrew Korybko – Le 10 mars 2017 – Source Oriental Review

Hybrid Wars 8. South Sudan’s Total Collapse Could Destroy Central And Eastern AfricaLa ceinture des États faillis

L’avant dernière région d’Afrique soumise à l’étude de la guerre hybride est la ceinture des États défaillants du Sud-Soudan et de la République centrafricaine (RCA), qui forment ensemble un trou noir de chaos dans la partie Centre Nord du continent. Ces États n’ont pas toujours été désordonnés et dysfonctionnels, mais ils le sont maintenant à cause de l’ingérence américaine secrète dans leurs affaires. Sans ces antécédents géostratégiques, ils auraient pu servir de lieux de transit idéaux pour de futurs projets d’infrastructures transnationaux multipolaires reliant deux des principaux pays d’Afrique, l’Éthiopie et le Nigeria, tout en passant par des régions riches en ressources. Cette vision est maintenant totalement brisée et peu susceptible d’être relancée à court terme, vu la mesure dans laquelle ces deux États sont profondément divisés et l’intensité avec laquelle ils sont embarqués dans une haine identitaire fratricide. Néanmoins, il était nécessaire de parler du rôle positif que cette ceinture d’États défaillants aurait pu jouer s’ils n’avaient pas été délibérément transformés en un tel chaudron de conflits insolubles.

Continuer la lecture de Guerre hybride 8. L’effondrement total du Sud-Soudan pourrait détruire l’Afrique centrale et orientale