L’Empire ottoman : le retour ?


Par Varoujan Sirapian − Le 13 novembre 2018

Afficher l’image source

Le brouhaha du 17e Sommet International de la francophonie qui se déroulait à Yerevan, la capitale de la République d’Arménie, les cérémonies suivant le décès d’Aznavour, les différentes polémiques — volontaires ou involontaires — suscitées par les chefs d’État français et américain ont occulté la récente déclaration du ministre des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan Elmar Mammadyarov qui s’interrogeait sur «l’avenir de la souveraineté d’Arménie», autrement dit l’existence même de ce pays du Sud-Caucase. Ces assertions ont été relevées par Stepan Danielian, dans un article publié sur Hetq.am (le 8 novembre2018).

Continuer la lecture de L’Empire ottoman : le retour ?

Le désordre arménien ne profite qu’aux USA


Par Andrew Korybko − Le 30 avril 2018 − Source Oriental Review

Armenia protests

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue à Yerevan, certaines de manière violente, pour s’opposer à la nomination de Serzh Sargsyan, ancien président du pays, comme premier ministre. Les réformes constitutionnelles de 2015 font du premier ministre le personnage le plus important à la tête du pays. D’aucuns dénoncent ce processus comme une manœuvre politicienne, que l’homme, dans la politique depuis très longtemps, aurait réalisée pour rester au pouvoir sans repasser par les urnes : c’est le Parlement qui nomme le Premier ministre, alors que le président est élu au suffrage universel. Il a donc démissionné de son poste de Premier ministre [le 23 avril 2018] sous la pression de la rue.

Continuer la lecture de Le désordre arménien ne profite qu’aux USA

Corridor arménien entre la Mer Noire et le Golfe Persique


Ce projet risque de piétiner les intérêts de la Russie


Par Andrew Korybko – Le 24 février 2018 – Source Oriental Review

Armenian Pres. Serzh Sargsyan at the Munich Security Conference, Feb 2018

Le président Serge Sargsian a déclaré lors de la conférence de Munich sur la sécurité le week-end dernier que son État enclavé, l’Arménie, s’efforçait de devenir la composante « terrestre » d’un ambitieux plan visant à relier la Mer Noire et le Golfe Persique par un corridor arménien de transit. C’est dans l’intérêt stratégique de son pays mais cela affecterait sans aucun doute la situation géopolitique dans cette région sensible. Pour commencer, cette initiative détournerait une partie du trafic du corridor de transport nord-sud multimodal entre la Russie et l’Inde en éliminant Bakou et Moscou de l’équation s’agissant de faciliter le commerce entre l’UE et l’Inde, en les remplaçant principalement par Erevan et Tbilissi. Cela ferait émerger sur les cartes un couloir secondaire à celui de la Mer Noire qui pourrait ensuite conduire jusqu’aux membres du bloc des Balkans.

Continuer la lecture de Corridor arménien entre la Mer Noire et le Golfe Persique

Le chemin de fer de BTK est le couloir turc de la route de la soie vers l’Asie centrale


Par Andrew Korybko – Le 6 novembre 2017 – Source Oriental Review

Baku-Tbilisi-Kars (BTK) Railway
Chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars (BTK)

Le président Erdogan a déclaré que le chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars est « un maillon important dans la nouvelle route de la soie, qui relie l’Asie, l’Afrique et l’Europe » lors de la cérémonie d’ouverture de ce couloir de connectivité transnational.

Les Premiers ministres de la Géorgie, du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan, ainsi que les ministres du Tadjikistan et du Turkménistan ont également assisté à l’événement, démontrant ainsi son large intérêt géographique. Erdogan espère dans l’immédiat qu’il renforcera les relations globales entre la Turquie et ses compatriotes d’ethnie turque en Asie centrale, et que par la suite le chemin de fer BTK pourrait être utilisé par les Européens et les Nord-Africains pour se relier à cette région enclavée. En fin de compte, l’objectif est de transformer ce corridor sud-central en une nouvelle route de la soie bien placée rattachant les coins occidentaux et orientaux de l’Eurasie en reliant l’UE à la Chine. Et si, après un rapide coup d’œil à la carte physique, la route semble un peu tortueuse, la politique dit le contraire.

Continuer la lecture de Le chemin de fer de BTK est le couloir turc de la route de la soie vers l’Asie centrale

« Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre » Virgile


La Grèce, stipendiée et insensée, rejoint la guerre du gaz menée par l’OTAN contre la Russie.
Résultat de recherche d'images pour "scier branche assis"L’Europe finance un pipeline pour importer, après 2020, du gaz d’Azerbaïdjan, que ce pays envisage aujourd’hui, pour cause de pénurie, d’acheter – à qui ? – aux Russes…


F. William Engdhal
F. William Engdhal

Par William Engdahl – Le 10 juin 2016 – Source New Eastern Outlook

Il y a seulement dix-huit mois, les projets d’un important pipeline de gaz naturel dans le sud de l’Europe, depuis les champs gaziers russes de l’autre côté de la mer Noire, jusqu’en Turquie et à la frontière gréco-turque, étaient en négociation entre le président russe Poutine et le Turc Erdogan.

Continuer la lecture de « Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre » Virgile

Les tensions azéri-arméniennes. Un nouveau front dans la guerre hybride ? (2/2)


Suite de la premiere partie que vous trouverez ICI.

Par Andrew Korybko – Le 4 avril 2016 – Oriental Review

Le Stratagème:

L’auteur a publié une analyse en juin 2014, dans laquelle il expose le concept géostratégique du Reverse Brzezinski, qui est essentiellement un retour aux années 1980 quand les États-Unis utilisaient la stratégie afghane, où ils organisaient des bourbiers dans lesquels la Russie s’affaiblissait, stratégie qui peut également être appliquée contre d’autres grandes puissances comme la Chine. Le projet américain est que certains scénarii de déstabilisation géopolitique peuvent être créés de toute pièce dans et autour de la zone post-soviétique. Cela qui pourrait pousser les Russes à une intervention militaire classique de répression, alors que c’est en réalité un piège fomenté par les États-Unis dans le but d’enliser la Russie dans une guerre inutile qui nuirait à son intégrité physique, matérielle, économique et à son capital stratégique. Continuer la lecture de Les tensions azéri-arméniennes. Un nouveau front dans la guerre hybride ? (2/2)

Les tensions azéri-arméniennes (1/2)


Par Andrew Korybko – Le 4 avril 2016 – Oriental Review

La recrudescence de violence sans précédent le long de la ligne de contact entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan au Haut-Karabagh a soulevé l’inquiétude générale qu’un conflit plus large puisse être en train de prendre forme, certains analystes le voyant comme une manifestation de la politique turque de déstabilisation de la Russie au cours des deux derniers mois.  Continuer la lecture de Les tensions azéri-arméniennes (1/2)