Carlos Castaneda, le Grand Reset et les prédateurs


« Nous avons un prédateur qui est venu des profondeurs du cosmos et a pris le contrôle de nos vies. »


Mai 2022 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

Il fut un temps où seul notre argent (disaient-ils) intéressait nos banquiers. Cet heureux temps n’est plus, dirait Jean Racine. Ce qui les intéresse c’est notre âme, notre esprit, notre libre arbitre, notre déplacement, ou pour parler moderne notre ADN et tout ce qui s’ensuit. Comme dit un de mes lecteurs plus savant que moi sur ce sujet :

Les chercheurs de vérité ont manqué le paramètre de long terme. Pourquoi réduire la population, la pucer pour la contrôler par le graphène nanométrique qui construit un système d’information connecté, imposer le crédit social, transférer la richesse de l’ouest vers l’est ? Il existe un SUPER PROJET qui nécessite de « leur » point de vue une gestion radicale du troupeau (Christophe).

Continuer la lecture

Pourquoi ils vont vous manger


Alexandre Karadimas : « L’ennemi c’est la population. »


Mai 2022 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

Dans notre époque qui se dégrade de plus en plus vite, je pense qu’il faut garder à l’esprit l’hypothèse (de plus en plus visible) du pic des ressources fossiles. Cette hypothèse explique tout le reste.

Nous l’avions exposé avec Patrick Reymond dans notre excellent livre « Grand Reset et grand effondrement« . Ce que nous avions expliqué dans le grandes lignes se réalise maintenant, et cela va en s’accélérant : énergie de plus en plus coûteuse et qui nous parvient de manière de plus en plus erratique, disruption grandissante de l’économie et notamment des transports, pénuries alimentaires officiellement anticipées.

Continuer la lecture

Pourquoi le système veut faire passer Marine ?


« Le système pourrait alors imposer plus vite son agenda terroriste et totalitaire : guerre contre la rebelle Russie, invasion du sud, abolition du cash, contrôle biométrique, interdiction de l’or, censure du réseau, etc. »

Dedefensa.org, 18 février 2017


Avril 2022 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

La rapidité de la soumission de Trump au système a été admirable, comme la soumission de Syriza en Grèce, ou la rapidité de l’annulation du Brexit ! Comme dirait Céline, la résistance populiste ne demande qu’à foutre le camp – ou à cliquer rageusement sur sa souris…

Voyons le cas de Marine élue.

Continuer la lecture

2022 : notre génocide en grand a commencé


Avril 2022 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

On nous coupe l’énergie sur ordre (désolé, l’énergie c’est la vie) ; les prix augmentent de 20% ce lundi 4 avril en Allemagne social-démocrate-écolo, et de 20% sans doute chaque semaine ; la Pologne fait installer un stock nucléaire sur son sol (« la scène se passe en Pologne, c’est-à-dire nulle part », disait Jarry dans Ubu) ; l’UE se passera du gaz russe et le fera quand tous dans l’UE seront morts ; Macron sera réélu ou on aura un candidat qui se soumettra aussi bien au diktat nazi des ricains ; le litre d’essence va monter à cinq euros ; les cyclistes du Paris-Nice ou les tennismen en Floride crèvent comme des mouches, mais tout le monde est content, car trop prostré par la télé et les médicaments. Les journalistes qui recopient les bulletins de l’OTAN se comportent par corruption bénigne ou par idéal politique (Reset, transhumanisme, écologie, ce qu’on voudra) comme de vrais vecteurs d’extermination, exactement comme les hommes/femmes politiques qu’ils ont contribué à mettre au pouvoir pour vacciner et affamer tout le monde.

Continuer la lecture

Mollesse russe et nécessaire destruction du complexe euro-américain


Avril 2021 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

Nous nous rapprochons de la Fin, entre bourreaux volontaires et moutons de Panurge, et notre cauchemar euro-américain est à son comble : Leyen, Breton, Attal ou l’infecte Wargon en pleine campagne présidentielle annoncent la confiscation des maisons (vivre à la campagne sera illégal), le camp de concentration électronique, le marquage numérique et vaccinal, l’expropriation et la pénurie pour tous (litre de machin à 2.30 euros tout de même)… La destruction de cet hitlérien complexe atlantique et oligarchique serait le seul moyen de vivre et de vivre libre. Dans quelques années, peut-être même quelques mois, il sera trop tard. Ils veulent de la pénurie, du contrôle, de l’extermination : on les aura. Je viens de voir qu’il est impossible de retourner dans des pays non-européens ou j’ai vécu (notamment en Amérique du sud) : là-bas aussi, Davos et l’OMS ont gagné. On est enfermés, et Debord le disait déjà : « dans un monde unifié, on ne peut s’exiler ».

Continuer la lecture

Custine et les racines du conflit entre russes et occidentaux


Mars 2021 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

Les lettres de Custine sont une démonstration géopolitique du présent permanent : dans les années 1830-40 le « monde moderne » se forme – et comme dit Guénon, au moment où on abuse du mot, la « civilisation » au sens réel et traditionnel disparaît.

A ce moment se crée le combat et le thème de la russophobie. Custine incarne cet ordre libéral à qui la Russie répugne. Et cela donne ces lignes sur le russe :

Le despotisme complet, tel qu’il règne chez nous, s’est fondé au moment où le servage s’abolissait dans le reste de l’Europe. Depuis l’invasion des Mongols, les Slaves, jusqu’alors l’un des peuples les plus libres du monde, sont devenus esclaves des vainqueurs d’abord, et ensuite de leurs propres princes. Le servage s’établit alors chez aux non-seulement comme un fait, mais comme une loi constitutive de la société.

 

Il a dégradé la parole humaine en Russie, au point qu’elle n’y est plus considérée que comme un piège: notre gouvernement vit de mensonge, car la vérité fait peur au tyran comme à l’esclave. Aussi quelque peu qu’on parle en Russie, y parle-t-on encore trop, puisque dans ce pays tout discours est l’expression d’une hypocrisie religieuse ou politique.

 

L’autocratie, qui n’est qu’une démocratie idolâtre, produit le nivellement tout comme la démocratie absolue le produit dans les républiques simples.

Continuer la lecture

Comment les sanctions accélèrent le Reset et la débâcle occidentale


Mars 2021 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

J’ai demandé récemment si on vivait le Grand Reset ou simplement le grand épisode apocalyptique occidental : fin des énergies fossiles, fin de l’ère industrielle et bon écroulement de la cité Potemkine euro-américaine bâtie sur une montagne de dettes. La guerre de Poutine accélère cette formidable déglingue que certains ont prophétisé. Et comme il m’arrive d’être optimiste, je dirais qu’il semble difficile d’établir une dictature totalitaire et numérique dans le cadre d’un effondrement énergétique et systémique. On le peut après une guerre civile mais je ne vois pas nos brillantes élites la gagner cette guerre.

Continuer la lecture

De « l’effondrement de la Russie » comme « clef de l’Histoire universelle »


Mars 2021 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

L’expression est de Georges Nivat, traducteur de Soljenitsyne, et date de 2016. Elle résume très bien notre histoire séculaire : Charles X de Suède puis Napoléon puis Hitler puis les autres (le complexe Biden-BHL-Leyen) tentent d’abattre le monstre croquemitaine de cette bonne vieille Histoire universelle. Elle résume très bien l’atmosphère du jour : la Russie seule contre tout le monde ou presque, avec l’empire américain et ses colonies, l’Europe apeurée et le reste du monde plus ou moins entraîné dans cette croisade antirusse, qui succède à la croisade anti-allemande de la dernière guerre mondiale.

Car pour l’occident Poutine est moins Staline qu’Hitler. Simplement c’est un Hitler qui n’a pas à se coltiner l’Armée rouge, qui dispose d’une terre riche et immense, d’une économie autarcique, des gisements de gaz et de pétrole et d’une armée sensationnelle. Snyder a rappelé que seuls 14% des soldats américains (oublions le F35, les Stinger de M. Cadbury et tout le reste) s’estiment opérationnels (et encore ? Contre les russes ou contre les irakiens ?). On sent en tout cas une haine gnostique, frémissante, et tout cela risque de mal finir pour nous surtout.

Continuer la lecture

Terreur républicaine et dictature sanitaire


Un retour sur Hyppolite Taine et son anglaise anonyme.

Quoique les Français subissent ce despotisme sans oser en murmurer ouvertement, on voit beaucoup de chuchotements mélancoliques et de petits mouvements d’épaules significatifs… Cependant leur courage s’évapore en conversations.


Mars 2021 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

La France se paie de mots depuis 1789, droits de l’homme, liberté. Ces mots mènent à l’abattoir ou à la dictature, et ce de manière récurrente et régulière. J’en ai parlé déjà en citant Cochin ou Guénon.

De 1792 à 1795, une Anglaise anonyme (Une espionne ! Une espionne !) décrit les horreurs librement consenties de la Révolution Française. Taine préface. Florilège de citations du Séjour en France alors ; la première est notre préférée. Le Français supporte la tyrannie si on lui laisse (déjà) miroiter un petit amusement au bout de son code QR :

Au lieu d’imposer sa douleur à la société, un Français est toujours prêt à accepter des consolations et à se joindre aux divertissements. Si vous lui racontez que vous avez perdu votre femme ou vos parents, il vous dit froidement : “ Il faut vous consoler ” — et s’il vous voit atteint d’une maladie : “ Il faut prendre patience. ” — Lorsque vous leur dites que vous êtes ruiné, leurs traits s’allongent davantage, leurs épaules se lèvent un peu plus et c’est avec plus de commisération qu’ils répondent : “ C’est bien malheureux; mais enfin, que voulez-vous ? ” Et, au même instant, ils vous racontent leur bonne fortune aux cartes ou s’extasient sur un ragoût.

Continuer la lecture

Réélection de Macron et mise en place du Grand Reset


Février 2021 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

Macron va être réélu dans un fauteuil et pourra imposer le Reset : il est à 26% au premier tour. Il a pour lui les bourgeois, les cathos, les syndiqués, les bobos, les minorités (mort au fascisme et au racisme, morts aux bouffeurs de viande et aux moteurs Diesel, aux armes, etc.). Au second tour il écrasera sans peine l’idiot utile d’extrême-droite qu’on lui opposera, qu’il s’agisse du pion Zemmour (ex-provocateur subventionné devenu ennuyeux…) ou de MLP, qui familialement a l’habitude. Il est donné à 64% contre l’un et 56% contre l’autre. Ne me dites pas que les sondages sont biaisés : le franchouillard-citoyen-sanitaire était pour le passe vaccinal, il ne l’est plus ; il était pour le vaccin, il ne l’est plus : le sondage donc reflète bien ce que veut le Français.

Continuer la lecture