Comment les États-Unis ont submergé le monde de Psy-Ops


Les médias américains dominants sont obsédés par la « propagande » russe et pourtant le gouvernement étasunien a créé il y a trente ans une bureaucratie « psyops » pour inonder le monde d’information douteuse.


Parry
Robert Parry

Par Robert Parry – Le 25 mars 2017 – Source Consortiumnews.com

Des documents récemment déclassifiés provenant de la bibliothèque présidentielle de Reagan expliquent comment le gouvernement américain a développé des opérations psychologiques sophistiquées qui ont créé, au cours de ces trente dernières années, une réalité alternative à la fois pour les peuples dans les pays visés et pour les citoyens américains, une structure qui a étendu l’influence des États-Unis à l’étranger et atténué la dissidence à l’intérieur du pays. Continuer la lecture de Comment les États-Unis ont submergé le monde de Psy-Ops

Les banderistes ukrainiens et l’université française : une histoire plus vieille qu’il ne semble


Résultat de recherche d'images pour "Annie Lacroix-Riz images"
Annie Lacroix-Riz

Par Annie Lacroix-Riz – Avril 2017 – Source Presse nouvelle magazine No 435

« L’indépendance de l’Ukraine » ‑ en bon français, la séparation d’avec la Russie en vue du contrôle de cette caverne d’Ali Baba européenne par une ou plusieurs grandes puissances non russes ‑ constitue un objectif remontant aux débuts mêmes de l’ère impérialiste. Continuer la lecture de Les banderistes ukrainiens et l’université française : une histoire plus vieille qu’il ne semble

L’État profond du renseignement est derrière le Russiagate


À cause des discussions frénétiques sur les relations entre l’équipe Trump et les Russes, nous ratons une histoire plus sombre qui montre comment les pouvoirs de surveillance de l’État profond contrôlent même les dirigeants de la nation, constatent les vétérans étasuniens Ray McGovern et Bill Binney.


Par Ray McGovern and Bill Binney – Le 28 mars 2017 – Source Consortium News

La Maison Blanche à Washington, D.C. (Flickr Gage Skidmore)

Bien que de nombreux détails soient encore peu clairs à cause du secret – et plus encore obscurcis par la politique – il semble que le président de la Commission du renseignement du Congrès, Devin Nunes, ait été informé, la semaine dernière, de la surveillance électronique de hauts fonctionnaires américains, sans autorisation, et qu’il a ensuite transmis ces informations au président Trump.

Cette information met Trump face à un choix indésirable mais inévitable : affronter ceux qui ne l’ont pas informé de telles activités déloyales ou vivre craintivement dans leur ombre. (Ce dernier choix a été celui du président Obama. Trump choisira-t-il la route la plus escarpée ?).

Continuer la lecture de L’État profond du renseignement est derrière le Russiagate