Les Etats-Unis poussent à l’escalade en armant Kiev par l’intermédiaire d’Abu Dhabi

Le 24 février 2015 – Source Moon of Alabama

En dépit des profondes inquiétudes exprimées par leurs alliés européens, les États-Unis trahissent leur propres déclarations de ne pas livrer d’armes à l’Ukraine et augmentent ainsi les chances de l’élargissement d’une guerre catastrophique en Europe.

Le président issu du coup d’État ukrainien Porochenko est allé  au salon international des armes à Dubaï. Là, il a rencontré le chef des ventes d’armement militaire états-unien.

ABU DHABI – Le président ukrainien Petro Porochenko doit rencontrer, ici, des entreprises de défense américaines, mardi, lors du grand salon de l’armement, même si le gouvernement américain n’a pas autorisé les firmes à vendre des armes létales à Kiev.

Frank Kendall, le responsable des achats du Pentagone doit rencontrer une délégation ukrainienne lundi soir, cependant Porochenko ne devrait pas être là. Kendall, dans une interview, a dit qu’il apportera un message de soutien des États-Unis.

«Je pense que la conversation portera sur leurs besoins, a déclaré Kendall au site d’information Défense One quelques heures avant la réunion. Nous sommes limités pour l’instant dans ce que nous sommes en mesure de leur fournir, mais quand nous pouvons rendre service, nous le faisons.»

Porochenko, poussé par ses sponsors américains néocons, veut la guerre totale avec la Russie. Le vice-ministre des Affaires étrangères de Porochenko, actuellement en visite au Canada, a relayé le message:

Le vice-ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine dit qu’il se prépare à une guerre totale contre la Russie et veut que le Canada l’aide en lui fournissant des armes létales et la formation qui va avec.

Vadym Prystaiko, qui jusqu’à l’automne dernier était l’ambassadeur d’Ukraine au Canada, dit que le monde ne doit pas avoir peur de se joindre à l’Ukraine dans sa lutte contre une puissance nucléaire.

Dans l’esprit de ces gens mener une guerre totale contre une superpuissance nucléaire comme la Russie n’est pas un problème. Ce sont vraiment des fous.

La Russie dit que si les États-uniens livrent des armes à l’Ukraine, cela créera un vrai problème. Les Russes ne parlent pas pour ne rien dire. Juste pour donner un aperçu de la manière dont elle contrecarrerait un tel problème, la Russie vient de proposer à l’Iran de lui vendre un système de défense antimissile S-300 amélioré :

Sergei Chemezov, directeur général de la société de défense russe Rostec, a déclaré que Téhéran envisageait de leur acheter un système Antey-2500, un système de défense anti-aérienne à capacités anti-balistiques.

L’Antey-2500 est un système mobile de missiles sol-air qui offre des capacités améliorées de combat, permettant la destruction d’avions et de missiles balistiques à une distance d’environ 2 500 km, selon son fabricant, Almaz-Antey.

Le système a été développé à partir d’une version moins avancée – le système S-300V des années 1980 – qui a une portée de 200 km. Un contrat de 2007 pour fournir le système S-300 à l’Iran avait été annulé en 2010, sous la pression des Etats-Unis et d’Israël…

Un tel système en Iran, en cas de conflit, mettrait en danger tous les avions états-uniens au Moyen-Orient.

Mais cette menace n’a pas fait reculer les États-Unis. Comme l’a dit le marchand d’armes des États-Unis à Abu Dhabi : «Quand nous pouvons rendre service, nous le faisons.» Les États-Unis vont maintenant blanchir leur programme d’armement de Kiev grâce à leurs dictatures-clientes du Moyen-Orient :

Christopher Miller @ChristopherJM

Porochenko, les Émirats arabes unis sont d’accord pour livrer certains types d’armements et de matériel militaire à #Ukraine.

Les Émirats arabes unis ne sont pas connus pour être des fabricants d’armes. Mais ils achètent beaucoup d’armes américaines. Ils vont maintenant les transférer à l’Ukraine pendant que les États-Unis jureront leurs grands dieux qu’ils n’arment pas l’Ukraine. S’imaginent-ils qu’on va les croire ?

Voilà encore une dangereuse escalade du conflit en Ukraine due aux machinations américaines. Cela se produit au moment même où la Russie, la France, l’Allemagne et l’Ukraine se réunissent à Paris pour essayer d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de Minsk 2 sur le cessez-le-feu et trouver une solution politique de la guerre civile en Ukraine:

Lundi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères d’Ukraine, Yevhen Perebyinis, a dit que pendant leur réunion à Paris, le quatuor des ministres des Affaires étrangères se concentrera sur la mise en œuvre des accords de Minsk et le retrait de l’artillerie lourde dans le Donbass.

Le gouvernement ukrainien a déclaré qu’il ne retirerait pas son artillerie aussi longtemps qu’il y aurait des escarmouches autour de quelques points chauds le long de la ligne du cessez-le-feu. A Shirokyne, à l’est de Marioupol, le bataillon néo-nazi Azov pro-gouvernemental continue d’attaquer les fédéralistes. La propagande ukrainienne soutient que les fédéralistes se préparent à attaquer Marioupol. C’est absurde et les fédéralistes ont nié avoir l’intention de poursuivre les combats. Contrairement au gouvernement ukrainien, les fédéralistes ont commencé à retirer leur artillerie et continueront à le faire.

Le gouvernement ukrainien viole l’accord de Minsk 2 en ne retirant pas son artillerie lourde de la ligne du cessez-le feu. Les États-Unis arment l’armée ukrainienne et vont bientôt entraîner les forces volontaires néo-nazies de la garde nationale.

Les grandes puissances européennes, l’Allemagne, la France et la Russie, essaient de calmer le conflit. Les États-Unis et leurs caniches de Kiev continueront à jeter de l’huile sur le feu. Si les Européens ne parviennent pas à contrecarrer Washington, l’Ukraine s’enflammera et l’Europe avec elle.

Dans la prochaine escalade, les livraisons états-uniennes d’armes à Kiev seront blanchies par l’intermédiaire d’Abu Dhabi.

Traduit par Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le Maïdan un an après

Le Saker Original
Le Saker Original

Par Le Saker original – Le 22 février 2015 – source: vineyardsaker 

Aujourd’hui, c’est le premier anniversaire de l’accord passé entre Ianoukovitch et l’opposition, et garanti par les ministres des affaires étrangères de la Pologne, Radosław Sikorski, de la France, Laurent Fabius, et de l’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier. Comme nous le savons tous, l’affaire a abouti à un retrait des forces de sécurité du centre de la ville de Kiev, immédiatement suivi par une insurrection armée qui a renversé le gouvernement. De façon prévisible, la Pologne, la France et l’Allemagne ne s’y sont pas opposées. Je ne vais pas raconter tous les événements qui ont eu lieu depuis ce jour infâme, mais je pense qu’il est important de regarder ce qui a changé en un an. Je pense qu’il est également judicieux de comparer ce que j’avais prédit qui allait se produire avec ce qui s’est réellement passé. Cela simplement pour voir si une personne qui n’a aucun accès aux données confidentielles et qui n’utilise que des sources libres d’accès pour son analyse aurait pu prédire ce qui s’est passé ou si ce n’était qu’une énorme surprise, totalement imprévisible.

Voici donc mes prédictions dans un ordre chronologique.

Continuer la lecture de Le Maïdan un an après

L’exceptionalisme suprématiste US à rude épreuve

Mike Whitney

Par Mike Withney – Le 20 février 2015 – Source CounterPunch 

La bataille derrière le brouillard de la propagande
L’exceptionalisme US souffre de Sa défaite écrasante à Debaltsevo

«Il n’y a plus de ville. Elle est détruite.» – Un soldat ukrainien anonyme après la bataille de Debaltsevo.

En moins d’un an, les Etats-Unis ont renversé le gouvernement démocratique élu en Ukraine, installé au pouvoir à Kiev un larbin soutenu par Washington, lancé une guerre sanglante et coûteuse en vies humaines pour les populations russophones de l’Est, poussé l’économie dans une spirale mortelle et réduit la nation à un État anarchique et déliquescent voué à endurer une guerre civile vicieuse et fratricide aussi loin qu’on peut le prévoir.

La semaine dernière, Washington a subi sa plus grande défaite militaire en plus de dix ans, lorsque l’armée ukrainienne conseillée par les États-Unis a été sévèrement battue autour de l’important nœud ferroviaire de Debaltsevo. En gros, 8 000 hommes de l’armée ukrainienne régulière, ainsi qu’une quantité innombrable de chars et d’unités blindées, ont été encerclés dans ce qui a été nommé le chaudron. L’armée de la République populaire de Donetsk, sous le commandement d’Alexander Zakharchenko, a encerclé les envahisseurs et a progressivement resserré le cordon, en tuant ou en capturant les troupes prises dans la poche. Les Forces armées ukrainiennes ont enregistré de nombreuses victimes, entre 3 000 et 3 500, tandis qu’elles abandonnaient derrière elles une grande quantité de matériel militaire offensif.

Selon Zakharchenko, «la quantité d’équipement abandonné par les unités ukrainiennes est indescriptible».

Continuer la lecture de L’exceptionalisme suprématiste US à rude épreuve

Comment les Russes perçoivent-ils les sanctions occidentales?

Le Saker Original –  Le 16 février 2015 – Source vineyardsaker

No comment

J’analyse les médias russes (sociaux et sociétaux) tous les jours et je suis toujours étonné de la manière complètement différente dont l’affaire des sanctions occidentales est discutée. Je pense qu’il est important et utile pour moi de partager cela avec ceux d’entre vous qui ne parlent pas le russe.

Tout d’abord, personne en Russie ne croit que les sanctions seront levées. Personne. Bien sûr, tous les politiciens russes disent que les sanctions sont une erreur et ne favorisent pas le progrès, mais ce sont des déclarations pour la consommation externe. Dans les interviews sur les médias russes ou sur les talk-shows, il y a un consensus pour dire que les sanctions ne seront jamais levées, quoi que fasse la Russie.

Continuer la lecture de Comment les Russes perçoivent-ils les sanctions occidentales?

La vérité ?
Oui, mais pas nauséabonde

Paul Craig Roberts
Paul Craig Roberts

Par Paul Craig Roberts – Le 7 février 2015 – Source paulcraigroberts.org

« Pour savoir qui vous dirige vraiment il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. » attribué à Voltaire Le Saker Francophone 

Dans mon article précédent, La grande manipulation, j’ai encore écrit au sujet de la fausse réalité créée pour les étasuniens et ceux qui se sont subordonnés à Washington, par l’intermédiaire de la propagande et du contrôle des narrations exercé par le gouvernement.

Continuer la lecture de La vérité ?
Oui, mais pas nauséabonde

Al-Qaida, l’Arabie saoudite et Israël

Par Robert Parry – Le 4 février 2015 – Source consortiumnews

Exclusif: L’Arabie saoudite est sous l’orage après qu’un détenu d’al-Qaida a impliqué des hauts responsables saoudiens en tant que collaborateurs du groupe terroriste. Et les nuages pourraient même assombrir l’avenir politique du Premier ministre israélien Natenyahou en raison de son alliance bizarre avec Ryiad, explique Robert Parry dans cet article.

par Robert Parry, 4 février 2015

La révélation que le condamné Zacarias Moussaoui, membre actif d’al-Qaida, a identifié des hauts membres du gouvernement saoudien comme financiers du réseau terroriste transforme potentiellement la manière dont les Américains percevront dorénavant les événements au Moyen-Orient et fait courir un risque au gouvernement Likoud d’Israël, qui a forgé une alliance improbable avec certains de ces mêmes Saoudiens.

Selon un article paru dans le New York Times mercredi 4 février 2015, Moussaoui a déclaré, dans une déposition faite en prison, qu’il avait été choisi, en 1998 ou 1999, par des chefs d’al-Qaida en Afghanistan pour créer une base de données informatiques des donateurs du groupe, et que la liste incluait le prince Turki al-Faisal, alors chef des services secrets saoudiens, le prince Bandar bin Sultan, longtemps ambassadeur d’Arabie saoudite aux Etats-Unis, le prince al-Waleed bin Talal, un célèbre milliardaire et investisseur, ainsi que de nombreux dignitaires religieux.

Continuer la lecture de Al-Qaida, l’Arabie saoudite et Israël

La guerre sanglante de Kiev : retour de flamme

Justin Raimondo
Justin Raimondo

Par Justin Raimondo – Le 9 février 2015 – Source Antiwar 

AUX US: Le parti de la guerre pousse à soutenir les marionnettes ukrainiennes

Lorsque les officiers de l’armée ukrainienne sont arrivés au village de Velikaya Znamenka pour dire aux hommes de se préparer à être mobilisés, ils ne s’attendaient pas à ce qui est arrivé ensuite. Alors que l’officier parlait, une femme s’est emparée du micro et lui a dit : «Nous sommes malades de cette guerre! Nos maris et nos fils n’iront nulle part!» Ensuite, elle a tenu un discours enflammé, dénonçant la guerre et les responsables du coup à Kiev, sous les acclamations de la foule.

Continuer la lecture de La guerre sanglante de Kiev : retour de flamme

Des victimes brûlées vives : une pratique courante

Glenn Greenwaid
Glenn Greenwald

Par Glenn Greenwald – Le 4 février 2015 – Source The Intercept

La dernière atrocité de l’État islamique – diffusée dans une vidéo – qui a assassiné un pilote de chasse jordanien prisonnier en le brûlant vif – a immédiatement suscité un grand débat sur cette forme particulière de sauvagerie. A cet égard, il est intéressant de constater que brûler vifs des gens délibérément jusqu’à ce que mort s’ensuive est praticable – et pratiqué – de plein d’autres façons:

Continuer la lecture de Des victimes brûlées vives : une pratique courante

Intrusion des US en Thaïlande
Retour de flamme

Par Tony Cartalucci – Le 6 février 2015 – Source Vineyardsakerinoceania

Les observations faites dans le sillage de la chute du régime fantoche soutenu par les USA en Thaïlande discréditent encore davantage la superpuissance en déclin.

D’abord à Hong Kong, maintenant en Thaïlande, le projet américain ininterrompu d’installer des régimes fantoches, afin d’étendre son hégémonie à travers l’Asie-Pacifique, a encore échoué.

Continuer la lecture de Intrusion des US en Thaïlande
Retour de flamme