La vérité sur le fondamentalisme islamique


 

Par Noureddin Shami – Le 29 décembre 2015 – Source The Saker

Des criminels de Daech exécutent un groupe d’enfants

L’auteur a écrit au moins cinq versions différentes de cet article, en essayant de relayer le même message à différents niveaux de visibilité ciblant différents publics. Des morceaux et des passages de cet article ont été utilisés ici et là par certains et même publiés, parfois avec de bonnes intentions et parfois avec des visées détournées.

Dans le sillage de l’épouvantable crime contre Paris et ses gens, le fardeau de ceux qui doivent faire la lumière devient une obligation morale plus importante. La vérité doit être dite et l’information doit être partagée pour des gens capables de tirer des conclusions rationnelles. Dans ce contexte, il n’y a peut-être pas de meilleur forum pour discuter la question du fondamentalisme islamiste que The Saker. Cette version spécifique vise donc les lecteurs de ce site, et sera tout à fait ouverte. Cela dérangera quelques personnes, mais la vérité doit être dite telle qu’elle est. Continuer la lecture de La vérité sur le fondamentalisme islamique

Note sur la suppression générale des partis politiques


Par Simone Weil − 1940 − Source Écrits de Londres

Résultat de recherche d'images

Le mot parti est pris ici dans la signification qu’il a sur le continent européen. Le même mot dans les pays anglo-saxons désigne une réalité tout autre. Elle a sa racine dans la
tradition anglaise et n’est pas transplantable. Un siècle et demi d’expérience le montre assez. Il y a dans les partis anglo-saxons un élément de jeu, de sport, qui ne peut exister que dans une institution d’origine aristocratique; tout est sérieux dans une institution qui, au départ, est plébéienne.

L’idée de parti n’entrait pas dans la conception politique française de 1789, sinon comme mal à éviter. Mais il y eut le club des Jacobins. C’était d’abord seulement un lieu de libre discussion. Ce ne fut aucune espèce de mécanisme fatal qui le transforma. C’est uniquement la pression de la guerre et de la guillotine qui en fit un parti totalitaire.

Continuer la lecture de Note sur la suppression générale des partis politiques

Le paradoxe de la puissance et de la peur


Le babouin dominant croit que sa position repose sur son prestige et sa crédibilité et est donc perpétuellement en garde contre les menaces à son honneur… Les États-Unis et ses alliés de l’OTAN peuvent être comparés aux babouins dominants de Morris.Paul Robinson


Par Paul Robinson – Le 17 avril 2017 – Source Irussianality

Diplomat Magazine, un magasine d’Ottawa, vient de publier sa dernière édition, qui comprend plusieurs articles sur le sujet de la Russie. J’ai écrit l’un des articles, celui intitulé Rétablir de bonnes relations entre le Canada et la Russie. Vous pouvez le lire ici. On y trouve aussi des articles de Pierre Jolicoeur du Royal Military College et de Stephen Saideman de l’Université Carleton. C’est le dernier de ceux-ci, intitulé Trump et Poutine : une relation troublante et à haut risques, dont je veux vous parler ici.

Continuer la lecture de Le paradoxe de la puissance et de la peur

Que veut l’aristocratie états-unienne ?


Par Eric Zuesse – Le 14 avril 2017 – Source Strategic Culture

Donald Trump a fait faire un virage à 180 degrés à sa politique de sécurité nationale, et la concentre maintenant sur la conquête de la Russie, au lieu de réduire la menace djihadiste. Ce revirement drastique est dû à son besoin de gagner le soutien de l’aristocratie américaine, qui avait largement favorisé Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle, et qui (en utilisant les médias qu’elle possède) a essayé de décrire Trump comme « l’idiot utile de Poutine» ou même comme son «Candidat mandchou » et donc comme un président illégitime ou même un traître qui est redevable à « l’ennemi de l’Amérique » (qui, pour l’aristocratie américaine, est la Russie) grâce à qui il a pu remporter la présidence américaine – ce qu’elle avait pourtant tout fait pour éviter que cela ne se produise.

Continuer la lecture de Que veut l’aristocratie états-unienne ?