Relier les points dans l’enlèvement de la directrice financière de Huawei


Par Anatoly Karlin – Le 26 janvier 2019 – Source Unz Review

Image associée
Mitleser fait remarquer un point de vue intéressant sur l’enlèvement de la directrice financière de Huawei :

Voici une explication intéressante de l’enlèvement de la directrice financière de Huawei, écrit par un camarade dans la discorde de Deng Gang Central.


Il y a peut-être beaucoup plus qu’il n’y paraît dans l’arrestation par le Canada, à la demande des États-Unis, de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou.

Des sources chinoises ont rassemblé les faits suivants :

  • Avril 2017 : Un directeur du géant chinois de la technologie Huawei a personnellement escorté le célèbre physicien Zhang Shoucheng, né à Shanghai, depuis son hôtel de Shenzhen. Professeur de physique Jackson & Wood à l’Université de Stanford, Zhang était en ville pour assister à un sommet technique.
  • Sept. 2018 : Le professeur Zhang reçoit un prix européen de physique, l’un de ses nombreux honneurs. Ses travaux en physique quantique devraient révolutionner l’industrie mondiale des semi-conducteurs. Yang Zhenning, le premier scientifique chinois à recevoir le prix Nobel de physique (1957), avait prédit que Zhang serait le prochain.
  • 1er décembre 2018 : Zhang et Meng Wanzhou devraient assister à un dîner en Argentine, où se tient le sommet du G20.
  • 1er décembre 2018 : En chemin, Meng est arrêtée en transit par le gouvernement canadien.
  • 1er décembre 2018 : Le professeur Zhang tombe mortellement d’un immeuble aux États-Unis, prétendument un suicide. On dit qu’il souffrait de dépression, il avait 55 ans.
  • 1er décembre 2018 : Un incendie nocturne se déclare dans une usine de l’ASML, le leader mondial de la lithographie aux ultraviolets extrêmes (EUV). L’EUV est crucial pour la production de la prochaine génération de semi-conducteurs, sur laquelle les entreprises technologiques américaines et chinoises, ainsi que la société coréenne Samsung, sont en concurrence pour être les premières à mettre sur le marché. Le principal producteur chinois de semi-conducteurs, SMIC, est connu pour avoir commandé à ASML des biens basés sur la technologie EUV d’une valeur de 120 millions de dollars américains, pour une livraison prévue au début de 2019.

Après l’incendie, ASML a annoncé qu’elle s’attendait à des retards dans les livraisons de ses produits, notamment début 2019.

Si UMC abandonne le programme de développement de la technologie DRAM, les ambitions de la Chine de créer une industrie des semi-conducteurs autosuffisante s’en trouveront encore retardées. Le projet Fujian Jinhua de 5,6 milliards de dollars dans la ville de Jinjiang, dans le sud de la Chine, devait être mis à l’essai à la fin de 2018, ce qui marquerait la première production de puces mémoire du pays. Mais la construction a été suspendue à cause de l’interdiction américaine en novembre.

Ça date d’il y a quelques mois. Mais c’est toujours d’actualité. Une des théories de la conspiration les plus plausibles.

Anatoly Karlin

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF