Une grande partie des électeurs de Trump, comme de Biden, veulent faire sécession


Par Russia Today – Le 1 octobre 2021

Plus de la moitié des Américains qui ont voté pour Trump sont favorables à ce que les États « rouges » [à majorité républicaine, NdT] fassent sécession de l’Union, selon un récent sondage qui révèle que près de la moitié des électeurs de Biden sont du même avis. La nation est-elle en route vers une guerre civile 2.0 ?

Selon un sondage publié vendredi, quelque 52 % des électeurs de Trump interrogés par le Center for Politics de l’université de Virginie estiment que le pays se porterait mieux si les États ayant voté en majorité pour les Républicains (« rouges ») faisaient sécession de l’union pour former leur propre nation. Un quart de ces électeurs sont « tout à fait d’accord » avec ce jugement.

Continuer la lecture

La débâcle afghane : La voie ouverte aux révolutions économiques


Le coup paradigmatique donné par l’Afghanistan à la vision occidentale, arrive à un moment d’inflexion historique : les États se détournent délibérément de ce modèle raté qui avait soutenu Ghani.


Par Alastair Crooke – Le 13 septembre 2021 – Source Al Mayadeen

« Avant de voler 169 millions de dollars et de s’enfuir après sa disgrâce, le président fantoche de l’Afghanistan, Ashraf Ghani, a été formé dans des universités américaines d’élite, a reçu la citoyenneté américaine, a été formé à l’économie néolibérale par la Banque mondiale, a été glorifié dans les médias en tant que technocrate « incorruptible », a été coaché par de puissants groupes de réflexion de DC comme l’Atlantic Council, et a reçu des prix pour son livre, Fixing Failed States ». C’est le paragraphe introductif de l’analyse de Grayzone sur ce que Ghani représentait pour les États-Unis.

Continuer la lecture

C’est la dernière guerre qu’« Israël » a mené sur un seul front


Il est évident qu’au lendemain de la débâcle afghane, Washington n’a guère envie d’une guerre avec l’Iran. L’idée même de retenter l’ « occidentalisation » du Moyen-Orient a perdu de son lustre.


Par Alastair Crooke – Le 6 septembre 2021 – Source Al Mayadeen

Le Premier ministre israélien, M. Bennett, a obtenu de M. Biden tout ce qu’il voulait en matière de promesses télégéniques à brandir devant le public israélien – c’est ce qu’a déclaré le correspondant israélien, Ben Caspit. Biden a réitéré l’engagement des États-Unis à veiller à ce que l’Iran ne possède jamais d’arme nucléaire. « Les partisans de Bennett ont poussé des soupirs de soulagement et échangé des sourires, puis ils ont entendu Biden ajouter [la cerise sur le gâteau] : que les États-Unis donnaient la priorité à la diplomatie pour bloquer le programme nucléaire iranien, ‘si la diplomatie échoue, nous sommes prêts à nous tourner vers d’autres options’. Biden semble donc dire que « l’option militaire est maintenant sur la table ». Il a également promis, comme tous les présidents américains depuis 1969, de maintenir « l’accord » selon lequel les États-Unis ne mentionneraient ni ne commenteraient l’arsenal nucléaire propre à « Israël ». Ce que l’équipe israélienne voulait désespérément, c’était que les États-Unis brandissent un gros bâton contre l’Iran.

Continuer la lecture

L’effondrement des visions impériales des États-Unis et de l’Union européenne


L’Amérique souffre profondément de son humiliation à Kaboul.


Par Alastair Crooke – Le 30 août 2021 – Source Al Mayadeen

Il est clair que la principale tragédie de la prise de contrôle éclair de l’Afghanistan par les talibans, ainsi que la débâcle associée au retrait dysfonctionnel de l’Occident, a été l’effondrement de la vision grandiose des États-Unis gagnant la « bataille pour l’avenir » et menant un monde dans lequel ils écrivent les règles et les font appliquer.

Cascading US and EU Imperial Visions Continuer la lecture

Quelles retombées pour l’accord entre les partenaires de l’AUKUS ?


Par Moon of Alabama – Le 20 septembre 2021

L’accord passé entre les membres de l’AUKUS a fait que l’Australie à annuler une commande de sous-marins à propulsion diesel passée à la France, acceptant à la place une offre américaine et britannique d’acquérir à terme des sous-marins à propulsion nucléaire.

Il n’est pas du tout certain que l’Australie puisse trouver l’argent pour réellement se payer des sous-marins nucléaires. Ceux-ci sont 50 à 100 % plus chers que les sous-marins conventionnels. L’Australie veut également s’assurer qu’au moins 60 % du coût soit de fabrication australienne. Mais il n’y a pas d’entreprises en Australie qui aient de l’expérience en technologie nucléaire. Il est également peu probable que les États-Unis ou le Royaume-Uni laissent l’Australie acquérir une telle capacité.

Il y a également peu de chances que l’un des nouveaux sous-marins envisagés soit prêt avant 2040. D’ici là, Taïwan sera probablement déjà sous le contrôle de Pékin et la primauté navale de la Chine en mer de Chine méridionale n’aura fait que croître. Le calendrier et l’objectif déclarés jusqu’à présent sont donc discutables.

Continuer la lecture

Une suite insouciante


Par James Howard Kunstler – Le 30 Août 2021 – Source kunstler.com

https://www.youtube.com/watch?v=q_pzCkp31mc

Malgré toute la puissance apparente de l’État profond – alias la « communauté du renseignement » – on ne peut qu’être impressionné par sa stupidité et son désespoir. Il ne peut pas garder de secrets ou couvrir ses traces. Quiconque a prêté attention à l’opération RussiaGate a vu les preuves publiées de tous les comportements illicites qu’elle a engendrés et connaît les noms de tous les acteurs. Idem pour les efforts visant à organiser l’élection de 2020 et à installer un larbin-marionnette manifestement sénile à la Maison Blanche. Et idem pour l’effort visant à fabriquer la crise de la Covid-19 en détournant l’appareil de santé publique du gouvernement fédéral.

Continuer la lecture

Briser l’Empire signifie rompre avec les Saoudiens


Par Tom Luongo – Le 2 septembre 2021 – Source Gold Goats ‘n Guns

Dire que l’Arabie saoudite a été le pivot des objectifs de la politique étrangère américaine au Moyen-Orient et en Asie centrale est un euphémisme. Pendant plus de cinquante ans, les Saoudiens ont contribué à soutenir la politique étrangère américaine en exportant leur pétrole dans le monde entier et en ne recevant que des dollars en retour.

Continuer la lecture

Les Heebie-Jeebies du mois d’août


Par James Howard Kunstler – Le 20 Août 2021 – Source kunstler.com

« Joe Biden » va interrompre ses vacances mobiles – pour l’instant, il est de retour à Wilmington, DE – pour s’adresser à la nation en début d’après-midi ce vendredi. Va-t-il s’enfoncer davantage dans le trou dans lequel les talibans l’ont jeté, ou va-t-il simplement jeter l’éponge pour diriger la branche exécutive du gouvernement (si c’est ce qu’il a fait) ?

Continuer la lecture

L’échange de missiles narratifs intelligents pulvérise les critiques


Les narrations sont devenues des missiles de croisière intelligents : dites « l’Iran n’est pas une menace pour l’Amérique » ; dites « les Etats-Unis devraient cesser de recevoir des instructions de l’AIPAC » – et un missile narratif tombera du ciel, vous pulvérisant.


Par Alastair Crooke – Le 26 juillet 2021 – Source Al Mayadeen

Vieux, absurdes et inadaptés – comment décrire autrement les récits de politique étrangère de l’Amérique en ce qui concerne le Russiagate, mais plus particulièrement l’Iran ? Les ambitions nucléaires de l’Iran constituent une « menace » ; l’Iran est un « acteur malveillant », qui sape l’ordre fondé sur des règles, et sa nature est faite de « tromperie et de mensonge ».

Exchange of Smart Narrative Missiles Vaporizes Criticism Continuer la lecture