Crises : le Moyen-Orient et quelques indicateurs utiles


Par The Saker − Le 18 septembre 2019 − Source thesaker.is via Unz Review

2015-09-15_13h17_31-150x112Le Moyen-Orient est littéralement en train d’exploser : les Houthis ont porté un coup extrêmement efficace à la production de pétrole saoudienne qui, selon eux, a maintenant chuté de 50% avant de rebondir ; il y a des rumeurs persistantes selon lesquelles les Su-35S et S-400 russes ont menacé d’abattre un avion israélien attaquant la Syrie ; le Liban a déclaré qu’il se défendrait contre les attaques israéliennes. Le Hezbollah a menacé de lancer des frappes paralysantes sur Israël et même contre des responsables israéliens ; la Turquie a acheté des défenses anti-aériennes russes et affirme que si les États-Unis refusent de livrer leur F-35S, la Turquie envisagera les Su-35 et peut-être même les Su-57. Bibi Netanyahu a essayé d’utiliser Poutine pour sa campagne de réélection – enfin, il essaie vraiment désespérément d’éviter la prison – mais a dû rentrer chez lui les mains vides et, selon le Jerusalem Post, sa mission a été un échec.

Continuer la lecture de Crises : le Moyen-Orient et quelques indicateurs utiles

Génocide au Yémen sous l’égide des États-Unis


Par Jeremy Salt – Le 21 octobre 2018 – Source Medium

« Seul Dieu peut sauver nos enfants », disent les pères et les mères yéménites obligés de regarder leurs enfants mourir, sans rien pouvoir faire d’autre que de les réconforter dans leurs derniers instants et prier Dieu de les épargner. Les pères et les mères prient et consolent pendant que, l’un après l’autre, leurs enfants meurent du choléra, de déshydratation et de faim. Continuer la lecture de Génocide au Yémen sous l’égide des États-Unis

Le siège pour réduire le Yémen à la famine a commencé


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 13 juin 2018

La nuit dernière, la coalition saoudienne a lancé son attaque contre la ville de Hodeidah au Yémen. Hodeidah est le seul port yéménite sur la mer Rouge qui peut accueillir de gros navires. Il est aux mains des Houthis qui, en 2014, ont pris le contrôle de la capitale Sanaa et se sont débarrassés du gouvernement installé par les Saoudiens à Hadi. 90% de la nourriture des 18 millions de personnes vivant dans les zones contrôlées par les Houthis provient de Hodeidah. Continuer la lecture de Le siège pour réduire le Yémen à la famine a commencé

Le « groupe de surveillance » Arms Research fait du lobbying pour la guerre contre le Yémen et l’Iran


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 27 mars 2018

Cet article d’Associated Press est loin d’être objectif.

Selon le groupe de surveillance, les bombes camouflées en rochers prouvent l’implication de l’Iran.

 

Une lecture attentive de l’article de l’AP, montre que le « groupe de surveillance » en question est en fait une société à but lucratif anti-iranienne rémunérée par les Émirats arabes unis. Les Émirats arabes unis, avec l’Arabie saoudite, les États-Unis et la Grande-Bretagne, font la guerre au Yémen et considèrent l’Iran comme un ennemi.
Continuer la lecture de Le « groupe de surveillance » Arms Research fait du lobbying pour la guerre contre le Yémen et l’Iran

Deux échecs embarrassants en une seule journée – La défense antimissile ne veut pas fonctionner


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 26 mars 2018

Dans le cadre du nouveau budget de défense de 700 milliards de dollars, le Congrès américain a alloué davantage de fonds à la défense antimissile étasunienne :

Le Pentagone dépenserait 1 milliard de dollars supplémentaires pour deux des systèmes de défense antimissile de Lockheed, ce qui porterait à 11,5 milliards de dollars le total des crédits alloués à l’Agence de défense antimissile. Continuer la lecture de Deux échecs embarrassants en une seule journée – La défense antimissile ne veut pas fonctionner

Yémen : la paix à l’horizon


Par Andrew Korybko – Le 2 mars 2018 – Source Oriental Review

Ali Naser MohamadLes Houthis et l’ancien président du Yémen du Sud ont présenté des propositions de paix quelque peu similaires pour mettre fin à la guerre au Yémen.

Le premier pas dans cette direction a été fait lors de la conférence de Valdaï sur le rôle de la Russie au Moyen-Orient. Ali Naser Mohamad, qui présidait la République démocratique populaire du Yémen de 1980 à 1986, a publié un plan en huit points pour résoudre le conflit. Sa suggestion la plus originale a été d’« engager un dialogue entre toutes les forces politiques sur la création d’un État fédéral à deux régions ». Il s’agissait clairement d’une référence à la capture d’Aden, leur ancienne capitale, par le Conseil de transition du Sud (CST), au dépend de l’ancien gouvernement de Hadi, fin janvier, après que le leader internationalement reconnu ait refusé de changer son cabinet et aurait ordonné l’utilisation de la force contre les protestants sudistes.

Continuer la lecture de Yémen : la paix à l’horizon

Chute de Hadi et montée en puissance du Sud-Yémen : vers la fin de la guerre ?


Par Andrew Korybko – Le 5 février 2018 – Source Oriental Review

South Yemen IndependenceDes affrontements ont éclaté dans la capitale intérimaire d’Aden, qui était aussi le siège du gouvernement de l’ancien pays indépendant du Sud Yémen, après que le président Hadi a  interdit au Conseil de transition du Sud (CTS) et à ses partisans de protester. Le CTS avait donné au dirigeant yéménite un ultimatum qui devait expirer dimanche pour remplacer son gouvernement prétendûment corrompu ou faire face à une révolte, et ils ont prétendu qu’il avait ordonné à ses soldats de tirer sur des activistes qui défiaient son décret anti-protestation et tentaient de se rassembler en ville malgré l’interdit. La situation en évolution rapide a vu l’aile armée du parti, les Forces de Résistance du Sud (FRS), prendre le contrôle d’Aden dans un mouvement que le gouvernement de Hadi a qualifié de « coup d’État » qui aura sans aucun doute de profondes implications nationales et internationales.
Continuer la lecture de Chute de Hadi et montée en puissance du Sud-Yémen : vers la fin de la guerre ?

Yémen – Opération « balle dans le pied »


Après deux ans de guerre désastreuse, la Coalition des forces terrestres, rassemblée par les Saoudiens, montre des signes d’effritement.


Par David Hearst – Le 25 novembre 2017 – Source Middle East Eye

Vous rappelez-vous le nom que les Saoudiens ont donné à leur opération au Yémen lorsqu’ils l’ont lancée le 25 mars 2015 ? « Opération Tempête Décisive. »

Dès le 21 avril, la tempête était officiellement terminée. Les frappes aériennes ont continué, bien sûr, mais désormais, les frappes contre les hôpitaux, les écoles et, incident notoire, un mariage à Sanaa, furent les marques d’une nouvelle opération baptisée « Restaurer l’espoir ».

Deux ans et demi plus tard, la misère collective endurée par toutes les tribus yéménites continue, pourtant la coalition de forces terrestres réunie par les Saoudiens montre des signes d’effritement.

Continuer la lecture de Yémen – Opération « balle dans le pied »

L’incessante expansion de la « guerre contre le terrorisme »


Dans l’ombre, la guerre menée par les commandos américains contre les « terroristes » continue de s’étendre sur tout le globe, atteignant maintenant l’Afrique où il existe pourtant peu d' »intérêts » américains décelables. Jonathan Marshall.


Par Jonathan Marshall – Le 14 novembre 2017 – Source Consortium News

Si les journalistes chargés de la sécurité nationale sont un jour remplacés par des robots écrivant des histoires à répétition, ce sera parce que la politique militaire américaine est devenue tellement prévisible et répétitive.

Continuer la lecture de L’incessante expansion de la « guerre contre le terrorisme »

Indépendances et auto-déterminations


Des armes pour renforcer l’Empire ou d’authentiques libérations nationales ?


Par James Petras – Le 19 octobre 2017 – Source Unz Review

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la plupart des conflits mondiaux ont consisté en des luttes pour l’indépendance contre les régimes coloniaux / impériaux occidentaux et japonais.

À la suite de la décolonisation officielle, un nouveau type de domination impériale a été imposé, les régimes néo-coloniaux, dans lesquels les États-Unis et leurs alliés européens imposaient des dirigeants vassaux agissant comme des proxys pour l’exploitation économique du pays. Avec la montée de la domination mondiale unipolaire des États-Unis, à la suite de la disparition de l’URSS (1990), l’Occident a établi son hégémonie sur les États d’Europe de l’Est. Certains ont été sujets à la fragmentation et ont été subdivisés en de nouveaux micro-États, dominés par l’OTAN.

La mis en place d’un empire unipolaire a déclenché une série de guerres et de conflits ethniques au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, dans les Balkans, les pays baltes, en Afrique du Nord, en Asie et en Europe occidentale, provoquant des nettoyages ethniques et une crise des réfugiés de grande ampleur. L’éclatement des États-nations s’est répandu dans le monde alors que la rhétorique et la politique de « l’autodétermination » remplaçaient celles de la lutte des classes en tant que phare de la justice sociale et de la liberté politique.

Les principaux moteurs de la construction de l’empire ont adopté la tactique de diviser les adversaires pour mieux les conquérir, sous le prétexte libéral de promouvoir « l’autodétermination », sans préciser qui et quoi l’« auto » représentait et qui en bénéficiait réellement.

Les identités sectorielles, régionales, culturelles et ethniques ont servi à polariser les luttes. Par réaction, les régimes « centraux » se sont battus pour conserver « l’unité nationale » afin de réprimer les révoltes régionales.

Le but de cet article est d’analyser et de discuter les forces nationales et internationales se cachant derrière le slogan de « l’autodétermination » et ses conséquences internationales et régionales.

Continuer la lecture de Indépendances et auto-déterminations