Pentagone ou la théorie d’UN complot – 11/11 – Part 1


Par Michel Straugof − Le 11 Septembre 2018

penta_titreNote au lecteur : nous mettons à disposition cet ouvrage complet au format pdf.

Le drame est maintenant là, palpable et malgré tout, quasiment dès cette minute, les interrogations sur la réalité de ce crash pourtant spectaculaire, se multiplièrent. Un avion de ligne arriva très bas, entre 600 et 630 km/heure, dirigé comme un missile vers un point précis de la façade, moteurs à fond, rasant les toits des voitures. Après une fin de parcours  mouvementée due aux chocs successifs contre le groupe électrogène à droite, puis le muret de ventilation à gauche, il impacte la façade ouest à hauteur du premier étage, très en biais par rapport à la trajectoire idéale. Comme dans une superproduction hollywoodienne, le vol se termine dans une boule de lumière éblouissante puis, plus rien, le néant. Un vide irréel succède au bruit et à la fureur. Était-il plus bas ou plus haut que prévu dans le plan initial ? La partie supérieure avant du fuselage se trouvera scalpée par la dalle du plancher du second niveau/premier étage, cette position fut calculée en fin du chapitre précédent. Cet impact a transformé notre 757 en une multitude de morceaux de toutes dimensions dont les plus dangereux (réacteurs, trains d’atterrissage, etc..), par leur poids, leur taille et leur vitesse étroitement liés avec leur inertie, pénétrèrent dans le bâtiment.

Continuer la lecture de Pentagone ou la théorie d’UN complot – 11/11 – Part 1

Pentagone ou la théorie d’UN complot – 10/11 – Part 2


Par Michel Straugof − Le 11 Septembre 2018

penta_titre

Note au lecteur : nous mettons à disposition l’ouvrage entier au format pdf.

Revenons au vol 77, d’après le FDR, à cette heure, notre 757, toujours étroitement escorté par le Gulfstream est au FL 063 (dans le cas d’altitude inférieure à 10 000 pieds, toujours un zéro devant, 6300 pieds = 063), 2100 mètres d’altitude, à 38 nautiques – sans compter la boucle de Bailey Crossroads – de sa cible. Ce point nous reporte du côté de Warrenton, 51 km avant Fairfax. C’est aussi l’heure approximative, 9 heures 28 37, où notre petit train aérien apparaît sur l’écran du radar gérant Reagan Airport. N’étant pas très fort en mathématiques, je fais une moyenne pour définir le kilométrage parcouru durant ces 20 dernières minutes (9 heures 29 – 9 heures 09) : V à FL 350/2 + V à FL 065/2. La VMO définie dans la présentation du Boeing 757, est de 650 km/h, la vitesse en haute altitude étant précédemment de 870 km/h (arrondi), soit  870/2 + 650/2 = 760 km/h ou 410 nœuds de vitesse moyenne sur ce tronçon. Cela représente 255 km parcourus durant ces vingt minutes. 9 heures 29 est aussi l’heure approximative à laquelle, à la Maison-Blanche, on apprit que le premier avion évoqué par Nelson Garabito et son correspondant à la FAA, se trouve maintenant à 45 nautiques, environ 80 kilomètres, j’ai détaillé ce point de détail un peu plus haut.

Continuer la lecture de Pentagone ou la théorie d’UN complot – 10/11 – Part 2

Pentagone ou la théorie d’UN complot – 10/11 – Part 1


Par Michel Straugof − Le 11 Septembre 2018

Note au lecteur : nous mettons à disposition l’ouvrage entier au format pdf.

penta_titreAmerican Airlines, compagnie aérienne de premier plan au niveau mondial, réalise donc journellement depuis au moins le début de 2000 – je ne suis volontairement pas remonté plus loin – le vol 77. Partant à 8 heure 10 – 8 heures 45 en 2000 – de Washington-Dulles pour Los Angeles International, ce 11 septembre 2001, il est curieux à plus d’un titre.

 

 

Continuer la lecture de Pentagone ou la théorie d’UN complot – 10/11 – Part 1

Pentagone ou la théorie d’UN complot – 9/11 – Part 2


Par Michel Straugof − Le 11 Septembre 2018

Note au lecteur : nous mettons à disposition l’ouvrage entier au format pdf

penta_titreLe flagrant manque de qualification des pirates désignés par la VO étant démontré dans le chapitre dédié, il serait illusoire de croire à une quelconque participation volontaire ou non des équipages officiels. Que reste-t-il alors comme explication possible pour le mystère de ce vol ? Ces avions ont-ils été guidés sur leurs cibles ? Durant les années précédant le 11 septembre, la technologie de guidage des avions de ligne, en vol comme pour l’atterrissage, accomplira des bonds spectaculaires. La responsabilité en incombe à l’alliance de l’électronique de bord – tant en communication de données qu’en systèmes de contrôle de vol – de l’informatique et des satellites de géo-positionnement. Si des essais aussi discrets que fructueux eurent lieu durant les dernières années du XXe siècle et ce, jusqu’à peu avant notre date fatidique, il ne faut pas oublier que la plupart de ces technologies remontent à la seconde guerre mondiale. Liées aux drones au sens large du terme, elles sont aussi une spécialité étasunienne, datant de cette période, leur seul vrai rival actuel dans cette branche d’activité étant Israël.

Continuer la lecture de Pentagone ou la théorie d’UN complot – 9/11 – Part 2

La danse macabre des monstres


Par James Howard Kunstler – Le 29 octobre 2018 – Source kunstler.com

James Howard Kunstler

Misfits - Monster Mash cover.jpg

La triste réalité, c’est que le massacre de la synagogue de Pittsburgh la semaine dernière n’est que le dernier d’une longue série de spectacles meurtriers épouvantables qui défilent dans tout le pays et qui sera tout aussi vite oublié en une semaine que le massacre de 58 spectateurs et plus de 800 blessés, un record américain pour un acte de violence non militaire, l’an dernier à Las Vegas au Mandalay Bay. La fusillade de Pittsburgh a fait sortir de l’actualité le pétaradant « sérial bomber«   Cesar Sayoc, même si Sayoc n’a pas réussi à blesser les personnalités qu’il visait avec ses colis postaux. Ce que je me demande – et ce que les médias n’ont pas rapporté jusqu’à présent – c’est à quel point Sayoc, ce fabricant de bombes, était incompétent. Les fausses nouvelles rencontrent les fausses bombes.

Continuer la lecture de La danse macabre des monstres

Pentagone ou la théorie d’UN complot – 9/11 – Part 1


Par Michel Straugof − Le 11 Septembre 2018

Note au lecteur : nous mettons à disposition l’ouvrage entier au format pdf

penta_titreLes attaques du 11 septembre impliquent donc le monde de l’aviation étasunienne, tant civile que militaire et tout l’univers technologique l’environnant. Il en est l’élément essentiel et la cause, au moins  apparente, selon la Version Officielle (VO), des explosions, incendies et effondrements spectaculaires des bâtiments touchés. Toutes les enquêtes indépendantes ont toutefois systématiquement et rationnellement conduits à de très forts soupçons d’emplois d’explosifs destinés à la démolition contrôlée des immeubles atteints, on peut même parler d’évidence. Avant de concrétiser le titre de ce chapitre et sans vouloir accorder trop de place aux autres versions évoquées dans l’introduction – missile, drone, autre type d’avion – il faut nécessairement démystifier ces élucubrations pour progresser. Comment bâtir cette hypothèse sans la certitude de la présence d’un avion, en laissant le doute, la porte ouverte à des théories fumeuses ou des options sans issue ?  Lorsque, d’une façon argumentée, les vestiges de ces vieilles lunes ne rôderont plus autour de ce drame si réel, il sera alors possible de présenter une version très plausible, ancrée sur les réalités du moment.

Continuer la lecture de Pentagone ou la théorie d’UN complot – 9/11 – Part 1

Pentagone ou la théorie d’UN complot – 8/11


Par Michel Straugof − Le 11 Septembre 2018

penta_titreÀ titre d’anecdote, pour ceux croyant encore la ségrégation raciale disparue avec la fin de la Guerre civile, au moins dans les États du nord, le Pentagone comporte 284 toilettes, deux fois plus que normalement nécessaires. Le racisme était encore vivace lors de sa construction en 1941 (et l’est encore aujourd’hui), hors de question, à quelques pas du mémorial de Lincoln, de voir des gens de couleur fréquenter les mêmes toilettes que celles de la race blanche autoproclamée dominante. Caractéristique complémentaire de ce bâtiment, différenciant aussi totalement cet attentat de ceux de New-York, il fut construit en béton armé à la mode de 1941/42, au niveau de la structure. Les tours, elles, furent réalisées principalement en acier, comme l’immense majorité des immeubles étasuniens de grande hauteur depuis des décennies. Les travaux débutèrent donc grossièrement trois mois avant Pearl Harbor et, à partir de cette dernière date, l’entrée des États-Unis en guerre, les matériaux stratégiques, comme l’acier ou l’aluminium furent en très grande partie réservés pour le matériel de guerre.

Continuer la lecture de Pentagone ou la théorie d’UN complot – 8/11

Pentagone ou la théorie d’UN complot – 7/11


Par Michel Straugof − Le 11 Septembre 2018

Note au lecteur : nous mettons à disposition l’ouvrage entier au format pdf

penta_titre

Pas le profil d’un premier de la classe, George W. Bush, vivant l’existence dorée d’un fils de grande famille, s’adonnant au moins à l’alcool jusqu’à quarante ans. Ce fait avéré ne l’avait toutefois pas empêché de se présenter en 1978 aux élections, où heureusement il échoua, reportant quelque peu son entrée en politique. Sa pratique de l’espagnol le fit apprécier de la population d’origine hispanique, mexicaine ou cubaine, fortement concentrée dans le sud, et une bonne dose d’une démagogie vite intégrée l’aideront dans sa conquête du pouvoir. Comme gouverneur du Texas, son refus de réétudier les dossiers de peines de mort le rendit attractif aux conservateurs de tout poil. Cent cinquante-deux peines exécutées durant ses deux mandats feront de lui le nouveau recordman national du genre. On a les performances qu’on peut. Ce n’est pas qu’il soit méchant ce garçon, mais son virage mystique, lorsqu’il arrêta l’alcool, l’a perturbé.

Continuer la lecture de Pentagone ou la théorie d’UN complot – 7/11

Fusillade de Pittsburgh…


...l’exploitation médiatique de l’événement manque de respect pour les victimes


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 28 octobre 2018

L’attentat terroriste d’hier contre une synagogue de Pittsburgh a été commis par un homme aux opinions anti-juives et anti-immigration extrêmes. Il s’agit de la troisième attaque contre un lieu de culte en trois ans.

Comme les incidents précédents, c’est un crime odieux pour des raisons ignominieuses. Mais il n’y a pas de raison valable d’accuser Trump de l’incident. Ni de prétendre faussement à un « antisémitisme accru ». L’exploiter pour une cause coloniale raciste, c’est se moquer de ses victimes.

Continuer la lecture de Fusillade de Pittsburgh…

Le 11 septembre était une opération israélienne


Comment les néoconservateurs ont embarqué l’Amérique dans la quatrième guerre mondiale


Par Laurent Guyénot − Le 10 septembre 2018 − Source Unz Review via Olivier Demeulenaere

shutterstock_1147749479

Impossibilités techniques

Grâce à des enquêteurs courageux, de nombreuses anomalies dans l’explication officielle des événements du 11 septembre 2001 ont été publiées sur Internet dans les mois qui ont suivi, prouvant qu’il s’agissait d’une opération sous faux drapeau et qu’Oussama Ben Laden était innocent, ainsi qu’il l’a déclaré à plusieurs reprises dans les journaux afghans et pakistanais et sur Al Jazeera. 1 Les preuves de cette effroyable fraude n’ont fait que croître et sont maintenant accessibles à quiconque veut passer quelques heures de recherches sur le Web (bien que j’aie remarqué, en préparant cet article, que Google rend maintenant l’accès à cette recherche plus difficile qu’il y a cinq ans, en donnant une priorité artificielle aux sites anti-conspiration).

Continuer la lecture de Le 11 septembre était une opération israélienne

  1. Philippe Broussard, « En dépit des déclarations américaines, les indices menant à Ben Laden restent minces », Le Monde, 25 septembre 2001.