Heureux les faiseurs de paix que sont Donald Trump et Vladimir Poutine


Par Gilbert Doctorow – Le 20 mai 2018 – Une parole franche

« Heureux ceux qui procurent la paix car ils seront appelés enfants de Dieu. »

Matthieu 5:9

 

Bien que j’aie pratiqué l’art de la science politique ces dix dernières années en tant qu’essayiste et journaliste, ma formation professionnelle d’historien revient parfois au premier plan quand je réfléchis aux chaînes de causalité et, en particulier, à l’interrelation entre les courants socio-économico-géopolitiques profonds qui nous portent et des forces déterminantes, déclenchées par de puissants individus, sur la surface de l’océan du temps.

Continuer la lecture de Heureux les faiseurs de paix que sont Donald Trump et Vladimir Poutine

La Bande des quatre : Rififi au Sénat


Des sénateurs demandent à Tillerson d’entamer des pourparlers avec le Kremlin sur le contrôle des armements

Quatre sénateurs américains insistent pour qu’une nouvelle approche concernant les relations entre les États-Unis et la Russie soit adoptée sur la base d’efforts renouvelés de contrôle des armements, mais vous n’en avez probablement pas entendu parler dans les médias grand public.


Par Gilbert Doctorow et Ray McGovern – Le 10 mars 2018 – Consortium News

Signe du bas niveau alarmant des médias américains, aucun journal grand public ne parle d’une lettre du 8 mars, adressée au secrétaire d’État Rex Tillerson et écrite par quatre sénateurs étasuniens. Ils y demandent le démarrage de pourparlers sur le contrôle des armements avec le Kremlin. La lettre est pourtant accessible sur la page de l’un des auteurs, Jeff Merkley (D-Ore.) page hébergée sur le site internet du Sénat. Rien dans le New York Times. Rien dans le Washington Post.  Il revient donc aux médias alternatifs de porter à l’attention de leur lectorat ce développement majeur dans la politique extérieure, un changement important dans les propos de nos propres hauts responsables politiques au sujet de la Russie, qui a été porté à notre attention par… les médias principaux russes, y compris l’agence RIA Novosti, RBK, Tass, dès la publication de cette lettre.

Continuer la lecture de La Bande des quatre : Rififi au Sénat

Encore une fois, les services de renseignement étasuniens n’ont rien vu venir.


Par Gilbert Doctorow – Le 2 mars 2018 – Source Une parole franche

Le discours de deux heures du président Poutine à l’Assemblée fédérale hier [jeudi 1er mars], lors d’une session commune des deux chambres de la législature bicamérale russe, avec la présence d’un grand nombre d’élites culturelles, commerciales et autres, a constitué sa plate-forme pour la prochaine élection présidentielle du 18 mars. Poutine a préféré cette intervention aux débats télévisés qui ont lieu sur toutes les chaînes de télévision fédérales où les sept autres candidats sont présents ces jours-ci.

Mais, comme c’est le cas pour les interventions importantes de Poutine, le discours d’hier s’adressait à un public beaucoup plus large que l’électorat russe. Parmi les quelque 700 journalistes invités à y assister, beaucoup étaient des correspondants étrangers. En effet, on pourrait raisonnablement soutenir que le discours était aussi et surtout adressé à l’étranger, précisément aux États-Unis.

Continuer la lecture de Encore une fois, les services de renseignement étasuniens n’ont rien vu venir.

Une sombre description de la vie en Russie par le New York Times


En tant que principal organe de propagande poussant à la Nouvelle guerre froide, The New York Times dépeint la vie en Russie dans les teintes les plus sombres, mais cette représentation biaisée déforme la réalité d’un pays de plus en plus dynamique, comme Gilbert Doctorow la voit.

Par Gilbert Doctorow – Le 7 aout 2017 – source Consortium News

Le séjour de cinq semaines dans notre maison à la campagne russe approchait de sa fin lorsque j’ai reçu un courriel d’un ami en France qui me demandait de commenter un article du New York Times intitulé « Les villages russes et leur mode de vie sont ‘en train de disparaitre’. »

L’article répond certainement aux attentes de ses éditeurs en peignant une image sombre du déclin et de la chute de la campagne russe, conformément à ce que l’auteur considère comme des tendances démographiques très défavorables, dans l’ensemble de la Fédération de Russie. Le fait que ses propres statistiques ne justifient pas une telle généralisation (une perte nette de population de quelques milliers de décès par rapport aux naissances, en 2016, pour une population de 146 millions) ne l’a visiblement pas beaucoup gêné. L’auteur n’explique pas non plus pourquoi ce qu’il a observé dans un village situé hors des sentiers battus, dans le nord-ouest de la Russie, précisément dans la région encore pauvre de Pskov, donnerait un compte rendu fiable de la vie paysanne dans tout le vaste territoire qu’est la Russie, le plus grand État-nation au monde.

Continuer la lecture de Une sombre description de la vie en Russie par le New York Times

Comment la Russie envisage-t-elle son avenir ?


Les luttes politiques à Washington ont gêné les plans de nouvelle détente avec la Russie du président Trump, mais ont également laissé le champ de bataille mondial ouvert, ce qui permet aux Russes – et aux Chinois – d’étendre leur influence, nous explique Gilbert Doctorow.


Par Gilbert Doctorow – Le 22 mars 2017 – Consortium News

Alors que les démocrates et les principaux médias des États-Unis se concentrent avec ferveur sur des accusations encore non prouvées d’ingérence russe dans les élections pour expliquer la surprenante défaite d’Hillary Clinton, cette fureur a contraint un président Trump aux abois à renoncer à ses projets de coopération avec la Russie.

Au milieu de cette hystérie anti-russe, les membres du Cabinet de Trump et l’ambassadeur des Nations Unies ont fait de leur mieux pour réitérer les positions politiques intransigeantes de l’administration Obama à l’égard de la Russie, soulignant que rien n’avait changé. Pour sa part, le Congrès a plongé dans un McCarthysme visant les partisans de Trump qui auraient rencontré des Russes avant les élections de 2016.

Continuer la lecture de Comment la Russie envisage-t-elle son avenir ?

L’establishment va se battre


Par Gilbert Doctorow – Le 13 novembre 2016 –Source Consortiumnews

Si vous me frappez, je deviendrai encore plus puissant que ce que vous pouvez imaginer.

L’effet immédiat de la victoire de Donald Trump, parmi ceux d’entre nous qui avons favorisé sa candidature contre Hillary Clinton, a été le triomphalisme. Cette humeur euphorique a été très montrée lors d’une édition spéciale du programme Cross Talk de Russia Today, devant une audience de plus de 110 000 téléspectateurs en ligne, chiffre rare, voire sans précédent.

Continuer la lecture de L’establishment va se battre

La diversité d’opinion en Russie


La représentation occidentale habituelle des médias russes tient en une phrase : ce n’est que de la propagande du Kremlin. Mais les débats télévisés aux heures de grande écoute offrent une plus large diversité d'opinions et des débats plus substantiels que ce qu’on peut voir à la télévision américaine. Gilbert Doctorow.

Par Gilbert Doctorow – Le 15 mai 2016 – Source  Consortiumnews

Je me souviens, avec un frisson, d’un échange avec Elmar Brok le 5 mars 2015, au cours de l’émission TV  The Network, un programme de débat sur EuroNews. Brok, allemand et président de la commission du Parlement européen aux Affaires étrangères, est membre du CDU d’Angela Merkel et du Parti populaire européen au sein du Parlement européen, de centre droite, le bloc qui contrôle effectivement le Parlement Européen.  Continuer la lecture de La diversité d’opinion en Russie

Le référendum hollandais. Une fissure dans le barrage russophobe européen.


Est ce que le sens commun va finalement l’emporter sur l’illogisme, l’hubris et l’entêtement de ceux qui contrôlent les institutions de l’Union européenne à Bruxelles, mais aussi à Berlin et Washington ?

Par Gilbert Doctorow – Le 7 avril 2016 – Source Une parole franche.

Par ce jeudi matin de ciel couvert à Bruxelles, la capitale de l’Europe, les rayons de soleil arrivent de l’Est alors que les derniers résultats du dépouillement aux Pays-Bas voisins donnent à penser que le référendum d’hier sur l’accord d’association de l’UE avec l’Ukraine a atteint l’exigence de quorum de 30% des électeurs, et que ceux qui ont voté l’emportent à deux contre un pour rejeter l’accord avec l’Ukraine.  Continuer la lecture de Le référendum hollandais. Une fissure dans le barrage russophobe européen.

La Russie, l’ennemie extérieure commune faite pour cimenter l’Union européenne ?


Stressée par une longue récession économique et une crise des réfugiés récente, l’Union européenne a fait des concessions extraordinaires pour éviter que la Grande-Bretagne ne se sépare du continent, mais la colle liant la fragile Union pourrait bien être la peur exagérée de la Russie, écrit Gilbert Doctorow.


 

Par Gilbert Doctorow, Ph.D. – Le 20 février 2016 – Source Une parole franche.

Ce matin, nous nous sommes levés avec la nouvelle d’une solution aux demandes britanniques pour un statut spécial dans l’UE. Pourtant, la nuit dernière les journalistes d’Euronews étaient tous très occupés à nous expliquer le manque de consensus entre les chefs d’État au Conseil de l’Europe sur les importantes concessions demandées par le gouvernement britannique. Ils nous disaient que le temps manquait, que le débat sur la Grande-Bretagne avait repoussé la pourtant nécessaire discussion à propos des migrants, prévue elle aussi pour ce sommet qui commençait jeudi soir. Pour Cameron, tout retard dans l’accord aurait mis en danger ses plans pour un referendum sur le Brexit au printemps prochain. Continuer la lecture de La Russie, l’ennemie extérieure commune faite pour cimenter l’Union européenne ?