Entrez, entrez, le cirque continue. Kolomoisky rameute pour un nouveau Maidan

Le 27 mars 2015 – Source Russia Insider

L’oligarque et ancien gouverneur demande aux Ukrainiens de descendre dans la rue le 28 mars, appelant au renversement de Porochenko

Kolomoisky demande le renversement de Porocchenko maintenant

Dernière nouvelle : Kolomoisky affirme que de nombreuses déclarations récentes qui lui sont attribuées sont fausses. Nous essayons actuellement de vérifier l’authenticité de ce rapport.

Toutes mes excuses si j’ai dégainé trop tôt…

Oh mes enfants! Voici la harangue

Assez de mensonges! Nous exigeons la vérité de la part des autorités. La vérité sur l'état réel de l'économie et des finances du pays. La vérité sur la guerre, perdue par nos généraux incompétents; la vérité sur les milliers de morts et oubliés sur les champs de bataille.

Amis, chers Ukrainiens! Il y a un an, vous avez prouvé au monde que vous ne pouvez être mis à genoux. C'est maintenant le temps de le prouver une fois de plus ! Certains à Kiev ont oublié que vous – pas du bétail – êtes une grande et libre nation! La Révolution de la Dignité continue!

Compatriotes ! Soutenez l'initiative des résidents de Dniepropetrovsk ! Je vous encourage le 28 mars à occuper les rues de nos villes pour dire un non ferme aux tentatives du régime actuel pour ramener l'Ukraine à l'époque de l'autoritarisme et à l'anarchie! Nous commençons à lutter pour nos droits, pour notre avenir, pour l'avenir de notre pays!

Demandez votre pop-corn à l’ouvreuse !

 

 

 

Traduit par jj, relu par Diane pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’Oncle Sam lâche-t-il Kolomoisky, l’Ogre d’Odessa?

Le 24 mars 2014 – Source thesaker.is

Les événements en Ukraine empirent sérieusement : Porochenko a déclaré que les armées privées de poche des gouverneurs ne seront plus tolérées et il a donné 24 heures à Kolomoisky pour déposer les armes. Les hommes de main en chef de Porochenko – Arsen Avakov et l’homme de la CIA Valentin Nalivaichenko – ont indiqué que Porochenko avait leur plein soutien et leur fidélité. En d’autres termes, le plein pouvoir de la junte menace maintenant de tomber sur la tête de Kolomoisky. Kolomoisky, à son tour, prépare une sorte de Maïdan pro-Kolomoisky à Dniepropetrovsk pour mercredi. Pour prévenir cela, plusieurs escadrons de la mort, bataillons de la Garde nationale, ont été envoyés dans cette ville.

Continuer la lecture de L’Oncle Sam lâche-t-il Kolomoisky, l’Ogre d’Odessa?

Par-delà la Gauche et la Droite, au-delà des Rouges et des Blancs

Par Nina Kouprianova, le 14 mars 2015 – Source Ninabyzantina

2015-03-24_21h43_15

L’année 2014 a assisté à une poussée de patriotisme sans précédent dans la Russie contemporaine, qui a entraîné la vulgarisation de la notion d’un Monde russe. L’une des raisons pour cette augmentation du sentiment patriotique fut le retour à bon port de la Crimée, après l’immense majorité de votes en faveur d’une telle mesure dans un référendum il y a un an, exprimée par ses résidents, en majorité d’origine russe. Le début de la guerre de libération dans le Donbass, contre le régime de Kiev soutenu par l’Ouest, est la deuxième. Cette guerre a vraiment exposé les enjeux qui sous-tendent l’existence du Monde russe. Celui-ci n’est pas ethnique, mais un concept de civilisation, qui englobe une culture partagée, une histoire commune et une langue répandue dans tout l’espace eurasien, suivant des schémas traditionnels. Jusqu’à un certain point, et malgré des différences idéologiques évidentes, l’Empire russe et l’URSS représentaient la même entité géopolitique. Un aspect particulièrement digne d’intérêt, lorsque l’on s’intéresse à la crise actuelle du Donbass, est le symbolisme, autant religieux qu’historique, qui recouvre les références habituelles, mais obsolètes, d’un affrontement Droite contre Gauche. Dans le contexte russe, il est également nécessaire de s’affranchir des séparations Rouges contre Blancs instituées par la Révolution communiste. Le fait que cette guerre ait encouragé les Russes à examiner la raison d’être de leur pays est tout à fait remarquable. Pendant deux décennies, les citoyens russes n’avaient pas d’idéologie officielle, celle-ci étant interdite par la Constitution [de la Fédération de Russie], celle-ci étant basée sur des modèles occidentaux. L’émergence d’une nouvelle manière de penser en Russie, devrait apparaître plus évidente, une fois que nous nous intéresserons au sens des insignes religieux, aux guerres passées (la guerre civile russe et la Grande Guerre patriotique), ainsi qu’à la question de l’idéologie dans le monde Postmoderne.

Continuer la lecture de Par-delà la Gauche et la Droite, au-delà des Rouges et des Blancs

La tentative des néocons US de réviser l’histoire de la Seconde Guerre mondiale

Par Wayne Madsen – Le 23 mars 2015 – Source strategic-culture

Wayne Madsen
Wayne Madsen

Après la chute de l’Union soviétique, l’ancien président des États-Unis et un jour combattant de la guerre froide, a consacré les quelques années qui lui restaient à vivre à veiller à ce que la Russie prenne sa place dans la communauté internationale. Nixon a conseillé Bill Clinton, alors président, sur la bonne manière de traiter avec la Fédération de Russie, l’État reconnu à l’échelle internationale qui avait succédé à l’Union des républiques socialistes soviétiques.

Continuer la lecture de La tentative des néocons US de réviser l’histoire de la Seconde Guerre mondiale

Ukraine: détenu par le SBU, battu par les néonazis – Un homme d’affaire français parle

Le 21 mars 2015 – Source Russia Insider

L’incroyable histoire d’un homme d’affaires français en Ukraine

Dans une interview exclusive, l’entrepreneur français et résident de longue date en Ukraine, Thierry Laurent-Pellet, décrit ses démêlés violents avec le SBU et le Secteur Droit – et explique pourquoi il fait peu confiance au régime post-Maïdan de Porochenko.

Un témoignage de première main, vraiment choquant, de la corruption et de la terreur qui s’est emparée de l’Ukraine.

Thierry Laurent-Pellet connaît l’Ukraine comme sa poche. L’entrepreneur français a passé neuf ans dans le pays, expérimentant personnellement la corruption rampante et l’opportunisme politique qui prévalent toujours à Kiev aujourd’hui. Grâce à la révolution de la dignité, Thierry a aussi fait l’expérience d’un interrogatoire par le SBU et de coups du Secteur-Droit [parti politique néo-nazi] qui l’ont laissé avec de graves problèmes de santé. Mais d’abord, quelques explications.

Continuer la lecture de Ukraine: détenu par le SBU, battu par les néonazis – Un homme d’affaire français parle

Les militants de Kolomoïsky s’emparent des bureaux d’Ukrnafta à Kiev

Par J.Hawks – Le 22 mars 2015 – Source Fort Russ

Kolomoïsky saisit Ukrnafta à Kiev, appelle à la fédéralisation de l’Ukraine, soutient la Novorussie, et ignore les avertissements des États-Unis.

Selon plusieurs rapports de presse, le siège d’Ukrnafta, la plus grande entreprise d’extraction pétrolière du pays, a été saisi par des militants du bataillon Dnepr-1 financé par Kolomoïsky. Cet événement intervient après une prise de contrôle similaire, jeudi, d’Ukrtransnafta, une société de transport pétrolier. Ce qui rend le dernier de ces deux événements plus choquant, c’est que le QG de Ukrnafta, qui appartient à l’État, est situé au centre de Kiev. Kolomoïsky est seulement un actionnaire minoritaire de l’entreprise. Il avait été en mesure d’en prendre le contrôle de facto grâce à la loi qui exigeait l’approbation de 60% des actionnaires pour mettre en œuvre n’importe quelle réforme, jusqu’à ce que la Rada vote une nouvelle loi qui réduisait cette exigence à 50% + 1 action, ce qui redonnait de facto le contrôle d’Ukrnafta au gouvernement ukrainien.

Continuer la lecture de Les militants de Kolomoïsky s’emparent des bureaux d’Ukrnafta à Kiev

La croix et l’épée :
La guerre sainte en Ukraine

Par Marcin Mamon – Le 18 mars 2015 – Source The Intercept

Les hommes du bataillon Ste Marie en prière dans leur base de Marioupol, le 14 octobre 2014. (AFP Photo / Alexander Khudoteply)

Le centre de recrutement pour les volontaires de la guerre sainte de Dmytro Korchinsky est situé dans le sous-sol d’un immeuble du centre de Kiev, rue Chapaev, qui était à l’origine une salle de billard. Tout le monde peut s’enrôler et l’endroit n’a rien de secret, on trouve son adresse et son numéro de téléphone sur internet.

Étalées sur les billards, les fausses Kalachnikovs que les recrues utilisent pour tirer sur des cibles accrochées au mur. Derrière le bar, les étagères supportent non pas des bouteilles d’alcool mais des cocktails Molotov, restes des violentes manifestations qui ont renversé le gouvernement l’année précédente. Ils pourront encore servir pour la prochaine étape du soulèvement ukrainien.

Continuer la lecture de La croix et l’épée :
La guerre sainte en Ukraine

Ukraine SITREP du vendredi 20 mars 2015

Par Le Saker original – Le 20 mars 2015 – Source thesaker.is

Exactement comme le Titanic, l’Ukraine est en train de couler, toujours plus vite.

Maintenant, je suppose que la plupart d’entre vous a entendu parler de la quasi-insurrection dans Konstantinovka à la suite du meurtre d’une mère et de son enfant par un Ukrainien ivre conduisant un véhicule blindé de transport de troupes. Un accident peut arriver n’importe où, bien sûr, mais la quasi-insurrection qui a eu lieu après cet accident indique l’intensité de la rage et de l’hostilité de la population locale à l’égard de ses occupants nazis. La réaction de Kiev, toutefois, a été parfaite, belle comme une image: ils ont imputé l’émeute populaire à des provocateurs russes et ont envahi Konstantinovka d’escadrons de la mort.

Continuer la lecture de Ukraine SITREP du vendredi 20 mars 2015

Venezuela :
Le décret d’Obama, et la suite…?

Par Franco Vielma – Le 20 mars 2015 – Source misionverdad

Les questions juridiques sur le décret d’Obama déclarant que le Venezuela représente une menace inhabituelle et extraordinaire sont l’expression de l’impérialisme colonial le plus pur, qui caractérise la politique étrangère des États-Unis.


Suivant la pratique usuelle des vieux empires (et en décomposition), Barack Obama a demandé au Congrès d’approuver un décret – comme si c’était une question de politique intérieure – déclarant que le Venezuela représente une menace pour la sécurité intérieure des États-Unis. Ce décret vient soutenir une série d’actions en justice prétendant juger le Venezuela, comme la Loi sur la protection des droits humains et de la société civile proposée par Robert Menéndez et approuvée par le Congrès états-unien avec le soutien de Marco Rubio et Ileana Ross-Lehtinen, deux des plus vaillants lobbyistes en faveur du fascisme en Amérique latine.

Continuer la lecture de Venezuela :
Le décret d’Obama, et la suite…?

Ukraine:
Selon une TV US – La terreur règne dans la ville de Marioupol contrôlée par Kiev

Par Damir Marinovich – Le 14 mars 2015 – Source Russia Insider

Cela semble un paradoxe, mais la Voix de l’Amérique, fondée par le gouvernement états-unien, fait un meilleur travail journalistique que les médias russophobes libres et indépendants, comme CNN, NBC et Fox News.

Une chaîne de TV US reconnaît que la terreur de Kiev règne à Marioupol
Une chaîne de TV US reconnaît que la terreur de Kiev règne à Marioupol

«Ma sœur est entrée en courant ici (l’appartement). Elle peut voir que le visage de notre père était plein d’ecchymoses dues à cet objet. Il avait été frappé au visage. Cela avait l’air qu’on lui avait cogné la tête contre la table. L’homme l’a emmené après l’avoir battu.»

C’est le témoignage glaçant d’Anna, qui réside à Marioupol, à propos de l’enlèvement de son père par «des hommes inconnus, sans identification». Ils ont battu son père et menacé de lui tirer dessus. Elle n’a aucune idée où il est maintenant. «Personne n’est protégé et si vous critiquez l’administration locale, vous êtes considéré comme un séparatiste», conclut Anna, désespérée et effrayée.

On estime que plus de 3 000 citoyens ukrainiens sont détenus ou ont mystérieusement disparu lors de leur arrestation par les services secrets ukrainiens, suspectés d’être des séparatistes ou des espions contre l’État ukrainien.

Dans un reportage vidéo étonnamment honnête, la Voix de l’Amérique fondée par le Département d’État US fait la lumière sur la terreur d’état imposée au habitants de Marioupol, en majorité pro-russes.

Résumé de cette vidéo établi par VOA:

«Depuis que le cessez-le-feu du mois dernier est entré en vigueur, les bombardements autour de la cité portuaire de Marioupol ont diminué, mais on pense que les séparatistes pro-russes restent prêts à attaquer.»

Il est très intéressant de noter que le bataillon néonazi Azov a ouvertement affirmé à plusieurs reprises qu’il ne respecterait pas le cessez-le-feu négocié dans Minsk-2 et qu’il continuerait à se battre contre les terroristes russes. C’est bien documenté dans de nombreuses séquences montrant le groupe paramilitaire Azov attaquant une position rebelle à Shirokino, à 20 kilomètres de Marioupol. Il semble donc que ceux qui continuent à combattre autour de Marioupol sont des forces de Kiev et pas tant ceux de Donestsk.

VOA poursuit:

«Pour les autorités de la ville, le plus grand défi et de gagner la confiance des habitants, et simultanément d’éradiquer les informateurs qui transmettent des renseignements sensibles aux rebelles

Selon les autorités pro-Kiev de la ville, Marioupol reste profondément divisée et on estime qu’il n’y a que 30% de la population pour soutenir le gouvernement. Et cela est dit par des sources gouvernementales auxquelles on ne peut pas faire confiance comme nous l’avons expérimenté par le passé.

Même la Voix de l’Amérique fondée par le gouvernement états-unien ne peut ignorer le fait que de nombreux habitants de Marioupol considèrent les forces ukrainiennes, et en particulier le bataillon Azov, comme des maraudeurs, des envahisseurs et des occupants.

Un sentiment identique est partagé par les habitants de Slaviansk.

D’autres médias ont récemment rapporté qu’il y a eu plus d’une centaine d’arrestations dans des tentatives de Kiev d’éliminer les personnes suspectes d’espionnage de Marioupol.

Selon les médias locaux, plus d’une centaine de personnes ont été arrêtées en quelques jours. Sur les réseaux sociaux, il y a des messages affirmant qu’«ils attrapent tout le monde qui leur paraît louche ou dit quelque chose de mal: on voit les rats sur les marchés et dans les bus, qui écoutent ce que disent les passagers.»

Les médias font l’hypothèse que ces arrestations sont liées aux échanges de prisonniers de guerre entre l’Ukraine et la Novorussie et au souhait du côté ukrainien de rendre, métaphoriquement parlant, ces bébés idiots – les gens attrapés accidentellement dans les rues de la ville, à la place des prisonniers politiques.

Il semble que tout résident qui ne soutient pas les autorités de Kiev est traité comme un suspect potentiel et un espion russe.

En outre, la plupart des habitants de Marioupol croient que l’attaque de roquettes de janvier, qui a tué plus de 30 personnes, est un coup monté par les forces ukrainiennes dans le but de l’imputer aux rebelles. Un habitant qui a peur de parler ouvertement a fait cette estimation: «75% des gens ici sont sûrs que c’était une provocation du gouvernement ukrainien.»

C’est particulièrement hypocrite que la Voix de l’Amérique, si dédiée à la promotion de la liberté et des droits humains, décrive en s’excusant le terrorisme d’État comme une élimination d’informateurs. Il est évident que l’arrestation de citoyens qui disparaissent sans laisser de traces est une pratique anticonstitutionnelle et une violation flagrante des droits humains.

Le non-droit total continue à dominer l’Ukraine. Malheureusement, même l’Occident qui-aime-les-droits-de-l’homme a détourné le regard des violations flagrantes des droits humains de Kiev et méprisé le principe fondamental de tout état civilisé moderne – l’état de droit.

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF