Pourquoi la Russie ne réplique-t-elle pas ?


Par Dmitry Orlov – Le 24 mai 2018 – Source Club Orlov

Résultat de recherche d'images pour "russie victory day"
Beaucoup de commentateurs ont remarqué un fait curieux : lors du défilé du 9 mai sur la Place Rouge à Moscou, Poutine est apparu en présence du Premier ministre israélien Netanyahou. À cette même époque, l’armée de l’air israélienne tirait des missiles sur des cibles syriennes et iraniennes en Syrie (Une grande partie des défenses aériennes syriennes ont été détruites [avec quelques réserves, NdT]) et les Syriens ont tiré sur des positions israéliennes sur les hauteurs du Golan (territoire syrien occupé, aussi cela n’a donc pas compté comme une attaque contre Israël à proprement dit). Pourquoi la Russie n’a-t-elle pas pris la défense de son allié syrien ? De plus, on parlait de vendre le très puissant système de défense antiaérien S-300 de la Russie à la Syrie, mais cette offre a été retirée par la suite. Est-ce vraiment là le comportement d’un allié ?

Les États-Unis deviennent une menace pour l’économie et la sécurité de l’Europe


L’Iran refuse d’envisager une alternative et pivote vers la Russie et la Chine


Par Elijah J Magnier – Le 22 mai 2018 – Source ejmagnier.com

DdvVXUbU0AAx0Bw
« L’Iran rejettera toute offre de la Communauté européenne et même des États-Unis, de revenir à la table des négociations et de reprendre la rédaction de l’accord nucléaire en échange de garanties de Téhéran d’arrêter de développer son programme de missiles, de se retirer de Syrie en lâchant ses alliés (le Hezbollah au Liban, le Djihad palestinien du Hamas, les Houthis au Yémen) car ce qui est en jeu, c’est la sécurité nationale iranienne, sa constitution et sa doctrine », a déclaré un haut responsable iranien impliqué dans les négociations du programme nucléaire.
Continuer la lecture de Les États-Unis deviennent une menace pour l’économie et la sécurité de l’Europe

Les sanctions contre l’Iran menacent le pétrodollar


Par Irina Slav – Le 14 mai 2018 – Source oilprice.com

Iranian oil
Un pays doit être très satisfait de la perspective de nouvelles sanctions économiques américaines contre l’industrie pétrolière iranienne, et ce pays est le plus gros importateur de pétrole du monde et le plus grand client pour le pétrole iranien.

Lorsque la Chine a lancé le mois dernier ses contrats à terme sur le pétrole, tant attendus, elle l’a fait dans le cadre de sa stratégie visant à accroître le poids international de sa monnaie. Maintenant, avec les sanctions américaines à l’horizon contre l’Iran, le yuan pourrait encore progresser sur cette voie, Pékin ayant promis de continuer à acheter du brut iranien, qui sera probablement payé en yuan.