La statue polono-américaine pourrait faire pencher la balance en faveur de Trump


Par Andrew Korybko – Le 14 mai 2018 – Source Oriental Review

Katyn memorial in Jersey City
Mémorial de Katyn à Jersey City

Il a été planifié d’enlever le monument de Katyń installé à Jersey City en 1991 de son site riverain pour être remisé alors que la ville redessine la zone en un parc. Ce mouvement controversé a enflammé la communauté polonaise locale qui considère cela comme très insultant. L’événement de 1940 qu’il commémore est considéré par tous les Polonais comme le martyre sacré de plus de 20 000 officiers et autres par l’Union soviétique, et il est absolument inacceptable pour eux et leur diaspora de près de 10 millions de membres en Amérique qu’une grande ville de leur allié américain le plus proche envisage sérieusement de se débarrasser de ce mémorial.

Du point de vue opposé, cependant, le directeur chargé du plan de réaménagement du parc a déclaré que l’image d’un soldat polonais ligoté et bâillonné poignardé dans le dos par une baïonnette soviétique « ne convient pas à une grande région métropolitaine » en raison des conversations inconfortables que cela pourrait susciter parmi les mères avec leurs jeunes enfants et aussi du fait qu’il est décrié comme une notion « politiquement incorrecte », sous-entendant que les Russes « plantent des couteaux dans le dos ».

Ces conceptions divergentes ont amené l’ambassadeur de Pologne aux États-Unis à s’inquiéter de ce qu’il a qualifié de « manque de dialogue » entre la communauté polono-américaine en général et la ville, mais il n’aurait jamais pu prévoir ce qui allait suivre.

Le président du Sénat polonais, Stanisław Karczewski, a publiquement dénoncé le geste proposé et promis d’écrire au maire de Jersey City, Steven Fulop. Le politicien démocrate a immédiatement déclenché un vague polonophobe sur Twitter en déclarant que Karczewski était un antisémite connu, « nationaliste blanc + négationniste de l’holocauste » apparemment en raison de son soutien à la politique de tolérance zéro de la Pologne envers la migration illégale et sa récente législation contre le révisionnisme historique. L’ambassadeur polonais a officiellement réagi à la tactique d’étiquetage haineuse et diffamatoire couramment employée par les démocrates dans tout le pays en demandant au maire de s’excuser, mais les dommages ont peut-être déjà été causés parce que les Américains d’origine polonaise savent bien comment le parti de Fulop les considèrent eux et leur pays. Ceci est important parce que beaucoup de Polono-Américains sont Démocrates et vivent dans des swing states du Midwest comme l’Ohio, le Wisconsin et le Michigan, et avec les échéances de novembre prochain, leurs votes pourraient faire ou défaire des élections très serrées susceptibles de déterminer la future composition du Congrès et donc le sort de l’ordre du jour en politique intérieure de Trump pendant le reste de son premier mandat.

Le post présenté est la transcription partielle du programme radiophonique CONTEXT COUNTDOWN sur Sputnik News, diffusé le vendredi 11 mai 2018.

Andrew Korybko est le commentateur politique américain qui travaille actuellement pour l’agence Sputnik. Il est en troisième cycle de l’Université MGIMO et auteur de la monographie Guerres hybrides : l’approche adaptative indirecte pour un changement de régime (2015). Ce texte sera inclus dans son prochain livre sur la théorie de la guerre hybride. Le livre est disponible en PDF gratuitement et à télécharger ici.

Traduit par Hervé, relu par Cat pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF