Ukraine:
La liberté de la presse au Banderastan

Par Le Saker original – Le 22 février 2015 – source: vineyardsaker

La nouvelle Eurokraine a décidé de marquer le premier anniversaire de sa glorieuse révolution par le retrait de l’accréditation de plus de cent organisations de presse russes dans tous les corps officiel de l’État. Il convient de le saluer. D’abord, les journalistes russes étaient simplement enlevés et souvent assassinés; maintenant, ils se voient tout simplement refuser l’accréditation et les médias russes sont interdits d’entrer en Ukraine, hors des zones contrôlées du Donbass. Je suppose que c’est une forme de progrès.

Dans l’intervalle, l’un des pires presstitués ukrainiens, Savik Shuster, a été licencié et son programme interdit pour avoir une seule fois réalisé une interview sur les ondes avec le journaliste russe, Maksim Shevchenko. Le super-monstre nazi Oleg Liashko était également dans le studio et il a pété les plombs en déclarant que la conversation (qui a duré cinq minutes) violait la nouvelle loi ukie du Code pénal et qu’il allait déposer une plainte. Il l’a fait et Shuster a été licencié. Fait intéressant, le même Liashko a également déclaré qu’il y avait plus de liberté d’expression sous Ianoukovitch que sous Porochenko. Allez comprendre…

Pour couronner le tout, Nadejda Savchenko, la contrôleur ukrainienne de l’artillerie, qui a été impliquée dans le meurtre de deux journalistes russes et qui est en prison en Russie, a été élue à la Rada (parlement ukrainien), avec effet rétroactif pour son immunité qui la met à l’abri des poursuites – du moins c’est le point de vue de la junte.. Il y a une photo de Savchenko à la tribune de la Rada et elle a été ajoutée à la délégation ukrainienne auprès de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Savchenko est désormais défendue par le même avocat qui a défendu les Pussy Riot, et je ne plaisante pas.

Gloire à l’Ukraine! Gloire aux héros!

The Saker

Traduit par Toma, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les US regardent la Chine
La Chine regarde le monde

Pepe Escobar
Pepe Escobar

Par Pepe Escobar – Le 20 février 2015 – Source Russia Today

Proverbe chinois: quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt

La première économie mondiale est à la fête au moment d’entamer une nouvelle année du zodiaque chinois. Bienvenue dans l’année du mouton. Ou de la chèvre. Ou du bélier. Ou, techniquement, le mouton (ou la chèvre) de bois vert. Même les meilleurs linguistes chinois ne parviennent pas à s’entendre sur la traduction en anglais. Mais qui s’en soucie?

Reuters/Bobby Yip

Le Chinois moyen hyper-connecté – qui jongle avec ses cinq appareils intelligents (smartphones, tablettes, liseuses) – avance bravement vers une véritable révolution commerciale. En Chine (et dans le reste de l’Asie), les transactions en ligne représentent maintenant le double de la valeur combinée des transactions aux Etats-Unis et en Europe.

Continuer la lecture de Les US regardent la Chine
La Chine regarde le monde

Errare humanum est
Perseverare autem diabolicum

Le 23 février 2015 – Source vestnikkavkaza

L’Occident admettrait-il qu’il a commis des erreurs?

Des politiciens et des analystes occidentaux d’opinions diverses parlent de plus en plus souvent des mêmes choses ces derniers temps: la reconnaissance des erreurs commises par l’Occident dans l’évaluation du jeu de la Russie dans l’arène géopolitique.

Par exemple, un contributeur régulier du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine, Klaus-Dieter Frankenberg, a accusé l’Europe d’erreur de calcul catastrophique: «L’Union européenne et le Royaume-Uni ont douloureusement mal jugé l’humeur à Moscou, la crise ukrainienne, ils se sont comportés comme des fous qui marchaient dans leur sommeil. En fait, l’Union européenne pourrait être accusée d’erreur de jugement, qui résulte de la croyance naïve que la Russie est en train de devenir un Etat démocratique», écrit Frankenberg.

Une position moins radicale a été annoncée aujourd’hui par le ministre des Affaires étrangères de Slovaquie, Miroslav Lajcak. Il a pressé l’Occident d’entamer un dialogue avec la Russie, faute de quoi il ne sera pas possible de trouver une solution au conflit en Ukraine ni de garantir la sécurité en Europe. «Nous avons besoin de communiquer. Il est nécessaire d’écouter les points de vue de ceux avec qui nous sommes en désaccord. Il est absolument indispensable de les connaître et de les analyser», a-t-il déclaré.

A son tour, le journaliste britannique Graham Phillips, a dit qu’il avait honte de la position de la Grande-Bretagne par rapport aux événements du Donbass. Il a fait cette déclaration en réponse à une lettre du ministère des Affaires étrangères britannique, qui lui recommandait de quitter le Donbass. Phillips a dit qu’il y resterait, car le but de son travail est d’éduquer les citoyens sur la situation dans la région, contrairement à la propagande diffusée par les médias occidentaux et à la position erronée de Londres.

Finian Cunningham, un journaliste américain, accuse les Etats-Unis d’invoquer le prétexte de la nécessaire protection contre la Russie pour exploiter l’Europe: «Qui paie pour cette mégalomanie américaine ? Comme d’habitude, l’Europe. La guerre à nos portes et les sanctions, la destruction de l’économie européenne – c’est le prix de l’alliance avec les Américains narcissiques», affirme Cunningham.

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Kiev ferme 23 points frontière avec la Russie

Le 21 février 2015 – Source Sputnik

Les autorités ukrainiennes ont fermé 23 postes frontières avec la Russie. Ceci a été annoncé par le Service de la protection des frontières, ce samedi 21 février à Kiev.

301108843
Iatseniouk: Kiev doit contrôler la frontière avec la Russie

Il s’agit des points de contrôle de la frontière des districts de Lugansk, Donetsk, Tchernigov, Soumy et de Kharkov.

«Avec la fermeture, le réseau des points de contrôle doit être optimisé et plus de moyens et de forces doivent être concentrés sur les sections importantes de la frontière avec la Russie

Auparavant, le conseil des ministres ukrainien avait déjà fermé six points de passage dans la région de Donetsk et huit dans la région de Lougansk.

Ainsi, à la frontière russo-ukrainienne se trouvent actuellement 39 points de passage ouverts: 3 dans la région de Tchernigov, 14 dans la région de Soumy, 15 dans la région de Kharkov, 6 dans la région de Lougansk et un seul point dans la région de Kiev.

Traduit par Toma, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Qu’est-ce qui se cache derrière le durcissement de la rhétorique de Porochenko?

Par Varjag-2007 – Le 21 février 2015 – Source Fort Russ

Il n’est pas nécessaire de lire l’article [le lien du blog renvoie à un article en russe décrivant les dernières mesures du gouvernement ukrainien, dont le durcissement de la rhétorique contre la Russie, la fermeture des frontières et l’intensification de la censure], mais la question qu’il pose est tout à fait justifiée et nous en connaissons la réponse.

Porochenko voulait un peu de calme, il voulait l’ordre dont il a besoin pour se maintenir au pouvoir, mais tout est hors de contrôle. A tel point que le ministre des Affaires étrangères se permet de dire que l’Ukraine est prête à mener une véritable guerre contre la Russie.

Tout est très simple :

Ce que veut Porochenko n’a plus d’importance. L’économie s’effondre, les entreprises stratégiques du pays sont en train de mourir, il n’y a pas d’argent et il n’y en aura pas. Les sponsors de l’Ukraine, dans lesquels il avait placé ses espoirs l’insultent désormais sans ambages – les Européens se contentent de lui conseiller de rendre l’Ukraine plus attractive aux investisseurs, et les Etats-Unis lui font remarquer que les Ukrainiens utilisent très mal leurs ressources: on le voit, pas la moindre chance d’aide réelle à l’horizon. En outre, les mines de charbon sont sur le point de fermer et un mineur affamé est un animal dangereux.

Fort à propos, M. Azarov suggère la création d’un gouvernement ukrainien en exil, et Azarov n’est pas Ianoukovitch, on peut lui faire confiance au point que bon nombre d’oligarques ukrainiens pourraient être tentés de jouer au fils prodigue et d’aller solliciter son pardon, ce qui sonnerait le glas de Porochenko. D’autre part le bruit court sur le Maïdanek* [le Maïdanek était un camp de concentration allemand en Pologne, et le Maïdan, eh bien, je ne vous fais pas de dessin] qu’il est peut-être temps de changer de président. Mais pas pour Iatseniouk ou le pasteur [Tourtchinov] (qui semblent tous les deux répugner à accepter cet honneur), mais plutôt le [commandant du bataillon Azov] Biletsky, qui se prépare déjà à devenir maire de Kiev [ici le lien (en russe) vers un assez long article, un des nombreux articles parus dans la presse ukrainienne ces derniers jours sur la campagne de Biletsky pour se faire élire maire de Kiev].

Ni l’Allemagne ni la France, pour les beaux yeux de qui Porochenko est allé à Minsk, ne l’aideront. Ni en lui donnant de l’argent, c’est évident (la Grèce est plus importante), ni en le soutenant politiquement. Ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient faire, et maintenant le mieux qu’ils ont à faire est de ne rien faire du tout. A part expliquer qu’ils ont été amèrement déçus par Porochenko [ici le lien (en russe) vers un article décrivant l’effondrement moral de l’armée ukrainienne (FAU) après Debaltsevo]. Mais les Etats-Unis qui tiennent le Maïdanek étroitement en laisse, et ont considéré la soumission de leur esclave devant la Frau et le Monsieur** comme une tentative de desserrer la mainmise des États-Unis, ont déjà donné un peu de mou à la laisse en organisant le QG unifié [référence au QG mis en place par les volontaires des milices de Semenchenko et apparemment aussi de Yarosh, indépendamment du gouvernement, NdT]. Puis, après avoir fait bien peur à Porochenko, ils ont fait un peu marche arrière, mais ce dernier a reçu le message cinq sur cinq et il a durci sa position.

Honnêtement, je n’ai aucune idée de quoi ce gang de rats est capable maintenant qu’il est acculé. Ils n’ont pas de limites, mais je pense qu’ils bluffent quand ils parlent de guerre avec une puissance nucléaire [une référence au vice-ministre ukrainien des Affaires étrangères disant qu’il y était prêt dans une interview à Radio-Canada]. Probablement. Mais les accusations que la milice se prépare à prendre Marioupol sont une provocation évidente, ce qui suggère clairement que très bientôt Porochenko jettera tous les accords par-dessus bord et enverra ce qu’il lui reste de troupes à l’abattoir. En sachant très bien comment ça finira. Dans l’espoir que les États-Unis interviendront d’une manière ou d’une autre. Mais on n’en est pas encore là. Pour le moment…

Pour le moment, à en juger par tout ce qui se passe, l’Ukraine se dirige vers un régime de terreur. Ce n’est pas par hasard que les médias de la junte se penchent sur la question de savoir où se trouvent les milliers de titushki [les voyous, employés par le gouvernement de Ianoukovitch pour briser les manifestations, et dont beaucoup de participants sincères du Maïdan se plaignaient à juste titre]. Et nous apprenons qu’ils ne sont allés nulle part. Qu’ils se sont dispersés en attendant des temps meilleurs. Étant donné que l’on peut accuser n’importe qui d’être un titushka, il n’est pas difficile de deviner où ça nous mène. De la même manière, ce n’est pas pour rien que le gouvernement ukrainien a supprimé de facto la liberté de circulation et a fermé les frontières. On ne peut plus compter sur la protection de la loi: Tourtchinov a quasiment interdit aux juges de quitter le pays [ici le lien vers un article traitant du projet d’effectuer une purge chez les juges, qui commence par une enquête sur ceux qui ont refusé de soutenir l’interdiction du Parti communiste ukrainien]. Nul doute que les juges ont bien reçu le message.

Voilà où on en est. Je dois admettre que la situation se développe plus rapidement que je ne m’y attendais.

Varjag

Commentaire de J. Hawk , traducteur du russe à l’anglais

Moi aussi! Mais je ne suis pas d’accord avec l’interprétation donnée ici du rôle des États-Unis. Semenchenko et Yarosh sont de vrais voyous que personne ne peut contrôler. Leurs efforts pour créer un QG de coordination parallèle ont été accueillis par la mise en demeure du MVD (ministère de l’Intérieur russe), appuyé en cela par la majorité des commandants de bataillons de volontaires, d’y renoncer tout de suite. Fait révélateur, Biletsky ne s’est pas joint à l’initiative. Mais c’est par l’intermédiaire de la clique Tourtchinov / Avakov / Nalivaychenko / Iatseniouk (et les bataillons de volontaires qui reconnaissent leur autorité – Semenchenko est l’exception ici) que les États-Unis influencent la politique ukrainienne. Le durcissement de la rhétorique et des politiques a peu à voir avec Semenchenko et Yarosh – ces deux-là peuvent être facilement écrasés par les forces combinées du MVD et des bataillons de volontaires fidèles.

Je ne pense pas non plus que Porochenko va lancer, une fois de plus, les restes de son armée contre la Novorussie pour provoquer une intervention américaine, comme le prédit Varjag, en tous cas pas dans l’immédiat. La junte est douloureusement consciente de l’ampleur de sa défaite. Elle sait qu’il lui faudrait d’abord reconstituer ses forces armées – c’est pourquoi ses représentants parcourent la planète en mendiant des armes de précision. Malheureusement, les États-Unis n’aiment pas donner des armes aux perdants, et c’est ce à quoi ressemblent les FAU, même dans les médias états-uniens, après Debaltsevo. Sans oublier que, désormais, Porochenko et son général en chef Muzhenko n’ont plus aucune crédibilité. Il n’est même pas sûr que l’armée leur obéirait s’ils lui ordonnaient d’attaquer à nouveau. Et que se passerait-il si elle subissait une NOUVELLE défaite? Cela me semble bien trop risqué. Je parie pour la répression intérieure et la terreur d’État.

Oui, l’instauration de la terreur est ce qu’il y a de plus vraisemblable – la junte est blessée, elle est de plus en plus impopulaire, et maintenant sa violence va se retourner contre ceux qui sont encore sous son contrôle, puisque le projet initial d’établir sa domination en détruisant la Novorussie a échoué. Mais le règne de la terreur doit être justifié, et la justification est toute trouvée: la Russie est toujours l’ennemi, et tous ceux qui critiquent la junte ne peuvent être que des traîtres pro-russes.

Notes
*Maïdan où il y a des Nazis comme à Maidanek.
**En français dans le texte

Traduit de l’anglais par Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Revue de presse hebdomadaire
le 22 février 2015

La Turquie opterait pour un système de missiles chinois

Annoncée le 6 juillet 2013 par Voltaire.net, la nouvelle semble se confirmer: la Turquie, pays membre de l’OTAN, achèterait des missiles chinois de technologie russe, c’est du moins ce que lemonde.fr nous annonce.

Selon lemonde.fr : Une récente décision de la Turquie, qui envisage l’acquisition de missiles-chinois1missiles de longue portée produits par une entreprise d’État chinoise afin de renforcer son système de défense, suscite la colère et l’inquiétude de ses partenaires au sein de l’OTAN. Le dossier, devenu brûlant, devait être évoqué mardi 1er octobre, par les ambassadeurs auprès de l’Alliance atlantique.

SG

Certains secteurs de l’économie russe profiteraient des sanctions

Apparemment, certains secteurs de l’économie russe semblent profiter des sanctions, selon Elliott Auckland, conseiller pour Hedge Funds et vivant six mois par an en Russie, qui nous signale sur russia-insider que, par exemple:

– En janvier 2015, la production de viande a cru de 21%, les légumes en boite de 47%, le fromage de 35% et le poisson de 7%.

– Le tourisme en Russie enregistre un bond de 30% à 50%, provoqué par une chute du même ordre de touristes russes hors du pays (vivant personnellement à Berlin, je ne peux que le confirmer). La Tribune de Genève et aussi Letemps.ch en parlaient fin 2014.

avto– Nissan prévoit de relocaliser sa production de voitures en Russie, grâce à Avtovatz, appartenant à Renault, partenaire de Nissan. Les producteurs russes de camions Kamaz et Gaz exportent davantage grâce au rouble faible.

SG

Poutine réfléchirait en Européen

Sputnik nous raconte que Vladimir Poutine réfléchit en Européen et non en Asiatique, a déclaré le président de la Chambre économique fédérale d’Autriche, Christoph Leitl, dans une interview au quotidien Die Presse.

D’après M. Leitl, près de 50 000 personnes en Autriche risquent de perdre leur travail suite à ces mesures visant la Russie. «La déception, l’indifférence et l’agressivité prédominent dans de nombreux secteurs économiques», a conclu le responsable politique autrichien.

SG

Anniversaire du Maïdan, souvenez-vous!

Manifestation moscovite anti-Maidan pour l’anniversaire du mouvement

Les manifestants ont défilé au centre de la capitale russe pour exprimer leur solidarité avec les autorités et protester contre les tentatives de déstabiliser la situation en Russie.

maidan
manif anti-Maidan à Moscou, 21 février 2015

Près de 35 000 personnes ont participé samedi à une manifestation organisée au centre de Moscou par le mouvement anti-Maïdan et placée sous le slogan: Un an de Maïdan. N’oublions pas! Ne pardonnons pas!, a annoncé la police de la capitale.

SG

Il y a un an: accord avec l’aide du ministre des Affaires étrangères  polonais et ses homologues français et allemand

L’accord a été approuvé par le Conseil du Maïdan, du nom de la place au centre de Kiev occupée depuis trois mois par les manifestants, qui regroupe toutes les tendances de l’opposition, les partis politiques, représentants de la société civile et groupes radicaux, selon Oleg Tiagnibok.
«Il a été convenu avec Ianoukovitch qu’il est prêt à tenir des élections présidentielles et parlementaires, et à créer un gouvernement d’unité nationale dans les dix prochains jours et à changer la Constitution avant l’été», avait indiqué jeudi soir le Premier ministre polonais Donald Tusk, sans dissimuler son scepticisme.

Donald Tusk a été remercié pour ses services en devenant Président de l’Europe, malgré un scandale de corruption

Afin de rassurer tous les signataires futurs d’un quelconque contrat avec l’UE, je rappelle au passage que les ministres des Affaires étrangères de France, d’Allemagne et de Pologne avaient signé le 21 février 2014 un accord avec Ianoukovitch et l’opposition ukrainienne (les néo-nazis au pouvoir aujourd’hui). Cet accord fut jeté aux orties dès le lendemain, ce qui provoqua la chute du gouvernement poussé par quelques snipers cachés et la fuite de Ianoukovitch vers Rostov-sur-le-Don en Russie. Des commentaires sont apparus il y a peu, sous-entendant que Ianoukovitch aurait dû finir comme Kadhafi, probablement pendu sur la place du Maïdan, cela aurait fait bon genre au beau milieu de l’Europe. Tout cela mettra en confiance les pays désirant débuter toute coopération avec l’Europe.

Avec un recul de 12 mois, on ne peut que rire des observations de l’Express, voire pleurer de l’allocution de Christophe Barbier, comme ci-dessous.

SG

La Hongrie, un pays indépendant en Europe

Le président de la Fédération russe Vladimir Poutine est en visite officielle ce mardi 17 février à Budapest. Il est reçu par le Premier ministre Viktor Orban, qui n’hésite pas à présenter la Russie comme un modèle. Dans ce pays, membre de l’UE depuis 2004, ce rapprochement avec Moscou n’est pas du goût de tout le monde. Une manifestation a eu lieu lundi soir dans la capitale hongroise.

RFI continue…

… Il est peu probable que Moscou contrôle la façon dont l’argent sera dépensé. Selon l’opposition hongroise, une partie de la somme pourrait donc être détournée pour financer le parti du Premier ministre. D’autre part, 40% des travaux d’agrandissement de la centrale seront confiés à des entrepreneurs hongrois, sans doute des proches du pouvoir comme c’est le cas pour presque tous les gros chantiers publics du pays.

[La première idée qui m’est venu à l’esprit en lisant cela, c’est BOUYGUES et le Pentagone français voté sous Sarkozy, un grand exemple de corruption, la seconde idée fut l’EPR de Flamanville et celui de Finlande, un grand exemple d’ingénierie du nucléaire français.]

SG

La Troïka aidera la Grèce… jusqu’à juin 2015

Pendant ce temps, l’Europe bouche les trous dans les finances de la Grèce, et là on sait où ira l’argent… pour les quatre mois à venir en tous les cas: dans les poches des banquiers.

SG

La Grèce se tourne vers l’Est?

La Grèce justement, au moment où certains experts jugent que le pays cherche à diminuer sa dépendance des plans de sauvetages de la troïka en cherchant une aide éventuelle vers l’est avec la Chine et la Russie, Tsipras, nouveau Premier ministre grec, visite le bateau amphibie Changbaishan et son amiral Zhang Chhuanshu, chef de la flotte chinoise en escale en Grèce.

source – RT Allemagne

SG

Pendant ce temps là, en Allemagne : 12,5 millions de personnes sous le seuil de pauvreté, un record

La pauvreté a progressé de 15 % en 2013 pour toucher 12.5 millions de personnes, un record, indique l’étude publiée par la fédération d’aide sociale Paritätischer Wohlfahrtsverband. Les Échos – 20 février 2015
pauvre
En gris la progression du PIB allemand, en rouge, le % de personnes vivants sous le seuil de pauvreté

SG

 Les réserves de devises russes en chute libre, qui a dit dédollarisation?

Oui, mais le site ZeroHedge nous explique pourquoi. En fait, c’est VRAI, la Russie a vendu 22 milliards de bons du Trésor en dollar US en décembre 2014, la plus grosse vente mensuelle jamais enregistrée; il resterait 86 milliards en tout de devises en USD dans les coffres en Russie.

La Chine et le Japon ont fait de même, vendant 6 milliards pour les premiers et 10 milliards pour les seconds. Heureusement, ZeroHedge nous renvoie vers une page qui signale que la Russie achète de l’or avec ses USD sans valeur.

SG

 La Douma [parlement russe]  signe la loi sur la banque des BRICS

C’est donc le 20 février 2015 que la Douma russe signe ce qui est debrics_new_4puis longtemps dans les tuyaux: la banque des BRICS, alternative au FMI, capable de financer, les projets des BRICS et des pays du Sud, ou la Grèce si le besoin s’en fait sentir, ou toutes autres choses qui seraient utiles sans devoir passer par les amis de Madame Lagarde au FMI, déjà trop occupée à sauver l’Ukraine.

Les BRICS en deux mots: ce sont 5 pays, mais aussi 41.6 % de la population mondiale [pensez-y quand on vous parle de communauté internationale!], 19,8 % du PIB mondial. Le PIB des BRICS a triplé durant la dernière décennie, pour représenter 16,9 % du commerce mondial.

 

SG

Madame Nuland irrite l’Allemagne… une fois de plus

nuland_1
Une sortie de village quelque part dans le sud des Pays Bas

Selon un article du Spiegel, Madame F**k the EU alias Nuland, ne compte pas en rester là. En effet, elle ajoute à tout cela, chauffée à blanc, apparemment, par la réunion de Minsk 2.0 et les bruits d’un Minsk 3.0 qui serait organisé à Paris [en même temps que l’annonce de la livraison des Mistrals? on peut rêver!], que la visite de la chancelière Merkel à Moscou serait le Merkel’s Moscow stuff (le truc de Merkel à Moscou), ajoutant que Madame von der Leyen,;ministre de la Défense du gouvernement allemand, serait la ministre du défaitisme, une référence à la Moscow bullshit aurait aussi été évoquée.

SG

L’impérialisme américain et la catastrophe en Libye

Par Joseph Kishore – 18 février 2015 – Source WSWS

Le week-end dernier, l’État islamique (EI) a affiché une vidéo montrant l’horrible décapitation de vingt et un travailleurs chrétiens coptes enlevés dans la ville de Syrte sur la côte libyenne. Cet acte barbare est le dernier en date d’une suite de tueries similaires qui comprend la décapitation ou le meurtre par le feu d’otages américains, britanniques, japonais et jordaniens.

SG

La République et La Castellane

Si on attend des choses concrètes de la République et de la citoyenneté, c’est bien à La Castellane, dans les quartiers Nord de Marseille: une population jeune et nombreuse, un quartier à l’écart de la ville, pas d’emploi sur place, l’économie de la drogue, des lieux que les services publics, à commencer par la police, ont désertés. Dans ce quartier de 7 000 habitants, une petite ville, les flics estiment que le trafic de drogue, c’est environ 50 000 euros par jour.

SG

Témoignage poignant du père d’Ayman 9 ans, convoqué pour «apologie du terrorisme» (vidéo)

Le 15 janvier, Ayman, un gamin de 9 ans a été auditionné par la gendarmerie de Villers-Cotterêts dans le cadre d’une enquête pour apologie du terrorisme . Il aurait crié « Allah Akbar » pendant la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo.

SG

[INCROYABLE] L’ambassadeur ukrainien en ALLEMAGNE ne voit pas trop de problèmes à utiliser des combattants néo-nazis…

Les-crises.fr

Question du journaliste

Donc, ils sont sous votre contrôle à 100 %, et vous seriez prêt à mettre votre main au feu en ce qui concerne leurs actes ?

Réponse de l’ambassadeur

En ce qui concerne cette photo, je ne peux pas, euh… Cette photo, je l’ai déjà vue, et on ne peut pas prouver dans quelle mesure elle est authentique…  Si vraiment avec ces drapeaux…

Mais comme je l’ai déjà dit, je voudrais préciser encore une fois ceci: ces groupes qui existent sont coordonnés par l’armée de Kiev, par l’État-major, et ils font partie intégrante de nos forces de défense.

Sans eux, l’avancée de l’armée russe aurait été bien plus importante. C’est pourquoi elles font partie de ce tableau. Sans ces unités, notre défense aurait été beaucoup plus difficile.

SG

Entretien avec Bernard Friot

par Fabrice Guilbaud Bernard Friot 23 décembre 2014

Première publication dans le mensuel du SNESUP n°629 novembre 2014

Entretien avec Bernard FriotÀ travers la description du conflit qui se poursuit depuis 1945 entre deux façons d’envisager le travail selon la valeur économique qu’on lui attribue, Bernard Friot défend la socialisation du salaire, obtenue grâce aux luttes syndicales, face à la vision capitaliste pour laquelle seuls ceux qui vont sur le marché du travail pour produire des marchandises lucratives sont productifs.

Réseausalariat.info

SG

Attali, un avis contraire pour relancer le débat

Enfin, sans prendre position, je me permets de vous renvoyer à un article de Jacques Attali, parce que jusqu’il y a quelques semaines, il était assez rare en France de lire ce genre de choses, alors autant en profiter.

http://blogs.lexpress.fr/attali/2015/02/09/la-russie-doit-etre-notre-alliee/

Je rappellerai aussi l’avis de plusieurs professeurs d’université d’un âge avancé dont un sur le plateau de Politicking, avec le grandissime journaliste Larry King, qui nous rappelle que même du temps de la guerre froide, les avis pouvaient s’exprimer plus librement que de nos jours. Tous les vieux de la vieille nous signalent que c’est depuis 1990 [bizarrement, la chute de l’URSS], que les avis alternatifs sont de plus en plus invisibles sur nos chaines et journaux occidentaux, mais que nos médias se sont rarement égosillés autant que ces trente dernières années pour nous convaincre qu’ils étaient le monde libre et l’incarnation de la liberté d’expression.

Bonne revue de presse et à la semaine prochaine…

Rédigé par Toma, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La Paix?
L’Ukraine prépare une guerre totale contre la Russie

Par Tyler Durden – Le 21 février 2015 – Source Zérohedge

Et demande des armes létales à l’Ouest

«Nous ne voulons effrayer personne, mais nous nous préparons pour la guerre totale, avertit Vadym Prystaiko – le ministre des Affaires étrangères adjoint de l’Ukraine – sur CBC pendant une interview stupéfiante en disant que nous nous attendons à ce que le monde nous soutienne un peu».

Exigeant que l’Ouest «fournisse des armes létales, enrage Prystaiko, tout le monde a peur de se battre contre un état nucléaire. Nous n’avons plus peur désormais».

Venant juste une semaine après le Sommet de Minsk et l’accord de paix, puis l’Allemagne ayant averti qu’il était peu probable qu’elle puisse empêcher les transferts d’armes vers l’Ukraine, Prystaiko conclut: «Nous voudrions qu’ils (l’Occident) envoient des armes létales vers l’Ukraine… des armes pour nous permettre de nous défendre

Le ministre adjoint des Affaires étrangères  d’Ukraine dit qu’il se prépare pour la guerre totale contre la Russie et veut que le Canada l’aide en fournissant des armes mortelles et dispense la formation pour les utiliser.

Continuer la lecture de La Paix?
L’Ukraine prépare une guerre totale contre la Russie

Kiev expose les «preuves» de l’implication militaire russe

Par J.Hawk – Le 21 février 2015 – Source Fort Russ

Oui, cette voiture civile brûlée représente, dans l’esprit de quelqu’un en tous cas, une preuve incontestable que l’armée russe se bat dans l’Est de l’Ukraine. Où est la CNN? Fox News? La Radio publique nationale?

Il y a d’autres photos de l’exposition sur le blog de Galex. Mais il suffit de dire que, si toutes les photos représentaient bien des véhicules militaires authentiques, c’était tous des véhicules standards des forces armées ukrainiennes. Comme le tank T-64, le blindé de transport de troupes BTR-80, le véhicule de combat d’infanterie pour les troupes aéroportées BMD-2, sans parler du lance-roquettes BM-21 Grad, 122mm 40 tubes.

Aussi absurde que cela puisse paraître, il y a une raison à cette folie. La véritable cible de cette exposition est le peuple d’Ukraine. On leur dit, en termes non équivoques, voilà notre position officielle sur ce qui se passe en Ukraine. Si vous essayez de nous contredire, c’est que vous êtes au mieux mal informés, au pire un agent de l’État ennemi qui nous attaque – la Russie. Avec toutes les conséquences que cela implique.

L’Ukraine va faire l’expérience d’une terreur étatique sans précédent. Cette exposition fait partie du fondement idéologique de cette terreur, la construction d’une réalité officielle, dont la junte ne tolérera aucun contestation.

Traduit par Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Méchant Assad, méchant Kadhafi et maintenant méchant Poutine: Comment l’Ouest vend ses guerres (et commet ses massacres)

Par Ghada Chehade – Le 21 février 2015 – Source Russia Insider

Politiques de distraction et variables économiques en Ukraine
Parallèle avec la Syrie, la Libye et l’Irak.

L’ennemi N°1

Alors que le conflit en Ukraine persiste et que les pourparlers de paix entre Poutine et les dirigeants d’Europe occidentale (Merkel et Hollande) continuent, il est important de s’intéresser aux acteurs et aux intérêts économiques qui bénéficient du conflit et du changement de régime en Ukraine, et de faire la comparaison avec la situation de pays comme la Syrie, la Libye et l’Irak.

Il y a des aspects de ces conflits, et des intérêts qui les sous-tendent, qui échappent au public parce que les médias subventionnés occidentaux les passent sous silence et que les gens, submergés par les difficultés humaines et politiques, ne pensent pas à les rechercher. Par exemple, les médias subventionnés passent tout leur temps à diaboliser un ennemi après l’autre, que ce soit Poutine du fait de la situation en Ukraine, Assad en Syrie, Kadhafi en Libye ou Saddam Hussein en Irak, etc., au lieu d’enquêter sur la manière dont des acteurs externes exploitent ou renforcent ces conflits et ces situations pour en tirer des profits politico-économiques, comme l’accès au pétrole, l’obtention de prêts du FMI aux conditions d‘octroi destructrices ou l’interruption de politiques nationales qui nuisent aux intérêts économiques et à l’influence de puissances étrangères.

Continuer la lecture de Méchant Assad, méchant Kadhafi et maintenant méchant Poutine: Comment l’Ouest vend ses guerres (et commet ses massacres)

Made in USA
Le viol comme arme de guerre

Par Felicity Arbuthnot – Le 18 février 2015 – Source saker allemand

«C’est vraiment un comportement du XIXe siècle: au XXIe siècle, on n’envahit pas un autre pays sous un faux prétexte dans ses propres intérêts.»  (le Secrétaire d’Etat John Kerry lors d’une rencontre avec la presse, le 2 mars 2014)

De nombreux textes professionnels de psychologie sont clairs et nets: «La projection est un mécanisme de défense qui consiste à attribuer aux autres ses propres caractéristiques ou sentiments inacceptables.»

Et aussi:
«La projection se manifeste chez les personnes normales surtout dans des moments de crise personnelle ou politique, mais on la rencontre le plus souvent chez des personnes névrotiques ou psychotiques qui fonctionnent à un niveau primaire et souffrent de troubles de la personnalité narcissiques ou au comportement limite», explique Wikipédia.

Continuer la lecture de Made in USA
Le viol comme arme de guerre