Les critiques de la politique néocoloniale française en Afrique se multiplient


Par Vladimir Danilov − Le 13 octobre 2021 − Source New Eastern Outlook

Un sommet Afrique-France s’est tenu à Montpellier, en France, le 8 octobre. Pour la première fois depuis 1973, aucun chef d’État africain n’a été invité à ce sommet. Au lieu de cela, les relations actuelles de Paris avec les États africains ont été discutées avec des hommes d’affaires, des artistes et des militants sociaux.

Par conséquent, les organisateurs du sommet n’ont pas réussi à contourner la tendance politique des relations entre la France et les États africains. Compte tenu de la politique étrangère de l’Élysée ces dernières années, qui a entraîné des manifestations de masse dans de nombreux États africains, les habitants exigeant que les Français quittent le continent, le thème principal du sommet fut le sentiment anti-français qui balaie l’Afrique. il a été noté, en particulier, que le Tchad, le Mali et la République centrafricaine sont les plus actifs dans la critique de la politique de Paris.

Continuer la lecture

Le Mali a des preuves que les forces françaises entraînent des groupes militants sur son territoire, déclare le Premier ministre du pays.


Par RT – Le 8 Octobre 2021

Des groupes militants de la région de Kidal, dans le nord du Mali, ont été formés par des officiers français, a affirmé le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga dans une interview accordée à RIA Novosti, affirmant que les deux tiers de son pays sont « occupés par des terroristes ».

Le Mali dispose de preuves que les forces françaises présentes sur son territoire, avec pour mission de contrer les groupes terroristes, ont plutôt « entraîné » des militants, a déclaré vendredi le Premier ministre du gouvernement de transition à l’agence de presse russe RIA. Selon le responsable malien, la France contrôle désormais une enclave à Kidal, le Mali n’y ayant aucun accès.

Continuer la lecture

La mort d’Al-Baghdadi ne changera guère la situation pour Daesh


Par Andrew Korybko − Le 28 octobre 2019 − Source oneworld.press

andrew-korybko

Le chef du groupe terroriste le plus célèbre au monde a été déclaré mort par les forces spéciales étasuniennes, à l’issue d’un raid en Syrie, dans la région d’Idlib, ce week-end. Mais il ne faut pas surestimer l’importance de cet événement : Daesh ressemble plus aujourd’hui à un réseau décentralisé qu’à l’armée de « califat » traditionnelle qu’elle fut, à son âge d’or, il y a cinq ans. L’organisation doit encore être considérée comme une menace sérieuse pour l’ensemble de la région afro-eurasienne.

Continuer la lecture

Proposition de Trump de construire un mur longeant le Sahara : au-delà des apparences


Andrew Korybko

Andrew Korybko

Par Andrew Korybko – Le 3 octobre 2018 – Source orientalreview.org

Apparemment, Trump aurait émis une suggestion originale à l’Espagne : qu’elle construise un mur bordant le désert du Sahara pour tenir à l’écart les migrants illégaux. Continuer la lecture

La crise de migrants 2.0 viendra-t-elle d’Afrique ?


Par Andrew Korybko − Le 28 avril 2018 − Source Oriental Review

C’est une personnalité de premier plan de l’ONU qui a émis cet avertissement cette semaine : la prochaine crise de migrants pourrait venir d’Afrique, au lieu du Moyen-Orient. Et cette itération pourrait se révéler bien plus dévastatrice que la première, la taille des populations éventuellement concernées étant hors de mesure.

Le directeur général du programme alimentaire mondial de l’ONU a fait les titres il y a quelques jours, lorsqu’il a averti que des terroristes pourraient utiliser le manque de nourriture en Afrique comme arme, pour lancer une nouvelle crise migratoire vers l’Europe, dont ils espéreraient tirer profit pour infiltrer le continent.

Continuer la lecture

Le nouvel Afghanistan


Jusqu’à 1000 soldats allemands sont stationnés au Mali. Le Parlement a aussi décidé de prolonger l’engagement en Irak. 


Zone de déploiement au Mali : Pour l’armée allemande, c’est le plus grand engagement jamais entrepris; les experts avertissent que ce pourrait être une guerre permanente. (Photo: Kristin Palitza/DPA – Bildfunk)


Par Jörg Kronauer – Le 27 janvier 2017 – Source junge Welt

La Bundeswehr [l’armée allemande] s’empêtre de plus en plus profondément dans le conflit au Mali. Son engagement s’étendra considérablement, a décidé le Parlement jeudi dernier, par 498 voix contre 55 et trois abstentions. Par conséquent, dès février, jusqu’à 1000 soldats opéreront dans le nord du Mali dans le cadre de la MINUSMA [Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali], la force de l’ONU – un bon 50% de plus que précédemment. Continuer la lecture