Baltimore : racisme, lutte des classes et insurrections


Par Bill Fletcher – Le 1er mai 2015 – Source Zcomm.org

 

Il y a eu peu de choses sur le soulèvement de Baltimore, après les funérailles du jeune homme assassiné, Freddie Gray, et cela m’a surpris. La tension est montée depuis que le mot a couru qu’il était mort après avoir eu la colonne vertébrale sectionnée pendant sa garde à vue à la police. Non seulement cette atrocité a eu lieu dans les circonstances les plus suspectes, mais la réponse du gouvernement de la ville a paru tout à fait déficiente.

Continuer la lecture de Baltimore : racisme, lutte des classes et insurrections

Odessa : un pogrom anonyme
Leçon de fascisme pour les nuls


Par Reinhard Lauterbach – Le 30 avril 2015 – Source junge Welt

Hommage aux victimes

Pas de violence, pas d’incendie criminel : le Ministère public ukrainien fait des constatations intéressantes sur le massacre perpétré à Odessa il y a un an.

Planifié et couvert par Kiev : des partisans du gouvernement ukrainien pro-occidental mettent le feu à la maison des syndicats à Odessa (le 2 mai 2014) – Photo: Yevgeny Volokin/Reuters

Continuer la lecture de Odessa : un pogrom anonyme
Leçon de fascisme pour les nuls

Ah les braves gens!
Les amis auxquels BHL a appris les Droits de l’homme


Le 10 avril 2015 – Source Russia Insider

Les nazis du Secteur Droit humilient publiquement un procureur ukrainien

Le procureur est membre de l’opposition Photo kurs.if.ua

Dans ce qui est devenu une habitude, des voyous nazis du Secteur Droit ont fait irruption dans le bureau du procureur dans l’une des régions de l’ouest de l’Ukraine, ils l’ont traîné dans la rue et jeté dans une poubelle

Ces faits se sont déroulés le 9 avril, les militants du Secteur Droit ont arraché à son bureau le procureur de la région d’Ivano-Frankivsk,Vasily Kavatsyuka, et l’ont jeté à la poubelle.

Tel que rapporté par le journal local, les militants ont exigé le licenciement du fonctionnaire qui s’est inscrit le 25 mars dans l’organisation régionale du parti d’opposition Le Bloc.

Le jeudi, les militants dirigés par le chef du parti nazi régional, Basil Abramivym, sont entrés dans le bureau de Kavatsyuka et on exigé une démission publique. Quand il a refusé, les militants l’ont traîné dans la rue, où des poubelles remplies de pneus de voitures attendaient.

Aux cris de «Valise! Gare! En Russie!», les manifestants ont poussé le conteneur à ordures jusqu’à la gare. En outre, de la peinture verte a été déversée sur le procureur qui refusait de démissionner.

Rappelons que le 17 janvier, dans la région de Kremenets Ternopil, des militants ont pratiqué une lustration du peuple sur deux juges locaux, qui ont été emmenés hors de la salle d’audience et jetés à la poubelle.

Traduit par jj, relu par Diane pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les erreurs de l’État impérial mondial et les erreurs des autres


Richard Falk Original

Par Richard Falk – Le 30 mars 2015 – Source zcomm.org

On m’a fait remarquer que les bizarreries de la réconciliation sans vérité que j’ai rencontrées aux Philippines eu égard à l’importance persistante de la famille Marcos, malgré le discrédit généralisé de la période où elle était aux commandes (1965-1986), n’est pas aussi étrange qu’il y paraît.

Continuer la lecture de Les erreurs de l’État impérial mondial et les erreurs des autres

Canada : la liberté en danger
Manifestations monstres contre les lois anti-terroriste

Le 15 mars 2015 – Source Russia Today

Instantané d’une vidéo de Brent Morton sur Youtube

Des milliers de manifestants se sont unis dans tout le Canada pour agir contre la législation anti-terrorisme connue sous le nom de Bill C-51 [proposition de loi, NdT], qui étendrait les pouvoirs de la police et de l’agence d’espionnage, particulièrement lorsqu’il s’agit de détenir des personnes suspectes de terrorisme. [Une transposition du Patriot Act US qui se prépare aussi chez nous, NdT]

Continuer la lecture de Canada : la liberté en danger
Manifestations monstres contre les lois anti-terroriste

Le Canada aide à recruter des tueurs pour l’État islamique

Par Jason Fekete, Lee Berthiaume, Ian MacLeod – Le 13 mars 2015

Source ottawacitizen

Bruno Saccomani, l’ambassadeur du Canada, avec le Premier ministre Stephen Harper.

L’ambassade du Canada en Jordanie, dirigée par un ambassadeur spécialement choisi par Stephen Harper et qui est un ancien garde du corps, est impliqué par un article dans un scandale d’espionnage et de terrorisme international qui se dévoile actuellement.

 

 

Vendredi, le gouvernement fédéral à refusé de commenter les nombreux articles évoquant un espion étranger supposé travailler pour les services de renseignement canadiens, arrêté en Turquie pour avoir aidé trois adolescentes britanniques à se rendre en Syrie pour rejoindre les militants de l’État islamique et qui travaillait pour l’ambassade canadienne à Amman, en Jordanie.

Continuer la lecture de Le Canada aide à recruter des tueurs pour l’État islamique

Ukraine:
Chronique de la justice ordinaire

Par le Saker Francophone – Le 17 mars 2015 –- Source

PROCÈS politiques contre les Communistes

Le procès de A. A. MAYEVSKY prévu pour le 13 février a été reporté.

Il aura lieu demain 18 mars 2015.

Le procès convoqué pour le 13 février à Oujgorod du rédacteur en chef du journal Ouvriers et paysans –Vérité (Pravda), secrétaire du Comité central de l’AUCPB du Comité central pour l’Ukraine, la Moldavie et la Transnistrie, A.A. Mayevsky, n’a pas eu lieu en raison de l’absence de l’accusé au procès. Le juge n’a pas été influencé par le fait que Mayevsky a déjà passé plus de 70 jours en cellule dans la prison de Transcarpathie (UIN No 9 institutions pénales) à Oujgorod.

Mayevsky n’avait pas été transféré de la prison au tribunal. A.A. Mayevsky, considéré par les autorités ukrainiennes comme un criminel particulièrement dangereux, avait annoncé une grève de la faim qui dure depuis plusieurs jours. La raison de cette grève de la faim: l’interdiction de recevoir des journaux, d’écrire des lettres, et de pratiquer sa profession intellectuelle d’écrivain.

La Cour s’est réunie dans les conditions du huis-clos – aucune information sur cette réunion n’était accessible, la présence des journalistes était interdite dans la salle d’audience, tout comme celle des camarades de l’accusé, venus ce jour-là de différentes régions de l’Ukraine. Le juge et le procureur ont refusé d’annoncer leurs noms. Ceux-ci ont été communiqués par le greffier de la cour.

La date du procès en première instance pour les crimes de A.A. Mayevsky a été déplacée au 27 février. L’audience sur l’affaire de l’interdiction de la publication du journal Ouvriers et paysans Vérité est prévue pour le 4 mars.

Information du Comité Central de l’AUCPB

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le Moyen- Âge? Les oubliettes?
Que nenni, la démocratie US en action

Le 8 mars 2015 – Source Russia Today

Manifestation à Chicago pour la fermeture d’une prison secrète et la fin des disparitions de civils.

Un activiste devant le « black site » de Chicago. (Reuters / Jim Young)

Des manifestations ont eu lieu à Chicago pour demander que la police ferme un entrepôt autrefois abandonné et qui est apparemment utilisé pour interroger des suspects sans qu’ils aient accès aux recours légaux.

Ce lieu de détention, qui fut porté a la connaissance du public par un article du Guardian en février dernier, est un ancien entrepôt situé à l’ouest de Chicago et connu sous le nom de Homan Square, qui a «longtemps été la scène d’activités secrètes par les unités des Forces spéciales», a révélé le journal.

Même si beaucoup d’Américains sont au courant de la militarisation de leurs forces de police, avec le soutien du gouvernement fédéral qui permet à ces forces de recevoir de l’équipement militaire, dont des tanks et des armes à feu puissantes, la nouvelle que des méthodes d’interrogation spéciales sont aussi utilisées a scandalisé.

L’activiste Brian Jacob Church, qui prétend avoir été incarcéré dans cet endroit en 2012, s’est adressé à la foule rassemblée à Homan Square samedi dernier.

«Pendant trop longtemps, nous les Américains avons été soumis à la brutalité policière… Spécialement les noirs, les pauvres et les latinos, selon les propos de Church rapportés par The Guardian. Ce bâtiment doit être fermé.»

Une manifestation identique s’était déjà tenue le 1er mars.

Cet endroit controversé ne semble pas fonctionner comme un poste de police normal où les suspects sont inscrits dans un registre accessible au public.

A Homan Square, pas d’enregistrement visible, si bien que les personnes comme Chuch qui s’y trouvent emprisonnées, quel que soit le motif, disparaissent sans laisser aucune trace.

«Homan Square est vraiment un endroit pas comme les autres, a dit Church au Guardian le mois dernier. Cela rappelle les centres d’interrogatoire qu’ils utilisent au Moyen-Orient. La CIA les appelle des Black Sites. Celui-ci est un black site domestique. Lorsque tu y rentres, plus personne ne peut savoir ce qui t’arrive

«Ils disparaissent, tout simplement » affirme Anthony Hill, un avocat, jusqu’à ce qu’ils réapparaissent devant une cour ou soient juste relâchés dans la rue.»

Au moins une association civile a critiqué le maire de Chicago, Rahm Emanuel,  occupé actuellement par sa campagne électorale, pour ne pas prêter attention à de possibles violations des droits humains dans ce site.

«C’est un sujet sensible maintenant, car le maire actuel est en campagne pour sa réélection dans quelques semaines et qu’il ne désire pas faire la moindre déclaration à propos de la situation à Homan. Ni sur le côté secret des arrestations, ni sur les possibles tortures lors des interrogatoires», selon Donald Goldhamer le trésorier du comité de défense des droits civils, cité par Sputnik.

Goldhamer dit que le sujet des interrogatoires abusifs à Homan a été soulevé depuis des années par les avocats, mais la ville n’en a jamais tenu compte.

«Le fait que la police cache certaines personnes qu’elle arrête a été discuté avec la police de Chicago et le comité de surveillance, mais ces efforts n’ont amené aucun résultat», dit encore Goldhamer.

Le Département de police de Chicago nie toute participation à ces internements et interrogations supposés à Homan Square.

Traduit par Wayan, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF