Israël est-il dépassé par les évènements ?


La réactivation du JCPOA [l’accord sur le nucléaire iranien, Ndt] a attiré des partisans inattendus ; des hauts responsables de la sécurité israélienne voulant ramener l’Iran dans le cadre du JCPOA.


Par Alastair Crooke – Le 1er mars 2021 – Source Strategic Culture

Le week-end dernier, un haut responsable russe a déclaré quelque chose qui caractérise bien l’époque d’aujourd’hui. Cela peut sembler une remarque superficielle, mais derrière elle, juste à l’abri des regards, se cache quelque chose de profond. Il a déclaré que le JCPOA (pour beaucoup, et pas seulement pour l’Iran) était devenu le principal symbole de la façon dont l’ordre mondial fondé sur des règles est utilisé précisément pour supprimer la souveraineté et l’autonomie d’un peuple et pour se catalyser en son jumeau siamois, un ordre monétaire fondé sur des règles.

Continuer la lecture

Les Etats-Unis ne font que compliquer leur retour à l’accord nucléaire avec l’Iran


Par Moon of Alabama – Le 25 février 2021

Il y a une semaine, nous constations que Biden trainait les pieds pour revenir à l’accord nucléaire avec l’Iran et que cela n’avait aucun sens si nous supposions que tel était son objectif :

Pourquoi Biden cherche-t-il à s’embourber en Iran ?

Continuer la lecture

Pourquoi Biden cherche-t-il à s’embourber en Iran ?


Par Moon of Alabama – Le 18 février 2021

Depuis son arrivée au pouvoir, le président Joe Biden n’a rien fait pour relancer l’accord nucléaire avec l’Iran. Le JCPOA a été violé par les États-Unis en 2018 lorsque le président Trump a quitté l’accord et a renouvelé une campagne de sanctions « à pression maximale » contre l’Iran. Pendant plus d’un an, l’Iran a respecté ses engagements dans le cadre de l’accord. Il a ensuite commencé à dépasser progressivement certaines des limites techniques de l’accord. Ces dépassements étaient légaux en vertu du JCPOA car les États-Unis ont quitté l’accord. Ils sont tous réversibles.

En réponse au meurtre par Israël du meilleur scientifique nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, le parlement conservateur a adopté une loi qui oblige le gouvernement modéré du président iranien Rohani à réduire encore plus son adhésion à l’accord JCPOA. Dans ce cadre, le gouvernement iranien va bientôt réduire la capacité des inspecteurs internationaux de l’AIEA à observer certaines parties de son programme nucléaire civil. Comme l’a annoncé l’ambassadeur iranien aux Nations unies :

Continuer la lecture

Penser comme Machiavel, agir comme Mussolini


Par Alastair Crooke – Le 14 décembre 2020 – Source Strategic Culture

Au début du mois, la télévision libanaise al-Manar a diffusé des images de bases israéliennes en Haute Galilée, filmées par un drone du Hezbollah. Une base israélienne à Brannite et un centre de commandement à Rowaysat al-Alam, dans le nord d’Israël, peuvent être vus dans ces images. Selon Southfront, dont l’expertise militaire est très appréciée, le Hezbollah utilise aujourd’hui divers drones, dont certains ont des capacités de combat. Des rapports suggèrent que le Hezbollah a mis en place une formidable force de drones furtifs et de missiles de croisière intelligents (avec le soutien de l’Iran). Le site militaire lié à la Russie, Southfront, conclut qu’aujourd’hui, le mouvement est mieux entraîné et équipé que de nombreuses autres armées dans le monde.

Israël est convaincu que, pour la première fois, la « prochaine guerre » ne se limitera pas au territoire libanais, que ses propres frontières seront violées et que des forces de combat offensives entreront dans les colonies et les maisons et affronteront les troupes israéliennes.

Continuer la lecture

Avant de signer un nouvel accord iranien Biden devra avaler la « pilule amère » de l’Iran


Par Alastair Crooke – Le 7 décembre 2020 – Strategic Culture

Biden dit qu’il veut, grâce à la diplomatie, parvenir à un nouvel accord nucléaire avec l’Iran, c’est-à-dire un JCPOA « Plus + Plus ». Les Européens partagent désespérément cette aspiration. Mais les « protocoles d’accord » que son « A-Team » a hérités de l’ère Obama contiennent encore les germes de l’échec.

Aujourd’hui, quatre ans plus tard, la perspective de l’échec semble assurée, d’abord par les promesses hasardeuses déjà offertes par Biden, et ensuite (et de manière décisive), par le fait que le monde d’aujourd’hui n’est plus le monde d’autrefois. Les États-Unis n’ont plus le privilège de présider la table des dirigeants mondiaux. Israël n’est plus le même Israël, et l’Iran, c’est certain, n’est plus le même Iran (celui du début de l’initiative Obama). Le monde est passé à autre chose. Les quatre dernières années ne peuvent pas être simplement effacées comme une aberration sans conséquence et on ne peut pas considérer que les protocoles antérieurs soient toujours valables aujourd’hui.

Continuer la lecture

Le Parlement iranien aide Joe Biden à rejoindre l’accord sur le nucléaire


Par Moon of Alabama – Le 2 décembre 2020

Le président élu Joe Biden prévoit de renouveler la participation américaine à l’accord nucléaire avec l’Iran. Trump avait quitté le Plan d’action global conjoint (JCPOA) que l’Iran et six autres nations avaient signé.

Biden est sous pression pour fixer des conditions préalables, inacceptables pour l’Iran, à un retour des États-Unis dans l’accord :

Continuer la lecture

Au revoir … la Russie a-t-elle enduré assez d’insultes ?


Par Patrick Armstrong − Le 4 novembre 2020 − Source Strategic Culture

Patrick ArmstrongJ’ai soutenu que la Russie n’était pas un «pays européen» ; mon argument repose sur le fait que la Russie et l’Europe avaient des histoires assez différentes et peu de contacts jusqu’à ce que l’empereur Pierre devienne un acteur majeur de l’histoire européenne en éliminant la Suède de la course. J’ai fait valoir que, quoi qu’ils aient pu souhaiter dans le passé, un nombre croissant de Russes aujourd’hui ne veulent pas être «Européens», ils voient l’Europe – l’Occident – avec un dégoût et une perplexité croissants. «Europe» est, bien sûr, un mot aux multiples significations  : j’entends ici une culture / civilisation / société qui, au cours du dernier demi-millénaire, s’est répandue dans le monde et est maintenant communément appelée «l’Occident».

© Photo : Kremlin.ru

Continuer la lecture

Une pression accrue sur la Russie n’aura aucun effet


Par Moon of Alabama − Le 17 octobre 2020

Au cours des dernières années, les États-Unis et leurs chiots européens ont augmenté leur pression sur la Russie. Ils semblent croire qu’ils peuvent contraindre la Russie à suivre leurs diktats. Ils ne peuvent pas. Mais l’illusion que la Russie finira par se briser, si seulement quelques sanctions supplémentaires sont appliquées ou si quelques maisons de plus dans le voisinage de la Russie sont incendiées, ne disparaît jamais.

Continuer la lecture

L’Europe et les nouvelles sanctions contre l’Iran


Par Moon of Alabama – Le 9 octobre 2020

Les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions à l’Iran qui rendront tout commerce avec le pays très difficile :

L'administration Trump a décidé d'imposer de nouvelles sanctions au pays, cette fois-ci contre l'ensemble du secteur financier iranien. Ces nouvelles mesures auront de sérieux effets secondaires en coupant l'accès au secteur financier américain aux entités qui s'engagent avec le secteur financier iranien. Depuis que l'idée a été lancée publiquement, beaucoup ont fait valoir que sanctionner le secteur financier iranien reviendrait à éviscérer le commerce humanitaire qui avait survécu à la lourde main des sanctions américaines existantes.

Continuer la lecture

Une nouvelle tactique pour « sauvegarder la démocratie »


Déclarer des élections illégitimes après avoir refusé d’y envoyer des observateurs


Par Moon of Alabama – Le 13 septembre 2020

Les missions internationales d’observation des élections sont censées veiller à ce que les règles électorales spécifiques d’un pays soient respectées. Elles sont censées signaler toute irrégularité qu’elles détectent. Malheureusement, on observe actuellement des tentatives de perversion de leur objectif. Le refus d’envoyer des missions d’observation est maintenant utilisé pour délégitimer des élections, même si celles-ci sont équitables et respectent toutes les règles en place. Les exemples récents sont l’élection présidentielle en Biélorussie et la prochaine élection du Congrès au Venezuela.

Continuer la lecture