Norman Finkelstein sur Gaza, Israël, les Juifs et l’antisémitisme

Par Sayed7asan

Interview de Norman Finkelstein sur Russia Today par Afshin Rattansi
23 février 2015 – Voir plus bas la vidéo sous-titrée en français

Dans cet extrait, Norman Finkelstein, intellectuel juif américain dont les parents sont des rescapés d’Auschwitz et du ghetto de Varsovie, référence internationale sur le conflit israélo-palestinien, s’exprime sur Gaza, Israël et l’antisémitisme.

Il commence par récuser l’argumentaire selon lequel Israël ne ferait que répondre aux attaques palestiniennes en rappelant que même durant la première Intifada, un mouvement de résistance palestinienne populaire massif et non-violent à l’Occupation, Israël a répondu de manière très violente, réprimant la population civile de manière meurtrière et recourant systématiquement à la torture. De plus, durant les agressions militaires contre Gaza, les organisations internationales de défense des droits de l’homme ont établi qu’Israël a délibérément ciblé les populations civiles et s’est rendu coupable de crimes de guerre voire de crimes contre l’Humanité.

Norman Finkelstein récuse l’idée d’une montée de l’antisémitisme en Europe, et dénonce la responsabilité d’Israël: ce pays se réclamant comme l’Etat de tout le peuple juif, et Netanyahu, le fou furieux, proclamant que toutes ses actions se font au nom de la communauté juive mondiale dans son ensemble, il est prévisible que certaines personnes le prennent au mot et puissent avoir un sentiment d’hostilité envers les Juifs en général. Mais la responsabilité en incombe avant tout à Israël et ses thuriféraires. 

Continuer la lecture de Norman Finkelstein sur Gaza, Israël, les Juifs et l’antisémitisme

Un député ukrainien:
La langue russe n’existe pas

Le 15 février 2015 – Source Fort Russ

«Il n’y a pas de langue russe, a affirmé un député du bloc de Porochenko, il n’y a que le dialecte du nord de l’Ukraine.»

Le député de la Rada, Ivan Vinnik, a déclaré qu’il n’y avait pas de langue russe, lors de la commémoration des Célestes Cent*.

D’abord, un des membres du parti d’autodéfense s’est plaint que le chef de l’administration de la ville de Kherson, Andrey Putilov, ne parle que le russe et ne veuille pas apprendre l’ukrainien.

Puis, Vinnik est venu au micro, dire que la langue russe n’existait pas du tout.

«Peut-être que cela va vous surprendre, mais j’aimerais insister sur le fait qu’il n’existe pas de langue russe mais un dialecte nord-ukrainien. Vous devez garder à l’esprit qu’au XVe siècle, la Russie n’avait pas de langue du tout. On y parlait mongolien, allemand, et puis, ils ont fait venir des Ukrainiens qui ont écrit le premier livre qui a existé en Russie. Par conséquent, j’aimerais faire cesser toutes les insinuations concernant la langue», a dit le député.

Commentaire de J. Hawk, traducteur du russe à l’anglais

Une fois admis qu’on considère Stepan Bandera comme un héros et son idéologie [fascisante, Note du Saker Francophone] comme la pierre angulaire du nouvel État ukrainien amélioré, je suppose que c’est normal que tôt ou tard, on aille jusqu’au bout de ses idées. À savoir envisager le génocide de tous les gens considérés comme non-Ukrainiens par les Galiciens**. Et il aura lieu, sauf si des forces internes et/ou externes les arrêtent à temps.

Notes

*Ou le Jour des Héros de la Céleste Centuria [les héros sont les cents innocents tombés sur la place de Maïdan sous les balles des snipers, Note du Saker Francophone]
http://lainfo.es/fr/2015/02/20/kiev-commemore-la-tombee-de-maidan/
**La Galicie est une région historique de l’Europe de l’Est, partagée actuellement entre la Pologne et l’Ukraine.

Traduit de l’anglais au français par Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

20% des Allemands pour la révolution

Le 24 février 2015 – Source Russia Today

UNE MAJORITÉ NE SE CONSIDÈRE PAS EN DÉMOCRATIE
Protesters take part in the 'Revolutionary' May Day demonstration on May 1, 2014 in Berlin. (AFP Photo / Odd Andersen)

Des protestataires lors d’une manifestation le 1er mai 2014 à Berlin (AFP Photo / Odd Andersen)

Vingt pour cent des Allemands estiment que leurs conditions de vie actuelles ne seront pas améliorées par les réformes et que seule une révolution peut remodeler la société. Selon une étude publiée par l’Université libre de Berlin.

L’étude, intitulée Contre l’État et le capital – vers la révolution, axée sur l’opposition au capitalisme, au fascisme et au racisme, conclut que les Allemands sont plus à gauche dans leurs attitudes qu’on ne le pensait. Le défi pour les chercheurs était d’analyser les similitudes structurelles fondamentales entre l’extrême-droite et l’extrême-gauche.

Continuer la lecture de 20% des Allemands pour la révolution

La guerre sanglante de Kiev : retour de flamme

Justin Raimondo
Justin Raimondo

Par Justin Raimondo – Le 9 février 2015 – Source Antiwar 

AUX US: Le parti de la guerre pousse à soutenir les marionnettes ukrainiennes

Lorsque les officiers de l’armée ukrainienne sont arrivés au village de Velikaya Znamenka pour dire aux hommes de se préparer à être mobilisés, ils ne s’attendaient pas à ce qui est arrivé ensuite. Alors que l’officier parlait, une femme s’est emparée du micro et lui a dit : «Nous sommes malades de cette guerre! Nos maris et nos fils n’iront nulle part!» Ensuite, elle a tenu un discours enflammé, dénonçant la guerre et les responsables du coup à Kiev, sous les acclamations de la foule.

Continuer la lecture de La guerre sanglante de Kiev : retour de flamme

Les néo-nazis suisses envoient de l’aide au bataillon néo-nazi Azov en Ukraine

source : RT Allemagne – 10 février 2015

Œuvre de bienfaisance hivernale suisse? Les néo-nazis de la Confédération prennent en charge le bataillon Azov en Ukraine.

suisse
Photo de soutien avec les T-shirts «Azov» achetés pour faire un don

Selon les recherches du journaliste suisse Fabian Eberhard, des néo-nazis suisses des cantons de Genève, Vaud, Valais et Saint-Gall soutiennent par des dons leurs congénères en Ukraine, principalement connus pour leurs graves violations des droits humains. Nous parlons là du bataillon Azov. Pour cela, il a fallu fonder une émanation du groupe nazi ukrainien en Suisse, sous le nom de Misanthropic Division. Les dons comprennent des habits militaires d’hiver, de la nourriture, des médicaments et de l’argent.

Continuer la lecture de Les néo-nazis suisses envoient de l’aide au bataillon néo-nazi Azov en Ukraine

Lettre ouverte des vétérans de Stalingrad à Madame la Chancelière Angela Merkel.

Le 5 février 2015 – Source : RT Allemagne

Source BArchBo

Madame Merkel,

Soixante-dix ans après la victoire sur les nazis nous sommes là, nous, les anciens combattants de cette terrible guerre, et les participants à cette monstrueuse bataille, prenant conscience qu’en Europe un fantôme erre, le spectre de la peste noire.

Continuer la lecture de Lettre ouverte des vétérans de Stalingrad à Madame la Chancelière Angela Merkel.