Les États-Unis en Asie : arrogants, sans remords, et prêts à en découdre à nouveau


Par Tony Cartalucci – Le 19 septembre 2016 – Source New Eastern Outlook

Les États-Unis sont séparés de l’Asie par un océan, et malgré cela, leurs décideurs, politiciens et même leur Secrétaire à la Défense, Ashton Carter, ont pris la liberté de déclarer la suprématie des États-Unis sur la région, positionnant leurs intérêts au-dessus de ceux de toutes les nations qui se trouvent en Asie.

Continuer la lecture de Les États-Unis en Asie : arrogants, sans remords, et prêts à en découdre à nouveau

Guerres hybrides : 6. Comment contenir la Chine (IV)


http://orientalreview.org/wp-content/themes/freshnews/thumb.php?src=/wp-content/uploads/2016/03/HWlogo.jpg&h=100&w=100&zc=1&q=80

Par Andrew Korybko (USA) – Le 8 juillet 2016 – Source Oriental Review

Partie 1 Partie 2 Partie 3

La première partie de ce chapitre transitoire explique comment la friction stratégique entre la Chine et la Coalition de confinement de la Chine (CCC) dans la région du Grand Mékong jette les bases de guerres hybrides américaines dirigées contre le Myanmar, le Laos et la Thaïlande. Après cela, la deuxième partie explore quelques-unes des raisons stratégiques pour lesquelles les États-Unis pourraient potentiellement utiliser cette arme contre ses propres alliés pour faire pression sur eux ou les punir pour leurs positions respectives à l’égard de la CCC. Continuer la lecture de Guerres hybrides : 6. Comment contenir la Chine (IV)

Guerres hybrides : 6. Comment contenir la Chine (III)


http://orientalreview.org/wp-content/themes/freshnews/thumb.php?src=/wp-content/uploads/2016/03/HWlogo.jpg&h=100&w=100&zc=1&q=80

Par Andrew Korybko (USA) – Le 1er juillet 2016 – Source Oriental Review

Partie 1 Partie 2

La recherche a jusqu’ici extrapolé l’influence sur l’économie mondiale de l’Asie du Sud-Est et les aspects les plus pertinents de son histoire récente, qui fixent la toile de fond de la situation actuelle pour saisir l’importance géostratégique de l’ASEAN. La région joue un rôle essentiel dans la facilitation du réseau du commerce international de la Chine, et c’est pour cette raison que les États-Unis ont cherché à la déstabiliser et passer les flux sous leur contrôle. En réponse, la Chine a tenté de briser le bloc de confinement construit contre elle et de rationaliser les deux corridors du continent à titre de compensation géopolitique partielle.
Continuer la lecture de Guerres hybrides : 6. Comment contenir la Chine (III)

Guerres hybrides : 6. Comment contenir la Chine (II)


http://orientalreview.org/wp-content/themes/freshnews/thumb.php?src=/wp-content/uploads/2016/03/HWlogo.jpg&h=100&w=100&zc=1&q=80

Par Andrew Korybko (USA) – Le 24 juin 2016 – Source Oriental Review

Partie 1

La position économique globale de l’ASEAN est d’une importance cruciale dans les relations internationales contemporaines, mais tout aussi significative est la stratégie de la région vis-à-vis de la Chine et du monde unipolaire. Il y a une multitude de variables complexes qui influent sur l’état actuel des choses, et afin de bien comprendre la situation actuelle, il est nécessaire de se familiariser brièvement avec le passé de la région.

Continuer la lecture de Guerres hybrides : 6. Comment contenir la Chine (II)

La Grande Muraille de l’impuissance du Pentagone


Le 9 juin 2016 – Source en anglais thesaker.is

Cet article est repris de Russia Today qui l’a traduit et édité en français

Parier sur une rhétorique exceptionnaliste du Pentagone n’a jamais été perdant.

Encore une fois, le chef du Pentagone, le néoconservateur certifié Ashton Carter, n’a pas déçu [son auditoire] au Dialogue Shangri-La – le forum annuel immanquable de Singapour sur la sécurité régionale, où se sont rendus les ministres de la Défense, les académiciens et les PDG les plus importants d’Asie.

Continuer la lecture de La Grande Muraille de l’impuissance du Pentagone

Asie du Sud-Est : de Charybde en Scylla

2016-05-30_18h03_11


Tiraillée entre la Chine et les États-Unis, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est hésite à s’engager pour l’un ou pour l’autre. Une attitude salutaire, mais mise à mal par la montée des tensions en mer de Chine du Sud.


Par Jack Thompson – Mai 2016 – Source Afrique-Asie

Soporifiques à souhait, les sommets de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) se concluent systématiquement par une déclaration prise à l’unanimité par les dix États membres. De très consensuels communiqués, peu à même de froisser les susceptibilités, même les plus sensibles. Le dernier sommet Asean-États-Unis des 15 et 16 février dernier n’a pas dérogé à la règle. L’Asean s’est bornée au rappel de « principes clés », tel son « engagement commun à promouvoir la coopération pour relever les défis communs dans le domaine maritime ». Un sommet des plus banals. À l’exception près qu’il ne s’est pas déroulé en Asie, mais à Sunnylands, en Californie. Une première qui éclaire cet organisme sous un jour nouveau.

Continuer la lecture de Asie du Sud-Est : de Charybde en Scylla

L’Asie du Sud-Est oublie la terreur occidentale


Andre Vltchek

Par Andre Vltchek – Le 2 octobre 2015 – Source CounterPunch

Les élites du Sud-Est asiatique ont oublié les dizaines de millions d’Asiatiques assassinés par l’impérialisme occidental à la fin et après la Seconde Guerre mondiale. Elles ont oublié ce qui s’est passé dans le Nord – les bombes incendiaires sur Tokyo et Osaka, les bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, la liquidation barbare de civils coréens par les forces états-uniennes. Mais elles ont aussi oublié leurs propres victimes – les centaines de milliers, en fait des millions de gens, qui ont été déchiquetés, brûlés par des armes chimiques ou liquidés directement – des hommes, des femmes et des enfants au Vietnam, au Cambodge, au Laos, en Indonésie, aux Philippines et au Timor oriental.

Tout est pardonné et tout est oublié. Continuer la lecture de L’Asie du Sud-Est oublie la terreur occidentale