Extrait du carnet de notes : Le nouvel état des lieux post-Biden/Poutine


Par Tom Luongo – Le 3 juillet 2021 – Source Gold Goat’n Guns

Parfois, la signification des événements ne vous frappe que bien après qu’ils se soient produits. L’une des parties les plus difficiles de mon travail est de savoir quand il faut s’abstenir d’écrire sur un sujet et de laisser le sujet s’imprégner un peu, plutôt que de débiter la première chose qui vous vient à l’esprit. Il est également utile de prendre le temps de réfléchir à ce que les autres disent sur le sujet.

Continuer la lecture

Explosion financière en vue, mais les économistes lobotomisés s’affrontent sur le pont du Titanic


Par Matthew Ehret – Le 13 juin 2021 – Source Strategic Culture

Pendant que les génies qui dirigent la bulle financière occidentale, encore appelée « économie », continuent de redoubler d’efforts pour insuffler à un système financier proche de la mort toujours plus de milliers de milliards de dollars de dépenses de relance, les disputes font rage entre les économistes lobotomisés qui vivent dans le déni de l’effondrement systémique à venir. Cela fait penser à des ingénieurs de bord du Titanic se disputant passionnément pour savoir s’ils doivent accélérer ou décélérer la vitesse du bateau dont la coque vient d’être déchiquetée par un iceberg.

D’un côté du débat, des personnalités comme la secrétaire au Trésor américain Janet Yellen et le président de la Fed Jerome Powell se font les champions d’une nouvelle vague d’augmentation des taux d’intérêts comme étant « un plus du point de vue de la société » afin de contrecarrer l’inflation croissante qui touche tous les secteurs de l’économie. Ce camp affirme cependant que cette augmentation des taux d’intérêt ne devrait pas se faire immédiatement, et ne commencer qu’en 2023, et que d’ici là, les taux d’intérêt devraient être maintenus à un niveau proche de zéro pour cent.

De l’autre côté du débat, les économistes de la plus grande banque allemande crient qu’attendre jusqu’en 2023 est dangereux. Il ne faut pas perdre une seconde avant d’augmenter les taux d’intérêt, le faire dès maintenant afin d’empêcher une « bombe à retardement » de détruire les États-Unis et le monde. Le 7 juin, l’économiste en chef de la Deutsche Bank, David Folkerts-Landau, écrivait fougueusement que la décision de Washington d’attendre jusqu’en 2023 avant de relever les taux d’intérêt « pourrait créer une récession importante et déclencher une chaîne de détresses financières dans le monde entier » conduisant à une « bombe à retardement » prête à exploser… à moins que les taux d’intérêt ne soient portés à 20 %, comme l’avait fait Paul Volcker, alors président de la Fed, qui avait vu les taux d’intérêt s’effondrer de 12,5 % en 1980 à 3,8 % en 1982.

Continuer la lecture

« Grand Reset ». Le rêve délirant de l’élite financière


Par Le fil d’actu – Le 1er juillet 2021

Note du Saker Francophone : Une fois n’est pas coutume nous vous proposons non pas un texte mais une vidéo qui éclaire d’une façon simple et direct un sujet que les auteurs que nous traduisons abordent régulièrement, le Grand Reset.

Si nous avons choisi de vous la proposer c’est parce qu’elle permet de dédramatiser un sujet qui alimente bien des angoisses, en vous résumant tout simplement le livre qui a été écrit par Klaus Schwab lui-même sur ce sujet.

Continuer la lecture

La valse genevoise à deux temps de Biden a simplement augmenté sa marge de manœuvre

Washington ferait bien de ne pas tenir compte du coup de foudre de Mme von der Leyen pour M. Biden – cela ne signifie pas grand-chose, écrit Alastair Crooke.


Par Alastair Crooke − Le 21 Juin 2021 − Source Strategic Culture

Le spectacle a eu lieu et est maintenant terminé. Les images du G7 étaient censées illustrer la prolongation du moment unipolaire et de ses prétendues valeurs – Macron l’a décrit comme une réunion de « famille », après une longue interruption, et Johnson a fait remarquer que cela faisait penser à un « retour à l’école », avec de vieux camarades qui se pressent autour d’eux, après les « vacances ». L’Occident est de retour, face aux « bêtes de l’Est » autocratiques – c’est ce que dit le nouveau discours des États-Unis et de l’UE – sans la moindre ironie – alors que les démocraties se mobilisent contre la menace de « l’Est ». L’Occident est le meilleur, la démocratie est la meilleure, et elle fonctionne mieux aussi … et elle gagnera toutes les courses !

Continuer la lecture

Les globalistes auront besoin d’une autre crise en Amérique devant l’échec de leur programme de Grand Reset


Par Brandon Smith − Le 15 avril 2021 − Source Alt-Market

Cela pourrait ressembler à de « l’exceptionnalisme américain » si j’osais (…et comment oserais-je), mais même si le « Grand Reset » globaliste est un succès dans toutes les autres nations de la Terre, les globalistes sont toujours en échec s’ils ne peuvent pas sécuriser et subjuguer le peuple américain. Comme je l’ai noté à de nombreuses reprises dans le passé, la majeure partie du monde a été suffisamment désarmée, et même si nous constatons une résistance dans plusieurs nations européennes contre la législation sur la vaccination forcée et la tyrannie médicale, il est peu probable qu’elles aient la capacité de repousser une marche totale vers le totalitarisme. La plupart des pays d’Asie, l’Inde et l’Australie sont déjà bien sous contrôle. L’Afrique est presque une réflexion après coup, étant donné que c’est là que de nombreux vaccins suspects sont testés.

Continuer la lecture

L’étau de la politique du Grand Remplacement se resserre


Alastair Crooke – Le 26 avril 2021 – Source Strategic Culture

La politique étrangère des États-Unis est devenue une sorte de Rubik’s cube global. À un moment donné, le cube est tout rouge, « l’équipe » semblant prête à désamorcer les tensions avec la Russie ou la Chine ; pourtant, l’instant d’après, le cube montre une autre facette, Washington se déchaînant à coups de sanctions, d’agressivité et de démonstrations de force militaires. Ce qui rend cela particulièrement déroutant est que ce cube d’un bleu si agressif aujourd’hui, montrait sa face d’un rouge apaisant hier, ou sinon le lendemain.

Il est clair que les États-Unis ont l’intention de maintenir leur primauté par le biais d’un ordre mondial qu’ils ont eux-mêmes défini, mais l’impression donnée est que « l’équipe » veut à la fois mener une guerre de 5ème génération et, en même temps, exiger – et attendre – la coopération de ses « adversaires » sur quelques points particuliers qui intéressent les États-Unis (comme le changement climatique, qui est le fondement sur lequel ils espèrent relancer leur hégémonie économique). Il n’est pas étonnant que le reste du monde se gratte la tête, pensant que ces contradictions n’ont absolument aucun sens et qu’elles empêchent toute réussite.

Continuer la lecture

Comment protéger votre économie locale contre le Grand Reset


Par Brandon Smith − Le 5 février 2021 − Source Alt-Market

Au fil des ans, j’ai beaucoup écrit sur le concept de « décentralisation » et de localisation économique, mais je pense que ces idées sont difficiles à visualiser pour certaines personnes sans motivation appropriée. Je veux dire par là qu’il ne suffit pas que le modèle centralisé actuel soit destructeur et corrompu ; il doit commencer à s’effondrer ou à montrer ses vraies couleurs totalitaires avant que quiconque ne fasse quoi que ce soit pour se protéger.

Malheureusement, la majorité des gens ont tendance à n’agir que lorsqu’ils ont touché le fond.

Continuer la lecture

Le Grand Reset, un pacte suicidaire


Par Dmitry Orlov – Le 8 février 2021 – Source Club Orlov

La récente rencontre virtuelle des plus riches du monde à Davos a fait beaucoup de bruit. En prélude à cette rencontre, l’éternel coureur des jupons ploutocratiques, Klaus Schwab a publié un très court livre sur ce qu’il appelle le « Grand Reset ». Il a donné naissance à des slogans accrocheurs tels que « Tu ne posséderas rien… et tu en seras heureux. » L’une des personnes invitées à prendre la parole lors de cette réunion était Vladimir Poutine. Ce qu’il a dit a mis ces gens en état de choc. « Mais qu’en est-il de l’Europe ? ! » s’est mis à crier Schwab dès que Poutine eut fini de parler. « M. Poutine, la Russie sauvera-t-elle l’Europe ? ! » « Peut-être », dit Poutine. Parmi les dignitaires réunis, 80 d’entre eux se sont immédiatement inscrits à une conférence privée avec Poutine, cherchant comment être parmi les invités. Après avoir pris tout cela en considération et l’avoir laissé mijoter dans ma tête pendant quelques semaines, je crois que je comprends maintenant ce qu’est le « Grand Reset » : c’est un pacte pour un suicide de l’oligarchie. Permettez-moi de vous expliquer…

Continuer la lecture

Si vous pensiez que 2020 était une mauvaise année, regardez ce qui se passera en 2021


Par Brandon Smith − Le 11 décembre 2020 − Source Alt-Market

En termes d’économie et de situation sociale américaine, 2020 est certainement l’une des années les plus laides jamais enregistrées, il n’y a vraiment pas moyen de détourner le regard. Cela dit, j’ai l’impression que de nombreux citoyens pensent que nous sommes sur le point de franchir le sommet de la montagne et que tout va se dégager à partir de là. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Continuer la lecture

Maurice Strong et les racines du programme « Great Reset »


Par Matthew Ehret − 25 novembre 2020 − Source Strategic Culture

Selon des sommités du Great Reset [Grande réinitialisation] telles que Bill Gates, le Prince Charles, Michael Bloomberg, Mark Carney et Klaus Schwab du Forum économique mondial, l’humanité devrait résoudre la double menace de la COVID et du réchauffement climatique grâce à une seule réforme révolutionnaire de grande envergure.

On nous a dit, à nous plébéiens, que tout ce que nous avons à faire pour relancer l’économie, c’est de réadapter notre comportement, nos valeurs, nos finances et notre éthique afin de décarboner la civilisation dans le cadre d’un nouveau régime mondial de banques centrales et de nouvelles monnaies numériques vertes, comme l’a souligné le sommet « Horizon vert » du Forum économique mondial (WEF) des 9 et 10 novembre 2020. C’est lors de cet événement que l’orateur principal, Mark Carney, annonçait que ce changement représente « la plus grande opportunité commerciale de notre temps ».

Continuer la lecture