L’information inutile est inutile


Par Dmitry Orlov – Le 11 septembre 2018 – Source Club Orlov

En cas de bris de glace

Au cours de la dernière semaine, j’ai essayé de faire de mon mieux pour éviter à mes lecteurs de se retrouver dans une triste situation : celle de penser qu’ils savent ce qu’ils ne savent certainement pas, ou de penser qu’ils savent que quelque chose est vrai alors qu’ils ne le savent très certainement pas. Et je ne suis pas satisfait des résultats : les gens continuent de m’écrire pour me dire qu’ils savent très certainement ceci ou cela, et comment diable pourrais-je penser qu’ils ne le savent pas ? Vous voyez, ils l’ont lu sur Internet, ils ont regardé plusieurs vidéos Youtube sur le sujet, et ils en ont discuté avec plusieurs personnes inconnues ou presque sur les médias sociaux. Sur la base de toutes ces recherches, ils se sont forgés une opinion, et cette opinion est, selon eux, la vérité.

Continuer la lecture

La pensée magique comme Realpolitik


Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 23 août 2018 – Source Club Orlov

On ne peut nier que beaucoup de ce qui fait de nous des humains est notre irrationalité. Retirez-la et nous devenons des sacs de produits chimiques régis par des impulsions électriques et des hormones. Une partie de notre irrationalité est simplement aléatoire ou carrément stupide, mais une grande partie est organisée autour de schémas spécifiques de pensée magique qui défie la réalité.

https://3.bp.blogspot.com/-lKExqIejKpk/W36gM5qd27I/AAAAAAAAIWY/ASpZtXFXEu0UbPE3nyQW9joRYwLFkKpTACLcBGAs/s1600/%25D1%2589%25D0%25B5%25D0%25BD%25D0%25BE%25D0%25BA-%25D1%2581%25D0%25B0%25D1%2582%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0.jpeg

Nous avons appris, au fil du temps, à maîtriser notre propension à la pensée magique dans certains domaines, mais nous ne pourrons jamais l’éliminer complètement. Même dans des domaines technologiques tels que l’énergie nucléaire, nous pensons comme par magie qu’il est possible de concevoir un ensemble de procédures d’opération telles que rien de sérieux ne se produira jamais, le tout donnant des catastrophes tels que Tchernobyl et Fukushima.

Continuer la lecture

La signification du bien et du mal en des temps périlleux


Par Brandon Smith – Le 6 Juillet 2018 – Source alt_market


Peut-être que l’idée la plus destructrice jamais répandue dans l’esprit du grand public est celle que rien dans ce monde n’est permanent, que toutes choses peuvent et doivent être constamment changées selon nos caprices. Le concept de l’impermanence alimente ce que j’appelle « la propagande de la table rase ». L’utilité de cette table rase comme arme de contrôle social doit être expliquée avant d’examiner la nature du bien et du mal, parce qu’elle infecte tout aujourd’hui.

Continuer la lecture

Trouver refuge dans la folie


Orlov

Par Dmitry Orlov − Le 10 Juillet 2018 − Source Club Orlov

La réalité peut être dure. « Les plans les mieux conçus des souris et des hommes souvent ne se réalisent pas », dit Robert Burns. Plus les plans sont ambitieux, plus les dieux se moquent de nous quand ils sont vains. Au fur et à mesure que notre lutte pour atteindre nos objectifs se durcit, notre conviction est que notre cause est juste, se pétrifiant dans une foi aveugle qui est imperméable aux faits contradictoires. Au lieu de réévaluer nos objectifs et de réexaminer notre stratégie, nous poussons simplement de plus en plus fort dans la même direction, en partant du principe que si la force brute ne fonctionne pas, c’est qu’elle n’est pas assez puissante.


Continuer la lecture

L’animal qui s’auto-illusionne


Orlov

Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 28 juin 2018 – Source Club Orlov

« Je ne suis pas un animal, je suis un être humain ! », est une phrase célèbre du film de David Lynch, The Elephant Man, encensé par la critique, qui raconte l’histoire de Joseph Merrick, un homme gravement déformé atteint du syndrome de Protée au XIXe siècle à Londres. Ce film était basé en partie sur une étude de l’anthropologue Ashley Montagu, L’homme éléphant : Une étude sur la dignité humaine (1971). Cette fameuse citation a ensuite donné naissance au titre de la comédie noire « I Am Not An Animal » de Peter Baynham, sortie en 2004, sur des animaux qui se sont échappés d’un laboratoire de vivisection et ont tenté de survivre aux côtés des humains dans le grand monde cruel.
Continuer la lecture

Douze trucs pour donner du sens à notre monde.


Par Caitlin Johnstone – Le 17 juin 2018 – Source Strategic Culture

Dans un environnement saturé par la propagande des médias de masse, il peut être difficile de savoir quelle direction est la bonne, et encore plus d’en tirer une idée précise de ce qui se passe dans le monde. Voici quelques conseils que j’ai appris et qui m’ont donné beaucoup de clarté pour voir à travers le voile de propagande et de confusion. Pris séparément, ils ne nous disent pas grand chose, mais pris ensemble, ils peignent une image très utile du monde et pourquoi il en est ainsi. Continuer la lecture

Les élites globalistes ne sont pas humaines


Par Brandon Smith – Le 16 mai 2018 – Source alt-market.com


On dit souvent que mal percevoir les gens peut être dangereux, en particulier vos ennemis car cela peut être nuisible sur le plan tactique. D’une part, cela peut conduire à un faux sentiment de supériorité sur ces personnes alors que vous affirmez une sorte d’avantage génétique imaginaire. Cela peut aussi mener à des généralisations dangereuses sur de vastes groupes en catégorisant et en classant des millions de gens comme étant exactement les mêmes alors que c’est rationnellement impossible. Cependant, cette alternative est peut-être la seule option face à un type très particulier de personne embrassant une idéologie très particulière ; cela peut devenir une question de survie. Je parle bien sûr des globalistes.

Continuer la lecture