Syrie : l’Égypte dans la coalition russe ?

Note du Saker Francophone 

Nous vous présentons, une fois n'est pas coutume, un article du site israélien DEBKAfile qui est connu pour entretenir des liens étroits avec la bureaucratie militaire de l'armée israélienne et ses Services de renseignement, et donc, à ce titre...bien renseigné.

Suite à un accord, dont le contenu est demeuré secret, entre Moscou et Le Caire, les premiers vols Égyptair de passagers à destination de Damas et d’Alep ont été autorisés


Le 7 décembre 2015 – Source debka.com

Selon des sources militaires exclusives de Debkafile, un nouveau pacte secret a pris forme au Moyen-Orient. La semaine dernière, Vladimir Poutine et le président égyptien Abdel-fatteh El-Sisi ont formulé secrètement un accord tripartite visant à renforcer les liens entre Moscou, Le Caire et le régime d’Assad à Damas. Le pacte a trouvé sa première manifestation visible dans les atterrissages inopinés, mercredi dernier 2 décembre, des premiers vols Égyptair de passagers sur les aéroports internationaux de Damas et d’Alep dans le nord de la Syrie.

Continuer la lecture de Syrie : l’Égypte dans la coalition russe ?

Maître Goupil : à malin, malin et demi


La Russie va acheter d’occasion les porte- hélicoptères Mistral à l’Égypte


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Le 23 septembre 2015 – Source Moon of Alabama

Les voitures neuves sont souvent proposées par les constructeurs dans leurs catalogues à des prix élevés. Les concessionnaires automobiles ont imaginé un truc pour contourner les prix catalogue et vendre plus de voitures : ils vendent la nouvelle voiture à des hommes de paille pour un jour ou deux. Ces voitures sont qualifiées de voitures de démonstration ou de voitures déjà immatriculées. La voiture d’occasion est rendue au concessionnaire qui la vend à l’acheteur initialement prévu à un prix inférieur au prix catalogue du fabricant.

Il semble qu’on soit en train de recourir à un artifice de ce genre, bien que ne comportant pas de prix, pour ce qui concerne deux navires de guerre qui ont défrayé la chronique.
Continuer la lecture de Maître Goupil : à malin, malin et demi

Guerre du Yémen en 1962 : Discours de Gamal Abd-al-Nasser contre la dynastie Saoud (VOSTFR)

Par Sayed7asan – Le 12 avril 2015 – Source sayed7asan.blogspot.fr

Extraits de discours de Gamal Abd-al-Nasser de 1962 à 1966, durant la guerre du Yémen opposant les partisans du roi déchu , soutenus par l’Arabie Saoudite, la Jordanie et l’Occident, aux révolutionnaires Républicains, soutenus par Nasser.

L’Égypte d’aujourd’hui, vassale des Saoud et membre de leur coalition contre le Yémen, asphyxiant Gaza, main dans la main avec Israël, a sombré dans des abîmes de servilité insondables, et elle est bien loin de ce glorieux passé…

Vidéo sous-titrée français 

Transcription 

23 décembre 1962

Gamal Abd-al-Nasser : […] La bataille du Yémen est notre bataille. La révolution du Yémen est notre révolution. […]

La révolution a commencé le 26 septembre (1962). Dès le 27 septembre, le roi Saoud a eu une crise d’hystérie, et il a commencé à envoyer des armes à Najran et à Jizan (villes frontalières). […]

Le peuple arabe du Royaume d’Arabie saoudite, ce peuple arabe a des responsabilités. Ils s’appellent le Royaume d’Arabie saoudite, mais ce n’est pas le peuple qui s’est attribué ce nom. C’est un peuple d’une région de la péninsule arabique qui s’est toujours appelée Najd et le Hijaz. Mais le peuple arabe acceptera-t-il de prendre les armes contre la révolution? Peut-être que ceux qui y seront contraints par la force prendront les armes. Peut-être que les mercenaires prendront les armes. Peut-être que les réactionnaires prendront les armes. Peut-être que les opportunistes prendront les armes. Mais les hommes libres, prendront-ils les armes? […]

Nous avons subi des pertes, et je vais vous révéler les chiffres exacts. Dès le premier jour, jusqu’à hier, nos pertes ont été de 136 officiers et soldats. Vingt et un officiers et 115 soldats. N’importe laquelle de leurs chaussures a plus de dignité que la couronne du Roi Saoud [d’Arabie saoudite] et du roi Hussein [de Jordanie]. […]

Notre force arabe présente au Yémen va œuvrer à mettre fin à l’agression, puis elle œuvrera également à mettre fin aux bases de l’agression. Et par les bases de l’agression, je n’entends nullement le peuple arabe en Arabie saoudite, mais je veux parler des bases de l’agression menée par les rois et princes saoudiens contre la révolution yéménite et contre notre force arabe. […]

1er mai 1966

Gamal Abd-al-Nasser : […] Les dirigeants réactionnaires d’Arabie saoudite pourront-ils briser les espoirs légitimes et les rêves enthousiastes qui brûlent dans les cœurs de milliers de jeunes de la péninsule arabe? Jamais! Les dirigeants saoudiens réactionnaires ne parviendront jamais à réaliser cela.

23 juin 1966

Gamal Abd-al-Nasser : […] Nous avons observé, durant cette dernière année, une coopération totale entre les dirigeants réactionnaires arabes et les forces colonisatrices. Il y a une coopération et une solidarité manifestes entre eux, dirigées contre le nationalisme arabe et les mouvements révolutionnaires et de libération arabes.

Des contrats d’armements suspects sont conclus, et ils sont dirigés contre les Arabes et non pas contre les ennemis des Arabes. Ce qui le prouve, c’est que ces armes fournies aux Arabes sont les mêmes que celles qui sont fournies aux ennemis des Arabes. Ceux qui arment Israël sont les mêmes qui arment l’Arabie saoudite et les États réactionnaires de la région.

Vous avez lu les informations parues hier concernant le contrat conclu entre l’Arabie saoudite et la Grande-Bretagne, selon lequel la Grande-Bretagne va lui fournir des avions anglais. Et bien sûr, en Arabie saoudite, il y a des bases militaires américaines ainsi que des bases militaires britanniques. […]

26 juin 1966

Gamal Abd-al-Nasser : […] Je n’imagine pas une seule seconde que le royaume saoudien puisse un jour combattre en Palestine, avec des bases américaines et britanniques sur son sol. L’Arabie saoudite devrait déjà se libérer des bases militaires américaines et des bases britanniques. Alors seulement elle pourrait se diriger vers la libération de la Palestine. […]

23 décembre 1963

Gamal Abd-al-Nasser : […] (Cris hostiles contre l’Arabie saoudite et la Jordanie dans l’audience.) Nous avons déjà parlé des Saoud et nous connaissons leur histoire du début à la fin. Et… vous savez…. C’est un péché de s’acharner sur les morts. […]

21 juin 2014

[Voyons maintenant le nouveau Président Sissi, présenté par les médias égyptiens serviles comme le digne héritier de Nasser, s’humilier devant le roi saoudien, Saud al-Fayçal, Bandar (Bush) Bin Sultan, etc.]

Roi Fahd : Bienvenue, bienvenue Président. Comment vas-tu ? Bien j’espère. Que Dieu te préserve et te donne longue vie !

Sissi : Merci !

[Blablabla…]

Voir également

 
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le Yémen sera le Vietnam de l’Arabie Saoudite


Par Thomas C. MOUNTAIN –  Le 2 avril 2015 –  Source Counterpunch

Ne se remettant pas de la dernière humiliation militaire que lui avaient infligée, il y a six ans, au Yémen, des combattants tribaux Houthis, la famille royale d’Arabie saoudite s’est lancée dans une entreprise qui est très probablement en train de devenir un Vietnam saoudien: je veux parler de sa tentative d’envahir le Yémen.

En 2009, l’incompétence de l’armée saoudienne a été révélée au grand jour lorsque son importante offensive contre les Houthis de long de la frontière Arabie saoudite/Yémen a été repoussée et que, dans la contre-offensive qui a suivi, les combattants Houthis, légèrement armés, ont conquis un grand morceau de territoire saoudien.

Continuer la lecture de Le Yémen sera le Vietnam de l’Arabie Saoudite