Réduire la techno-sphère, Partie VII


orlovPar Dmitry Orlov – le 24 novembre 2015 – Source Club Orlov

Partie I, Partie II, Partie III, Partie IV, Partie V , Partie VI

 

Vous avez survécu à votre premier hiver sur votre terre. Félicitations à vous ! Le pire moment de l’épreuve est très probablement derrière vous. Vous en avez fini avec toutes les dépendances et les attentes qui vous avaient accompagnées jusqu’ici, que ce soit l’accès à Internet ou le café. Votre nouveau monde se compose de peu de gens autour de vous, et d’une grande quantité de plantes et d’animaux. Mais c’est un monde qui est le vôtre, pour en tirer le meilleur et le transmettre à vos enfants et petits-enfants.
Continuer la lecture de Réduire la techno-sphère, Partie VII

L’arme psycho-historique contre la Russie

Extrait du rapport de l'historien A. Foursov au forum international «La russophobie et la guerre d'information contre la Russie»
Une conférence sur la russophobie dans notre situation est en retard au moins d'un quart de siècle. Je dis «notre situation» me référant à ce qui suit. Les trois ou quatre dernières années ont démontré à tout le monde – à tous ceux qui ne sont pas aveugles, qui voient – que l'Occident restera un ennemi de la Russie indépendamment du régime politique que nous aurons ; et voici que les militaires américains disent déjà que les relations entre les États-Unis et la Russie resteront conflictuelles même après le départ de Poutine. Alors que la ministre de la Défense allemande, mère de sept enfants, a déclaré le 22 juin 2015 qu'il fallait traiter la Russie à partir d'une position de force. Apparemment, la date de la déclaration n'a pas été choisie par hasard. Mme la ministre a oublié comment la tentative de son compatriote et fondateur de la première Union européenne [Adolf Hitler, NdT] de commencer le 22 juin 1941 [invasion de la Russie par les nazis, NdT] la conversation avec la Russie à partir d'une position de force s'est terminée. Elle pourrait au moins plaindre ses enfants ; le sort des enfants de Goebbels et le drapeau rouge sur le Reichstag sont-ils déjà oubliés ?

Cette conférence est tardive, mieux vaut tard que jamais, mais la perte de temps ou de rythme, comme diraient les joueurs d'échecs, est évidente. La clarté est toujours nécessaire, en particulier la clarté au regard des adversaires historiques, pour parler franchement, les ennemis. L'affaiblissement et la soumission de la Russie, l'effacement de l'identité russe en tant que nation formant l'État, dans le but de la prise de contrôle de ses ressources et de l'espace russe (l'importance et la valeur de ce dernier augmentent avec la menace de la catastrophe géoclimatique) est un objectif de longue date des groupes dirigeants de l'Occident. Dans sa forme systématique, cet objectif a été formulé dans le dernier tiers du XVIe siècle dans les versions catholique (les Habsbourg) et protestante (Angleterre, John Dee).

Le désir de subjuguer le vaste territoire, détruire l'État le contrôlant, soumettre et briser le peuple constituant l'État était justifié par le caractère prétendument hostile aux Européens de l'État et du peuple russes, par leur agressivité – imaginaire, bien sûr: «Tu es coupable parce que j'ai faim». Un accent particulier était mis sur l'altérité religieuse des Russes, leur orthodoxie. Jusqu'aux années 1820, l'accentuation de l'altérité des Russes par rapport aux Européens de l'Ouest était principalement de nature religieuse, même s'il y avait une composante nationale, ou plus précisément, ethnique. Depuis les années 1820 la situation a changé : à la pointe de la guerre d'information et psychologique (psycho-historique) contre la Russie sont concentrées les composantes ethno-historique, nationale, culturelle et politique, formant la russophobie dans le sens strict. C'est là où la guerre psycho-historique de l'Occident contre la Russie commence sérieusement. C'est un changement qualitatif, mais avant que nous en parlions, il faut déterminer ce que l'on entend par les termes la guerre psycho-historique et la russophobie.

Par Andreï Foursov – Le 25 novembre 2015 – Source traduitdurusse.ru

Andreï Foursov

La guerre psycho-historique est un ensemble d’actions systématiques, ciblées et à long terme, ayant pour but d’établir un contrôle sur la psychosphère de la société, principalement sur la psychosphère de son élite intellectuelle et dirigeante, en allant progressivement au-delà des groupes cibles primaires, d’effacer la psychosphère attaquée et de lui substituer la sienne.

Continuer la lecture de L’arme psycho-historique contre la Russie

Réduire la techno-sphère, Partie V

http://lesakerfrancophone.net/wp-content/uploads/2015/07/2015-07-16_17h46_351-e1437146869281.pngPar Dmitry Orlov – le 10 novembre 2015 – Source Club Orlov

Partie I, Partie II, Partie III, Partie IV

Avant d’aller plus loin en décrivant comment les technologies politiques peuvent être utilisées pour apporter le genre de changement social radical qui pourrait accorder à l’humanité un nouveau bail pour sa vie sur la planète Terre, nous allons décrire à quoi ces technologies «proches de la nature» pourraient ressembler. Par «proche de la nature», nous entendons quelque chose qui est en équilibre avec la nature, ses rythmes, à la fois diurnes et annuels, et ses cycles : de l’eau, du dioxyde de carbone (CO2), des nutriments organiques et du renouvellement des générations humaines. Par «technologies», nous entendons le savoir-faire, transmis de génération en génération, dont on a besoin pour survivre, non pas tous les gadgets ou une quelconque machinerie, pas l’internet des objets, les nano – ceci ou les «génétiquement modifiés» – cela.

Continuer la lecture de Réduire la techno-sphère, Partie V

House of War – Le Pentagone est incontrôlable


Nous avons repris et traduit en français l’entretien avec James Caroll mené par Mark Karlin sur Buzzflash.com Cet entretien est évoqué sur le site dedefensa.org et commenté par Philippe Grasset

"Plus la menace extérieure est grande, plus nous y gagnons à l'intérieur du pays. Et c'est là que réside la tragédie pour notre Nation [les USA] ; nous avons construit toute notre économie, notre culture et nos recherches académiques autour de l'idée que nous étions menacés par l'étranger. Ces menaces étaient d'abord une vue de l'esprit, mais la tragédie réside dans le fait que, par nos actions, nous avons amené ces menaces à se concrétiser...James Caroll

Le 20 juillet 2006 – Source dedefensa

BuzzFlash : Le titre de votre dernier livre est House of War: The Pentagon and the Disastrous Rise of American Power (Le Temple de la Guerre : Le Pentagone et la désastreuse expansion de la puissance US-américaine). Dans notre précédent entretien avec vous, à propos de votre livre Crusade: Chronicles of an Unjust War (Croisade : Chroniques d’une guerre injuste), nous avions touché à un sujet qui nous semble central dans  »House of War », qui est la question de vos connexions personnelles avec le Pentagone.

Continuer la lecture de House of War – Le Pentagone est incontrôlable

Du Club de Rome (1968) à nos jours : la longue saga de la dépossession des peuples


Les contours de la nouvelle organisation du monde : les mythes, la réalité et les institutions


... L'essence de ce concept [le développement durable] consiste à élaborer et mettre en œuvre la feuille de route de la promotion du cheval de Troie de l'écologie dans tous les autres domaines, qui ne sont pas liés à l'écologie, mais sont attirés artificiellement à elle pour la mise en œuvre du dessein mondialiste, corporatiste et élitiste oligarchique, qui n'a rien en commun avec les intérêts des peuples  V. Pavlenko Borissovitch

Par V. Pavlenko Borissovitch – Le 3 septembre 2015 – Source iarex.ru

Dans le contexte d’une aggravation de plus en plus évidente de la situation politique en Ukraine… la ligne principale de la lutte entre la Russie et l’Occident se déplacera progressivement vers l’ONU. C’est inévitable, parce que la marge de manœuvre des parties dans ce domaine est limitée, les ambitions sont déclarées, et les prochains événements politiques et d’information officiels sont irrévocables.

Continuer la lecture de Du Club de Rome (1968) à nos jours : la longue saga de la dépossession des peuples

Le mauvais genre du Saker Francophone

La petite Chaperonne Rouge LGBT©


Par Ariane Walter – Le 11 octobre 2015 – Source legrandsoir

Le Saker Francophone, piqué au jeu, a pris la liberté d'ajouter quelques rares remarques innocentes entre crochets, j'espère qu'Il sera excusé, et pardonné.

Najat Valaud-Belkacem est [mutatis mutandis] 1 à la gauche ce que Nadine Morano est à la droite : la nouvelle race des LGBT© Limited Girls Brain Tartiflette. La brune étant plus dangereuse que la blonde puisqu’elle s’occupe de nos enfants, la blonde régnant sur les croisiéristes Costa.

Continuer la lecture de Le mauvais genre du Saker Francophone

La petite Chaperonne Rouge LGBT©

  1. Faudra remettre l’apprentissage du latin au programme

Il faut cesser de croire au père Noël ou à la mère Yellen…


Par Pierre Leconte – Le 11 octobre 2015 – Source Forum Monétaire de Genève

Yellen-as-Santa-cartoon-300x2281

Imprimer toujours plus de fausse monnaie, pratiquer des taux zéro ou négatifs et autres dévaluations dites compétitives, qui euthanasient les épargnants soumis à une répression financière maximale en cassant leur pouvoir d’achat tout en incitant à une mauvaise allocation du capital encore disponible, ne permettront pas aux banques centrales dont l’échec est patent de créer de l’inflation et encore moins de la croissance économique réelle.

Continuer la lecture de Il faut cesser de croire au père Noël ou à la mère Yellen…

Le choix de civilisation de la Russie


2015-09-15_13h17_31Par The Saker – Le 25 septembre 2015 – Source thesaker.is

 

La mosquée-cathédrale de Moscou

Cette semaine, Vladimir Poutine et un grand nombre de dignitaires et d’invités russes et étrangers ont inauguré la plus grande mosquée en Europe : la nouvelle mosquée-cathédrale de Moscou. Ce fut un grand événement, très attendu par les plusieurs dizaines de milliers de musulmans russes qui vivent dans la capitale et qui, par le passé, devaient prier dans les rues en raison de l’absence d’une mosquée assez grande pour les accueillir tous.

Continuer la lecture de Le choix de civilisation de la Russie

Le véritable ennemi est à l’intérieur


Par Chris Hedges – Le 25 septembre 2015 – Source lescrises.fr

Si vous ne vous vouez pas à la destruction de l’empire et au démantèlement du militarisme américain, alors vous ne pouvez pas vous considérer comme étant de gauche. Le sujet n’est pas accessoire, c’est LE sujet. C’est pourquoi je refuse d’accorder un blanc-seing à cette campagne de Bernie Sanders pour les élections présidentielles, alors qu’il refuse d’affronter l’industrie militaire ou les crimes de l’empire, y compris le soutien états-unien au lent génocide du peuple palestinien. Tant que nous ne détruirons pas notre machine de guerre perpétuelle, aucune réforme authentique, démocratique, sociale, économique ou politique ne sera possible.

Continuer la lecture de Le véritable ennemi est à l’intérieur

La Russie et l’Occident ont troqué leurs rôles, spirituel et culturel

«Les Russes sont de retour au christianisme dans un contexte moderne, contemporain et progressiste.

Ils connaissent bien le fruit amer de l'athéisme et n'ont pas d'appétit pour le désert morne et aride qu'il produit.

Les jeunes, les branchés, les sages et les riches expriment leur christianisme comme une chose tout à fait naturelle et simple.

Aujourd'hui, l'esprit du communisme se montre dans le culte occidental des droits de l'homme, de la liberté de parole et dans les notions utopiques de l'élite de la soi-disant société ouverte. Nous nous dirigeons vers le désert que les Russes ont été soulagés de laisser derrière eux.

Les Russes perçoivent les militants tels que Pussy Riot comme des bolcheviks des derniers jours.» Iben Thranholm

Par Iben Thranholm – Le 7 septembre 2015 – Source Russia Insider

Le sujet de cette interview est une journaliste danoise et théologienne qui a accueilli une série de cinq programmes, intitulés From Russia with Love sur la Radio nationale danoise de service public, Radio24syv, avec le sous-titre Un regard impartial sur la Russie de Poutine.

Continuer la lecture de La Russie et l’Occident ont troqué leurs rôles, spirituel et culturel