La Célesto-politique : Automatisation du Travail et Temps Libre


Inspiré d’une discussion avec l’économiste I. Kozyrev


Par Andrey Devyatov − Le 6 juin 2020 − Source devyatov.su

Académie de gestion du développement – Institut de Politique Céleste

Dans la civilisation méditerranéenne biblique de l’homme blanc, le travail pénible constant et zélé «à la sueur du front», selon l’alliance du Très-Haut (Genèse 3:19), constitue le fardeau de l’homme rationnel. Par perfidie, l’homme fut attiré par la connaissance, par le fruit de «l’arbre de la connaissance du bien et du mal» (du discernement de ce qui est utile et de ce qui est nuisible, dans une logique de prospective scientifique).

Et dans cette volonté propre, il s’est détaché de l’Arbre de Vie (harmonie avec la nature dans la Loi de l’Univers), et c’est pourquoi «il n’a pas vécu éternellement» (Gen. 3:22).

Depuis ces temps légendaires, toute personne qui vient dans ce monde coupé de l’harmonie universelle, est obligée de s’inventer une vocation et de se frayer un chemin de vie (destin).

Cependant, ceux qui sont capables d’estimer et de prendre des décisions indépendantes ne constituent que 10% des membres de la société. Les 90% restants ne représentent qu’une majorité passive, dont le sort relève de la responsabilité des «bons pasteurs».

Les commentateurs de la Loi de l’Univers, les Juifs kabbalistiques, ont depuis longtemps calculé, dans leurs livres antiques, l’échéance de la correction du «péché originel» de l’égoïste volonté humaine, et déterminé la forme de la «Bataille de la fin» que prédirent les prophètes bibliques, comme une transition depuis ce monde déchu vers le «Millénaire du Sabbat» tant annoncé.

Expliquons cela: la Kabbale est «l’algèbre de la pensée pour l’interprétation de la Loi» (du cosmos et du chaos, en grec). Selon les Écritures, «l’Esprit de Vérité a parlé par les Prophètes». Et le «Millénaire du Sabbat» est l’analogue du Shabbat : le repos du travail et des soucis matériels, dans une concentration humaine sur les fondements spirituels de l’Être, le travail ne «supportant» que la vie quotidienne.

Le projet du « Royaume Eternel d’Israël », par le planificateur du changement en coulisses, à l’attention des peuples de la civilisation biblique méditerranéenne, fut intégré dans le Plan de Salomon, d’une durée de trois mille ans.

La civilisation de la terre du Milieu du peuple jaune (les Chinois) a son propre projet taoïste-confucéen de trois mille ans, de la « Grande Unité » (Datong), qui, au XXIe siècle. a reçu le nom de « Communauté du destin unifié de l’humanité » (人人 人人 人人 人).

Les deux projets sont basés sur les fondements cosmiques des cycles de l’Être. La politique céleste, par la méthode du renseignement ordinal [relatif aux ordres comme dans les ordres de chevalerie ou les ordres monastiques, NdT] (basée sur la distinction des représentations du monde) a défini les moments des transformations.

La phase de transition vers le triomphe du spirituel sur le matériel dans les deux projets, dans sa phase active, a été lancée le 22 décembre 2012 (à la fin du grand cycle du calendrier galactique maya).

Par un événement cosmique puissant, qui plongea la classe dirigeante des nantis de ce monde dans la confusion, et qui attira l’attention des matérialistes invétérés vers le mysticisme des prophéties bibliques, devint ce qui arriva le 23 septembre 2017, à savoir le « signe des temps » de l’Apocalypse:

2_35

« Il parut encore un grand prodige dans le ciel: c’était une femme (Virgo, Vierge, Dévâ), qui était revêtue du soleil, et qui avait la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête » (Apoc. 12:1). « Elle mit au monde un enfant mâle, qui devait gouverner toutes les nations avec une verge de fer, et son fils fut enlevé vers Dieu et vers Son trône » (Apoc. 12:5).

Les rabbins interprètent cet événement céleste comme un appel à la restauration du Troisième temple.

Et ils le considèrent comme le commencement de la Dernière Semaine, dont le prophète Daniel avait parlé (§ 9) [cf. Rom. 11:25-36, NdT].

La date de la rupture fut le 04/07/2020, avec un défilé complet de planètes après lequel seulement les énergies galactiques de l’ère de la Constellation du Verseau entreront en harmonie avec les énergies du système Solaire.

La phase de transition, selon les signes recueillis par le renseignement, prévoit la compression de l’ancien ordre mondial, de la division et de l’aliénation de l’essence du travail social de nombreux travailleurs, pour le profit privé du propriétaire des moyens de production (capitaliste), par deux côtés:

  • de l’extérieur avec l’assaut de circonstances de force majeure qui font s’effondrer le système de l’état de droit;
  • et de l’intérieur, par l’automatisation du travail.

Les circonstances de force majeure sont la troisième guerre mondiale de nouveau type hybride, qui a commencé en 2013. Où, en fait, la «guerre des armes» est placée à l’arrière-plan afin de poursuivre la politique des moyens violents.

  • Au premier plan se trouve la guerre psychologique informationnelle qui porte des coups à la fierté des États et des peuples (ici, la Fédération de Russie est devenue une cible d’humiliation par des sanctions dans les sports, la diplomatie et les finances).
  • Et au second plan, la pandémie artificielle COVID-19 a été lancée à l’aide d’armes biologiques binaires, où le faible coup du coronavirus porté au génome humain lança un puissant bloc de mesures de barrage visant à limiter les droits et libertés ; et, déferla ainsi une vague furieuse d’épidémie mentale (dont la principale cible fut de saper l’ancien ordre d’acier des USA).

Remarquons bien que les résultats des attaques contre la Fédération de Russie et les États-Unis, dans le plan du planificateur, sont multi-directionnels : la Russie est appelée à se transfigurer en le phare d’un autre possible, de la voie spirituelle de la mondialisation; tandis que les États-Unis, par l’effondrement de l’ancien ordre, doivent entrer dans le 6ème Paradigme Technologique.

Quant à l’automatisation du travail, le plan du planificateur, conforme exactement au marxisme, revient à ôter le travail «à la sueur du front» de la sphère de la production matérielle.

Les «machines automatiques» (robots, imprimantes 3D, Internet des objets, etc…) sont conçues pour façonner un homme nouveau, afin de le libérer du travail, satisfaire ses besoins, et lui donner du temps libre pour réaliser ses capacités (de créativité). Tel est le sens à la fois de la Kabbale, et de la « libération marxiste du travail du joug du capital ».

Cependant les modèles de cette étape de transition, vers, selon les Écritures, «de nouveaux cieux et une nouvelle terre, dans lesquels la justice habitera [2 Pierre 3:13, NdT]», ou «tournant anthropologique» en langage scientifique, ont adopté différentes formes dans différentes civilisations.

Dans la société de l’information, les considérations varient en ce qui concerne l’emploi non laborieux futur, mais ces modèles reviennent soit au «nouveau communisme» (ici la priorité est donnée aux résonances du côté droit du cerveau avec une perception figurative du monde, et le développement de la culture spirituelle et physique), soit au «socialisme national de la nouvelle ère», (en mettant l’accent sur le côté gauche du cerveau, les perceptions rationnelles du monde, et le trans-humanisme technologique numérique).

En fait, nous parlons des civilisations opposées de l’Est et de l’Ouest, respectivement de la grâce et du droit écrit, respectivement de la capitalisation des aspects du temps, et de celle des ressources de l’espace, respectivement de l’esprit de liberté de la Grande Steppe, et des entraves du droit romain dans les villes européennes.

Respectivement de la dictature éclairée d’un chef paternel attentionné dans le mode de production asiatique, et de l’apparence suspecte de la démocratie occidentale avec sa concurrence, son marché et ses échanges déloyaux.

Mais il existe aussi un troisième modèle d’écluse entre les perceptions figurative et logique (basée sur l’intuition de la moelle épinière) et qui résout le problème des 10% de ceux qui seront capables de se réaliser activement, et celui des 90% de la majorité passive, qui ne seront pas en mesure de gérer leur temps vital, libéré grâce à l’automatisation du travail; relégués qu’ils sont en ligne dans un premier temps, partiellement employés, et généralement au chômage, incapables de se recycler, et dont l’intelligence naturelle et la force musculaire seront remplacées par l’intelligence artificielle et les machines automatiques.

Voilà comment la classe ouvrière en Russie soviétique employait ses heures de loisirs.

Le troisième modèle économique est appelé Eurasisme. Dans l’histoire, la Grande Horde de Gengis Khan sert de modèle à l’Eurasisme, et dont le code moral était indépendant de la croyance et de l’idéologie, ne reposant uniquement que sur l’éthique des «cinq supériorités», transcrite en les seuls 64 articles du Grand Yasa [code de l’empire de Gengis Khan, NdT], et non dans les tomes trapus du droit romain.

Et où le principal crime passible de la peine de mort était la trahison. Dans le projet des politiciens célestes de la «Grande Eurasie ou de la Troisième Horde», ces cinq principes éthiques sont les piliers de la famille des peuples héritiers de l’État Unifié de Gengis Khan (Première Horde,) et du Camp socialiste de Staline (Deuxième Horde):

  1. le spirituel est supérieur au matériel,
  2. le commun est supérieur au privé,
  3. l’équité est au-dessus de la loi,
  4. le service au-dessus de la possession,
  5. le pouvoir est supérieur à la propriété.

Et le modèle d’organisation de l’économie conforme à l’éthique des «cinq supériorités» est le monastère orthodoxe cénobitique de l’époque de la Horde, sur le modèle de «l’higoumène de la terre russe» Serge de Radonège (1314 – 1392).

Avec un abbé élu, ses statuts (par devers le droit laïc) sont sans droit de propriété privée, et sont basés sur la responsabilité mutuelle.

Les juifs, les Protestants, et l’Islam, n’ont pas de monastères. Un monastère bouddhiste n’est pas une entité économique. Et les monastères catholiques sont étroitement liés à l’activité politique active du Vatican, à ses ordres spirituels et chevaleresques, et à ses prélatures papales.

Dans la Horde, les monastères formaient un réseau de partenariats fondés sur la foi, et volontairement subordonnés à l’autorité spirituelle, et non au propriétaire.

Une telle économie de nouveau réseau de partenariats fondés sur la foi, sur la responsabilité patrimoniale comme étant celle de tous les membres, et sur le crédit de Goodwill (confiance dans les talents, les compétences, les relations et la réputation dans les affaires) se révélera soudainement indépendante de l’économie environnante des monopoles d’État, de l’économie spéculative parallèle des entreprises, et sera indépendante de la morale et du droit de la démocratie libérale.

La foi, et avec elle la fidélité, est irrationnelle, et ne cause, par conséquent, aucune frayeur pour l’activité économique entrepreneuriale. La peur est rationnelle, lâche, observante de la loi et des assurances, percluse par les justifications des erreurs.

Dans l’éthique de l’économie fondée sur la foi, la vérité amère devancera la loi perfide. L’harmonie sera en avance sur la liberté. Et la joie dans l’Esprit prévaudra sur les élans spirituels de l’amour et de la haine et, sur, évidemment, les plaisirs de la chair.

Ainsi paraîtra la figure exemplaire de la juste richesse dans la grâce comme un modèle nécessaire à la correction des pensées égoïstes de la majorité passive, maintenue en captivité par les beaux parleurs, les envieux, les polémistes impudents, et les rêveurs naïfs.

La création d’un tel modèle pratique de l’économie est entreprise depuis l’an 2019 par l’auto-proclamée Camaraderie des Sages du Peuple (CSP), en relation avec les corporations, les sociétés de consommation et les associations créatrices de Moscou, de Saint-Pétersbourg, de l’Oural, du Primorye[région de Vladivostok, NdT] … Le processus de déploiement du réseau est en marche.

En discutant de l’essentiel de la vie des gens dans la société, la politique céleste, menant la conduite du renseignement des temps et de la conscience (de la puissance du ciel), se concentre sur le mécanisme économique. L’essentiel est dans la capitalisation de trois aspects du temps, et pas seulement des ressources de l’espace. Dans la richesse de la grâce de l’esprit (Dê), qui s’écoule dans le temps, mais obligatoirement ensemble avec l’énergie vitale (Chi), qui s’étend dans l’espace. Cela sera peut-être clair pour les Chinois. En effet, point n’est de prophète en son pays. Et en Russie, la politique céleste n’est pas nécessaire.

Pour ce qui est de la théorie de la valeur dans les chaînes de production (des biens), de la distribution (ou de l’échange), de la consommation (utilité), nous la laissons aux raisonnements des économistes de la science académique.

La philosophie explique l’Être. Et l’éthique change l’Être en ce que l’on doit, ce qui est possible, et ce qui est interdit. L’éthique, intégrée dans un système d’évaluation de la confiance de la société envers l’individu (en Chine, 人人 人人 人人 人人 – scs; en Fédération de Russie, intelligence artificielle collective) accumule de la richesse en goodwill inséparablement de la personne («bonne volonté»).

Chez les 10% de la société, le goodwill est capable de création innovante, sans précédent.

Chez les 90% de l’écrasante majorité de la société, la «bonne volonté», dans les conditions d’automatisation du travail, quittera naturellement la sphère de la production et se concentrera sur l’éthique. Et alors, des «bons pasteurs», issus des 10% agents actifs, dépendra le choix éthique par lequel le «troupeau en pâture» sera parqué.

Pour ce qui nous concerne, à l’instar de Confucius, le parfait sage, nous disons :

Les jeunes à la maison doivent être respectueux envers leurs parents, et envers les aînés à l’extérieur, et strictement, rigoureusement, fortement et honnêtement respecter l’ordre établi et les règles, tenir leur parole, aimer le peuple, se rapprocher des personnes amies des hommes, et s’éloigner des personnes envieuses et égoïstes, étudier, tremper le corps, s’appuyer sur la confiance et la vérité, être économe, protéger la nature … Si après cela, ils leur reste encore quelque force et du temps libre, alors il peut être utilisé à lire des livres.

Onzième partie du Traité de « La Politique Céleste sur ce qui est Important, ou ce qui est capital » (Das Kapital – 资本 论)

Andreï Deviatov

Traduit du Russe par Carpophoros, relu par wayan pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « La Célesto-politique : Automatisation du Travail et Temps Libre »

Les commentaires sont fermés.