L’Art au service du globalisme


Entretien exclusif mené avec Aude de Kerros et recension de son dernier ouvrage


Par Patrice-Hans Perrier − Le 24 décembre 2019 − Source Carnets d’un pèlerin

Aude de Kerros - YouTube
Aude de Kerros – YouTube

Nous reprenons le fil de la discussion sur la place des arts et culture dans le processus de domination de l’ORDO globaliste. Suite à l’incendie de Notre-Dame de Paris, plusieurs s’interrogent sur l’avenir de notre patrimoine culturel dans un contexte où les industries du divertissement sont en voie de reprendre totalement la main. Il y a péril en la demeure puisque les édiles parisiens, entièrement cautionnés par le gouvernement Macron, souhaitent profiter du grand chantier de reconstruction de la cathédrale gothique pour implanter un parc touristique au cœur de l’île de la Cité.

Continuer la lecture de L’Art au service du globalisme

Enki Bilal : Main basse sur la mémoire de l’humanité


Par Patrice-Hans Perrier − Le 25 novembre 2019 − Source Carnets d’un promeneur

ENKI BILAL MÉCANHUMANIMAL EXPO
Enki Bilal – Mécanhumanimal Expo

Le créateur de bandes dessinées Enki Bilal était de passage à Montréal, du 21 au 23 novembre, dans le cadre d’un Salon du livre qui table de plus en plus sur les effets de mode pour appâter de nouvelles clientèles. Invité d’honneur de l’événement, Bilal est venu présenter les deux premiers tomes de sa série intitulée BUG, sorte de saga qui tourne autour d’une crise informatique qui ferait en sorte de priver l’humanité entière de sa mémoire numérique. Ça tombe bien puisque Montréal se targue, depuis le « bogue de l’an 2000 », d’être une des capitales des industries numériques et un haut-lieu des arts technologiques.

Continuer la lecture de Enki Bilal : Main basse sur la mémoire de l’humanité

Reprendre goût à la vie


Par Patrice-Hans Perrier − Le 20 octobre 2019 − Source Carnets d’un promeneur

Alpiniste intrépide – Gracieuseté de jeux-fille

Notre époque se caractérise par la tiédeur des gens, la langueur des récits médiatiques et l’absence de virilité à tous les niveaux. Les acteurs de la cité spectaculaire tergiversent en permanence, en attendant que les circonstances soient propices à un changement de cap leur permettant une sortie honorable. Bref, il s’agit, d’abord et avant tout, de ménager ses propres fesses tout en sacrifiant notre prochain en qualité de bouc émissaire salutaire. Continuer la lecture de Reprendre goût à la vie

L’apothéose de la culture de la mort


Par Patrice-Hans Perrier − Le 12 octobre 2019 − Source Carnets d’un promeneur

Giger-necronomicon-giger-art
Giger-necronomicon-giger-art

La nouvelle mouture cinématographique du Joker est inspirante puisqu’un nombre incalculable de bimbos de la presse aux ordres semble craindre que cet opus puisse inciter certains blancs-becs laissés pour compte à passer à l’acte.

Continuer la lecture de L’apothéose de la culture de la mort

Le silence est d’or : plaidoyer pour une accalmie


Par Patrice-Hans Perrier − Le 21 août 2019 − Source Carnets d’un promeneur

Art persan – Gracieuseté Éditions Actes Sud

Écrire, c’est un peu comme faire partie d’une cohorte de galériens attachés aux lourdes rames d’une embarcation malmenée par les flots tumultueux de « l’air du temps ». Faut-il s’épancher sur des cas de figure qui « cartonnent » dans les grands médias ou, a contrario, prendre la peine de donner quelques coups de rames afin de faire dériver le « bateau ivre » de l’agenda médiatique vers des eaux moins troubles ? On a beau ramer de toutes ses forces, tenter d’être au diapason des autres galériens, rien n’y fait quand on possède un cœur de mutin.
Continuer la lecture de Le silence est d’or : plaidoyer pour une accalmie

Notre époque comme hallucination collective


Par Patrice-Hans Perrier − Le 6 août 2019 − Source Carnets d’un promeneur

The Magic Mirror of M.C. ESCHER Gracieuseté des éditions TASCHEN

Au même moment où les « autorités compétentes » nous enjoignent de toujours plus performer, sans égard aux risques encourus, l’usage des tranquillisants et autres neuroleptiques explose. Toujours plus et toujours mieux : nul n’a le loisir de reculer face à l’antienne du progrès.

Continuer la lecture de Notre époque comme hallucination collective

Sans enracinement un peuple est condamné à disparaître


Par Patrice-Hans Perrier − Le 15 juillet 2019 − Source Carnets d’un promeneur

Déracinement photo libre de droits

À une époque où nationalisme et mondialisme s’affrontent dans l’arène de la guerre des communications, il importe de mettre de côté les idéologies mortifères qui nous empêchent de reprendre contact avec la réalité de toute citoyenneté qui se respecte. Est citoyen celui ou celle qui fait partie d’une collectivité enracinée sur un territoire donné. Penser la nation, par-delà les débats idéologiques, c’est poser la question incontournable de l’enracinement.
Continuer la lecture de Sans enracinement un peuple est condamné à disparaître

La force de l’existence


Par Patrice-Hans Perrier − Le 4 Mai 2019 − Source Le blog de Patrice-Hans Perrier

Les temps sont difficiles pour les patriotes actifs des deux côtés de l’Atlantique. En effet, le rouleau compresseur des diverses chartes onusiennes et la pression des grandes multinationales font en sorte que les prérogatives des États nationaux se réduisent, chaque jour, en peau de chagrin. Il y a péril en la demeure et c’est le cas de le dire.

L’historien Dominique Venner s’épanche longuement dans son essai, intitulé « Un samouraï d’Occident », sur les causes du déclin de l’Europe et de la civilisation helléno-chrétienne. D’après lui, l’inéluctable déclin de notre civilisation serait dû, d’entrée de jeu, à la perte de ce qui constituait la substantifique moelle de notre éthos collectif.
Continuer la lecture de La force de l’existence

Montréal ne fait déjà plus partie du Québec


Par Patrice-Hans Perrier − Avril 2019 − Source Les Carnets d’un Promeneur

Résultat de recherche d'images pour "images montreal ile"

La fronde organisée par la Ville de Montréal contre le projet de loi 21 sur la laïcité de l’État traduit parfaitement l’état des choses. Montréal est devenue  une cité-État coupée de ses constituantes naturelles. Ses édiles et les oligarques qui se terrent dans leurs quartiers huppés n’entendent pas se conformer aux desiderata du gouvernement québécois.

Continuer la lecture de Montréal ne fait déjà plus partie du Québec

Un chien qui se mord la queue


La logique libérale fait de l’espèce humaine une marchandise corvéable à merci


Par Patrice-Hans Perrier – Le 4 avril 2019 – Source Blog de l’Auteur

Nous poursuivons, ici, notre analyse de la déchéance spirituelle et morale de l’occident. Dans un contexte où la société marchande cède la place à une oligarchie financière, les repères humanistes sont gommés et remplacés par les dictats d’un marché international qui a force de loi.

Nous inspirant de l’analyse du philosophe français Jean-Claude Michéa, nous tenterons dans ce court exposé de mettre à nu la logique libérale. Reprise d’un article de réflexion composé il y a quelques temps de cela.

Continuer la lecture de Un chien qui se mord la queue