La nouvelle crise des missiles cubains qui n’en est pas une


Par Dmitry Orlov – Le 1er novembre 2022 – Source Club Orlov

Orlov

La crise des missiles cubains est un terme mal choisi. Cuba n’a jamais eu de missiles nucléaires ; elle a temporairement accueilli quelques missiles soviétiques. La crise a commencé lorsque les Américains ont placé leurs missiles nucléaires à portée intermédiaire en Turquie, ce qui a constitué une nouvelle menace pour l’Union soviétique, qui a répondu en plaçant des missiles similaires à Cuba, égalisant ainsi le score. Les Américains se mirent en colère mais finirent par se calmer et retirèrent leurs missiles de Turquie. Les Soviétiques retirèrent leurs missiles de Cuba et la crise se termina. Et c’est pour cela qu’on aurait du l’appeler la crise des missiles américains.

Continuer la lecture

Quelques scénarios expliquant le chantage nucléaire occidental


Par Konstantin Sivkov − Le 27 octobre 2022 − Source The Saker’s Blog

Sivkov : Seul l’Occident a besoin d’utiliser des armes nucléaires. Seulement l’Occident. Et l’Occident en a besoin pour les raisons suivantes. Parce que l’hiver arrive. Les sanctions occidentales n’ont pas conduit à l’effondrement de l’économie russe, mais au contraire mis l’Europe au bord de l’effondrement économique. Et ces conditions vont empirer pour les Européens … si la Russie persiste pendant tout l’hiver. Maintenant, que la « verdure » se flétrit et tombe, le froid arrive, l’hiver… les Ukrainiens seront dans une condition bien pire que maintenant. Il sera plus facile pour nous d’attaquer et d’agir. Par conséquent, les élites occidentales sont dans une position où elles sont sur le point de mourir à cause de la révolution, venant de l’intérieur des pays, leurs propres pays.

Cela se prépare là-bas. Surtout avec le froid en toile de fond, ce sera inévitable, dans les appartements, dans les maisons, lorsque les problèmes commenceront avec la nourriture… avec l’approvisionnement en nourriture, avec d’autres biens. Quand leurs usines s’arrêteront, s’arrêteront complètement à cause de la pénurie de gaz, ou plutôt de son absence. Et ils – oui, ils ont besoin d’une guerre nucléaire maintenant. Parce qu’ils n’ont pas été capables de mobiliser leurs peuples pour aller à la guerre, pas encore. Une guerre ordinaire. Mais déclencher une guerre nucléaire et, dans le contexte d’une guerre nucléaire et des menaces de contamination radioactive qui en résulteraient sur de vastes zones du territoire de l’Ukraine, sur le territoire de la Pologne, de l’Allemagne, d’autres pays d’Europe, puis mobiliser la population européenne pour une guerre contre la Russie, cela pourrait bien faire partie de leur plan. Par conséquent, ils sont extrêmement intéressés à le faire.

Continuer la lecture