La Bolivie face au Chili : conséquences régionales de l’opposition libéralisme – réalisme


Par Andrew Korybko − Le 23 mars 2018 − Source Oriental Review

Chilean president Michelle Bachelet and her Bolivian counterpart Evo Morales

La Bolivie essaie de revenir sur les conséquences géopolitiques de la guerre du Pacifique contre le Chili, de 1879 à 1883 ; ses tentatives sont pétries de naïveté libérale, supposant que des arguments moraux peuvent suffire à apporter des changements concrets dans le système international néo-réaliste contemporain.

Continuer la lecture de La Bolivie face au Chili : conséquences régionales de l’opposition libéralisme – réalisme

Un tour à vide pour la démocratie russe


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 20 mars 2018 – Source Club Orlov

Xenia Sobchak

Le 18 mars, la Russie a organisé des élections présidentielles. Tout le monde (enfin ceux avec un cerveau) s’attendait à ce que Poutine gagne, mais presque personne ne s’attendait à ce qu’il gagne avec une telle marge, ou avec un taux de participation aussi élevé : 67,47% des électeurs inscrits se sont présentés aux urnes ; parmi eux, 76,67% ont voté pour Poutine. Au cas où vous vous demanderiez encore si la Crimée fait partie de la Russie (croyez-moi, c’est le cas), le taux de participation était de 71,53%, et 92% y ont voté pour Poutine. Et dans la république autrefois séparatiste de Tchétchénie, le taux de participation a été de 91,54%. Des taux de participation record ont également été observés en dehors de la Russie, parmi la très grande diaspora russe. Plus de la moitié des Russes ont voté pour Poutine.
Continuer la lecture de Un tour à vide pour la démocratie russe

Une analyse comparative des démocraties étasunienne et cubaine


Le 3 mars 2018 – Source Telesur

Le peuple cubain a élu 612 membres à l’Assemblée nationale du peuple le 11 mars. Les élections cubaines sont rarement couvertes par les médias occidentaux car les détracteurs du système économique de l’île insistent sur la nature non démocratique de son gouvernement.

L’an dernier, le président américain Donald Trump a durci le blocus économique contre Cuba (précédemment assoupli par l’administration Obama) déclarant que les États-Unis « ne se tairont plus face à l’oppression communiste ». Continuer la lecture de Une analyse comparative des démocraties étasunienne et cubaine

Les élections présidentielles russes, ennuyeuses et inutiles, sont elles nécessaires ?


2015-09-15_13h17_31-150x112Par The Saker – Le 23 février 2018 – Source thesaker

Alors que les élections présidentielles en Russie approchent, je suis étonné de voir l’intérêt généré par cet événement malgré le fait que ce sera, selon mon opinion, un événement incroyablement ennuyeux et, franchement, totalement inutile.

Continuer la lecture de Les élections présidentielles russes, ennuyeuses et inutiles, sont elles nécessaires ?

La soi-disant « ingérence russe » n’était qu’une opération de marketing commercial


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 17 février 2018

Hier, le ministère américain de la Justice a mis en examen l’Agence russe de recherche sur Internet pour des motifs juridiques douteux. Treize Russes et trois personnes morales russes sont inculpés. Le principal chef d’accusation est un soi-disant « complot en vue de tromper les États-Unis ».

L’acte d’accusation vient confirmer notre certitude qu’il n’y a pas eu de campagne d’« influence russe » pendant les élections américaines. Ce qui est décrit et dénoncé comme tel, c’est une opération de marketing commercial consistant à poser des attrape-clics 1 pour générer des recettes publicitaires et créer un afflux en ligne vers une personnalité virtuelle pour promouvoir tout ce que les clients voulaient promouvoir. L’ampleur de l’opération était minime par rapport aux centaines de millions de dollars de dépenses électorales. Elle n’a eu aucune influence sur le résultat des élections. Continuer la lecture de La soi-disant « ingérence russe » n’était qu’une opération de marketing commercial

  1. Piège à clics ou attrape-clics (en anglais, clickbait : « appât à clic ») appelé vulgairement putaclic ou pute à clics, c’est un néologisme péjoratif désignant un contenu Web qui vise à attirer le maximum de passages d’internautes afin de générer des revenus publicitaires en ligne. Dans cette optique il s’appuie en premier lieu sur un titre racoleur, voire mensonger et sur des éléments sensationnels, émotionnels au détriment de la qualité ou de l’exactitude. Le but du clickbait est d’attirer les clics à peu de frais et d’encourager le transfert d’un contenu sur les réseaux sociaux.

L’autoritarisme est-il vraiment une mauvaise chose ?


Deena StrykerPar Deena Stryker – Le 17 janvier 2018 – Source katehon

En 1944, face à une lame de fond de préoccupation au sujet du processus démocratique aux États-Unis, F.D. Roosevelt s’est présenté et a remporté un quatrième mandat présidentiel, parce que les Américains ne voulaient pas d’un leader non expérimenté en présence de deux guerres. (Malheureusement, Roosevelt est mort peu après cette élection, laissant le président Truman formuler la politique américaine désastreuse envers l’Union soviétique qui nous a apporté les Guerres froides I et II).

Continuer la lecture de L’autoritarisme est-il vraiment une mauvaise chose ?

Oprah président(e), vraiment ?

« Être président, ce n'est pas animer un talk-show ou diriger un business médiatique. Le succès d'Oprah dans son domaine n'est pas plus révélateur de son potentiel à être un bon président que le succès de Trump dans l'immobilier. Vous ne pouvez pas critiquer Trump de n'avoir, ni expérience valable, ni simple compréhension de la politique publique, et dire ensuite que la solution, pour les démocrates, est juste d'agiter les mains en recherchant leur propre célébrité à promouvoir. »

- Paul Waldman, « Essayez de comprendre, les gars ! Oprah ne devrait pas se présenter à la présidence » Washington Post

2016-09-24_11h42_10Par Mike Whitney – Le 12 janvier 2018 – Source CounterPunch

Voudra, voudra pas ?

Personne n’est certain. Sa meilleure amie, Gayle King, dit qu’Oprah Winfrey n’a pas l’intention de se présenter à la présidence, mais son partenaire de longue date, Stedman Graham, n’est pas d’accord. il dit carrément : « Elle le ferait absolument. C’est au peuple de décider. »

Continuer la lecture de Oprah président(e), vraiment ?

Poutine doit absolument se représenter


Alexander Mercouris

Par Alexander Mercouris – Le 23 novembre 2017 – Source  The Duran

Poutine doit se représenter à la présidence parce qu’il n’y a personne qui soit prêt à le remplacer à ce poste et que la situation internationale est tendue.

Alors que l’année 2017 touche à sa fin et que l’élection présidentielle de mars prochain se profile, les rumeurs sur les intentions de Poutine se multiplient.

Continuer la lecture de Poutine doit absolument se représenter

Sur la signification du mot « démocratie »


Par Arturo Íñiguez – Le 17 octobre 2017 – Source The Saker

Si j’affirme qu’aucun d’entre nous ne vit en démocratie, peu importe dans quel pays nous sommes, presque tous les lecteurs seront d’accord. En revanche, si je demande à quoi ressemble la démocratie, je ne crois pas que la réponse sera aussi homogène. Et pourtant, la seule façon d’en convaincre d’autres de changer le système actuel par quelque chose d’autre est d’avoir une idée claire de là où nous voulons aller. Continuer la lecture de Sur la signification du mot « démocratie »

Voici les faits prouvant le triomphe électoral de Corbyn


Par Jonathan Cook – Le 8 juin 2017 – Source Counterpunch

Si vous avez regardé la BBC le jour de l’élection, vous pouvez être excusé d’avoir en tête ces deux interprétations des résultats de la nuit dernière. Tout d’abord que Theresa May a mené une terrible campagne d’auto-sabotage ; ensuite, que même si Jeremy Corbyn la célébrait, il a en réalité définitivement perdu cette élection.

Ce sont des conclusions auxquelles nous pouvons nous attendre de la part d’une classe d’analystes ayant passé les deux précédentes années à calomnier Corbyn, le prétendant « inéligible », avertissant qu’il n’attirait qu’un petit groupe de gauchistes radicaux et affirmant que le parti travailliste était sur le point de subir sa pire défaite électorale de mémoire d’homme – si ce n’est de toujours. Le message de justice sociale de Corbyn était censé être rejeté par le cœur même du Royaume-Uni.

Regardons donc les résultats du vote et voyons comment le parti travailliste dirigé par Corbyn s’en est réellement sorti.

Continuer la lecture de Voici les faits prouvant le triomphe électoral de Corbyn